Articles , émissions et études cliniques sur la perversion narcissique

Atypikoo Forums Discussions générales Articles , émissions et études cliniques sur la perversion narcissique

  • Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 1
    • Réponses : 35
    @

    avatar
    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 1
    • Réponses : 35
    @

    @ankou je crois justement que cette thérapeute, par la diversité de ses pratiques, son ouverture d’esprit, a pu acquérir des compétences certaines voir dérangeantes, qui lui conférent une compréhension holistique du phénomène et une efficacité avérée pour rétablir les victimes .

    Ton jugement est très réductif lorsque tu parles de cette personne au sujet de la psychanalyse. C’est comme si tu disais que Léonard de Vinci était vraiment un peintre qui peint sans être capable de susciter la sensibilité chez ceux qui regardent ses oeuvres, sous prétexte qu’il a dessiné des engins de guerre.

    Une personne intelligente est capable de ne pas s’enfermer dans ses systèmes d’investigations et de tirer parti de tous enseignements.

    Pour connaître la valeur d’une personne et de ses oeuvres, primo on apprend à connaître cette personne, secundo on considère ses fruits.

    Carlos Tinoco est aussi psychanalyste, cela ne le rend pas stupide , sans discernement pour autant.

    Quelle illusion de croire que l’outil fait le travailleur !

    Je le constate chaque jour, il y a mille façons d’utiliser un outil, pour s’adapter aux situations, et obtenir des résultats différents.

    Maintenant que je t’ai donné un peu d’attention, tu peux prendre des vacances.

    avataravataravatar
    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 1
    • Réponses : 50
    @

    @ankou #65518

    Tu n’as pas un point de vue personnel à développer, plutôt que de systématiquement saper toute personne qui ne rentre pas dans tes grâces? Ce site était un site de rencontre avant que tu n’en fasses un site de polémique. Tes posts ne reflètent qu’une envie narcissique d’avoir à tout prix le dernier mot, ce qui décourage les plus altruistes d’entre nous. N’oublions pas que dans la grande et belle famille des atypiques, on retrouve les personnes les plus fragiles de notre société (TSA, HPE…). Celles-ci viennent précisément sur ce site pour trouver des réponses et du réconfort ; alors que toi, tu ne fais que mettre tout le monde mal à l’aise par tes attaques personnelles et tes posts interminables où tu ne fais, en fin de compte, que polluer l’information (scientifique ou pas).

    avataravataravataravataravataravataravatar
    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 3
    • Réponses : 146
    @

    @nnicolas

    Mais Nicolas, tu comprends bien que c’est précisément parce que beaucoup de personnes fragiles traînent par ici qu’il faut leur donner les bonnes informations, et ne pas les laisser s’enfermer dans les croyances new age, dans lesquelles elles peuvent tomber bien plus facilement du fait de leur faiblesse…

    Personnellement, c’est ça qui me donne envie de réagir à chaque fois.

    Je suis réellement atterré de constater l’hostilité avec laquelle sont rejetées toutes les critiques. C’est limite sectaire comme comportement.

    Si vous voulez continuer à transmettre de la désinformation sans être critiqué, faites vous un site exprès pour, genre désinformation.com

    avataravataravataravatar
    Olivier
    Participant
    • Sujets : 12
    • Réponses : 136
    @olivierleprof

    Parce que cette vidéo a vraiment aidé des personnes de mon entourage.
    (et que je m’en fous de la critique de ceux qui ne l’aimeront pas)

    avataravatar
    Romarin
    Participant
    • Sujets : 35
    • Réponses : 891
    @romarin

    Post 65518

    @romarin
    : Faudra que je jette un coup d’oeil au bouquin, mais déjà ça part mal, ce sont deux psychanalyste. (A croire qu’il n’y a qu’eux que la question intéresse, mais pourquoi ?)

    Ils sont aussi médecins psychiatres.
    Allez bon courage.
    Peut-être que tu vas même apprendre des trucs qui risquent de t’intéresser.
    😉🤣🤣🤣
    Meilleurs vœux de bonne humeur.

