Collapsologie

  • Ce sujet contient 42 réponses, 22 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Florian, le il y a 33 minutes.
  • Julien
    Participant
    • Sujets : 9
    • Réponses : 224
    @messi36

    Ce qui me fait mal c’est de penser que c’est toujours les mêmes qui paient la connerie des autres. Si toute ma vie j’ai fait attention, respecté tout alors que le voisin jette son masque en pleine forêt (faudra m’expliquer pourquoi d’ailleurs..) et méprise les écolos.. à la fin, on finit tous dans la même mmmmélasse de détritus.

    La chaîne YT « Les parasites » a réalisé une série-fiction sur l’effondrement vraiment super, je vous conseille de la découvrir (sauf si vous êtes vraiment trop sensible au sujet, car c’est très réaliste et bien joué).

    avataravatar
    Vincent
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 5
    @kayen

    @lionkairos : Je partage la même conclusion, c’est la vie, cela ne sera que la 6ème (plus ou moins) extinction massive pour notre belle planète, qui elle s’en remettra (du moins je l’espère…) .
    Je ne peux néanmoins m’empêcher d’être triste de tout ce qui sera perdu dans l’intervalle (nos cultures, notre savoir, nos arts, bref nos civilisations) et de me sentir coupable (en ce sens ou contrairement aux précédentes extinctions, c’est l’être humain qui en porte la responsabilité) vis à vis de nos enfants et du reste du vivant. Et si cela nous préoccupe, ça nous oblige…


    @remi
    : Les trois scénarii que tu évoques sont les différentes réponses du climat suivant différentes réponses sociétales qui pourraient être prises. En gros, faire du ‘Business as usual’, ou alors des mesures restreignant notre empreinte écologique (avec différent niveau d’intensité dans ces mesures, qui conduisent à différents scénarii d’évolution du climat).

    Par contre, je pense que tu négliges plusieurs points importants dans ta réflexion:
    1. Nous sommes partie intégrante de la nature, notre santé est directement liée à sa santé. Que l’homme retrouve un peu d’humilité…
    2. Les différents effondrements auxquels nous assistons mettent sous tension le système entier (la planète terre), et il faut regarder un peu comment se comporte un système complexe sous l’effet de contraintes: Ça résiste jusqu’à un certain point, puis il y a un rupture soudaine. Ce sont des effets non-linéaires, qui font basculer un système d’un état à un autre, très différent du premier. C’est tout l’apport d’une approche systémique, et je ne peux que te recommander la lecture de ‘Limits to Growth’, le fameux rapport du club de Rome de 1972. On devrait donner à toute cette équipe le prix nobel de la paix pour ces travaux absolument brillant !
    3. Ce que l’on découvre aussi, toujours un peu dans l’esprit de la réponse de systèmes complexes à des contraintes, c’est les boucles de rétroactions positives (pas dans le sens ‘bonnes’, dans le sens qui s’auto-alimentent) à des seuils de réchauffement de l’ordre de 2°C… Et la mauvaise nouvelle est qu’on a presque déjà embarqué ce réchauffement par nos activité, en d’autre terme nous arrêterions aujourd’hui de relâcher des gaz à effet de serre dans le climat que la planète va continuer à se réchauffer de toute façon, à cause de l’inertie du système.

    Donc en gros, pour te paraphraser, je dirais que le problème n’est pas « la compatibilité de la nature à vivre avec l’homme », mais plutôt « la compatibilité de l’homme pour que continue de vivre l’homme »…

    Il est donc urgent de rendre nos société très fortement résiliente. Cela passe avant tout par une prise de conscience individuelle, et surtout par notre capacité à nous mettre en action en y apportant des réponses pertinentes. A titre personnel, je me sens obligé d’y consacrer une bonne partie de mon temps de cerveau disponible 😉
    Cela passe aussi au niveau de l’organisation de nos société par un changement de paradigme profond. Très loin du système dominant (dans nos têtes et le réel) qu’est le capitalisme néo-classique à l’œuvre aujourd’hui. Mais c’est un autre sujet…

    avataravatar
    Vincent
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 5
    @kayen

