2 intellectuels assis vont …

Atypikoo Forums Discussions générales 2 intellectuels assis vont …

  • Frankie
    Participant
    • Sujets : 2
    • Réponses : 53
    • 50 messages atypiques Icon
    @maryns

    « …Deux intellectuels assis vont moins loin qu’une brute qui marche…»
    Maurice Biraud donnant la réplique à Charles Aznavour dans « Un taxi pour Tobrouk », film dialogué par Michel Audiard.

    Je ne sais pas pour vous, mais pour ma part j’ai souvent du mal à entreprendre & concrétiser toutes ces idées/concepts/innovations géniales que je passe un temps fou à échafauder… Je saute de projets en projets dans ma tête et en thermes de réalisation c’est beaucoup plus délicat 😬

    Comment gérez-vous le passage à l’acte ? Pouvez-vous partager vos expériences avec nous ?

    Vincent
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 5

    Aucun badge

    @kowalsky

    Bonjour!

    Je cadre habituellement l’élaboration de plans sans mise en oeuvre comme de la procrastination, soit fondamentalement une difficulté émotionnelle. Il me faut alors adresser l’émotion, ensuite mettre le projet en oeuvre devient possible – et satisfaisant. Les émotions, surtout liées aux anticipations d’échec et de déception, ne sont pas les seules causes. Parfois, le plan n’est juste pas prêt à être implémenté (ce n’est pas un plan, mais un rêve ou une distraction)…

    En une idée simple, j’ai fini par admettre qu’il faut parfois simplement confronter les raisons de l’inaction, même douloureuses ;o)

    Vincent

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 semaines et 5 jours par Vincent. Raison: Typo
    Monique
    Participant
    • Sujets : 11
    • Réponses : 163
    • 50 messages atypiques Icon
    • 100 messages atypiques Icon
    • 10 sujets atypiques Icon
    @fleursauvage

    Bonsoir Frankie,

    Moi aussi j’ai longtemps construit plein de projets dans ma tête et j’ai même suivi nombre de formations, donc investi beaucoup de temps et d’argent pour m’aider à les mettre en oeuvre…et pourtant au final j’en ai concrétisé quelques uns, mais qui n’ont pas vraiment décollé et il y en a de nombreux que je n’ai jamais concrétisés.

    Depuis peu, je suis en train de suivre un chemin intérieur très différent qui passe d’abord par la prise de conscience de tous les personnages intérieurs qui nous manipulent et qui sont finalement aux commandes de notre vie. L’étape suivante est ensuite de les voir individuellement (parce qu’il y a foule là-dedans) dans tous leurs agissements et effets sur notre vie pour ensuite pouvoir s’en détacher et revenir à la Source.
    Parmi ces personnages, il y a le « constructeur ». C’est lui qui est aux commandes quand nous sommes en train d’échafauder plein de choses à partir d’une intuition de départ. En fait, l’intuition de départ vient peut-être de notre être profond, mais ensuite le constructeur se l’approprie et la détourne pour construire plein de choses sur le plan mental et parfois aussi sur le plan concret…et comme c’est détourné de l’origine, donc de l’essentiel, soit ça ne se concrétise pas du tout, soit ça ne tient pas très longtemps dans le monde de la matière.
    Donc si nombre de nos projets n’aboutissent pas, c’est peut-être tout simplement parce qu’ils ne sont que des constructions de notre mental hyperactif…
    Je suis moi aussi en train d’en prendre conscience peu à peu…
    Reste à voir combien de temps je serai capable de fonctionner sans ces mécanismes réflexes de construire encore et encore des nouveaux projets et à partir de quand j’accepterai enfin de lâcher et de laisser vraiment la Vie me guider !

    Sophie
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 24

    Aucun badge

    @aroa

    Des pistes:

    – Accepter que l’échec fasse partie du processus de réussite. Pas de réussite sans essais.

    – Se lancer en y allant pas à pas, marche après marche sans regarder le haut de la montagne.

    – Augmenter son niveau d’énergie (s’entourer de leaderships ou de personnes inspirantes, manger sain et bien dormir ) ; puis augmenter son niveau d’engagement dans le projet – En parler, rencontrer des acteurs du secteur, réseauter.

    – trouver un collaborateur, un mentor, des gens de votre entourage qui croient en vos idées.

    – Restaurer sa confiance en soi, l’image de soi, l’estime de soi.

    – Travailler son discours pour véhiculer une présentation claire du projet pour convaincre. les autres.

    – Travailler sur son charisme en étant en accord entre ses valeurs et ses actes.