    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 1
    • Réponses : 50
    @

    @elidef

    Merci pour ton commentaire! Moi, je suis pour le débat constructif mais j’exècre la rhétorique polémiste. A ce titre, je préfère discuter avec un croyant ouvert d’esprit qu’avec un scientifique obtus et convaincu. Et puis, qui est apte en ce lieu et cet instant pour définir ce que c’est qu’une bonne information? La seule chose que la science démontre, c’est qu’elle est en constante évolution grâce à sa perpétuelle remise en question. Certaines personnes, dont toi-même, s’érigent en chevalier de la raison mais la douance et toutes ses facettes ne reposent pas exclusivement sur la raison. Beaucoup de personnes fragiles ou fragilisées, trouvent en ce site une bouffée d’oxygène, voir une bouée de sauvetage. On ne peut pas dire qu’elles « trainent » sur ce site, comme tu dis, alors que certaines y trouvent la compréhension salvatrice d’elles-mêmes et de leurs rapports au monde. Et ce rapport au monde n’est pas fondé que sur la raison mais inclus également les sentiments, les clairvoyances, les émotions, les prospections, les prémonitions, les anticipations, etc. Ce n’est pas de la désinformation que de faire part de cela sur ce site. D’ailleurs, je ne connais pas d’autres endroits sur le net pour pouvoir échanger à propos de cela. Toi et tes potes utilisez la critique comme une arme de destruction massive afin de mieux vous valoriser mais ce n’est pas en agissant de la sorte que vous élèverez votre conscience. Ton prétexte d’aider les plus faibles à se prémunir de fausses informations est proprement fallacieux quand je constate la difficulté de démêler le bon grain de l’ivraie de vos interventions. D’ailleurs, tu apprendras peut-être avec le temps, qu’il est inutile, voir contre-productif, de vouloir aider les gens contre leur volonté.

    Je trouve que c’est plutôt toi et tes petits copains polémistes ( @timothee, @ankou et la clique) qui devriez ouvrir un nouveau site. Je vous suggère comme nom :
    « JeTeDisQuoiPenser.com »

    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 1
    • Réponses : 50
    @

    Je reposte un commentaire publié alors sur un fil créé par Bernard (évanoui depuis). Ce n’est pas à proprement parlé sur la perversion narcissique mais j’ai le sentiment que ce n’en est pas très éloigné.

    Bonjour tout le monde!