    @mauka : Le sujet du ‘Grand Reset’ m’intéresse aussi beaucoup, mais je n’ai pas encore eu le temps de me pencher dessus. Quelqu’un pour nous éclairer peut être?

    avatar
    Laurent
    Participant
    • Sujets : 2
    • Réponses : 205
    @librepenseur

    Bonjour,

    Voici quelques remarques :

    Je l’avais déjà évoqué dans d’autres fils, mais pour moi le sujet de la surpopulation me semble primordial, car il permet de résoudre tous les autres, tout en maintenant notre niveau de vie. Il n’est pas présent dans le discours des écologistes, ou du moins de leurs têtes d’affiche (parler d’arbres morts, trouver formidable de transporter des pavés à vélo plutôt qu’en camion, etc… semble plus important). Je suppose qu’il y a encore une histoire de culpabilisation « occidentale » à demander à ce que les pauvres procréent moins, puisque c’est dans les pays les moins développés que la natalité est la plus forte. Pour autant la Chine, alors qu’elle était beaucoup moins riche qu’elle ne l’ait actuellement avait déjà pris ce genre de mesure.

    Concernant le climat : je ne nie pas le réchauffement (a minima il y a des mesures objectives). Par contre je m’interroge plutôt sur le lien simpliste que l’on fait avec les activités humaines., renforcé par le fait que cela soit utilisé par certains pour combattre le capitalisme, ce qui peut faire douter de la sincérité des arguments. Dans un système aussi complexe, comment peut on être affirmatif ? D’ailleurs sauf erreur les rapports du GIEC n’ont pas été exempts d’erreurs et critiques. D’autre part je rappelle que la science n’est pas une démocratie d’une part, et que des spécialistes du sujet on apporté leur part de critiques.

    avatar
    Vincent
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 5
    @kayen

    @librepenseur
    La question de la surpopulation est déjà traitée dans l’étude ‘Limits to Growth’ que j’évoquai précédemment. Différents scénarii explore l’influence d’une régulation de la population et hélas conduit toujours au collapse. Mais je te rejoins sur le fait que c’est un facteur aggravant très important. Dans ces simulations, on ne sort d’un scénario dévastateur qu’en faisant une chose: on fait correspondre le taux d’appréciation du capital a son taux de dépréciation, ce qui veut dire qu’il n »y a plus d’intérêt versée au capital.
    Je ne rentrerais pas sur le débat qui indirectement consiste à rejeter la faute sur ‘les pauvres’ comme tu dis, il faut juste que nous n’oublions pas que nous sommes trèèèès largement responsable de la situation actuelle, par notre mode de vie et de consommation.
    Pour le climat, le libre-penseur que tu es devrait se régaler à l’écoute ou la lecture d’un certain nombre de personnes, voir pourquoi pas d’études scientifiques… Je te rappelle que nous sommes entrée officiellement dans ce que les géologues appellent l’anthropocène, c ‘est a dire que ce sont les activité humaines qui deviennent les forces géologiques de transformation de la terre, qui engendrent notamment le dérèglement climatique.
    Enfin, connais-tu sur quelles hypothèse fonctionne le capitalisme?
    Je t’encourage a écouter (permis de très nombreuse autres voix) JM Jancovici, par exemple

    Je sais que c’est long comme vidéo, mais c’est intéressant de voir ce qu’il se passe dans le monde ‘physique’, sortir justement de la sphère politique / idéologique. Pour ce qui concerne l’inadéquation de la physique avec une théorie du capitalisme, c’est vers la 45ème minute. Et l’on ne parle que de l’une des nombreuses hypothèses foireuse sur lequel le capitalisme fonctionne…
    Je serais ravis d’avoir ton retour, Laurent, sur ces points.

    avataravataravatar
    Florian
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 5
    @axolotl

    Et Arthur Keller

    Laurent
    Participant
    • Sujets : 2
    • Réponses : 205
    @librepenseur

    Bonjour @kayen,

    Merci pour ton retour détaillé :

    Je ne connaissais pas le nom du rapport, mais j’avais déjà entendu parler du club de Rome. N’avaient ils pas prévu un épuisement des ressources de Pétrole à l’horizon des années 90. Je ne conteste pas le fait qu’il semble compliqué d’avoir une croissance infinie avec des ressources finies, quoiqu’on puisse imaginer avoir une croissance perpétuelle en recyclant notamment. J’ai du mal à imaginer qu’avec 50 fois moins d’habitants, et avec niveau de vie équivalent, sans s’empêcher de mieux utiliser les ressources, cela soit insupportable pour notre planète. Qu’en dis tu ?

