Adulte surdoué : bien vivre sa douance

Dans cette vidéo, Monique de Kermadec, psychologue clinicienne spécialisée dans les questions qui concernent la précocité intellectuelle chez l’enfant et chez l’adulte, nous donne un message d’espoir : il est possible d’être surdoué et mener une vie satisfaisante.

Selon vous, quelles sont les clés pour mener une vie épanouie en tant qu’adulte surdoué ?

Rejoignez la communauté Atypikoo

Atypikoo est un réseau social bienveillant dédié aux rencontres amicales / amoureuses / professionnelles entre adultes (sur)doués, Hauts Potentiels, Hypersensibles, Zèbres, Aspies, Hyper-fonctionnants...
Inscription gratuite
avataravataravatar

By David • Admin

David a créé le réseau social Atypikoo pour favoriser les rencontres et les échanges entre atypiques en tous genres : surdoués, hypersensibles, aspies... Passionné de psychologie, de développement personnel et de spiritualité, il partage ses trouvailles sur le blog Atypikoo.

4 thoughts on “Adulte surdoué : bien vivre sa douance

  • Christine

    Des paroles pleine de bon sens, Mme de Kermadec connait bien son sujet si je puis dire

    Elle a raison sur la nécessité d’être accompagné
    Et j’ajouterais que le plus tôt est le mieux
    Pour moi c’est trop tard, détectée très tard, toujours seule pour gérer un certain « décalage » et un mal être dans ce monde étrange
    Il parait que « tout ce qui ne te tue pas te rends plus fort », je dois avoir de sacrés biscotos mentaux lol

    Ceci dit je constate que les enfants précoces sont repérés et pris en charge beaucoup plus tôt et plus efficacement aujourd’hui que jadis
    La « profession » commence à être informée et sensibilisée à leurs besoins
    Les parents restent cependant très mobilisés, les psys ne font pas tout
    J’ai une amie maman d’un ado de 17 ans diagnostiqué Asperger, c’est pas de la tarte

    Pour ce qui est du chemin vers une vie épanouie en tant qu’adulte surdoué…
    Moi je l’emprunte volontiers, mais je crains d’avoir d’une part fait des détours et d’avoir par ailleurs emprunté quelques culs de sac
    J’ai connu tout ce que décrit Mme de Kermadec (les mécanismes de défense, notamment « se fondre », les difficultés relationnelles, je pense que le surdoué est un éternel incompris, je pense que je reste une énigme pour beaucoup, et puis je ne me suis pas assez écoutée, toujours « se conformer », le regard de l’autre etc…)
    Bien qu’elle n’aborde pas le sujet du milieu professionnel, je dois dire qu’il est primordial d’écouter sa voix intérieure, ses besoins, ses limites aussi, ne pas se tromper de carrière, ou accepter des compromis, d’aucun tolèrent le harcèlement moral, des conditions de travail trop difficiles, que sais-je…

    Plus facile à dire qu’à faire…

    Personnellement là je me suis plantée en beauté
    Je suis fonctionnaire, j’ai été exposée à des environnements toxiques et anxiogènes tout au long de ma carrière professionnelle,ma sensibilité en a pris un coup on va dire
    Je ne pouvais que souffrir, et finir en burn out, mon cas depuis 3 ans

    Mais c’est un autre débat.

    Courage à mes camarades en quête d’épanouissement?
    Déjà nous avons des forums comme Atypikoo pour échanger, apprendre, progresser, partager, et écrire les choses, mettre en mots