    Pour ma part, j’ai conscience depuis mes 8 ans, d’avoir des opinions différentes ; ce qui m’a valu le statut de souffre-douleur au sein de ma propre famille. Pas facile de se faire ostraciser par les siens pour un simple délit d’opinion! Quarante ans après, je remarque que mes idéaux et mes réflexions sont toujours intacts et que finalement, c’est cette même liberté de penser, qui m’a permis de ne pas m’aigrir au contact de l’intolérance. J’ai tellement l’habitude de me faire bastonner pour mes idées que cela ne me fait plus grand chose de me faire dénigrer. Je n’ai donc aucune gène de vous proposer une explication à notre état du monde, même si j’ai conscience d’attirer sur moi la vindicte et l’incompréhension.
    J’ai le sentiment depuis longtemps que notre espèce est malade mais ce n’est que depuis peu, que je pense avoir compris comment ce mal est apparu et par quels chemins, il s’est entretenu jusqu’à maintenant.
    Pour moi, tout remonte à notre dernier goulet d’étranglement évolutif, appelé l’évènement de Toba et survenu il y a 74.000 ans. Suite à un épisode climatique extrême, l’humanité a été obligée de fuir la sècheresse en Afrique centrale pour se retrouver cantonnée sur les rivages de l’Afrique du Sud. Là, nos ancêtres ont réussi à survivre grâce aux coquillages et autres fruits de mer. Selon différentes estimations, l’humanité tout entière ne comportait alors plus que 15.000 individus dont seulement 2000 femmes en âge de procréer. Il faut se remettre à la place de cet être faible pour comprendre que survivre à cet évènement a été un miracle. Un homme de l’époque ne dépassait pas les 30 km/h à la course, alors qu’un ours en fait déjà 50! Dès lors, on comprend que nos armes et notre cohésion de groupe ait été nos seules défenses face aux prédateurs de toutes griffes et de tout poils. Je suppose que notre violence vient en fait de cet événement et qu’ensuite, cette violence ait été sanctifiée pour la défense du groupe, pour finalement se retrouver sous une forme institutionnalisée. J’imagine très bien également, que la culture du viol nous vient en droite ligne de ce passé obscur. Comment expliquer autrement que ce petit groupe chétif en soit venu à dominer le monde avec autant de violence?
    Pour résumer, je pense que bon nombre de traits propres à l’espèce humaine nous viennent des stratégies de survie de cette époque. J’ai déjà cité la cohésion de groupe et l’apologie de la violence mais il y en plein d’autres. La reproduction débridée par la mise sous contrainte (physique ou morale) de la femme, correspond à une stratégie reproductive appelée en écologie « la défense par saturation ». Ça fonctionne très bien en milieu ouvert, tant qu’il reste des territoires à coloniser mais à notre époque, c’est un suicide collectif! De même, notre rapport à la nature est emprunt de défiance et de revanchardise. Tous nos récits anciens évoquent la domination de l’homme sur la nature et sanctifient sa soi-disant suprématie. Ce qui est le plus pernicieux à mon avis, c’est que l’humain est le seul animal à déléguer aveuglément sa survie individuelle à son corps social. Ou plutôt, n’est-ce pas la société qui usurpe la résilience de l’individu pour mieux le mettre sous contrainte? C’est d’ailleurs cette domination continue qui à sans doute favorisé la reproduction des individus les plus malléables de génération en génération. Je pense que je vais me faire plein d’amis émettant l’hypothèse, que la pensée normalisée n’est en fait, que le résultat d’une sélection naturelle s’étendant sur quelques 5000 générations. Pour moi, HP, HPI, HPE, A+HP, Asperger… ne sont que l’expression de la mutagenèse de l’espèce humaine et la résistance que l’on rencontre chacun, n’est qu’une tentative désespérée de la part des neurotypiques pour continuer à croire en leurs chers dogmes. Car c’est bien cela qui distingue l’homme de l’animal, l’homme est le seul animal à percevoir le monde au travers du filtre de ses croyances.
    La seule chose qui importe vraiment c’est la résilience. Quand je parle de résilience, j’entends l’ensemble des stratégies de survie à toutes ses échelles d’expression. Une cellule doit être résiliente pour lutter contre les infections, les organes doivent être résilient contre le cancer et autres dysfonctionnements, un individu doit être résilient pour pouvoir apprendre des vacheries de la vie. Le problème vient de la résilience liée au groupe lui-même. Un groupe social est un être intangible et immatériel. Que l’on parle de club sportif, de parti politique ou de religion, tout groupe social ne survit que grâce à ses adhérents. Un groupe social n’a pas la facilité de la reproduction pour se perpétuer. Pour fonctionner et se développer, le groupe social ne peut compter que sur l’adhésion de ses membres pour exister. Il ne peut donc grandir et se perpétuer que par prosélytisme, enrôlement forcé et/ou mise sous contrôle de la reproduction de sa base d’adhérents (merci les religions). Le problème vient du fait que les groupes sociaux sont en conflit permanent et que ce qui était autrefois une tactique salvatrice, est devenu au fil du temps, une course à l’armement aboutissant au triste état de surpopulation dans lequel se trouve aujourd’hui l’humanité. Tout cela parce que par le biais de nos croyances, nous déléguons aveuglément notre survie à la société ! Chez les animaux grégaires, la sociabilité participe également à la résilience de chacun, mais ce n’est que chez l’humain que cela se fait de manière inconditionnelle. Le résultat est que nous sommes pris en otage par notre propre espèce! On appelle cela l’hypersocialité et c’est ça selon moi le propre de l’homme.
    Alors, on peut continuer à parler indépendamment du machisme, du paternalisme, de la violence institutionnelle, du populisme, du viol, de la surpopulation, de la pauvreté, de la déprédation de l’homme sur la nature, de la pollution, du réchauffement climatique, de l’esclavage moderne, de la perversion narcissique, etc, ou alors essayer de trouver une dénominateur commun à toutes les misères du monde. Moi, j’ai l’intime conviction que l’ensemble de nos pêchers capitaux ne proviennent en fait que de notre survie lointaine. Quand on analyse le comportement collectif de l’humain d’aujourd’hui, on retrouve exactement ce même cocktail de dogme, de violence et de domination. A l’époque, ça nous a été salutaire. Selon l’expression consacrée : « Autrement, je ne serai pas là pour en parler! ». Mais maintenant que l’humanité est arrivée au bout de ce qui reste à grappiller sur notre joyau planétaire, je pense qu’il est urgent pour notre espèce de se faire soigner, en mettant un sérieux frein au neurotypisme narcissique. Non pas qu’il faille stigmatiser qui que ce soit : les normo-pensants n’ont pas choisis de naître avec des œillères, comme les hypersensibles n’ont pas choisi eux-même de souffrir en naissant. Je rappelle simplement une règle magistrale de la vie : ne pas mettre ses œufs dans le même panier. Toute diversité est bénéfique car la vie puise sa force dans la complexité qu’elle crée elle-même tout au long de son évolution. Aller à l’encontre de cette force primordiale, revient selon moi, à renier son statut d’être vivant.
    Il est interdit de juger le passé mais il est également interdit de ne pas juger le présent.

