Décryptage « Couple Haut Potentiel / Pervers Narcissique »

Atypikoo : le réseau social des neuroatypiques Forums Discussions générales Décryptage « Couple Haut Potentiel / Pervers Narcissique »

  • Frédéric
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 4
    @kartagnosis

    @dedel J’y compte bien, mais j’ai trop peur de tomber dans la parano…

    avatar
    Matthieu
    Participant
    • Sujets : 3
    • Réponses : 3
    @mattgordon67

    Je laisse un peu vivre ce sujet sur les PN, merci pour vos témoignages. En cas de doute, préférez la fuite ! 😉

    Romarin
    Participant
    • Sujets : 54
    • Réponses : 1265
    @romarin

    Proposition de petit manuel à l’usage des trop sensibles au chants des sirènes 😉
    « Pourquoi trop penser rend manipulable? » de
    Christel Petitcollin.
    Il y a des explications sur certains aspects. Notamment le fait qu’il n’y a qu’un seul visage; l’autre n’est qu’un masque 😷😳. C’est important parce que, techniquement, tant que la croyance des deux visages persiste, l’attente implicite est que le « bon » visage prenne le dessus – c ce qu’on se dit … à force d’amour, de petits soins , de petits plats, d’attention, de tout donner…
    Eh ben NON! Y a pas de « bon » visage- c’est juste un masque.
    Et maintenant, tout le monde e sait ce qu’est un masque : un truc qu’on enlève et qu’on se met sur la figure… c pas du vrai !
    Après… chacun a le droit de croire ce qui lui convient.
    D’autre part, avoir eu dans son entourage familial ce type de structure rend plus sensible à l’emprise.( cf Google pour en savoir + sur l’emprise psychologique)
    En ce cas, un debroussaillage des noeuds familiaux peut ne pas nuire- mais c kom on veut.
    Et de manière générale, si la relation débute sous les auspices du prince charmant ou bien de la princesse charmante, attention ⛔️ ⚠️ danger.
    Je m’explique :
    Être attentif au discours :
    Il ou bien elle pose des questions; quand vous répondez, il ou elle dit: « moi c pareil. »
    Sur tous les points ou presque beaucoup😉
    MAIS il ou elle ne dit rien de lui. Jamais. Ou bien va dire : « mais je viens de te le dire » alors que c’est FAUX FAUX FAUX . Mais le faux ne le gêne pas: n’est réel et valable que SA réalité ; la seule loi c la sienne ; et pour ces personnes, bien se souvenir que les promesses n’engagent que ceux qui y croient !😉

    Il y a des stratégies discursives très reconnaissables et répétitives.
    Ces personnes sont prévisibles dès lors qu’on les a repérées.
    Cela devient presque un jeu tellement la prévisibilité est réelle.
    En attendant, pour découvrir le sujet, on peut jeter un œil à « La haine de l’amour » des Drs Hurni et Stoll- les mêmes on y bien teavaillé la question de la perversion narcissique en revisitant les écrits de Sigi😉, notre « grand » Freud( le mystère Freud- trop génial)

    Un ressort sur le quel compte le ou la pn : c’est la peur de la solitude chez l’autre.
    Une façon donc, de s’en protéger, ce serait de travailler cette peur pour qu’elle ne nous habite plus. Suggestion parmi d’autres.
    Bonne suite.✨🍀🌈

    avataravataravataravataravatar
    Delphine
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 6
    @dedel

    @kartagnosis Difficile en effet! Les séparations sont déjà souvent complexes… :-/

    Peut-être en prenant un max de recul face à chaque situation, et en construisant un rapport de confiance trèèèèès communicant avec ton enfant? Les enfants sont bien plus intuitifs que nous et leur instinct leur dicte comment réagir. Ils s’adaptent vite et analysent avec beaucoup de perspicacité ce qu’ils observent. (j’ai bossé avec des enfants et des ados socio-économiquement très défavorisés, et « tout va bien » tant qu’ils gardent des référents posés et stables autour d’eux. Pourtant, certains se retrouvaient dans des cellules familiales catastrophiques ).

