Oneiros
13 oct. 2021 à 17:13
Bonjour tout le monde,

Il est très rare que j’en demande, mais aujourd’hui, oui, j’ai besoin d’aide.
J’ai 33 ans, je passe une période difficile, très difficile.
Je vais faire un résumé accéléré de mon parcours pour que vous me compreniez un peu mieux.

Pour mon parcours professionnel, dès que j’ai réussi à passer au dessus de mon ergophobie (peur du travail) à 19 ans, tout m’a sourit professionnellement, dès que j’entamais quelque chose je réussissais ! Jusqu’à être le plus jeune directeur de magasin de France d’une certaine marque de vêtements à 23 ans.

Il y a 5 ans, alors qu’on allait me confier la direction de plusieurs autres magasins, j’ai tout claqué, burn out.
Fatigué, épuisé, et surtout, je dois le dire, complètement ennuyé de faire la même chose sans cesse, car je savais pertinemment que je pouvais aller bien plus haut dans cette société (Je déteste dire ça car ça fait tellement prétentieux alors que je ne le suis pas) mais je n’avais plus l’énergie et puis dans ma tête c'était "Ok j'ai atteint ce palier, j'ai plus envie d'aller plus loin".
A partir de ce moment j’ai entamé un travail personnel sur moi sans aucune aide. J’ai commencé à lire des bouquins sur la psychologie, le développement personnel, le comportement Humain. J’ai donc travaillé sur mes défauts, mes phobies, les névroses enfuient … j’ai réglé tous mes problèmes familiaux depuis l’enfance en allant voir chaque membres de ma famille, les problèmes amicaux, pour avoir une paix intérieure et avancer sereinement.
Dans le même temps, j’ai entrepris un voyage en Inde, ma vie a encore plus changé et j’ai décidé de tout quitter sur un coup de tête pour aller apprendre l’anglais à Londres. J'avais quelques notions, rien d'autres.
J’ai donc mis mon appartement en photo sur Facebook, et en 3 semaines j’ai vendu tout ce que je possédais, de la petite cuillère, aux rideaux, en passant par la télévision, le canapé, le lit etc … (pour apprendre à me détacher des biens matériels)
Je pars faire mon expérience à Londres pendant 8/9 mois mais je sens qu’au fond je dois revenir à Montpellier, c’était en Août 2018.
En revenant, j’ai compris que je devais passer le test WAIS IV si je voulais avancer (j’ai tardé je dois l’avouer car j’ai angoissé très longtemps de connaître le verdict), et le résultat est sans appel, même si je sais qu’il est toujours à prendre avec un peu de hauteur, j’ai lâché un « Putain, je ne suis pas fou » à ma neuropsychologue. Diagnostiqué HPI avec un trouble de l’attention certain, je suis également hypersensible/empathique.
J’ai également écarté de mon entourage, 99% des personnes que je considérais comme « ami » mais qui n’était plus dans mon état d’esprit, sur le même chemin de vie.
Je me suis retrouvé de plus en plus dans une grande solitude mais qui n’est pas non plus négative car elle m’a appris à apprendre à vivre seul et être plus autonome.
En revenant de Londres, j’ai également repris des études de marketing en alternance (je ne savais plus quoi faire de ma vie alors j’ai pris une branche qui comprend du commerce mais sans trop l’être). Je suis arrivé le premier jour de la formation … et j’ai compris que j’allais avoir ce diplôme les doigts dans le nez (encore désolé mais j’aimerais faire comprendre ce que je ressens, je ne suis pas prétentieux …) et s’en est venu, une année d’ennui interminable, autant en entreprise qu’à l’école, car je savais faire les choses …

A la suite de ca , j’ai une nouvelle fois tout plaqué, pour faire un tour du monde (décision en 1/2 mois). Malheureusement, le Covid est apparu et je n’ai fait « que » 6 mois de voyage en gardant une certaine amertume/frustration de ne pas avoir pu poursuivre. Encore maintenant.
J’ai donc été rapatrié en avril 2020, et depuis c’est la solitude amicale complète, le vide intersidéral dans ma vie professionnelle et ne parlons même pas du côté amour … Célibataire depuis 5 ans après des relations chaotiques et la dernière fut ... euh ... arf ... violente ... , j’ai beaucoup travaillé sur moi, et j’ai décidé de m’aventurer en début d’été, après des mois d’hésitations, dans une relation mais qui s’est malheureusement terminée il y a 1 semaine dès que j’ai commencé à m’ouvrir à lui, ce qui n’aide pas non plus à mon état.
Je suis complètement perdu dans ma vie, j’ai repris un boulot alimentaire ou je fais le ménage dans un hôtel, bien en dessous de mes capacités (d’ailleurs personne ne comprend ce que je fais là) et je m’éteins à petit feux. Je ne sais pas ou je vais, je végète tel un zombie, au milieu de la foule lorsque je vais me promener en me sentant dans une solitude extrême. Je peux rester des heures assis sur un banc en écoutant de la musique et observer les gens en cachant mes larmes derrière mes lunettes de soleil, en me disant qu'un jour "quelqu'un me verra".
C'est comme-ci j'étais au bord d’un grand précipice sans personne pour me retenir.