    Bonjour aux trolls au passage!

    avatar
    Romarin
    Participant
    • Sujets : 35
    • Réponses : 891
    @romarin

    Post 65544
    Post 65546
    Merci pour vos formulations.
    La critique peut en effet s’exprimer constructivement: en y mettant du « et » plutôt que du « ou bien- ou bien »,
    type 1-0 ; style « tu as tort  et moi raison».
    C’est cool, l’année commence de façon encourageante🌷

    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 1
    • Réponses : 35
    @

    Post 65727
    😉

    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 1
    • Réponses : 35
    @

    @laska j’aime aussi les vidéos de psychocouac, que je regardais déjà avant que tu en fasses référence, et d’autres aussi.

    Néanmoins , il ne détient pas la vérité non plus, ce qui n’est le cas de personne.

    Si j’ai publié les vidéos de Christine Calonne, c’est parce que cette personne a amorcé mon travail de résilience et aidée à quitter un mari abusif, pervers, violent, et même avec des orientations pédophiles, comme ça vous saurez tout. Je connais l’efficacité de son travail.Même si pour ma part, j’ai préféré me tenir à distance de ces appellations, pour éviter de rentrer dans une colère dévastatrice engendrée par l’étiquette. Il est aussi utile de reconnaître ces comportements de perversion narcissique, que de s’affranchir de ces étiquettes. C’est mon avis. C’est pourquoi, sous un angle de vue, ce post a sa raison d’exister.

    Je n’ai pas besoin de validation extérieure sur l’existence ou non de la perversion narcissique, dans la mesure où j’en ai été victime dans l’enfance et plus tard aussi ( avec des traumas graves comme des viols). a partir du moment où de tels êtres opèrent ce genre de sévices, je trouve ça utile que certaines personnes en fassent leur vocation pour aider les victimes.

    Quant au statut de la victime, il n’est que temporaire, car pour sortir de cela la victime doit aussi faire un travail sur elle pour sortir de ce schéma qui l’a fourrée dans cette situation. Même si tu pourrais difficilement incriminer un enfant d’être victime de ce genre de prédateur.

    Bref, tout ça pour dire que j’aime bien les vidéos de psychocouac, mais que je ne vois pas pour autant en quoi cela vient invalider tout ce travail de ces thérapeutes qui assistent les victimes de pervers narcissiques;
    Maintenant, je ne suis pas responsable des jugements hâtifs que les personnes émettent sur leurs relations, alors qu’il ne s’agit que d’autres problèmes humains liés essentiellement à l’égocentrisme.

    Pour ma part, je fais bien la distinction.

    Olivier
    Participant
    • Sujets : 12
    • Réponses : 136
    @olivierleprof

    @laska Au contraire je trouve cette vidéo tout à fait pertinente.

    Je cite presque exactement :
    Point commun entre tous les narcissiques : agressivité pour obtenir des retours positifs et éviter les retours négatifs. Agressivité qui en vient à ne pas considérer la morale ou le bien être des autres pour obtenir ce qu’ils veulent.
    C’est parmi les maladies les plus hard à guérir. 2 à 3 ans de thérapie. Difficile à gérer : les narcissiques ne consultent pas et décrochent très vite.

