Ce que vous ne savez pas sur les surdoués

Rejoignez la communauté Atypikoo

Atypikoo est un réseau social bienveillant dédié aux rencontres amicales / amoureuses / professionnelles entre adultes (sur)doués, Hauts Potentiels, Hypersensibles, Zèbres, Aspies, Hyper-fonctionnants...
Inscription gratuite
avataravataravataravataravataravataravatar

By David • Admin

David a créé le réseau social Atypikoo pour favoriser les rencontres et les échanges entre atypiques en tous genres : surdoués, hypersensibles, aspies... Passionné de psychologie, de développement personnel et de spiritualité, il partage ses trouvailles sur le blog Atypikoo.

8 thoughts on “Ce que vous ne savez pas sur les surdoués

  • Sandrine

    Rien de nouveau sous le soleil, mais c’est toujours sympa comme piqûre de rappel. Merci pour le partage David…

  • Fanny

    Sur l’attention en classe… La moitié des profs de ma fille (151 au compteur) a écrit dans son bulletin qu’elle rêvait en cours, mais je crois qu’ils ne connaissent pas du tout cette spécificité du HP…

    avataravataravatar
    • teddy

      ça ne m’étonne pas vu le système actuelle… Il faut déménager dans les pays nordique.

  • Marie

    Dur dur de controler ses pensées… ?

  • Orianne

    « les surdoués sont des personnes en souffrance » m’interpelle : j’aurais bien rajouté un « parfois » après « sont ». Et puis là c’est un tableau des inconvénients, mais il y a aussi l’autre côté de la médaille, le fait qu’on puisse vibrer intensément pour les belles choses, qui laisseraient notre voisin indifférent, ou le fait que notre imagination peut aussi nous emmener très vite dans des contrées incroyables, etc. Oui parfois c’est difficile d’être un hyper fonctionnant (le terme surdoué me dérange beaucoup personnellement car je trouve qu’il induit une idée de supériorité qui met d’emblée l’interlocuteur en position de défiance, enfin c’est ce que je ressens et constate …), mais c’est aussi une belle richesse.

    avataravataravataravataravatar
  • Orianne

    « parfois » et « à certains moments » lol

  • Brigitte

    J’aime bien entendre ce jeune homme s’exprimer et ce qu’il dit est vrai, mais pour une certaine catégorie de surdoués.
    Ce garçon parle essentiellement des surdoués qui n’ont pas encore trouvé leur place et/ou sont en échec, et donc en souffrance. Il n’évoque pas du tout les surdoués qui s’épanouissent dans des études ou une carrière. Dire que les surdoués ne sont jamais prétentieux parce qu’ils réalisent leurs erreurs, ne colle pas par exemple avec tous ceux que l’on retrouve à l’X, à l’ENA, ou dans les différents doctorats. Parmi ces surdoués-là (il faut l’être pour arriver à ce genre de niveaux d’études), on trouve grand nombre d’arrogants.
    Autre point. Il prétend que les surdoués réalisent l’inutilité de ce qu’ils font. Pourquoi faudrait-il nécessairement trouver ce que l’on fait inutile ? Cette perception est plutôt à attribuer à sa jeunesse qu’au surdouement. Lorsqu’un diagnostic de surdouement est posé, il peut y avoir une résurgence d’un fantasme de toute-puissance. Serait-on soudain un Surhomme, une Surfemme ? Devrons-nous sauver le monde ? Devrons-nous nécessairement avoir une vie hors du commun ?
    Mais quoi ? Quelques connexions neuronales qui se font plus vite définiraient-elles nos vies ? Nous interdiraient-elles de nous glisser nous aussi dans les délices de l’anonymat, d’une vie simple et riche ?
    Une de mes petites patientes HP de 15 ans s’insurgeait contre cette idée de mesure de l’intelligence. L’intelligence, pense-t-elle, ce n’est pas de faire des performances sur des calculs ou d’être un singe savant, mais de réfléchir à sa vie, à ce qui se passe. Et elle en conclut que ce n’est pas forcément avec les autres élèves surdoués qu’elle a les meilleures discussions.
    En effet, il y a aussi l’importance de nos goûts, de nos ressentis… D’ailleurs, alors qu’elle cartonne en classe, elle aimerait être coiffeuse !
    Et qui sait… Avec un possible effondrement de notre économie mondiale et de nos technologies, peut-être aura-t-elle finalement fait le bon choix, quand d’autres penseront qu’elle a « gâché » son potentiel… On aura toujours besoin d’une coiffeuse !
    Je me souviens de mon père, un homme qui était probablement HP. Il était monteur en bronze. Et il mettait son intelligence à faire tourner ses machines seules avec des poids et contre-poids. Pourquoi ? Non pour doubler son rendement (d’ailleurs il travaillait très vite et n’avait pas besoin de cela), mais pour pouvoir ouvrir la porte de son atelier aux heures de rentrée des banlieusardes, afin de pouvoir se consacrer aux belles qui s’arrêtaient volontiers pour parler et rire avec lui. Je ne l’ai jamais vu s’arrêter sur des conceptions métaphysiques du monde, ni avoir de profonds états d’âme sur la perception qu’autrui avait de lui. Il aimait juste la vie, et jouissait visiblement de sa créativité et de sa rapidité d’esprit !
    Il me semble qu’il en faut peu pour être heureux, même pour un surdoué. Devenons passionnés de ce qui nous plaît, et notre intelligence ne sera plus un problème !
    Cette roue des pensées qui tourne, donnons-lui du grain à moudre. Célébrons avec toute notre intelligence, comme l’écrit Oriane, le beau, le bon et devenons-en les ouvriers. Tournons-nous vers les autres et contribuons à ce monde de la manière qui nous rend le plus heureux possible !
    L’intelligence est une bénédiction, une rivière qui a juste besoin de se répandre.