Mes proches me disent toujours qu’ils sont impressionnés par ma force de caractère, mes convictions que j’assume, mon ambition et bien d’autres qualités, que je ne pense pas mériter. Ils me disent surement ca car je suis souvent à l’écoute, à aider les gens dans leurs vies par tous les moyens mais surtout pour les aider à être plus heureux. J’ai aidé aussi pas mal de couples, qui me font bien rire en me disant maintenant « on a été sauvé grâce à la thérapie Clément ». Mais je ne le vois pas comme quelque chose qui s’impose à moi, ça me parait normal donc je ne comprends pas toute cette reconnaissance qui me semble totalement inutile. Je me rends compte au fil des années que j’aime aider les autres à trouver leurs chemins, mais je m’oublie un peu aussi, je ne vais pas aussi vite que les autres, peut-être car moi-même je n’ai jamais osé demander de l’aide ?

Tout ce travail sur moi depuis 5 ans m’a fait grandement évoluer, ça je le ressens. Mais voilà, quoi de plus …
Si vous saviez comment je suis fatigué … je n’ai personne à qui parler de tout ça. Je fus bien entouré, plusieurs groupes d’ami(e)s mais j’ai coupé quasi toutes mes relations (hormis 1 éloignée de Montpellier) car personne ne comprend vraiment mon côté HPI et mon hypersensibilité (pas faute d’avoir essayé mais je vois bien dans leurs yeux qu’ils ne comprennent pas) alors je me tais, je souris et je dis que tout va bien.

J’arrive à m’évader en faisant de la photographie et plus particulièrement des autoportraits pour exprimer mes émotions.
J’arrive aussi à m’évader en écoutant de la musique constamment ! D’ailleurs depuis 4 jours j’écoute la même musique en boucle (réellement en boucle !!!), car elle m’apaise (pour les curieux :
). J’ai toujours aux oreilles mes écouteurs, partout, c’est comme ci j’étais dans un monde parallèle. D’ailleurs j’avais omis l’idée à la neuropsychologue d’avoir une forme d’austime à ce niveau.

Depuis quelques jours, je me dis que ce point bas dans ma vie a envie de faire ressortir quelque chose. Mais je ne sais pas quelle thérapie pourrait m’aider, je connais beaucoup de point à travailler sur moi comme la confiance et l’estime de soi, ma timidité pour aborder les gens, vouloir tout contrôler … et bien d’autres, j’y ai travaillé mais je me disais que peut-être l’hypnothérapie serait une solution si vous avez déjà testé ? Je suis ouvert à toutes les propositions, j’ai envie d’aller mieux en « arrêtant » ces émotions qui me bloquent dans la vie.
Côté professionnel, je ne sais vers quoi me tourner, j’ai fait des listes de ce que je veux et je ne veux pas, mais rien ne ressort vraiment en métier. J’ai eu un rendez-vous dans une administration qui m’a proposé un bilan de compétences mais bon ca ne prend absolument pas en compte la personnalité et puis les métiers sont très dirigés vers la ou il y a le plus d’offres sur PoleEmploi … Et je voudrais trouver quelque chose qui prenne en compte mon hypersensibilité, qui me nourrisse, Humain, et tourner vers l’aide aux autres. Avez-vous eu un parcours similaire ou des pistes à me donner pour que quelqu’un puisse m’aider ? Le commerce et le marketing j’arrête, ce n’est pas un domaine pour quelqu’un d’hypersensible.
Côté amical, j’aimerais vraiment rencontrer des personnes qui me ressemblent, avoir des discussions diverses et variées, refaire le monde, faire des sorties en nature, à la plage, bref me retrouver de réel(le)s ami(e)s sans devoir porter un masque social et sourire bêtement. D’ou ma démarche de m’être inscrit sur ce site.

Je suis désolé pour les personnes qui liront ce texte, ce n’est pas très gai (et pourtant j'adore rire, l'humour, un vrai clown ...), mais j’avais besoin de l’exprimer. Je me sens vraiment mal.

Dans tous les cas, Merci d’avoir pris le temps de lire.

Clément
Chargement...
Vous devez être membre pour commenter ce post