5 mythes sur les surdoués

Depuis plusieurs années maintenant, de nombreuses affirmations circulent au sujet des surdoués. Ils seraient des proies faciles pour les pervers narcissiques, ils seraient tous hypersensibles et empathiques ou bien auraient une pensée en arborescence.

Cependant, de plus en plus d’études voient le jour et démontrent que certaines de ces affirmations sont fausses.

J’ai donc souhaité écrire cet article pour prendre un peu de recul, car même s’il est évident que les surdoués partagent de nombreuses caractéristiques, il me semble important de nuancer et de ne pas mettre tous les surdoués dans le même panier.

Voici donc 5 nuances de surdoués…

1 – Les surdoués sont des proies faciles pour les pervers narcissiques

En tant que créateur d’un site de rencontre dédié aux personnes neuro-atypiques, j’entends parfois dire : « Ce site va être une aubaine pour les pervers narcissiques ». Pour ma part, il y a une chose que j’ai du mal à comprendre. Pourquoi, alors que les surdoués sont dotés d’une grande intelligence, ils seraient une proie de choix pour les pervers narcissiques ? J’aurais plutôt tendance à croire qu’un surdoué devrait être assez alerte pour ne pas tomber dans le piège des PN mais a priori, ce n’est pas toujours le cas. Il me semble donc qu’une personne qui serait coincée dans une relation avec un pervers narcissique serait avant tout une personne qui manque d’estime (ou qui a un problème de dépendance affective). J’entends aussi dire que les surdoués se font piéger à cause de leur empathie. Alors certes, certains surdoués peuvent avoir une grande empathie mais un surdoué qui se connaît bien et qui travaille sur ses blessures devrait être en mesure de contrer les PN. De plus, connaître le fonctionnement typique d’un pervers narcissique devrait permettre de les identifier facilement et d’éviter de s’embarquer dans une relation toxique.

2 – Les surdoués sont des hypersensibles empathiques

J’entends souvent dire que les surdoués sont forcément hypersensibles. Ou bien que les personnes ayant un QI élevé mais qui ne sont pas hypersensibles ne sont pas surdoués. Même si j’ai conscience que de nombreux surdoués ont des sens plus développés, il me semble que la notion d’hypersensibilité est trop vaste et nécessiterait d’être mieux définie. Parle-t-on d’hypersensibilité des sens ou bien d’hypersensibilité émotionnelle ?

Certains surdoués vont par exemple avoir un parfait contrôle de leurs émotions et ne se considèreront pas dotés d’une hypersensibilité émotionnelle. Ce terme hyper peut donc sembler excessif. Pour ma part, je me considère comme une personne sensible, mais pas hyper. Cependant il s’agit d’une évaluation très subjective. Je serai peut-être classé dans les hyper s’il existait des outils permettant de mesurer la sensibilité comme il existe des outils pour mesurer le QI.

J’entends également de plus en plus parler d’un nouveau terme inventé pour désigner l’intelligence émotionnelle (ou QE) : le haut potentiel émotionnel (ou HPE). Selon certaines personnes, les surdoués seraient doté d’une certaine intelligence émotionnelle. Même je pense qu’il peut y avoir un lien entre un haut potentiel intellectuel et l’intelligence émotionnelle, je doute sincèrement que ce soit une composante intrinsèque à tous les surdoués. Je n’ai pas eu l’occasion de fréquenter Elon Musk ou Steeve Jobs mais j’ai souvent entendu dire que l’empathie n’était pas leur fort.

A ce propos, des psychologues ont pu mesurer le QI de tous les tortionnaires nazis lors du procès de Nuremberg et il s’est relevé que tous avaient à des QI supérieurs à la moyenne et beaucoup étaient même surdoués (1).

Je pense donc qu’il est important de nuancer lorsque l’on dit que les surdoués sont forcément empathiques et/ou hypersensibles car ce n’est pas toujours le cas.