    Puis, c’est sa maman. Personne n’y changera rien et l’amour sera présent car il peut revêtir bien des formes! 🙂

    Et, désolée, du coup, pour mon post pas rassurant, je le réalise maintenant. J’espère que celui-ci rattrapera le premier ^^

    avatar
    Aymeric
    Participant
    • Sujets : 4
    • Réponses : 139
    @yacha

    Bonjour,

    Je relance ce sujet après être tombé sur un billet publié sur le site d’un psychologue clinicien. Il n’aborde pas directement la notion de pervers(e) narcissique mais une autre forme de manipulation, qui, lorsque l’on est doué d’empathie, est particulièrement efficace. Il s’agit des personnes qui débarquent dans votre vie, se montrant très faible à nos yeux pour que nous puissions jouer le rôle du sauveur mais il s’agit d’une mise en scène consciente ou inconsciente. Je trouve que l’article donne un éclairage très pertinent tout en restant dans la vulgarisation.
    Cet article me semble démontrer pourquoi des personnes plus sensibles que la moyenne tombent sous l’emprise de manipulateurs égoïste, voir à tendance sadique.

    Je vous le transmet ici : http://www.mnaudet-psy.com/?p=392

    Et sinon, je l’ai copié collé ici :

    Au cours de ma carrière, j’ai rencontré plusieurs cas de patients profondément perturbés par une personne qu’ils ne connaissaient parfois que depuis très peu de temps. Une emprise affective qui ressemblait à de l’amour mais qui n’en était pas. Et, à la clé, une souffrance hors du commun, d’autant plus forte qu’elle était inexplicable rationnellement.

    Je voudrais ici présenter ce type de manipulateur (le plus souvent manipulatrice) qui « envoûte » ses victimes grâce à un mode de fonctionnement atypique et terriblement efficace. Ils ne sont pas très nombreux mais il suffit d’en rencontrer un dans sa vie pour risquer de beaucoup souffrir, il est donc important de l’identifier afin de pouvoir le fuir avant qu’il ne vous détruise. Nous l’appellerons l’Ange Noir.

    « l’Ange Noir »

    Bien que la plupart du temps inconsciente, sa manipulation s’apparente à de l’envoûtement, plongeant sa victime dans une véritable emprise affective. Le plus souvent de sexe féminin, elle se présente sous les traits d’un ange : charmante, souriante, timide, fragile… On a d’emblée envie de la protéger, de lui apporter notre soutien et notre aide. Elle ne demande pourtant jamais rien, ce n’est pas elle qui viendra vers sa victime, c’est la victime qui ira à elle. Et qui insistera. Mais une fois l’ange installé dans son esprit, elle ne pourra plus l’en faire sortir et sera en son pouvoir. Le piège se sera refermé.

    Le mécanisme utilisé par « l’Ange Noir » est à la fois simple et diabolique : hyper intuitive, presque visionnaire, l’ange va mobiliser le meilleur de sa victime, son essence même, à savoir sa capacité d’abnégation et son désir d’aider les autres. Ce sera souvent pour la victime une véritable révélation qui la placera dans le rôle du « Sauveur » et lui procurera en la présence de l’ange des sensations de puissance, de profond bien-être et de plénitude. Pour renforcer son emprise, l’ange discréditera habilement aux yeux de la victime toutes les autres personnes de son entourage qui essaient de l’aider et la persuadera qu’elle seule est capable de la sauver. Mais l’ange ne demandera jamais directement de l’aide, c’est la victime elle-même qui va s’investir intensément pour lui en apporter.