    avataravataravataravataravataravatar
    • Clara

      @thecle … Alors je vais peut être te décevoir, mais pour avoir connu des énarques et pour être assez proche de ces institutions, crois-moi, il y a très peu de surdoués, parce que ces formations et les pré requis sont assez inadaptés aux capacités des surdoués même pour les brillants.

      Les doctorats scientifiques oui, complètement, le milieu de la recherche, on pourra en trouver, mais alors les carrières politiques… moi qui y suis, je vais te dire que ça ne colle pas du tout, et étrangement ça ne colle pas non plus aux plus intelligents que je connais, parce que les critères de réussites ne sont pas fixés sur l’intelligence, mais sur ta capacité à retenir énormément de choses (c’est un pan de l’intelligence certes), tes capacités à te soumettre au système pour lequel tu vas servir, ton porte-monnaie et tes parents/connaissances (pour l’ENA surtout !)… pas tes capacités de réflexion, de remise en question …
      Également le contexte où tu as grandi (ton background social) joue énormément puisque la culture générale demandée n’est pas à la portée de n’importe qui …
      Bien sûr chacun est différents, mais voyant les personnes qui se dirigent dans ce domaine… Il faut cet attrait pour l’argent, avoir les crocs qui raclent le parquet, très peu d’empathie … bref des aspects qu’on ne retrouve pas souvent chez les zèbres :/

      Également, juger que quelqu’un ( même ton papa) est surdoué parce qu’il est doué dans un domaine, c’est grandement réduire ce qu’est un HP…

      Sinon je suis d’accord pour le reste du message ! 🙂

      avataravataravataravatar

Laisser un commentaire

Trop intelligent pour être heureux ?!

En vous inscrivant sur Atypikoo, vous pourrez rejoindre une communauté bienveillante afin d'échanger avec d'autres atypiques qui vous ressemblent et vous comprennent. Alors ne soyez pas trop intelligent pour être heureux et rejoignez la communauté !

Rejoignez la communauté Atypikoo

Atypikoo est un réseau social bienveillant dédié aux rencontres amicales / amoureuses / professionnelles entre adultes (sur)doués, Hauts Potentiels, Hypersensibles, Zèbres, Aspies, Hyper-fonctionnants...
Inscription gratuite
close-link

« Ce site est indéniablement différent des autres et pour cause, il propose aux Zèbres, Hypers sensibles, Hypers Empathiques, HPI non détectés et autres êtres en douance ou surdouance de se retrouver, d’échanger et de partager voire de se remonter le moral. »

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

« J’ai trouvé sur Atypikoo des personnes partageant le même mode de fonctionnement et avec plus d’expérience que moi. Cela m’a permis de mieux me comprendre, de me sentir moins seul et d’avancer plus vite. »

« Ce site m’a permise de trouver enfin une communauté avec qui échanger. J’y trouve de l’écoute, du respect, de l’entre-aide et cette bienveillance me fait du beaucoup de bien. »

 
Voir + de témoignages
close-link