3 – Les surdoués sont premiers de la classe

On imagine souvent le petit surdoué, lunettes sur le nez, qui est premier de la classe. Alors oui, des études montrent que les enfants surdoués réussiraient mieux à l’école mais ce n’est pas pour autant qu’ils sont doués dans toutes les matières ou qu’ils ne vont pas rencontrer de difficultés dans leur scolarité. Il faut savoir qu’en France, la douance est encore peu reconnue et certains enfants ne sont pas toujours bien diagnostiqués. Contrairement à de nombreux pays (Angleterre, Brésil, Canada, Etats-Unis, Inde, Iran, Norvège, Corée…) où il existe des programmes spécialisés, la France ne propose pas encore de classes pour les enfants surdoués. Le seul aménagement est le saut de classe qui permet d’aider les enfants surdoués à moins s’ennuyer en classe. Mais je pense que l’on occulte le besoin de stimulation que peuvent avoir ces enfants. Est-ce que, même en sautant une classe, l’enfant surdoué sera assez stimulé pour ne pas décrocher ? Est-ce qu’un parcours scolaire classique permettra de faire émerger tout le potentiel de ces enfants ?

Par ailleurs, je pense qu’être catalogué comme surdoué auprès de ses camarades de classe peut mettre dans une position délicate. Combien d’élèves ont été malmenés, voire maltraités à cause de leur différence ? Pour palier à cela, certains enfants surdoués peuvent même aller jusqu’à jouer un rôle de cancre.

Nous vivons dans un pays où il reste encore de gros progrès à faire concernant l’éducation des enfants surdoué. Qui sait, peut-être qu’un jour, la France comprendra les enjeux liés à l’éducation de ces enfants et s’inspirera de ce qui existe à l’étranger.

4 – Les surdoués sont des génies

Dans l’inconscient collectif, surdoué égal génie qui va révolutionner le monde comme Einstein. Eh bien figurez-vous que ce n’est pas vraiment le cas. C’est à cause de ce cliché que de nombreuses personnes ignorent qu’elles sont surdouées et c’est aussi pour cette raison que le terme surdoué est galvaudé. Le terme Gifted (doué) utilisé dans les pays anglophones me semble déjà plus approprié. Pour ma part, je préfère parler de Haut Potentiel (HP pour les intimes). En effet, une personne surdouée qui ignore sa douance ne va pas toujours exploiter son plein potentiel. Malgré des capacités cognitives hors norme, il est fréquent de voir des surdoués manquer de confiance en eux. On dit d’ailleurs que douter est synonyme d’intelligence. Combien de personnes très intelligentes autour de moi ont peur de passer un test de QI car elles doutent d’elles… Pourtant, la découverte de sa douance peux aider à aller de l’avant et prendre confiance en soi.

Tout ça pour dire que les surdoués peuvent être des personnes ordinaires, sans forcément être surdouées dans un domaine en particulier. Ces personnes dotées d’un haut potentiel ont des capacités dans certains domaines, souvent des domaines qui les passionnent mais elles ne sont pas forcément des génies. Certains vont être de bons musiciens, des sportifs de haut niveau, des chefs d’entreprises aguerris. Et pour d’autres, des Monsieurs Madames Tout-le-monde Touche-à-tout.

Certains surdoués seront de vrais génies mais ils représentent une minorité. Combien dans les 2,3 % de la population vont créer une invention qui va révolutionner le monde ?

5 – Les surdoués ont une pensée en arborescence

On entend souvent dire que les surdoués ont une pensée en arborescence. Une idée en amènerait plusieurs, qui elles-même en amèneraient d’autres et ainsi de suite en formant une sorte d’arbre de la pensée.

Seulement, si de nombreux psychologues cliniciens utilisent ce terme, il n’en est rien dans le langage des neurosciences. En effet, la pensée en arborescence est une déformation d’un autre type de pensée que l’on appelle pensée divergente.

Car en réalité il existe seulement deux types de pensées : convergente et divergente. La pensée convergente suit un ordre logique et linéaire pour trouver une solution à un problème. La pensée divergente, elle, met en avant les associations d’idées. Elle permet de trouver plusieurs solutions (qui n’ont parfois rien à avoir et peuvent être hors sujet) à un problème.

Les personnes très créatives vont ainsi beaucoup utiliser ce mode de pensée. Cependant, des psychologues ont prouvé qu’un QI élevé ne garantit pas à lui seul la pensée divergente.

La réalité est donc là : les surdoués ne pensent pas différemment du reste de la population. Ils utilisent les mêmes mécanismes de pensée que tout un chacun. Pour autant, ils seraient susceptible d’avoir une pensée divergente plus active.

