Comment créer du carburant avec du plastique

Atypikoo : le réseau social des neuroatypiques Forums Discussions générales Comment créer du carburant avec du plastique

  • Romarin
    Participant
    • Sujets : 54
    • Réponses : 1064
    @romarin

    Ceci à titre d’information.
    1-Le lien explique tout cela très bien.
    Voici donc un article qui est à lire.
    https://m.actu-environnement.com/amp/actualites/production-carburant-dechets-plastique-earthwake-chrysalis-35904.html

    2- Et voici aussi la même info en lien YouTube. On prend juste quelques minutes

    avataravataravataravatar
    Romarin
    Participant
    • Sujets : 54
    • Réponses : 1064
    @romarin

    🙏🏻Merci 🌟🌷🌈à Samuel Le Bihan.
    C’est lui qui a créé l’association porteuse de ✌️ce 🎊projet.

    Alexandre
    Participant
    • Sujets : 12
    • Réponses : 335
    @sacha-touille

    @romarin

    Salut, ce sujet est passionnant (en tout cas il me passionne) ….

    Pour info le process se nomme « pyrolyse » … il consiste à « décomposer » thermiquement en absence d’oxygène des matériaux organiques (plastiques en l’occurrence) puis de distiller ces sous-produits en différentes « coupes » .

    Ce procédé est utilisé depuis longtemps en Asie, en Afrique, en Amérique du Sud … et même en Europe.

    Comment ca marche concrètement ? ….

    On chauffe des matériaux issues de la chimie du pétrole (plastiques, pneumatiques … etc … ) jusqu’à environ 400 °C en l’absence d’oxygène.
    La température va casser les chaines de polymères composants ces matériaux et … va conduire à des molécules plus courtes et donc plus volatiles …. qui pourront alors être distillé …

    Le « distilla » sera composé d’un mélange de différentes « coupes pétrolières » avec différentes plages de température de distillation .

    Pour séparer ces différentes « coupes » il suffit de re-distiller en séparant les distillats en fonction des températures de distillation …

    De 0°C à environ +130 °C on obtient un équivalent d’essence
    de +130°C à environ +170 °C un équivalent de kérosène,
    de +150 à environ +250 °C un équivalent de diesel …

    généralement on simplifie la « coupe » en 2 coupes :

    – une inférieure à 130 °C (essence) ….
    – et l’autre supérieur à 130 °C (diesel)

    Selon la nature des métériaux plastiques/organiques ainsi pyrolysés … on obtient ainsi un mélange de 10 à 30 % d’essence et 90 à 70% de diesel

    Il existe plein de vidéos sur Youtube expliquant ce qu’est la pyrolyse …

    mots clés : « pyrolyse plastique carburant »

    Si ce sujet intéresse du monde … alors je peux encore plus le développer.

    A bientôt

    avataravatar
    Antoine
    Participant
    • Sujets : 6
    • Réponses : 171
    @truitesauvage

    me voila plus instruit !

    je me demandes même si je vais pas pouvoir rentabiliser mes fautes d’inattention de type tupperware au four – il possèdes une fonction pyrolise – il y a peu etre moyen de faire une sorte de bolognaise sans plomb.

    par contre @sacha-touille tu dis que +130 c’est une équivalence de kérosène et +150 une équivalence de diesel pour ensuite annoncer qu’on pratique en général deux coupes dont la seconde est annoncée a > 130 en diesel (d’instinct je dirais que 150 c’est le kérosène du coup ) deQueSeTrata ?

    avatar
    Alexandre
    Participant
    • Sujets : 12
    • Réponses : 335
    @sacha-touille

    En fait une « coupe » de distillation est composée d’un mélange d’hydrocarbures, plus ou moins long, linéaire, cycliques etc … ) …

    La quantité de « coupe » correspondant au Kérosène » dans le process de pyrolyse est très minoritaire dans le « distilla » total et peut sans problèmes être mélangé à la coupe supérieure correspondant à celle du diesel si l’on souhaite limiter le nombre de coupe à 2 lors de la re-distillation du distilla.

    Par exemple à la pompe, le Diesel « hivers » est plus fluide avec une température de coupe plus basse … que le Diesel « été » .