    Lorsque l’ange a choisi une victime, il se trouvera toujours au bon moment sur son chemin pour lui confier ses malheurs à coeur ouvert. Il boira les paroles de réconfort et son regard trahira une admiration et une reconnaissance sans limite. Petit à petit, l’ange va prendre une place grandissante dans le coeur de sa proie car il la valorise et la fait se sentir tellement particulière… Lui venir en aide et le sauver deviennent une véritable mission. Cette relation se transforme progressivement en addiction car ces sensations de bien-être et de bonheur profond ressenties en la présence de l’ange, sensations qu’en général seul l’amour permet de vivre, deviennent un besoin.

    On pourrait effectivement être dans une belle histoire d’amitié voire d’amour mais, hélas, l’ange n’est pas la personne que l’on croit, douce, fragile, sensible, attentionnée… elle est en fait extrêmement égocentrique, dure et impitoyable, totalement dénuée d’empathie. Egalement très versatile, l’ange peut souffler le chaud et le froid en permanence. Elle détient désormais le pouvoir d’enchanter ou de désespérer la victime à sa guise. Alors que cette dernière pense être la personne la plus importante au monde pour l’ange, elle est en fait parfaitement interchangeable : il suffit que passe à portée une autre proie susceptible de lui apporter autant d’attention et elle s’éloignera. Cet éloignement sera vécu par la victime avec beaucoup de souffrance, comme pour un chagrin d’amour ; après avoir connu le meilleur d’elle-même, elle subira le pire, les émotions variant en fonction de sa personnalité dont les traits négatifs seront exacerbés : amertume, colère, jalousie, paranoïa, sentiment d’injustice, etc… Sa détresse sera d’autant plus grande qu’elle ne comprendra pas pourquoi elle souffre autant et pourquoi elle « aime » autant l’ange. En fait, la victime n’est pas amoureuse de l’ange mais dépendante d’elle car celle-ci est la seule à pouvoir lui faire ressentir ce merveilleux sentiment de puissance et de plénitude ; c’est en cela que cet attachement ressemble à de l’amour mais est purement narcissique, c’est en fait d’elle-même que la victime est amoureuse car l’ange lui permet de jouer le rôle du Sauveur, fantasme profondément enfoui jusqu’à présent et révélé par cette rencontre.

    La « trahison » de l’ange provoque une déception et une souffrance qui peuvent prendre un caractère obsessionnel. La victime, profondément déçue et blessée, ne pense plus qu’à ça, comme pour un chagrin d’amour. Si l’ange est pervers, elle peut aussi s’amuser à mettre en concurrence les « aidants » pour attiser leurs côtés sombres et les rendre jaloux les uns des autres. Pourquoi l’Ange agit-elle ainsi ? Parce que cette relation univoque la place au coeur de l’attention de l’autre : on ne parle que d’elle, on la plaint, elle ressent l’amour de l’autre, un amour pur dépourvu d’attentes et de désir sexuel, en bref de grands moments de jouissance pour une personne qui manque profondément d’estime et d’amour de soi dans les relations saines. Mais elle est incapable de rendre cet amour, elle ne sait que recevoir, pas donner.

    Sauf si elle est perverse, l’ange noir n’est pas consciente de son pouvoir et ne fait pas souffrir volontairement ses victimes (ce qui leur fait ressentir de la culpabilité lorsqu’elles sont en colère contre elle ou qu’elles mettent en doute sa sincérité). L’ange noir se caractérise par un besoin vital d’être aimée car incapable de s’aimer elle-même, une incapacité à aimer les autres, un égocentrisme profond et une totale absence d’empathie et de compassion (envers quiconque, même l’entourage le plus proche). Elle adore qu’on s’occupe d’elle avec abnégation et ne rend jamais rien car elle en est incapable. Elle fera semblant d’être bienveillante et de s’intéresser à ses victimes mais cela restera superficiel et artificiel. Selon les propres aveux d’un Ange Noir en colère : « Je n’aime personne, je n’ai pas de coeur ».