    « Je ne rentrerais pas sur le débat qui indirectement consiste à rejeter la faute sur ‘les pauvres’ comme tu dis, il faut juste que nous n’oublions pas que nous sommes trèèèès largement responsable de la situation actuelle, par notre mode de vie et de consommation. » :
    Je ne rejette pas la faute sur un groupe plutôt qu’un autre. Je dis juste que s’imaginer que des contraintes ne devraient s’appliquer qu’aux occidentaux, pour simplifier, relève plus d’une vision politique que d’une vision objective. Dans le tiers-monde, ou quel que soit son appellation désormais, la priorité de l’essentiel de la population c’est de vivre décemment, en paix, et à sa faim. Les considérations écologiques sont un luxe que beaucoup n’ont pas. D’autre part pour avoir voyagé dans certains de ces pays, je peux t’assurer que pour le respect de l’environnement on repassera dans de nombreux endroits. Dans ce domaine comme dans d’autres, je ne fais pas d’échelle de victimation : il y a des efforts à faire par tous si l’on veut que ce soit efficace.

    « Pour le climat, le libre-penseur que tu es devrait se régaler à l’écoute ou la lecture d’un certain nombre de personnes, voir pourquoi pas d’études scientifiques… Je te rappelle que nous sommes entrée officiellement dans ce que les géologues appellent l’anthropocène, c ‘est a dire que ce sont les activité humaines qui deviennent les forces géologiques de transformation de la terre, qui engendrent notamment le dérèglement climatique. »
    Je clarifie mon propos : je ne nie pas spécialement telle ou telle hypothèse. Mais j’ai du mal à appréhender que dans un système aussi complexe, dont il est quand même compliqué de reproduire les théories par l’expérimentation, on parte du principe qu’il n’y a qu’une seule cause et/ou une cause dont les effets sont prépondérants. Il y a eu par le passé des périodes de réchauffement, indépendamment de l’existence d’une industrie ou de sources de pollutions venant de l’homme. A contrario il y au des périodes de refroidissement du fait d’évènements géologiques (éruption volcanique par exemple, dont celle dont on suppose qu’elle a été à l’origine des mauvaises récoltes qui ont mené à la révolution française).
    Je rejette en tous cas le fait qu’en science le consensus vaille vérité. On peut aussi avoir raison contre tout le monde, les exemples ne manquent pas dans l’histoire.

    Je connais Jancovici, du moins ses idées : je lui reconnais le mérite d’être parmi les écologistes politiques quelqu’un qui soit cohérent et pragmatique, en tous cas largement plus que beaucoup de ses petits camarades. Je regarderai la vidéo en entier, mais d’après l’extrait que tu m’indiques, cela ne contredit pas ce que je dis dans le 1er paragraphe sauf erreur.

    Donc pour moi, de manière peut-être un peu provocante, je préférerais que l’on regarde comment diminuer la population, même drastiquement à terme, plutôt que l’on nous invite à vivre comme des « amishs », où je vois certaines personnes se féliciter qu’une des tonnes de pavés soient déplacés en carriole à vélo plutôt qu’en camion : c’est sans doute plus vert, par contre bonjour les corps cassés à la retraite, sans oublier le renchérissement en terme de coût de production, et les petits boulots mal payés.

    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 1
    • Réponses : 50
    @

    Bonjour tout le monde!