    C’est effectivement une bonne base de départ :
    1) Le terme « marketing » de pervers narcissique désigne souvent une personne souffrant de narcissisme. Comme j’ai pu l’écrire ailleurs, le narcissisme est la cause, la manipulation est la conséquence. C’est pour ça que je préfère à titre personnel le terme de manipulateur narcissique. Car le narcissique n’est pas nécessairement pervers au sens intentionnel du terme. C’est chez lui un Besoin, pas nécessairement une intention de blesser.
    1bis : j’en déduis : il peut avoir un comportement ignoble avec son/sa partenaire en couple / ce que décrivent la plupart des vidéos, livres, articles sur les pervers narcissiques (on peut s’entendre sur le fait que le terme n’est pas adapté, mais sur le fait que le comportement du narcissique et la souffrance de la victime sont bien là)
    2) Le manipulateur narcissique ne changera pas. Il ne se fera pas soigner le plus souvent et ne sera pas capable de changer par lui-même.
    2bis : j’en déduis : La seule solution pour la victime est donc souvent de fuir (ce qui n’empêcherait pas de voir certains manipulateurs narcissiques arriver à en sortir avec une thérapie longue).

    Ca donne à mon sens toute sa pertinence au fait de partager des informations sur ces manipulateurs narcissiques.

    avataravatar
    Thibaud
    Participant
    • Sujets : 5
    • Réponses : 437
    @ankou

    Putain, j’avais fait une réponse il y a des jours de cela et je vois qu’elle n’est pas là… Bon… Recommençons !

    @arduina : « je crois justement que cette thérapeute, par la diversité de ses pratiques, son ouverture d’esprit, a pu acquérir des compétences certaines voir dérangeantes, qui lui conférent une compréhension holistique du phénomène et une efficacité avérée pour rétablir les victimes . »

    Alors je sais que ça peut paraître difficile à croire, mais la pensée magique n’existe pas. Le fait de croire ou non en quelque chose ou quelqu’un ne lui attribue pas une existence réelle ou des capacités extraordinaires. Qui plus est, quand il est question de science, le croire s’efface devant le savoir.
    Outre cela, je rappelle que la médecine holistique héberge un grand nombre d’escrocs qui, pour certains, en sont les figures emblématiques. https://wikimonde.com/article/Christian_Tal_Schaller
    Et quand je vois sur son site qu’elle est psychanalyste et énergéticienne, c’est difficile de dire qu’elle ne se rapproche pas de l’esbroufe…

    « Une personne intelligente est capable de ne pas s’enfermer dans ses systèmes d’investigations et de tirer parti de tous enseignements. » Sur quoi te bases-tu pour dire que telle ou telle personne est intelligente ? Te considères-tu comme étant intelligente ? Quel parti tires-tu des discussions sur ce forum ?

    « Carlos Tinoco est aussi psychanalyste, cela ne le rend pas stupide , sans discernement pour autant. » Je sais que ça va en faire friser quelques uns, mais je ne me suis pas intéressé à Tinocco. Je ne peux donc pas émettre un avis.

    « Quelle illusion de croire que l’outil fait le travailleur ! » L’outil conditionne la façon de faire et l’efficacité. Fabrique une chaise avec juste une hache, coupe un arbre avec un ciseau à bois. On va voir comment ça se passe.

    « Maintenant que je t’ai donné un peu d’attention, tu peux prendre des vacances. » C’est gentil, je comptais justement me faire réaligner les chakras chez ta psychanalyste, tu m’accompagnes ?

    « Je connais l’efficacité de son travail. » Pour ton cas. Les placébos aussi ont une efficacité, mais elle est relative.

    « Je n’ai pas besoin de validation extérieure sur l’existence ou non de la perversion narcissique, dans la mesure où j’en ai été victime dans l’enfance et plus tard aussi » Le fameux argument d’autorité : MOI je sais parce que JE l’ai VECU !
    Ce que tu peux avoir vécu est une chose, ce que tu en as tiré comme conclusions en est une autre. C’est comme pour les maths, c’est pas parce que le calcul est juste que le résultat l’est aussi.