    En résumé, chacun d’entre nous a ses qualités, ses défauts, ses forces et ses faiblesses. Le tout représente un équilibre avec lequel nous nous efforçons de vivre, les qualités compensant les défauts, les forces compensant les faiblesses. l’Ange Noir a le pouvoir de briser cet équilibre, de « cliver » notre Moi (en mettant d’un côté le positif, de l’autre le négatif mais sans qu’ils puissent se compenser automatiquement). Quand elle le désire, elle peut sublimer vos forces et vos qualités, vous rendre incroyablement heureux et fier de vous ; et de la même manière vous attiser vos pires faiblesses et défauts (jalousie, colère, méchanceté, mesquinerie) lorsqu’elle s’éloigne, sans aucun état d’âme. Privée de ses processus de régulation naturels, c’est toute votre personnalité qui vacille et menace de s’effondrer.

    L’ange sait très bien repérer les proies potentielles car tout le monde n’est pas « client », loin de là ! (il faut avoir le fantasme du « Sauveur » enfoui en soi et, très souvent, présenter une importante immaturité affective). Si vous tombez sous son emprise, la plupart des personnes auprès desquelles vous tenterez d’obtenir du soutien ne comprendront pas du tout ce que vous ressentez pour cet ange qu’ils jugeront comme étant une personne très ordinaire. Un de mes patients, anéanti par un Ange Noir, totalement incapable de comprendre pourquoi il souffrait autant de cette relation, ne recueillait auprès des proches dont il sollicitait le soutien que les réponses suivantes : « Bah, tu es amoureux, ça va te passer » ou « tu es surmené, prends donc quelques jours de vacances ! ». Il a même obtenu cette réponse de la part de professionnels, psychologues ou psychiatres… Il n’éprouvait pourtant aucune attirance physique pour cet ange, ne nourrissait aucun projet de liaison et ne souhaitait qu’une chose, qu’elle disparaisse de sa vie, qu’elle sorte de sa tête ; il était bien certain que ce n’était pas de l’amour. C’est une thérapeute spécialisée dans les cas d’emprise affective et d’envoûtement qui l’a aidé à prendre conscience de la situation.

    Conclusion : L’Ange Noir est tout le contraire des apparences, à savoir un être fragile, bienveillant, sensible et attentif à l’autre. Si vous éprouvez des sentiments qui vous semblent trop forts envers une personne que vous connaissez à peine, un état de bien-être et de plénitude en sa présence et si vous éprouvez le besoin vital de l’aider, voire de la sauver …. vous êtes bien parti pour de graves déceptions et d’inutiles souffrances, fuyez pendant qu’il est encore temps.

    Si, pour différentes raisons, vous ne pouvez pas la fuir et êtes contraint de la côtoyer, essayez au maximum de ne pas vous trouver dans la même pièce qu’elle, surtout ne la regardez pas, ne lui parlez pas, n’acceptez pas qu’elle vous approche ou communique avec vous, au risque sinon de retomber sous son emprise en quelques secondes, même si vous l’avez démasquée, il ne faut pas sous-estimer ses pouvoirs !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 6 jours par Aymeric.
    avataravatar
    Cléo
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 56
    @cleo

    @yacha
    Merci pour ce partage.
    Perso je ne connaissais pas du tout.
    Cela peut apporter un nouvel éclairage sur certains »profils » et mettre des maux sur des souffrances pour bcp de monde.

    avatar
    Sandrine
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 27
    @sandcoeur