    avataravatar
  • SOPHIE

    Bonjour,
    J’espère que vous passez une belle journée parsemée de rires et de découvertes.
    De mon côté aujourd’hui, je ne sais pas encore alors je me connecte et commente pour une première fois, ce que dit cette intervenante dans cette vidéo est juste même si pour moi elle ne développe pas assez la quête du Sens dans chaque action menée, dans chaque échanges et rencontre et parfois l’enfer de le trouver au sein du travail. Lorsque l’on vous demande d’être un simple exécutant, de laisser de côté votre cerveau ou pire votre esprit collectif.
    Ça fait un an que je lis, suis, écoute des HP ou des professionnels parler des HP, au départ c’est genial, ça nourrit, ça motive, ça met du Sens, puis le choc, ok on a une notice mais on ne sait toujours pas la lire les « y a qu’a -faut qu’on » tout prémarchés ne font illusion que très peu de temps.
    Comment sort-on d’un faux-Self qui a très bien fait son travail pendant toutes ces années et donné une vie sociale, amicale et amoureuse, bancale, insatisfaisante, soit, mais un semblant de quelque chose et face à cette énorme découverte de qui sommes-nous il y a le vide, en attendant les fulgurances, la capacité à transformer ses émotions en création …
    On a 30, 40, 50 ans et on on se retrouve comme un enfant qui découvre ses besoins, ses goûts, ses peurs, ses choix, le champ des possibles s’ouvre c’est abyssal sauf qu’il faut continuer à vivre dans l’ancienne vie, avec sa famille, ses amis, son job et le double du faux-Self devient 3, 4, 5 …
    On est pas HP en dilettante, que dans sa vie privée ou un cercle fermé et protecteur, cette période de basculement, de découverte, de tsunami, le vrai-self bayonné, étouffé, ignoré, ne veut plus se taire, ni attendre, l’urgence Mesdames et Mesdieurs les pro vous la traitez comment ???
    Vous proposer du tiède, du mièvre, du rechauffé, mais c’est pas à la hauteur des idéalistes que nous sommes.
    La question : il n’y a que les HP pour aider un HP, d’ou ce site, vous avez fait comment ?

    avataravataravataravatar
    • Monica

      Bonjour Sophie,
      Ton message a résonné très fort! Notamment « comment sort on d’un faux self…. ». Je n’ai pas trouvé non plus grand chose sur ce sujet, et pourtant c’est une étape terrible. Du coup, j’ai l’impression que plus qu’être un hp, il faut y avoir été confronté.
      Perso, j’ai lu énormément et essayé beaucoup de choses, en psychologie, neurosciences, jusqu’à des trucs pouvant paraître ésotériques… Je pense être en très bonne voie (non, j’en suis certaine!), le plus dur étant d’empêcher Les réflexes, donc ralentir les échanges pour insérer un temps de pause! Je dirais que l’auto hypnose a été d’une grande aide, un travail de « récapitulation », retrouver l’enfant intérieur, éliminer les croyances limitantes, se faire confiance, accepter de déplaire et perdre des (soi disants) amis, risquer d’être seule au monde… pour un temps, et avoir des contacts bienveillants pour continuer. J’ai aussi eu l’aide d’une zèbre pour lever des blocages (une psy qui est passé par la révélation tardive, cf vivreavecunzebre).
      Chaque histoire étant différente, je crois surtout qu’il faut partir à la recherche de ce qui a fait mettre en place ce(s) faux selfs pour les déconstruire, un travail personnel donc.
      Des moments difficiles certes, mais pour vivre tellement mieux ensuite.
      Alors, bon courage et enjoy! 😉

      avataravatar
  • Antonio

    Excellente analyse sur les adultes surdoué, Monique de Kermadec connait vraiment son sujet.


Laisser un commentaire

Trop intelligent pour être heureux ?!

En vous inscrivant sur Atypikoo, vous pourrez rejoindre une communauté bienveillante afin d'échanger avec d'autres atypiques qui vous ressemblent et vous comprennent. Alors ne soyez pas trop intelligent pour être heureux et rejoignez la communauté !

Rejoignez la communauté Atypikoo

Atypikoo est un réseau social bienveillant dédié aux rencontres amicales / amoureuses / professionnelles entre adultes (sur)doués, Hauts Potentiels, Hypersensibles, Zèbres, Aspies, Hyper-fonctionnants...
Inscription gratuite
close-link

« Ce site est indéniablement différent des autres et pour cause, il propose aux Zèbres, Hypers sensibles, Hypers Empathiques, HPI non détectés et autres êtres en douance ou surdouance de se retrouver, d’échanger et de partager voire de se remonter le moral. »

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

« J’ai trouvé sur Atypikoo des personnes partageant le même mode de fonctionnement et avec plus d’expérience que moi. Cela m’a permis de mieux me comprendre, de me sentir moins seul et d’avancer plus vite. »

« Ce site m’a permise de trouver enfin une communauté avec qui échanger. J’y trouve de l’écoute, du respect, de l’entre-aide et cette bienveillance me fait du beaucoup de bien. »

 
Voir + de témoignages
close-link