    Vous connaissez l’écomimétisme? C’est une extrapolation du biomimétisme, qui lui, ne fait que puiser dans les inventions de la nature pour les mettre aux se(r)vices de l’homme (la ventouse, le Velcro, le shinkansen, etc).
    L’Ecomimétisme dépasse de loin cette vision purement utilitariste des choses, en permettant un regard d’ensemble sur nous-même, y compris ce regard sur notre propre insertion dans ce monde. Imaginez que vos neurones miroirs ne se portent plus seulement sur les autres semblables de votre espèces mais sur l’ensemble de la Vie! Alors seulement, une fois dénué de tout orgueil, peut-on (puis-je?) se frotter aux vrais règles du Vivant (l’instant présent, celui de nos vies et qui ne concerne que vous, moi et toutes les autres, et tous ensemble maintenant dans un élan vers demain?).
    La collapsologie est un savoir fascinant. Pour moi, cela se résume à apprendre du passé pour ne plus à se casser la (les) même(s) patte(s) dans la (les) même(s) ornière(s) du présent.
    J’ai la conviction que nos philosophies ne sont qu’un recyclage de dogmes, propres à nous justifier dans nos actes présents, dans le seul but de nous dédouaner de nos conneries futures.
    Ce que l’écomimétisme m’a appris de plus vertigineux, c’est que l’homme est le seul animal à percevoir le monde au travers du filtre de ses propres croyances. (l’intolérance, le dogmatisme, le nazisme, le nationalisme, le suprématisme)
    L’Ecomimétisme permet d’apprendre humblement de tous nos ancêtres et de leur rendre hommage par nos existences. Avant de dénigrer notre passé, projetons-nous dans ce présent, qui seul nous fera survivre à hier!

    Merci à vous, merci la Vie!

    André
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 1
    @yapluka

    Rémi,

    Ton commentaire me fait bondir.
    Ta définition personnelle de la collapsologie est totalement erronée. Elle ne correspond à rien. Ce n’est absolument pas un pressentiment.
    C’est l’étude des données chiffrées, tangibles, vérifiables et visibles de la limite des systèmes. Point barre. Ces recherches et ces informations sont réalisées par des instituts, des organismes de recherche, des scientifiques ainsi que par des personnes pas forcément issues des milieux académiques mais qui se passionnent pour la question des ressources et de nos comportements.
    Désolé pour mon ton un peu carré, mais c’est exactement avec ce genre de propos que tu fais, que des gens disent tout et n’importe quoi et surtout à propos de sujets qu’ils ne connaissent clairement pas. Ou l’art d’enfumer le peuple.
    Cordialement, André

    avatar
    France
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 8
    @litote

    Sur ce sujet, élargi et vaste, collapsologie, surpopulation, anthropocène, etc, je ne saurais trop vous recommander une revue alternative qui traite de tous ces problèmes de façon scientifique et positive (analyse de nos comportements et recherche de solutions alternatives), il s’agit de :

    https://www.socialter.fr

    Ce n’est ni une illusion, ni une intuition, ni un complot, ni un phénomène de mode, ni un moment « comme il y en a eu d’autres », c’est notre réalité d’aujourd’hui, une réalité que nous ne comprenons pas totalement, voilà pourquoi nous peinons à penser de quoi sera fait demain.

    Socialter propose dans un numéro ancien (2019) de réveiller nos imaginaires, ce numéro était porté par J-F Damasio, un autre numéro plus récent, porté par J-B Parisot, propose de renouer avec le vivant, le dernier numéro, sous l’égide de Bruno Latour, incite à peupler Gaïa (et parle de surpopulation)

    La collapsologie s’appuie sur des données scientifiques pour proposer des solutions alternatives, pertinentes et potentiellement fiables.

    avatar
    Alexandre
    Participant
    • Sujets : 12
    • Réponses : 291
    @sacha-touille

    Bonsoir / bonjour,

    alors si la « La collapsologie » est un courant de pensée qui envisage les risques d’un effondrement de la civilisation industrielle et ses conséquences … (j’ai pompé Wiki … enfin, recopié Wiki …) …
    .
    … alors est-ce un si grand mal ?

    … on produit et on consomme à tout va …
    … d’un coté on nous culpabilise de polluer, … ET d’un autre … on nous incite à toujours plus consommer … donc à polluer …
    .
    … c’est tellement débile et contradictoire que l’on en devient déglingos (enfin risquent de le devenir ceux qui sont cohérents et conscients … ceux qui y sont sensibles, … ) …
    .
    La plupart se disent que c’est caca la pollution, … et dans la foulé, iront consulter le net pour savoir quel modèle de SUV ou quelle prochaine destination de voyage lointain leurs conviennent le plus …
    .
    .
    .