    Bonjour, sujet qui m’interpelle fortement . Une enfance où mon hypersensibilité était considérée comme de la naïveté, viol à 14 et 16 ans , proie idéale pour un PN , ça n’a pas râté ! 23 ans de vie commune avec cette personne sans aucune prise de conscience , pour moi c’était normal , les insultes , la culpabilité de tout ce qui n’allait pas , l’humiliation était méritée puisque je suis maladroite et naïve .Inconsciemment mon corps a répondu 80 % du corps avec du psoriasis, mon pauvre mari lui qui a souffert pendant son enfance , quel courage il a de supporter une femme dans mon état avec tous ses kilos en plus , quelle chance que j’ai de le garder …. M’isoler de ma famille il a tenté , j’étais dans la culpabilité des 2 côtés ,j’essayais de satisfaire tout le monde … m’isoler de mes amis il a réussi mais j’en avais toujours d’autres . Il m’a isolé de la culture , jetant les livres , ne supportant pas ma musique ….Je mourrais à petits feux … Et le 24 février 2012 un fait m’ a fait comprendre que j’avais besoin d’aide , je suis allée voir un psychiatre pour des raisons économiques , et à part à la première séance nous n’avons jamais de ce fait mais peu à peu il m’a amené à l’anormalité de mon quotidien . J’ai osé m’affirmer juste un petit peu ce qui a valu une hospitalisation de 5 mois en psychiatrie de mon mari , je me suis sauvé en 2013 avec mes enfants . En 2015 j’ai rencontré un autre pervers lui pervers sexuel j’ai encore voulu le sauver et j’en ai payé les conséquences psychologique. Et un jour , une phrase d’une amie , il y a 3 ans , et je me suis intéressée à ma « différence » .Belle prise de conscience , depuis je travaille dessus pour éviter ce cercle destructeur , mais mon empathie est là , ma peur aussi , mais je fais très attention aux personnes que je fréquente , j’ai compris que je ne peux pas « sauver le monde » , j’écoute , je dis ce que je pense, mais je ne souffre plus de leurs « malheur » chacun est responsable de sa situation, on ne peut pas changer les gens , il faut qu’ils le fassent eux-mêmes , je ne suis plus dans la culpabilité lorsqu’ils se prennent le mur . Je m’impose des limites dans mon investissement , j’en ai même changé de profession , après 27 ans j’ai quitté mon métier d’infirmière , je suis dans l’éducation nationale , « Il vaut mieux prévenir que guérir » Belle journée à tous

    avataravatar
    Aymeric
    Participant
    • Sujets : 4
    • Réponses : 139
    @yacha

    Petite stratégie de manipulation pour bousiller la confiance en soi de la personne en face. Pour l’avoir vécu, je garantie que c’est diablement déconcertant, surtout lorsque c’est accompagné de rupture après dans les émotions. L’impossibilité de décrypter les émotions / pensées de l’autre n’est jamais un bon signe.

    De la tendresse et de l’amour à toutes les personnes qui ont vécu de telles relations.

    avatar
    Anne
    Participant
    • Sujets : 4
    • Réponses : 423
    @hemera-82

    Aymeric, @yacha je viens partager mon opinion sur tes deux derniers posts
    Cet article sur l’ange noir m’interpelle au niveau de sa conclusion qui par principe est une synthèse et une ouverture, mais qui là, selon moi ne met pas le focus où il devrait être : 
    ce n’est pas le caractère bienveillant ou fragile, ou le bien être ressenti qui doit « alerter ». 
    Dans cette description il y’a des signes significatifs de la manipulation et de l’emprise.  ceux que j’ai relevé rapidement :
    L’isolement crée chez la victime (dévalorisation des amis ).
    La double face de l’ange : un aspect hyper empathique, généreux, et l’autre face : égocentrisme, absence totale d’empathie
    Le chaud froid émotionnel 

    L’activation du coté sauveur est selon moi à relativiser et à replacer dans son contexte. Dans ce cas il fait partie de la stratégie de manipulation.
    Et oui, il est à questionner, mais en dehors de toute relation perverse.
    Quel est le bénéfice du sauveur à sauver ?  Est ce une façon de maintenir l’autre dans un système de victime et de l’empêcher de s’autonomiser, prendre du pouvoir sur lui ? Cela cree t’il une dette du sauvé envers le sauveur ? cela permet t’il de ne pas prendre sa place de sujet désirant ?
    Donc oui, quand on est face à quelqu’un qui active ce rôle de sauveur en nous, cela peut être de la manipulation… mais pas que…

