titenightrebirth Super Atypiker ♡♡♡
11 nov. 2020 à 14:42
Salut les Atypikool,

C’est l’histoire de Gigiiiiiii, le cycle éternelllllllll….(qu’un enfant béni, rend éternel…ouai non ça c’est dans les contes Gigi, et t’es plus une enfant, enfin plus totalement)
A la demande générale de deux personnes (@cellequi & @gee), Gigi revient vous conter fleurette.
Elle a matière à écrire la bougresse, son p’tit coeur ayant encore parlé maintenant (avant qu’il ne se taise à tout jamais?).
Elle se sent enfin prête à l’écrire cette histoire sur l’évidence, cette histoire sur le springboks qui rencontre le springboks. Elle a trouvé son angle d’approche, elle sait comment l’écrire et comment la conclure (à défaut de conclure arf). Y aura de la profondeur, d’la nostalgie, du beau, du moins beau, du papillon de lumière, des paillettes, du vague à l’âme, un poil d’espérance et beaucoup de cynisme. Alors accrochez votre ceinture, et bienvenue à bord de «air Gigi one ».

Mais avant revenons à nos moutons, enfin à nos éléphants…Oui parce que bon Gigi, on va pas se mentir, elle est un peu con-con des fois.
Elle sait bien que les springboks et les éléphants, ils sont pas faits pour s’entendre, et dans sa théorie un éléphant qui veut prendre son temps, c’est bien souvent juste le reflet d’un manque d’envie.
Mais non non dit l’éléphant, j’ai juste besoin de temps pour devenir un grand aimant. Alors Gigi, elle est open, elle veut bien croire les éléphants, et douter un peu de ses théories (complot!).
Donc voilà notre Gigi qui se leste de poids de 100kg à chaque gambette, pour arrêter de bondir dans tous les sens, et fait chauffer sa langue pour tout miser sur la communication (bon et bien sûr un peu de sex appeal, vous croyez quoi cheh!).
Et bien sûr, elle parvient à ses fins la maline, c’est Gigi quand même. Mais en l’espace d’environ 0.5 secondes, elle aura mis une dernière fois Mister Elephant en PLS, confirmant au passage tout son schéma de croyance sur les z’hommes à savoir:
- Si on te manque de respect une fois, y a des chances que ça se reproduise
- Si l’éléphant se barre en courant une fois, il cavalera encore plus vite la deuxième
- Le temps n’y changera rien à l’affaire quand on est…pas dans l’envie, on n’est pas dans l’envie…d’aimer….et loin de Gigi l’envie d’en faire toute une comédie (musicale).
Bon la piqure de rappel valait bien le temps investit, on l’y prendra plus Gigi. Et puis, elle sait bien que l’éléphant c’est pas un animal bien méchant au fond.
Mais par contre (début de coup de gueule) si y a bien un truc que Gigi supporte plus, c’est qu’on lui dise de prendre soin d’elle. Hellloooooo ça fait 35 ans qu’elle le fait toute seule comme une grande, parce qu’on peut pas compter sur vous messieurs. Donc c’est pas trop la peine de lui dire quoi faire hein. Par contre ça serait bien que vous, vous sachiez un peu plus prendre soin d’elle aheumm. (fin du coup de gueule)