    Ici sont nombreuses les personnes (sur ce topic et sur d’autres traitant de thématiques proches ou en relation à celui-ci, ) à cogiter, à relier les choses, à percevoir les risques, à entrevoir la suite, et comment cette suite viendra et quelle forme elle prendra … ici sont nombreuses les personnes à percevoir l’impasse, ou du moins l’entonnoir dans lequel on se met …
    .
    .
    … donc si pour que cela s’arrête il faut ce type d’évènement … alors …….. OK …
    .
    .
    .
    OK, ……….. MAIS par contre, …………………. ca risque d’être Rock n’Roll …

    .. alors attachez vos ceintures … car si l’ « après » peut être beaucoup plus sage, respectueux, en harmonie avec notre environnement, la nature, Bambi, Bibi, Winnie … étouca …………….. dans la phase de transition, par contre, ca risque de swinger sévère …

    … et il vaudra mieux :

    vivre à la campagne avec un réseau d’entraide local, un potager, quelques poules, une capacité à produire son énergie; avoir une forme d’indépendance alimentaire, … être bricoleur, …. savoir se défendre et être outillé pour,.. connaître les plantes médicinales … etc …
    .
    .
    … que de vivre en ville, avec dans ses placards Skullprüm Made in Sweden à peine 3 jours de bouffe Lidl, dans un immeuble ou l’on ne connait même pas son voisin de palier, dans une zone urbaine ou tout peut arriver très vite (et même en pire) , …. avec du « tout électrique » … qui ne fonctionnera plus … (dans le « C… Lulu » ) …
    … et ou chaque tentative de sortie pour ne serait-ce qu’essayer de trouver de quoi se nourrir risque d’être un mix entre Koh Lanta (épreuve d’immunité en moins, Jurassik Park, et The Walking Dead) …
    .
    .
    … MAIS si tout cela permet de revenir à plus de raison … alors OK …

    🙂

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 jour et 19 heures par Alexandre.
    Alexandre
    Participant
    • Sujets : 12
    • Réponses : 291
    @sacha-touille

    à méditer ……..

    ………. ou pas 🙂

    🙂

    Thomas
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 17
    @indaliteye23

    @tomlechat je rejoins la discussion

    hé bah dis donc, j’arrive depuis peu sur cette communauté Atypicoo et en plus j’y trouve une section collapso. trop classe !

    Dommage que certains confondent collapsologie et complotisme en tout genre.
    Trop facile pour la pensée dominante de croire que l’homme est un Dieu et que avec son intelligence et sa technologie il a des supers pouvoirs pour survivre à tout.

    Mais soyons précis, pour ceux qui ont vaguement lus un article sur le sujet et qui pensent que la collapsologie c’est la Science Fiction Hollywoodienne et nous faire passer pour des adeptes de la fin du monde imminente qui s’armons dans des bunkers.

    Mais nous y sommes :
    —————————
    – un climat qui change, alors évidement que ça fait pas la fin du monde, c’est pas de ça dont on parle mais ça va jouer sur des grandes difficultés.
    – une pression sur le vivant qui n’a jamais été aussi forte. Croire que l’être humain peut survivre sans les autres 12 millions d’espèces vivantes est une folie.
    – un appauvrissement général de l’état des sols sur la planète
    – un appauvrissement des ressources générales -pétrole, eau potable etc….
    – une surpopulation (vous en avez déjà parlé)
    – une montée en puissance des inégalités
    – 200 millions de personnes qui en 2019 ont quitté leur pays selon la CIMAD
    – une pollution galopante
    Et bien sûr la liste est longue……..

    Alors ça fait pas un film catastrophe du jour au lendemain comme Hollywood nous sert, ça fait que l’ambiance générale planétaire est de plus en plus tendue, de plus en plus de pauvreté, de zones désertiques……petit à petit on va le ressentir ici aussi en France bien que l’on se croit bien à l’abris – il suffit de regarder combien de personnes font la queue au Samu social, aux distributions alimentaires etc…..

    Le collapse, nous y sommes déjà, mais on devrait plutôt dire qu’il a un peu commencé, que ça va être graduel.