    Un carburant pétrolier disponible en pompe n’est pas un produit pur mais un mélange permettant d’obtenir les propriétés attendues dans un contexte donné.

    Pour augmenter la fraction « essence » il faut introduire moins de déchets plastiques à chaines « linéaires » (tel que polyoléfines … PE, PP … ) et introduire plus de déchets plastiques à « cycles » tels que le Polystyrène, résines Polyester (contenant du styrène) …

    Toutes les « coupes » devront être « lavées » et filtrées avant (selon type d’usage envisagé) d’être utilisées pur ou en mélange avec du carburant traditionnel disponibles en pompe.

    avatar
    Antoine
    Participant
    • Sujets : 6
    • Réponses : 171
    @truitesauvage

    je vois !

    bon en fait j’dois avoir pigé la ligne générale du bazar mais ca semble etre passablement complexe si on a pas les bases,merci pour la réponse ^^

    avatar
    Alexandre
    Participant
    • Sujets : 12
    • Réponses : 335
    @sacha-touille

    Alors en fait au delà de la complexité apparente, c’est hyper-simple en pratique …

    On peut résumer l’opération à :

    – récupérer du vieux plastique (bouteille PET, PE, PP, , flacons plastique etc … )

    – les mettre à chauffer à environ 400 °C dans une espèce d’Alambic …

    – de refroidir les vapeurs produites pour obtenir un liquide organique …

    Beaucoup le font « artisanalement » dans des pays en guerre, ou sous-développés (ou pour le fun) :

    avatar
    Antoine
    Participant
    • Sujets : 6
    • Réponses : 171
    @truitesauvage

    Mais c’est trop bien xD merci

    avatar
    Alexandre
    Participant
    • Sujets : 12
    • Réponses : 335
    @sacha-touille

    Oui c’est trop bien, … et si on remplace le plastique par du jus sucré fermenté par des levures …

    … on peut obtenir de quoi faire l’apéro … 🙂

    avatar
    Cyril
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 5
    @waxisland

    Merci pour le partage ! J’adore ce genre de truc, c’est intéressant pour le côté scientifique, et en bonus ça donne espoir pour le côté écologique. Ceci dit, avec le temps, j’ai appris à me méfier de ces petites inventions toutes simples censées révolutionner leur domaine…

    Par exemple, la question que je me pose maintenant systématiquement, c’est : si c’est si fabuleux que ça, pourquoi n’y-t-il pas déjà des dizaines d’entreprises sur le coup ? Peut-être que les inconvénients (énergie dépensée pour chauffer à plus de 400°C) dépassent les bénéfices (production de pétrole) ?

    avatar
    Alexandre
    Participant
    • Sujets : 12
    • Réponses : 335
    @sacha-touille

    @waxisland

    Bonjour Cyril …

    EXCELLENTES QUESTIONS … !!!

    Pourquoi ne pas développer au maximum cette « alternative » ? ………….

    en vrac, on pourrait dire :

    – enjeux économiques,
    – enjeux géopolitiques,
    – absence de volontés politiques,

    … MAIS … cela dépend justement de volontés politiques, reliés à des aspects économiques et géopolitiques …

    par exemple, en Chine, la recherche d’énergie, d’autosuffisance et souveraineté énergétique, de problèmes environnementaux etc … sont capitales et poussent ce pays (comme d’autres) … à investiguer sérieusement du coté de ces « alternatives » au pétrole.

    Ainsi en Chine des dizaines, pour ne pas des dire des centaines d’unités industrielles de tailles variées ont vu le jour afin de transformer en ersatz de « pétrole » … des tonnes de déchets plastiques (que souvent nous occidentaux leurs envoyons en containers maritimes) ainsi que des millions de pneus usagés …

    par exemple voilà une unité industrielle typique chinoise de production par pyrolyse de distillats de pétrole à partir de déchets organiques plastiques :

    Concernant le bilan énergétique de production, …

    1 kg de déchets plastiques donne :