Pour finir, il me semble que le terme d’arborescence peux prêter à confusion car en informatique, une arborescence est une organisation très structurée… ce qui n’est pas le cas de la pensée divergente, plus intuitive.

Cependant, je suis un amoureux des arbres, et l’image de l’arborescence me plaît bien au final. D’ailleurs, saviez-vous que les arbres communiquent entre eux à travers un réseau fait de racines et de champignons appelé Wood Wide Web ?

Pour aller plus loin

https://www.atypikoo.com/infos-et-intox-sur-lintelligence/

Source :

1 – https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/les-nazis-le-qi-et-la-bonte_2071094.html

Rejoignez la communauté Atypikoo

Atypikoo est un réseau social bienveillant dédié aux neuroatypiques : Hypersensibles • Haut Potentiels Intellectuels (HPI) • Aspies.

Que ce soit pour des rencontres amicales, des rencontres amoureuses ou des rencontres professionnelles, Atypikoo vous permet d'échanger avec d'autres adultes atypiques dans toute la France et les pays francophones (Suisse, Belgique, Canada).
Inscription gratuite
avataravataravataravataravataravataravataravataravataravataravataravataravataravataravataravataravataravataravataravatar

By David • Admin

David a créé le réseau social Atypikoo pour favoriser les rencontres et les échanges entre neuroatypiques : hypersensibles, hauts potentiels , aspies...

22 thoughts on “5 mythes sur les surdoués

  • Syrenia Perledore

    J’aurais voulu liker, mais l’explication du premier cliché m’en a empêchée… Nulle part il est fait mention que l’existence du Pervers Narcissique (PN) relève d’une théorie psychanalytique sans fondement scientifique, encore inchangée à ce jour. Etant donné que l’article a été écrit en tenant pour acquis l’existence du PN, je pense donc qu’il serait mieux d’y rajouter cette information.

    avataravatar
    • David • Admin

      J’ai failli l’indiquer mais tu t’en es chargé pour moi donc c’est très bien comme ça 😉

      avatar
    • Sylvain

      Merci Syrenia, autant en société on est « obligé » de laisser dire quand quelqu’un se plaint de son ex certifié 200% PN qui lui a détruit sa vie,
      autant sur un site de référence pour des personnes capable de théorisation et de raisonnement scientifique, particulièrement sur le sujet des mythes, on ne peut pas tenir ce discours.
      Oui, dans le langage courant on peut utiliser PN, comme on utiliserait une insulte vulgaire qui aurait le mérite d’être clairement subjective.
      Les pervers existent. Mais une personne qui nous nuit jusqu’à nous « détruire », n’agit pas forcement dans se but sans raison. S’il y a un motif autre que de ne chercher qu’à nuire à l’autre, on sort du cadre PN à mon humble avis.

      avataravatar
  • Syrenia Perledore

    Ce qui est bien c’est lorsqu’un article est complet, lorsque les informations sont vérifiées et données directement ou par des liens. Ce qui est bien c’est lorsqu’un travail est fait correctement.

  • Sylvain

    Et voilà que je revois ce terme de « surdoué », ce qui m’apporte toujours autant de confusion dans ma réflexion et dans mon cheminement:
    – On est d’accord que le surdoué n’est qu’un des profils de gens atypiques auxquels ce site est destiné et que le terme atypique regroupe donc toutes sortes de profils dont le surdoué ?
    – Donc y a-t-il bien une différence entre HP / surefficient / surdoué ?
    – Au final est-ce qu’être surdoué se base sur un seul critère c’est à dire avoir au moins 140 de QI, et le reste n’est que littérature ? Et ce surdoué peut très bien avoir une pensée ultra linéaire, et ne pas avoir d’autres caractéristiques particulières ?
    – Au final quelqu’un de surefficient, d’hypersensible, d’hyperesthésique, d’empathique, avec une pensée foisonnante et complexe peut très bien ne pas être surdoué, c’est juste ?

    avatar
    • Angélique

      Je suis complètement d’accord avec toi et toutes ces interrogations.
      Etant sous la barre des 140 ce que je vis n’est clairement pas que de la littérature!
      Est-ce que ce ne sont pas les caractéristiques qui comptent plus que les noms ?!