    Frankie
    Participant
    • Sujets : 2
    • Réponses : 53
    • 50 messages atypiques Icon
    @maryns

    Merci pour vos témoignages & conseils 🙏🏼

    @kowalsky dirais tu que l’idée te séduis plus que la réalisation en elle-même ? J’aime aussi à penser que mon monde intérieur est tellement riche et vif qu’il me satisfait, l’exécutif un frein à l’effervescence…?

    @fleursauvage je vois que vous êtes aussi nombreux que chez moi, donc bienvenue à tous 😉
    J’ai comme toi entrepris pas mal de passions, je constate que tant que je reste dans la phase d’apprentissage et de création je suis dans mon élément, dès que j’entre dans une phase routinière je commence à perdre de l’intérêt & comme je suis toujours sur plusieurs choses qui me passionnent en même temps et bien je finis par lâcher tout ce que j’avais entrepris initialement sans même me retourner un instant… Quand je me pose et qu’il m’arrive de faire un bilan le constat est drôle 🤷🏼‍♀️

    @aroa merci pour tes conseils, dans mon cas je pense que la peur de la réussite me détourne de mon objectif qui m’apparaît alors comme vide de sens. J’ai toujours travaillé comme 2 ou 3 personnes réunies et j’atteins mes objectifs sans réelles difficultés, en revanche j’ai tellement de projets qui fusent en tête que je n’ai pas le temps de les réaliser. Je n’ai de cesse de me dire que je passe probablement à côté de quelque chose….

    Sophie
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 24

    Aucun badge

    @aroa

    @maryns
    Peur de la réussite, peut-être parce qu’on aurait peur de s’enfermer dans un truc qu’on ne veut pas finalement. Mais si la start-up ou le concept est réussi, alors il se revend 😉
    L’échec peut être aussi dû à de l’auto sabotage ou un perfectionnisme qui met dans l’immobilisme .
    Je rencontre ces problématiques aussi, alors bonne question.

    Frankie
    Participant
    • Sujets : 2
    • Réponses : 53
    • 50 messages atypiques Icon
    @maryns

    @aroa c’est très intéressant ce que tu dis, peur de s’enfermer dans 1 rôle, je dirais même plus besoin de multitude, comme si l’ennui se pressentait, se provoquait finalement… C’est juste ce que tu dis, un concept se revend, voir même se vend c’est une excellente piste je te remercie 🙏🏼
    Ps : concernant l’échec, c’est un concept qui m’est étranger, je raisonne en expériences, j’aime me perfectionner et les épreuves m’aident à me challenger… Il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne font pas « d’erreur » 😉

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 semaines et 5 jours par Frankie.
    Vincent
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 5

    Aucun badge

    @kowalsky

    « dirais tu que l’idée te séduis plus que la réalisation en elle-même ? »

    J’ai bien eu quelques idées qui m’apportaient, pour un instant au moins, un confort émotionnel plus grand à l’état de rêve que de réalité. Si c’étaient des idées mûres intellectuellement mais pas émotionnellement, suffisamment de temps a passé et j’ai œuvré à leur exécution. D’autres n’étaient pas mûres intellectuellement et ont trouvé leur fin dans ma compréhension des problèmes que je ne surmonterais pas.

    Donc, oui, certaines idées sont seulement des rêves, et il n’y a pas de mal à rêver un peu. J’essaye de reconnaître ces rêves comme tels, pour ne pas me tromper (ou me croire).

    Vincent

    Emmanuel
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 43

    Aucun badge

    @odin

    À propos d’auto-sabotage, une explication parmi d’autres :

    Frédéric
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 28

    Aucun badge

    @airetfer

    Cette vidéo me fait sourire … Dans mes pensées, j’ai développé le concept de « petit bonhomme dans le fauteuil ». Le petit bonhomme dans le fauteuil, c’est le moi qui se dédouble et qui, chaque fois que j’essaie de sortir de ma zone de confort, s’assied tranquillement dans le fauteuil, croise les bras, me regarde d’un petit sourire narquois et me dis: « Vas-y, tente, on se retrouve dans quelques jours. Je suis plus fort que toi, et tu viendras avec moi te réasseoir dans la fauteuil, quoi qu’il advienne ».

    Je cherche depuis longtemps un tueur à gage pour éliminer définitivement ce petit bonhomme dans le fauteuil. Maintenant, je sais aussi que je peux lui donner le nom de « paradigmes ». C’est une piste supplémentaire pour son éradication ou son contrôle.

    Il y a encore du chemin…

    Jo
    Participant
    • Sujets : 13
    • Réponses : 287
    • Organisateur atypique Icon
    • 50 messages atypiques Icon
    • 100 messages atypiques Icon
    • 10 sujets atypiques Icon
    @bluemoon

    Ton intervention m’interpelle à plus d’un titre @maryns au point que je me demande si nous ne sommes pas tous un peu dans le cas ?