    « Bref, tout ça pour dire que j’aime bien les vidéos de psychocouac, mais que je ne vois pas pour autant en quoi cela vient invalider tout ce travail de ces thérapeutes qui assistent les victimes de pervers narcissiques; » Parce qu’il n’y a pas de victimes de pervers narcissiques (enfin parce qu’il y en a autant que de personnes piétinées par des licornes). Il y a des personnes avec des traumas qui sont dus à d’autres choses (un cheval, un zèbre, une girafe…). Il faut quand même soigner les personnes, mais leur filer des infos pour les protéger d’un truc qui n’existe pas, c’est de l’ordre de l’inutile (au mieux).

    @nnicolas : « Tu n’as pas un point de vue personnel à développer, plutôt que de systématiquement saper toute personne qui ne rentre pas dans tes grâces? » J’ai déjà développé mon point de vue à moult reprises. Et je ne sape pas des gens mais des propos, des idées. (D’ailleurs j’ai l’impression de l’avoir déjà dit plein de fois ça aussi…)

    « Ce site était un site de rencontre avant que tu n’en fasses un site de polémique. » Mais si tu veux draguer rien ne t’empêche de le faire. Ya les MP, ainsi que tous les topics du forum. Après, je sais pas si draguer sur le topic traitant des « victimes du pervers narcissique » soit ce qu’il y a de mieux. Mais après tout, chacun sa méthode. Perso j’utilise le chloroforme et le syndrome de Stockholm… XD

    « Tes posts ne reflètent qu’une envie narcissique d’avoir à tout prix le dernier mot, ce qui décourage les plus altruistes d’entre nous » Distribuer de la merde en la faisant passer pour du chocolat n’est pas de l’altruisme. Empêcher les gens de répandre leur merde n’est pas du narcissisme.

     » tes posts interminables où tu ne fais, en fin de compte, que polluer l’information » Mes posts sont longs parce qu’il y a beaucoup à dire. Mais si, toutes les 5 minutes une personne ne venait pas pourrir les posts pour dire que j’étais méchant (sans rien faire avancer à la question de base), je ferai déjà moins de lignes.

    « Et puis, qui est apte en ce lieu et cet instant pour définir ce que c’est qu’une bonne information? »
    Petit tuto qui me vient des cours que j’ai eu au lycée : Pour être sûr d’avoir une bonne information il faut croiser les sources. Si BFM, France 2, Facebook et Europe 1 disent que le pape est mort, ya une probabilité non négligeable que ce soit le cas.

     » certaines y trouvent la compréhension salvatrice d’elles-mêmes et de leurs rapports au monde. Et ce rapport au monde n’est pas fondé que sur la raison mais inclus également les sentiments, les clairvoyances, les émotions, les prospections, les prémonitions, les anticipations, etc. » Et c’est parce que les gens posent des questions qu’il faut donner les bonnes réponses.
    Je vois partout « Ouai, machin il est violent, c’est un pervers narcissique » Mais qu’est-ce que vous en savez ? Si ça se trouve il a des soucis de gestion des émotions ? Ou alors c’est une personne en pleine dépression ? Levez la main ceux qui savent qu’un homme dépressif peut exprimer comme symptôme de la violence ? (2) Voir l’autre comme source de tous ses problèmes c’est facile et c’est un biais d’attribution causale.
    Alors certes, une personne qui a pris un pain dans la gueule a mal et à aucun moment je nie la douleur de la personne. Mais je vais pas l’inciter à sombrer dans la paranoïa en lui disant que « c’est un méchant et qu’ils sont tous comme ça ». C’est clairement enfoncer une personne.

    « Toi et tes potes utilisez la critique comme une arme de destruction massive afin de mieux vous valoriser mais ce n’est pas en agissant de la sorte que vous élèverez votre conscience » Et là qui est dans le jugement, l’attaque personnelle et tout ce qui va avec ?

    « Ton prétexte d’aider les plus faibles à se prémunir de fausses informations est proprement fallacieux quand je constate la difficulté de démêler le bon grain de l’ivraie de vos interventions » Fais des recherches, documentes-toi, tu verras, ça deviendra plus facile.