      avatar
    • David • Admin

      @aceventura

      1 – La réponse est oui !
      2 – Pour moi c’est exactement la même chose
      3 – Etre surdoué, c’est avoir un QI > à 130 (et pas 140). Et j’aurais tendance à dire qu’un surdoué peut très bien avoir une pensée ultra linéaire et pas forcément divergente (ou arborescence).
      4 – Au final quelqu’un d’hypersensible, d’hyperesthésique, d’empathique, avec une pensée foisonnante et complexe peut très bien ne pas être surdoué, c’est exact 😉

      avatar
    • Sylvain

      @davidboudj ok je comprends bien ton propos et je pense qu’on met bien là le doigt sur la confusion des qualificatifs, une problématique qui est bien expliquée par ceux faisant la différence entre le profil laminaire et le profil complexe :

      – le HP au profil laminaire serait celui qu’on nomme le surdoué, celui dont on parle souvent et qui a un QI supérieur à 130 avec des excellents résultats à l’école et une pensée logique/mathématique très puissante, plutôt sûr de sa force, clairvoyant qui arrive à focuser sur quelque chose en particulier et à produire des résultats excellent et concrets
      – le HP au profil complexe qui n’a pas de nom en particulier, qui n’a pas forcément 130 de QI ou de bons résultats à l’école, qui a une mauvaise estime de soi, avec un esprit créatif, rêveur, hypersensible, lunatique, dont les centres d’intérêts sont très variés, changent tout le temps, il se lasse très vite, capable de faire des trucs géniaux ou de se retrouver complétement bloqué du jour au lendemain.

      Dans ce cas HP et surdoué ne voudraient pas dire la même chose… bref pas évident de s’y retrouver en tout cas !

      avataravatar
    • David • Admin

      @aceventura

      La distinction des HP avec les profils complexes et laminaires me semble très juste, en effet.

      Merci Fanny Nusbaum.

      avataravatar
    • Sylvain

      @davidboudj oui je pense aussi que cette définition donnée par Fanny Nussbaum est très intéressante. Le livre « Les philo-cognitifs est d’ailleurs très intéressant à ce sujet.

      Une dernière chose: tu dis que surdoué = QI>130 = HPI = HP = Surefficient = Zèbre.

      Mais le profil complexe tel que décrit par Fanny Nussbaum n’a pas forcément 130 de QI même car les résultats du test sont parfois très hétérogènes même si cela reste au-dessus de la moyenne. Donc pour toi, est-il quand même HP donc surdoué ?

  • Marie Claude

    N est il pas un peu réducteur de limiter la définition de surdoué à juste un QI ?
    Je pense qu être précoce ce n est pas juste un QI.
    On peut être hyper intelligent et ce n est pas la même chose.
    La précocité c est aussi intégrer ses émotions dans toutes ses reflexions, se sentir souvent en décalage, une capacité à se remettre en question… s intéresser à des tas de choses… et une pensée qui chemine et parfois s egare un thème chassant l autre. Une bienveillance aussi. C est de la richesse mais aussi de la fragilité…
    Il faut bien définir les choses… et les mots…
    J ai rencontrer des gens intellectuellement brillants mais je n étais pas dans le même monde qu eux. Pas la même relation au pouvoir ni à l argent sans que ce que j écrive soit considérer comme un jugement. Pas le même regard sur les choses.
    Marie Claude

    avatar
  • Rev

    Le thème est bien « 5 mythes sur les surdoués »….

    J’ai lu qque part que la définition du « surdoué » s’est un peu retrouvée réduite , lorsque l’on a commencé à évoluer vers la notion de « HPI » .

    Le « HPI » , pour faire très court , est le QI à 130 et plus , mais avec une intelligence intuitive largement supérieure à la moyenne également.
    Ce serait un peu l’un + l’autre.

    Le QI 130 et plus , seul , serait davantage une intelligence mécanique , type logique tableau excell , rapide , efficace sur une tâche donnée , très scolaire ,un peu « machine » , sans côté péjoratif , mais plutôt pour mettre en avant le côté « monsieur plus ».
    Très recherché , je pense dans certains métiers .

    Le HPI serait beaucoup plus complexe , plus difficile à cerner, plus varié , plus « global » ….