    Le GIEC – c’est pas rien, c’est pas quelques perchés écolos anarchistes – annoncent que dans les 30 ans à venir on risque de perdre 20% des espèces sur Terre. Comment voulez-vous que cela n’impacte pas l’être humain ? sauf à penser que l’être humain est une machine non-vivante et que peu importe son environnement.

    Alors voilà justement ce que dit la mouvance collapso : justement c’est pas un film Hollywoodien où tout le monde s’arme, viole, tue, pillent les supermarché….non justement ça dit qu’il vaut mieux commencer à faire pousser des légumes dans son jardin, se réapproprié des terrains en ville pour y faire pousser des légumes, mettre des ruches partout, planter des arbres tant qu’on peut, réintroduire de la vie partout où c’est possible, essayer de préserver des espèces, s’organiser entre voisins pour essayer de faire un max de liens, de troc, d’entraide car les temps à venir vont être un compliqué. Qu’il va falloir trouver des astuces, changer un peu nos modes de vie, nos modes de relationnel entre nous, consommer un peu moins, réapprendre les plantes médicinales car quand les médicaments n’arriveront plus de Chine on va être dans la Mer…

    Qu’effectivement @sacha-touille ça va être très Rock’n roll

    Bon je m’emballe, mais juste pour finir sur une pointe perso, je suis passé par toutes les étapes décrites dans les récits collapso, grande dépression en comprenant ce qui arrivait, colère…etc….maintenant je suis à fond sur mon jardin, mes plantes, les trocs avec les voisins, la permaculture etc……

    Et puis si ça ne s’effondre pas. Tant mieux, je ne souhaite de malheur à personne, mais en tout cas moi je suis heureux dans mon nouveau mode vie en construction….

    avataravataravatar
    Ibinga
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 1
    @ibinga

    Bonjour à tous . Merci pour le sujet et vos différentes interventions enrichissantes.
    Je partage le point de vue de certains spécialistes de la question (notemment Pablo Servigne et Yves Cochet) qui parlent de fin d’un monde plutôt que fin du monde.

    En réalité le monde ne finira jamais. Les seuls qui risquaient d’être exterminés c’est bien les humains , la nature elle subsisterait.

    Cependant c’est plutôt le fonctionnement et le système économique , politique et plus largement civilisationel de notre société moderne qui est malade et voué à son auto destruction.
    Ce qui va se passer tout logiquement pour laisser place au retour au monde normal duquel nous avons dévié depuis bien longtemps .

    La nature ne fera que reprendre ses droits et nous redresser car elle est plus forte que nous.

    En réalité d’après certaines statistiques, il y’a assez de places sur terre pour jusqu’à 50milliards d’habitants moyennant une gestion rationnelle et équitable des ressources et respect profond de la nature évidement . Il y’a assez d’eau d’air et de terre si ntos faisons comme les animaux c’est à dire vivre sobrement , sans polluer, en recyclant tout et paisiblement.

    C’est ce que nos encêtres les plus primitifs pratiquaient et nous allons tout simplement y revenir , peut être différemment mais avec toujours le même fond.

    Ce qui est juste déplorable mais nécessaire à mon avis c’est que ce retour à la normal passera par des conflits , des bouleversements , des pertes de vies énormes où seuls ceux qui se seront alignés aux bonnes vibrations survivront pour rentrer dans le nouvel âge d’or de l’après .

    C’est un cycle sans fin de la vie qui reste positif quoi qu’il arrive. Laissons faire mère nature et respectons la.

    avataravataravatar
    Alexandre
    Participant
    • Sujets : 12
    • Réponses : 291
    @sacha-touille

    @indaliteye23

    Hello Thomas,

    Tu écris :

    « … Alors voilà justement ce que dit la mouvance collapso : justement c’est pas un film Hollywoodien où tout le monde s’arme, viole, tue, pillent les supermarché…. ….non justement ça dit qu’il vaut mieux commencer à faire pousser des légumes dans son jardin, se réapproprié des terrains en ville pour y faire pousser des légumes, mettre des ruches partout, planter des arbres tant qu’on peut, réintroduire de la vie partout où c’est possible, … »