    Comme le dit si bien @fleursauvage n’avons-nous pas tous ce bouillonnement interne avec pleins d’idées dans tous les sens, c’est un peu mon cas je le reconnais

    J’ai pourtant des choses importantes à faire, c’est une question de Vie (ou de mort) et je n’arrive pas à me motiver . J’en parlais dernièrement avec un de mes kiné, Comment trouver la motivation pour faire les choses, même s’il est clair que c’est vital ???

    Sa réponse est assez simple , FAIS LE ! ne te pose pas de questions, et fais-le, se poser la question, il est déjà trop tard, il faut faire les choses, sans se poser de questions et si par un malheureux hasard on échoue comme la si bien dit quelqu’un avant moi, c’est au moins que NOUS, nous avons essayé .

    JUST DO IT !

    De mon côté une « erreur » que je fais souvent, je crée des choses, je me prends pour un apprenti artiste et j’ai des idées un peu farfelues de sculptures métalliques ou autres, j’achète tout le matériel indispensable et voilà … c’est fait .
    Je veux dire qu’ayant le matériel, sachant comment cela pourrait être créé, je mets le tout de côté, comme si je l’avais terminé et je passe à autre chose ce qui fait que dans la maison, il y a par ci-par là, des « œuvres » qui ne demandent qu’a être finalisées …

    J’ai justement en tête une peinture qui j’en suis persuadé aurait un franc succès,
    affaire à suivre 😉

    Frankie
    Participant
    • Sujets : 2
    • Réponses : 53
    • 50 messages atypiques Icon
    @maryns

    @odin Bob Proctor est aussi tueur à paradigmes ? Simple question, c’est pour @airetfer … 🙊
    Excellente piste by the way !!

    @bluemoon une autre piste à creuser est la quête de sens. Si ce que tu entreprend, peu importe le sujet que ce soit d’ordre relationnel, physique, professionnel etc, tu dois y mettre du sens pour transformer ta volonté en détermination. La volonté serait l’impulsion et la détermination la capacité à l’inscrire dans la durée, détourner les Obstacles, comprendre te relever et intégrer tes erreurs…
    Pour l’avoir vécue à plusieurs reprises « mettre du sens à ton objectif » fait toute la différence, et te permet à tout les coups d’aller au bout des choses. Après effectivement je pense qu’il faut aussi prévoir dans sa tête en parallèle un autre objectif qui nous permettra de combler ce besoin d’effervescence mentale. Mettre du sens sur ce qui nous tiens à cœur….

    Frédéric
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 28

    Aucun badge

    @airetfer

    @maryns, mettre du sens est peut-être le meilleur assassin du petit bonhomme dans le fauteuil. Il faut juste savoir où le mettre!

    La vie n’est pas parfaite, et faire des choix, c’est changer d’équilibre. On espère juste que l’équilibre agrandira notre zone de confort. Oui, vous tiquez sur cette phrase, mais j’ai vu une vidéo intéressante qui disait qu’on devrait plutôt appelé ce que l’on appelle zone de confort « zone de routine ». Parce que finalement, la « zone de routine », même si on y reste, ce n’est pas très confortable!

    Jo
    Participant
    • Sujets : 13
    • Réponses : 287
    • Organisateur atypique Icon
    • 50 messages atypiques Icon
    • 100 messages atypiques Icon
    • 10 sujets atypiques Icon
    @bluemoon

    Je me rends compte @maryns que mon sens à moi, c’est de m’entourer de personnes bienveillante et de nous élever mutuellement à travers des moments « ascenseurs » ais je envie de dire en partageant mes connaissances, mes idées, mes passions.

    Il y a à travers ces moments une recherche de sérénité et d’équilibre Bienveillant (c’est un mot qui revient souvent dans ma tête de nounours)

    La communication, le partage d’émotions, de passions sont pour moi source de bonheur .

14 sujets de 1 à 14 (sur un total de 14)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez la communauté des atypiques en tous genres

Atypikoo est un réseau social dédié aux neuroatypiques : Zèbres, Hauts Potentiels, Surdoués, Hypersensibles, Aspies...

Rejoignez la communauté d'Atypiques en tous genres

Atypikoo est un réseau social bienveillant dédié aux rencontres amicales / amoureuses / professionnelles entre adultes (sur)doués, Hauts Potentiels, Hypersensibles, Zèbres, Aspies, Hyper-fonctionnants...
Inscription gratuite
close-link