    Idem, l’ange noir est dans une hypervalorisation narcissisque de sa proie… ok, cela est problématique si cela est excessif… en même temps, dans toute relation amicale ou amoureuse, il ‘y a -j’espère- un espace de valorisation narcissique, mais qui n’est pas manipulatoire, qui est sain, et sincère…- C’est donc le coté excessif et manipulatoire qui est problématique. Encore une fois, y’a t’ il un équilibre dans la relation ? les deux sont ils en connexion avec leurs besoins et peuvent ils en faire part respectivement ? 

    Alors je pinaille peut être mais cela me semblait important à écalirer aussi ainsi….

    Concernant la petite vidéo, oui, c’est terrible pour le bébé de ne plus pouvoir entrer en relation avec sa maman, car la relation est rompu.
    Il perd ainsi sa capacité à communiquer (peut se vivre incompétent), il n’existe plus, il perd l’autre (abandon, nier dans son existence)… donc cela peut mettre dans une détresse importante et tout cas nourrit tout au moins un attachement insécure…

    Dans la relation adulte, l’impossibilité de décrypter les émotions peut avoir aussi des effets similaires (un peu différent car la maturité est différente ), et en tout crée une grande insécurité qui ensuite peut venir nourrir  l’emprise, la manipulation…
    Tu écris Aymeric « L’impossibilité de décrypter les émotions / pensées de l’autre n’est jamais un bon signe. » j’imagine (je peux me tromper ) que tu évoquais un signe de manipulation, donc je suis en partie d’accord… oui si il s’agit d’ une relation établie, de confiance… non, si il s’agit d’une relation qui se construit, cela est plutôt pour moi un indicateur de difficulté dans la relation, difficulté qui peuvent par exemple de l’ordre de la peur d’être abusé, manipulé, de la non-confiance… ou un difficulté à laisser transparaitre les émotions (parfois par impossibilité à les percevoir)…
    mais pas forcément de manipulation, même si cela fait aussi partie des stratégies manipulatoires…. 

    Pleinement d’accord avec ta dernière phrase….

    avataravataravatar
    Ingrid
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 9
    @apis

    Bonjour à tous !

    Un grand merci d’avoir lancé ce sujet ici, ça me rassure quelque part…je me sens moins seule et moins folle?! car ô combien j’en ai attiré de ces personnalités narcissiques!…surtout qu’elles usent et abusent des sites de rencontres : c’est un véritable terrain de jeux pour elles et c tellement facile de repérer et harponner et ferrer ses proies…et lorsque je raconte mes histoires à des « normopensants » ils ne comprennent pas et c limite si c moi qui suis trop exigeante ! donc merci encore une fois pour vos témoignages, je ne suis pas folle! je m améliore juste un peu à chaque fois car je sais maintenant m’écouter plus, mon intuition exacerbée me le dit au premier coup d oeil, oui oui ça me saute littéralement aux yeux ! hélas pour la dernière expérience je ne me suis pas écoutée et laissée encore avoir…je serai prête pour la prochaine fois, j’espère! cette fois c décidé je m’écouterai de suite 🙂

    avatar
    Suzie
    Participant
    • Sujets : 4
    • Réponses : 39
    @verte

    Ce ne sont pas des anges, mais des diables. Te sucer jusqu’à la moelle pour te faire crever. Mais doucement sans que le peuple le remarque.
    La force pour s’échapper est considérable. Putain de force que l’on à au fond de nous.
    Ils sont minables. Vient là un autre sujet à considérer est cet amour humain que l’on a. Prêt à tous. Prêt à s’enterrer vivant pour l’autre.
    Mais heureusement la logique revient et on voit que tout est bullshit. Fuck.
    Fuck le monde, pour se rendre compte que l’on est seul. Seule dans tout. Seule face à tout et que l’on peut compter que sur soi.