    -environ 1 litre de distillats de pétrole, soit (compte tenu de la densité de ce distillat) environ 0.800 kg de distillat
    … ET environ 0.200 kg de gazes non distillables …

    ces environ 20% de matières qui se décomposent en « gazes » et ne peuvent pas être distillées sont utilisés comme sources d’énergie pour alimenter en « chaleur » le système de pyrolyse.

    avataravataravatar
    Romarin
    Participant
    • Sujets : 54
    • Réponses : 1064
    @romarin

    Post 67461
    •Merci de toutes ces informations. J’en parlais cet après-midi à une personne qui bosse dans le recyclage; elle était tellement dubitative que seule sa bonne éducation lui a permis de ne pas le dire que c’était une connerie hi hi hi!
    Et c’était du HP estampillé WAIS !
    •Heureusement que tu es passé par là…
    Trois mois pour se rendre compte que le sujet vaut le détour😉
    •Qu’est-ce que cela doit être chez les neuro typiques! Comme ils sont plus nombreux, c ´est peut-être la cause de l’absence d’utilisation des bonnes idées : mercantilisme, cupidité, courte vue- on dit aussi profit à court terme, haute rentabilité etc…
    Je rigole🤣
    •Ceci étant, le premier toubib qui a compris le lien entre la contamination many-porter et les fièvres puerpérales s’est tapé la tête contre le mur du con- j’ai bien écrit : le mur du CON.
    Cf Philippe Ignace Semmelweis. Pour ceux qui sont curieux d’esprit.
    Ce soir , je me sens à little bit fed up with trying to wake up people around… So, watch TV and stay asleep, and it will be all, folks, comme écrit à la fin des dessins animés americains😉

    avatar
    Romarin
    Participant
    • Sujets : 54
    • Réponses : 1064
    @romarin

    Post 67461
    « Si ce sujet intéresse du monde … alors je peux encore plus le développer. »
    Oui, cela m’intéresse.
    Après… pour le moment je suis une personne… cela justifie -t-il de bénéficier d’information utile et pertinente?
    À voir…😉

    avatar
    Alexandre
    Participant
    • Sujets : 12
    • Réponses : 335
    @sacha-touille

    @romarin

    « … Après… pour le moment je suis une personne… cela justifie -t-il de bénéficier d’information utile et pertinente? … »

    OUI ……………. DEFINITIVEMENT !!!

    Cyril
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 5
    @waxisland

    Merci Alexandre pour ces explications 🙂

    Je ne savais pas que la Chine s’était lancée là-dedans, c’est peut-être donc qu’il y a un vrai potentiel.

    Par contre, ce qui me fait douter, c’est qu’Elon Musk n’ait toujours pas repris l’idée pour faire le buzz avec, ahah

    Mais bon, j’imagine que les prochaines années nous diront si le projet est viable ou non…

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 19)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

 

Rejoignez la communauté Atypikoo

Atypikoo est un réseau social bienveillant dédié aux neuroatypiques : Hypersensibles • Haut Potentiels Intellectuels (HPI) • Aspies.

Que ce soit pour des rencontres amicales, des rencontres amoureuses ou des rencontres professionnelles, Atypikoo vous permet d'échanger avec d'autres adultes atypiques dans toute la France et les pays francophones (Suisse, Belgique, Canada).
Inscription gratuite
close-link

« Ce site est indéniablement différent des autres et pour cause, il propose aux Zèbres, Hypers sensibles, Hypers Empathiques, HPI non détectés et autres êtres en douance ou surdouance de se retrouver, d’échanger et de partager voire de se remonter le moral. »

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

« J’ai trouvé sur Atypikoo des personnes partageant le même mode de fonctionnement et avec plus d’expérience que moi. Cela m’a permis de mieux me comprendre, de me sentir moins seul et d’avancer plus vite. »

« Ce site m’a permise de trouver enfin une communauté avec qui échanger. J’y trouve de l’écoute, du respect, de l’entre-aide et cette bienveillance me fait du beaucoup de bien. »

« Un nouveau réseau social qui émerge, avec la volonté de réellement lier les gens entre eux, et de faire savoir aux atypiques qu’ils ne sont pas les seuls à l’être. »

 
Rejoignez la communauté
close-link