    « … ca dit qu’il vaut mieux commencer à faire pousser… etc …. » ………. OUI !!!
    .
    .
    et si les gens n’en prennent pas conscience et qu’ils ne se préparent pas à ces changements …. ca va se passer comment ?? …
    .
    … est-il possible que cela bascule vers un scénario à l’Hollywoodienne ? …
    .
    Selon toi Thomas … les gens s’y préparent-ils (avec les ruches, jardin potager etc … ) … ??? …. ou pas ? …
    .
    .
    Concernant la vitesse de la réalisation du film Hollywoodien … ca va dépendre de beaucoup de chose …
    … il suffit de voir comment cela se passe dans les pays qui subitement entre en guerre, … subissent des catastrophes naturelles, … des crises sociales majeures …
    .
    Dans nombre de ces cas, pour beaucoup ca se passe en mode Mad Max …
    … et si à ce moment là tu as 3 jours de bouffe dans tes placards … et que tu habites dans un grand centre urbain ou les gens ne se parlent même pas … et bien comment dire … 🙂 … ca va être compliqué …
    .
    .
    On devrait TOUS avoir au moins 1 mois de bouffe chez soi …ca devrait même être légalement rendu obligatoire, … car en cas de crise ca laisse 1 mois pour s’organiser avant de se taper dessus pour bouffer ce que l’autre à encore à bouffer.
    .
    Pourquoi on ne nous impose pas cela ? ………. peut-être pour nous rendre dépendant d’un système et s’assurer que l’on ne prendra pas le risque de le déstabiliser.
    .
    .
    .
    .
    Concernant le GIEC … il y aurait beaucoup à dire, … les avis et opinions ne sont pas aussi unanime malgré la médiatisation de ce qu’annonce le GIEC et la parole dominante nous présentant le GIEC comme compétence ultime en terme de climat …
    … il est d’ailleurs intéressant de se renseigner sur l’origine de la création du GIEC … par QUI et à quelle époque et POURQUOI … et là … subitement on regarde le « GIEC » avec d’autres yeux 🙂
    .
    .
    .
    « Complotisme » … pour ma compréhension, que veut dire « complotisme » … car si c’est être critique, ne pas croire une parole officielle ou une pensée dominante sans me poser la moindre question, oser douter et faire mes propres recherches en écoutant accessoirement les avis contradictoires, pouvoir imaginer que ceux qui dirigent ne le font pas dans l’amour, la bienveillance et dans l’intérêt collectif ……. alors je suis complotiste… et je trouve cela très sain.

    avataravatar
15 sujets de 16 à 30 (sur un total de 43)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Haut Potentiel et les relations

Haut Potentiel recherche relations…

A l’heure où la polémique s’installe, on ne saurait limiter le Haut Potentiel (HP) à un quotient intellectuel supérieur à 130. Sans pour autant faire du surdoué un cliché dont le fonctionnement le rendrait identique à un autre surdoué, certaines caractéristiques semblent tout de même relier ces atypiques…

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

 

Rejoignez la communauté Atypikoo

Atypikoo est un réseau social bienveillant dédié aux neuroatypiques : Hypersensibles • Haut Potentiels Intellectuels (HPI) • Aspies.

Que ce soit pour des rencontres amicales, des rencontres amoureuses ou des rencontres professionnelles, Atypikoo vous permet d'échanger avec d'autres adultes atypiques dans toute la France et les pays francophones (Suisse, Belgique, Canada).
Inscription gratuite
close-link

« Ce site est indéniablement différent des autres et pour cause, il propose aux Zèbres, Hypers sensibles, Hypers Empathiques, HPI non détectés et autres êtres en douance ou surdouance de se retrouver, d’échanger et de partager voire de se remonter le moral. »

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

« J’ai trouvé sur Atypikoo des personnes partageant le même mode de fonctionnement et avec plus d’expérience que moi. Cela m’a permis de mieux me comprendre, de me sentir moins seul et d’avancer plus vite. »

« Ce site m’a permise de trouver enfin une communauté avec qui échanger. J’y trouve de l’écoute, du respect, de l’entre-aide et cette bienveillance me fait du beaucoup de bien. »

« Un nouveau réseau social qui émerge, avec la volonté de réellement lier les gens entre eux, et de faire savoir aux atypiques qu’ils ne sont pas les seuls à l’être. »

 
Rejoignez la communauté
close-link