Donc le chapitre éléphantesque clôturé, Gigi se replonge avec nostalgie dans ses belles années. Nous revoilà en août 2012 (ahah Gigi a l’impression d’être le Père Castor, ou pire, Pierre Bellemare, eurf). Gigi elle a déménagé depuis 6 mois dans une nouvelle ville ou elle connaît personne, elle a laissé tout derrière elle, toute ses casseroles, elle est prête à en découdre à nouveau avec l’amour. Un ami lui a dit, vazy j’le sens bien là, tu vas faire une rencontre ici, tu pourras exercer tes talents de « Nantes » religieuse (ahah ouai les amis de Gigi ils sont funs aussi). Et donc la voilà inscrite sur un site de rencontre totalement adapté à sa personne de femme alpha, à savoir « adopteunmec.com », le site où les femmes ont tous les pouvoirs. Et puis elle laisse faire les choses, tranquillement, tout en assemblant ses meubles ikea (la commode krusthuflukk que du bonheur à monter en solo). Elle avait sympatisée avec un p’ti jeune homme de la région, assez entreprenant, qui lui proposait déjà de se voir après trois jours. Pourquoi pas après tout, Gigi elle avait rien à perdre et puis elle connaissait personne ici…Dis donc Gigi pas très engageante ton évidence racontée comme ça…Mais peut-être que Gigi elle vous entourloupe, parce que derrière cette scène, tout était en train de se jouer, l’évidence la vraie, un p’ti mec à bouclettes qui allait faire chavirer Gigi. Il lui avait envoyé un pti charme, et Gigi avait accepté de lui ouvrir son panier. Gigi en bonne alpha, lui envoya le premier message, et puis, un jour, deux jours passant et toujours pas réponses. what(?), c’était un message à la sauce Gigi (!), le genre de message auquel personne ne résiste et…pas de réponses? Du coup Gigi s’en est allée rencontrer son autre prétendant (non mais!). Et là, stupeur, le message tant attendu arrive…Et il en avait une belle d’excuse pour ces quelques jours de retard, il attendait que sa nouvelle photo de profil soit validée, celle qu’il avait fait rien que pour Gigi (parce qu’il faut vous dire que dans son profil Gigi elle concluait sa description par un « Si tu veux me faire rêver, au lieu de faire des selfis en faisant le kéké devant un miroir, prends plutôt une photo de toi en train de repasser, homme»). Alors voilà, elle avait devant elle son BiB (ndlr: Bonheur Intérieur Brut) en train de repasser sa plus belle chemise. Fou rire et complicité garantie, il venait de tuer le game. Mais voilà Gigi, elle avait commencé son histoirette avec son autre prétendant, et Gigi c’est quelqu’un de réglo. Elle envoyait donc un pti message teintée d’émotion à son pti Bib, pour lui dire qu’elle tentait l’aventure avec un autre. Et deux mois passèrent, l’histoirette insipide pris naturellement fin….et dans un coin de sa tête, Gigi, elle avait jamais vraiment oublié ces pti échanges avec son BiB. Alors Gigi fit ce qu’elle sait faire de mieux (à savoir n’imp), et débarque à nouveau tambours battant, « Hey it’s me, de retour sur le site après une erreur de casting, t’es toujours dans le coin? ». Et bien sûr qu’il était toujours dans le coin, il te confiait comment il avait trouvé les autres insipides , sa déception de te voir partir alors que c’était si bien engagé…Mais que veux tu mon Bib, le timing et Gigi ça fait 14, l’univers se fout toujours de sa gueule quand il s’agit de synchronicité. (ndlr: elle en entendrait parler longtemps de l’erreur de casting la p’tite Gigi XD, un running gag dans leur histoire).

Et voilà que la danse magique enchanteresse des springboks pouvait commencer. Un message, puis un autre et un autre, des pavés, un par jour. On aurait aimé plus mais nos vies étaient trop remplies, alors on prenait le temps, naturellement, on savourait chaque échange, avec parcimonie. Et c’était la première fois pour Gigi qu’un garçon lui plaisait intellectuellement, spirituellement, humoristiquement, physiquement. T’avais le package complet, presque trop beau pour être vrai. Tu me freinais pas, on exprimait nos émotions, à 1000 à l’heure. J’avais jamais été autant grisée par la découverte de quelqu’un, chaque nouvelle petite pièce du puzzle s’emboîtait parfaitement. Et tu le disais toi même, t’avais jamais eu une relation aussi profonde avec quelqu’un, j’étais celle que t’attendais. Et t’étais celui que j’espérais plus. Il y avait un seul bémol, sur la vision du couple, Gigi elle croit que le train de l’amour il passe une seule fois, alors que toi t’as toujours dit qu’il passait plusieurs fois, mais que tu ne demandais qu’à ce que Gigi brise cette croyance. Alors Gigi elle s’est raccrochée à ça, mais, elle le payerai un jour, parce qu’on ne change pas les croyances de quelqu’un comme ça, ma pauvre Lucette. Aujourd’hui Gigi elle croise les doigts de toutes ses forces, pour que ce soit sa croyance à elle qui soit toute fausse, parce que sinon la vie elle serait trop triste maintenant.
Trois mois plus tard, vint le temps de LA rencontre. Love at first sight. J’pourrais écrire des pages et des pages de tous les moments choubidous qu’on a vécu durant ces 5ans et demi, mais j’ai décidé de modifier l’histoire à partir d’ici (merci @gee). Il y aurait du avoir un autre paragraphe mais je l’écrirai pas non plus.

On s’est aimé comme des gosses on s’est quittés comme des adultes, avec beaucoup de douceur et de bienveillance. Mais la vérité crue elle est là, ça m’a flingué. J’ai été incapable de ressentir la moindre émotion pendant presque 2 ans. Ca revient petit à petit, mais maintenant c’est un bordel émotionnel pas possible. Les relations je sais plus faire, je connais tous les codes mais je sabote tout. J’suis morte de trouille à l’idée d’aimer à nouveau, d’me ramasser, et j’veux plus non plus porter tout toute seule sur mes épaules. J’ai envie qu’on prenne soin de moi, qu’on soit là pour moi. J’veux arrêter d’être une grande cynique, j’veux saisir les mains qui se présentent. Parce que ouai, toi qui te reconnaîtras, t’as pas tort, pourquoi être maso si on peut bénéficier d’un coup de pouce gratos.

Finalement, quand je regarde la date du jour, j’me dis que l’univers et ses synchronicités ont pas fini de se payer ma tronche, parce que ça aurait fait 8 ans que……..

Laure
Vous devez être membre pour commenter ce post