    Un modeste avis d’un non specialiste

    • Marie Claude

      Oui je me retrouve dans ce que tu exprimes
      Merci de cet ajout
      Marie Claude

    • David • Admin

      Techniquement : HPI = HP = Surdoué = Surefficient = Zèbre

      A la base le terme de Haut Potentiel (HP) est uniquement là pour définir un fonctionnement INTELLECTUEL supérieur à la norme (HPI ou HQI) .

      En bonus, certains HPI peuvent être Hypersensibles et/ou Hyperesthésiques et/ou avoir une certaine intelligence émotionnelle (QE ou HPE) mais ce n’est pas le cas de tous.

      avatar
  • Claire

    Moi j’aime bien que dans HP on envisage le I ET le E… Et pour ajouter encore un peu de beurre sur la tartine (mais peut-être que ça permettra à certain de mieux comprendre ou d’y voir plus clair…), j’aime assez cette distinction présentée par Rija Ran (les idées viennent de Raymonde Hazan) ici https://www.youtube.com/watch?v=dzpzgGTqDts

    Il distingue une triple base commune aux HP : affects (émotions), percepts (sensations), intellect (raisonnement). Les trois dimensions sont « hyper » développées chez tous les HP. La différence qu’il propose c’est que la porte d’entrée ne sera pas la même, chez le HPI, la démarche intellectuelle est basée sur les percepts, là où les HPE créent du lien à partir des affects…

    Bon ça se discute et nous ne sommes pas encore toujours très d’accord dans ma tête, mais je trouve l’idée intéressante… 🙂

    Sinon je trouve cool de démonter les stéréotypes et les idées reçues…

    avatar
    • David • Admin

      Affects (émotions) = Hypersensibilité émotionnelle (ou HPE)

      Percepts (sensations) = Hypersensibilité sensorielle (ou hyperesthésie)

      Intellect (raisonnement) = Haut Potentiel Intellectuel (ou HPI).

      Je ne suis pas forcement d’accord avec l’affirmation « chez le HPI, la démarche intellectuelle est basée sur les percepts »

      Je dirais plutôt : chez le HPI, la démarche intellectuelle est principalement basée sur l’Intellect avec ou sans Affects avec ou sans Percepts.

      En bref, le HP c’est un subtil mélange de ces différentes caractéristiques mais les HP ne vont pas avoir le même dosage 😀

  • Claire

    Ah sur la question du dosage on est bien d’accord!!! Quand à comprendre finement le fonctionnement cérébral et cognitif du HP (I ou E)… c’est un sujet d’étude bien épineux et quelque part j’aime assez qu’il résiste et qu’il garde une part de mystère… ^^

  • Tulipes !!!

    Ceci est particulièrement destiné à Syrenia et David.admin

    A propos des pervers narcissiques, vous m’avez étonné et j’ai cherché une confirmation.
    De ma pêche-à-pied, je reviens avec ceci :
    « Le terme de perversion narcissique désigne une notion théorisée au départ par le psychiatre et psychanalyste Paul-Claude Racamier dans le domaine de la psychopathologie : elle indique non pas un type de personnalité mais une pathologie relationnelle qui consiste en une survalorisation de soi-même aux dépens d’autrui.
    (…)
    Dans son usage courant, on peut dire que la façon dont ce terme est utilisé en France correspond généralement aux versions les plus extrêmes du trouble de la personnalité narcissique décrit dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM). »
    (Source : l’intro de Wikipedia sur la perversion narcissique)

    Alors quoi ?
    On oublie le PN tel un Jack l’éventreur rôdeur sur le site ? Je dis : oui.
    On oublie la perversion narcissique qui néglige autrui par narcissisme ? Je dis : non.
    On oublie que les HP ont plus de difficultés à discerner les relations toxiques ? Je dis : . . . attendez mon post suivant sur les profil de Nussbaum, un instant !

    avatar
  • Tulipes !!!

    Fanny Nussbaum oppose les HP laminaires et complexes, comme rappelé plus haut.
    Elle utilise le mot « laminaire » en une métaphore : le sens du mot vient de la mécanique des fluides et elle l’applique à la psychologie.
    Elle l’oppose à « complexe » alors que la mécanique des fluides l’oppose à « turbulent ».