    Voila ce que j’ai appris. Vaccination morbide, mais essentielle pour survivre!

    avatar
    Aymeric
    Participant
    • Sujets : 4
    • Réponses : 139
    @yacha

    Bonjour,

    Je fouille malgré moi cette thématique en ce moment. J’ai découvert la notion d’effraction psychique. Je suis assez choqué du nombre de témoignages et l’engouement pour la notion de PN. Est-ce que cela relève d’un effet de mode comme je l’avais souligné dans ma première intervention ou bien d’un réel phénomène (2% de la population serait concernée par des troubles liés à la PN) ?

    Est-ce que vous pensez qu’il manque une vraie éducation sur comment repérer les signes cliniques d’une personnalité sadique, mythomane ? Parce que parfois il y a des incongruités évidentes mais en état amoureux on n’arrive pas non plus à les distinguer. Par exemple, faire croire qu’on est agoraphobe alors qu’on travaille dans une boîte de nuit (je prends exprès un exemple neutre mais tout de même dissonant). S’extraire pour prendre du recul n’est pas chose aisée dans l’envoûtement amoureux.

    En outre, le risque de reproduire soi-même des schémas de perversion une fois que l’on a été victime existe, en particulier si l’on n’effectue pas un travail de reconstruction psy.

    Les vidéos youtube de vulgarisation sont de la … vulgarisation. En outre, leur contenu est diffracté en plein de vidéos différentes. C’est pourquoi, je ne suis pas très à l’aise avec l’emploi du terme pervers narcissique qui ne peut être avalisé que par un psychiatre dans le cadre d’un procès. Le psychiatre, vu le peu de séances à sa disposition, ne va pas forcément repérer les manipulations que la personne perverse met en place, surtout que le narcissisme tel que décrit dans le DSM ne correspond pas forcément à toutes les stratégies mises en oeuvre.
    Aussi, je préfère rester sur des critères vérifiables : manipulation, mythomanie, égoïsme, sadisme, manque de lisibilité des sentiments et des émotions. La notion de sadisme me semble apparaître si la personne est consciente de mentir, consciente qu’elle va faire souffrir l’autre et qu’elle le détruit.

    Pensez-vous qu’il manque une éducation à cette problématique ? Avez-vous une idée de comment lutter contre ces personnes pour tenter de réduire leur influence au sein de la société ?

    Alain
    Participant
    • Sujets : 6
    • Réponses : 428
    @momosixtrois

    Bonjour Aymeric, @yacha
    Le sujet ne m’intéresse pas trop, mais c’est un détail qui me fait tilter.
    Comme signe évident de manipulation, parce qu’on se dirait agoraphobe et qu’on, travaillerait dans une boite de nuit, ça montre que le manuel pour repérer à coup sur le manipulateur, c’est un peu dangereux (je ne vois pas quel serait l’intérêt de se dire agoraphobe pour tromper sa victime. Les véritables agoraphobes sont en permanence soupçonnés de faire du cinéma, donc, ce n’est pas une bonne stratégie de vouloir faire croire qu’on l’est, en général on préfère le cacher. Et comme seuls les agoraphobes connaissent le mal dont ils souffrent, de dire que ce n’est pas plausible quand on travaille dans une boite de nuit, ce n’est pas sérieux).
    Bon, c’est juste un détail….on pourrait peut-être en trouver d’autres qui marchent mieux avec ce que tu veux dire 🙂

    Pour le reste, je n’ai jamais vraiment réfléchi à la question. Mais éduquer les gens pour ne pas se faire avoir par les pervers narcissiques., pour moi ça consiste à chercher des boucs émissaires (donc, avec des descriptions et modes d’emplois très subjectifs), alors que la société est dans de nombreux domaines, et pour de nombreuses personnes une violence psychique permanente.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 jour et 17 heures par Alain.
    Aymeric
    Participant
    • Sujets : 4
    • Réponses : 139
    @yacha