    @romarin
    : « Ils sont aussi médecins psychiatres. » Oui, d’obédience psychanalytique. Comme le docteur Berger dans cette histoire. (1)
    D’ailleurs, je cite un petit passage dans les conclusions de l’article :
    « Sans être exhaustif sur l’ensemble des condamnations faites à la psychanalyse dans les nombreux états dans le monde, rappelons succinctement celles-ci :

    En 1980, la majorité des références freudiennes sont retirées du DSM notamment pour absence de scientificité (voir les changements entre le DSM2 et le DSM3).
    En 2004, l’INSERM a produit un épais rapport démontrant l’inefficacité thérapeutique de la psychanalyse pour la majorité de troubles mentaux (Psychothérapie. Trois approches évaluées. Paris : Éditions de l’Inserm, 568 pages).
    En 2010, un rapport de la HAS (Haute Autorité de la Santé) conclut que la psychanalyse n’est pas à recommander pour traiter l’autisme. »

    « Meilleurs vœux de bonne humeur. » Tout pareil.


    @olivierleprof
    : Ce n’est pas à la victime, ou à l’avocat de la victime de juger la personne coupable. Si une personne est reconnue dangereuse sur le plan psy, elle se fait gentiment emmenée par des messieurs en blanc qui vont lui donner tout plein de bonbons de toutes les couleurs. Il faut pour cela une évaluation d’un psychiatre (ou plusieurs) et l’avis d’un juge.
    Au vu de ce qui est décrit partout les MPN seraient le pire danger du monde et en plus ils seraient partout sauf en internement psy. C’est plus un épisode des envahisseurs qu’autre chose…

    avataravataravataravatar
    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 1
    • Réponses : 35
    @

    @davidboudj je demande à ce que thibaud @ankou soit banni de ce fil que j’ai créé ainsi que Timothée, car ils passent leur temps à pourrir tous échanges et aussi toutes informations. Cela vient saboter mon désir de communiquer sur un sujet.
    Je n’ai pas envie que mon post soit fermé parce qu’il l’aura trop pourri.

    Merci de faire qq chose

    avatar
15 sujets de 16 à 30 (sur un total de 85)

Mots-clés : 

  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
A la recherche de l'idéal amoureux

À la recherche de l’idéal amoureux

L’idéal est une création de la pensée. Au plus profond de notre esprit, nous produisons un espace qui s’alimente de souvenirs, de rêves, de sentiments, d’images de publicité, de sensations. En s’unissant, ces éléments peuvent former une pensée idéale qui s’ancre et devient un moteur puissant dans notre vie.

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

 

Rejoignez la communauté Atypikoo

Atypikoo est un réseau social bienveillant dédié aux neuroatypiques : Hypersensibles • Haut Potentiels Intellectuels (HPI) • Aspies.

Que ce soit pour des rencontres amicales, des rencontres amoureuses ou des rencontres professionnelles, Atypikoo vous permet d'échanger avec d'autres adultes atypiques dans toute la France et les pays francophones (Suisse, Belgique, Canada).
Inscription gratuite
close-link

« Ce site est indéniablement différent des autres et pour cause, il propose aux Zèbres, Hypers sensibles, Hypers Empathiques, HPI non détectés et autres êtres en douance ou surdouance de se retrouver, d’échanger et de partager voire de se remonter le moral. »

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

« J’ai trouvé sur Atypikoo des personnes partageant le même mode de fonctionnement et avec plus d’expérience que moi. Cela m’a permis de mieux me comprendre, de me sentir moins seul et d’avancer plus vite. »

« Ce site m’a permise de trouver enfin une communauté avec qui échanger. J’y trouve de l’écoute, du respect, de l’entre-aide et cette bienveillance me fait du beaucoup de bien. »

« Un nouveau réseau social qui émerge, avec la volonté de réellement lier les gens entre eux, et de faire savoir aux atypiques qu’ils ne sont pas les seuls à l’être. »

 
Rejoignez la communauté
close-link
Partez à la découverte de la planète neurodiversité
Découvrir l'événement
Fermer