    Quand des fluides sont-ils laminaires ? La réponse ne porte pas sur les fluides mais sur leur « régime » c’est-à-dire sur leurs comportements réciproques.
    « Laminaire : Se dit de l’écoulement d’un fluide lorsqu’il s’effectue par glissement des couches de fluide les unes sur les autres, sans échange de particules entre elles. » (Larousse)

    Exemples sortis de ma poche :
    le vent sur un lac ne provoque que des vaguelettes = régime laminaire ; le vent provoque des vagues et de l’écume sur l’océan = régime turbulent ; une épée traverse la surface de l’eau de gauche à droite = régime laminaire ; de même un bâton épais = régime turbulent.

    Questions :
    – un HPI gère-t-il ses autres activités cérébrales (sensorielles, émotionnelles, cénesthésiques, imaginatives, intuitives etc) de telle sorte qu’il protège la linéarité et la cohérence de ses activités mémorielles et linguistiques ou mathématiques ?
    – un HP complexe a-t-il différentes activités cérébrales qui entrent en turbulence les uns avec les autres ? Si oui, de telles turbulences peuvent générer des interprétations confuses de ce qui fait une relation toxique avec un hyper narcissique négligent pour autrui.

  • Tristan

    « Tout ça pour dire que les surdoués peuvent être des personnes ordinaires, sans forcément être surdouées dans un domaine en particulier.  »

    C’est du Raymond Devos, j’ai reconnu

    avatar
  • CÉLINE

    Merci pour cet article. S’il y a des grilles de lectures et certaines constantes, je te suis dans le fait que les clichés peuvent induire en erreur et apporter leur lot de préjugés.
    Concernant la première « croyance » cependanr, si je comprends ta logique de raisonnement, le choix d’une relation amoureuse ou son maintien, ne repose pas uniquement sur l’aspect mental et notre capacité de discernement.
    Un pervers narcissique est souvent un fin manipulateur qui tisse sa toile progressivement. Son jeu va avoir une emprise sur les personnes ayant une estime d’elle-même défaillante, mais pas que. Cela peut aussi fonctionner sur quelqu’un qui est en quête de relation fusionnelle , d’absolu, car il se sert de l’idéal romantique qui consiste à ne faire qu’un, à n’avoir d’yeux que pour l’autre. C’est une manipulation non pas seulement mentale mais aussi émotionnelle.
    Je n’aime pas les généralités, mais cette « croyance » repose peut-être sur cette caractéristique « passionnelle » qui peut davantage interpeller les HP.
    D’autre part, les pervers narcissiques cherchenr des proies « trophées » afin de se valoriser. Il est donc dans leur intérêt de s’attaquer à des personnes « brillantes » ou qui du moins participeront à valoriser leur propre image.
    Voilà.
    Je suis nouvelle sur ce site et je suis ravie d’échanger avec vous!

    avatar
  • Pascal

    Sans nier la complexité des profils et des parcours de chacun d’entre nous, on a l’impression, à vous lire, que le bon élève qui a 20 partout ne fait pas votre affaire. Comme si c’était un manque incroyable d’originalité. Etonnant, non?


Laisser un commentaire

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

 

Rejoignez la communauté Atypikoo

Atypikoo est un réseau social bienveillant dédié aux neuroatypiques : Hypersensibles • Haut Potentiels Intellectuels (HPI) • Aspies.

Que ce soit pour des rencontres amicales, des rencontres amoureuses ou des rencontres professionnelles, Atypikoo vous permet d'échanger avec d'autres adultes atypiques dans toute la France et les pays francophones (Suisse, Belgique, Canada).
Inscription gratuite
close-link

« Ce site est indéniablement différent des autres et pour cause, il propose aux Zèbres, Hypers sensibles, Hypers Empathiques, HPI non détectés et autres êtres en douance ou surdouance de se retrouver, d’échanger et de partager voire de se remonter le moral. »

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

« J’ai trouvé sur Atypikoo des personnes partageant le même mode de fonctionnement et avec plus d’expérience que moi. Cela m’a permis de mieux me comprendre, de me sentir moins seul et d’avancer plus vite. »

« Ce site m’a permise de trouver enfin une communauté avec qui échanger. J’y trouve de l’écoute, du respect, de l’entre-aide et cette bienveillance me fait du beaucoup de bien. »

« Un nouveau réseau social qui émerge, avec la volonté de réellement lier les gens entre eux, et de faire savoir aux atypiques qu’ils ne sont pas les seuls à l’être. »

 
Rejoignez la communauté
close-link