    @momosixtrois En l’occurrence, bosser sans stress, rechercher ce type d’ambiance, aller dans des festivals, faire des manifestations montres tout en se disant agoraphobe me semble être une petite histoire qu’on se raconte. Après effectivement, l’exemple est volontairement neutre et laisse place à de nombreuses incertitudes (penser qu’on est agoraphobe à un moment stressant de sa vie, être agoraphobe et combattre cette peur en développant une stratégie ou jouer la victime pour happer quelqu’un).

    Je te rejoins complètement sur ton analyse de la société. Néanmoins, le problème avec les personnalités manipulatrice-sadique c’est qu’elles anéantissent l’autre dans leur estime de soi. Cela peut être conjugué par des milliers d’exemples : utilisation de comparaisons défavorables à la victime, utilisation de drogues pour arriver à ses fins, violences mentales, mensonges répétés, couper la personne de son réseau amical et familial etc. Exemples : « cette personne est trop belle, dommage que tu ne lui ressembles pas », « ce que tu fais est tellement moins bien que ce que cette personne fait », « tu n’arriveras jamais à réussir ce que tu vises » etc
    Dire quelque chose et faire son contraire de façon systématique.

    Je pense que l’un des problèmes est que notre société favorise justement la réussite professionnelle de ces individus où les capacités de se détacher émotionnellement sont particulièrement appréciées à des postes clefs (drh, pdg, élus…).
    Je te rejoins sur le fait que la violence est systémique mais je pense également qu’elle se nourrit en permettant l’éclosion de sadiques ou de personnes suffisamment dénuées d’empathies pour agir sans se soucier des conséquences.

    Alain
    Participant
    • Sujets : 6
    • Réponses : 428
    @momosixtrois

    «  »En l’occurrence, bosser sans stress, rechercher ce type d’ambiance, aller dans des festivals, faire des manifestations montres tout en se disant agoraphobe me semble être une petite histoire qu’on se raconte. «  »

    Je ne sais pas si tu t’inspire d’un exemple précis dans ton entourage, mais dans ce cas tu n’es pas à l’intérieur de cette personne, donc, dire qu’elle fait du cinéma est juste un jugement qui ne me parait pas forcément très éclairé.

15 sujets de 31 à 45 (sur un total de 47)

Mots-clés : 

  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

 

Rejoignez la communauté Atypikoo

Atypikoo est un réseau social bienveillant dédié aux neuroatypiques : Hypersensibles • Haut Potentiels Intellectuels (HPI) • Aspies.

Que ce soit pour des rencontres amicales, des rencontres amoureuses ou des rencontres professionnelles, Atypikoo vous permet d'échanger avec d'autres adultes atypiques dans toute la France et les pays francophones (Suisse, Belgique, Canada).
Inscription gratuite
close-link

« Ce site est indéniablement différent des autres et pour cause, il propose aux Zèbres, Hypers sensibles, Hypers Empathiques, HPI non détectés et autres êtres en douance ou surdouance de se retrouver, d’échanger et de partager voire de se remonter le moral. »

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

« J’ai trouvé sur Atypikoo des personnes partageant le même mode de fonctionnement et avec plus d’expérience que moi. Cela m’a permis de mieux me comprendre, de me sentir moins seul et d’avancer plus vite. »

« Ce site m’a permise de trouver enfin une communauté avec qui échanger. J’y trouve de l’écoute, du respect, de l’entre-aide et cette bienveillance me fait du beaucoup de bien. »

« Un nouveau réseau social qui émerge, avec la volonté de réellement lier les gens entre eux, et de faire savoir aux atypiques qu’ils ne sont pas les seuls à l’être. »

 
Rejoignez la communauté
close-link