Dispersion et conduite de projet: l’enfant en soi ?

Atypikoo Forums Discussions générales Dispersion et conduite de projet: l’enfant en soi ?

  • Ce sujet contient 10 réponses, 7 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Anonyme, le il y a 2 jours et 1 heure.
  • Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 3
    • Réponses : 25

    Aucun badge

    @

    J’ai un petit souci pratique.
    Voilà, j’ai pas mal de projets. Je suis répartie de 0 en janvier après une rupture sociale et des événements un peu compliqués…
    Bon d’abord, j’ai envie de faire pas mal de choses mais caser les différentes activités dans un emploi du temps à la semaine, faire du prévisionnel sur les 3 prochaines années tout en restant souple par rapport aux imprévus ne pose aucun problème. Les projets sont réalistes, bien ordonnés, dans l’ordre de priorité, il n’y a pas de soucis.
    Le problème que je rencontre c’est que je ne suis pas mon planning, je me disperse (envie de bavarder sur facebook, de procrastiner, réfléchir et bailler aux corneilles pendant des heures…). Bref, je n’arrive pas à cadrer cet enfant ou cet ado en moi.. Qui veut juste faire ce qui lui plaît et qui boude les choses moins drôles à faire…
    En outre, j’ai été obligée de virer certaines personnes de ma vie, parce que ces personnes me faisaient ruminer et me rendaient triste parfois alors que dans les faits, j’avais beaucoup d’affinités avec ces gens là mais ils me distraient trop de mes objectifs. Si je rentre en contact avec ces personnes je vais surcogiter pendant des heures après…
    Je voulais savoir si vous avez des problèmes de cet ordre là.
    De plus, j’ai parfois eu tendance à ne pas finir ce que j’entreprends.
    Tout cela m’empêche un peu d’avancer et l’enfant ou l’ado s’infiltre dans mes relations aussi…. Je rencontre des personnes qui parfois se mettent en tête de m’apprendre la vie, de me donner des conseils, des directives même et je suis obligée souvent de leur rappeler que j’ai 43 ans.
    Or mon but est vraiment d’être autonome et je me sens blessée par ce genre d’interactions…
    Je sais qu’il pourrait s’agir de quelque chose à voir avec une psychothérapeute, mais on ne sait jamais, si ça parle à quelqu’un ça…
    PS: Je n’ai pas d’enfants moi-même

    avataravataravataravatar
    Maryse
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 26

    Aucun badge

    @aymbe1

    Et ô combien ça me parle…aujourd’hui comme je ne suis pas dans l’obligation d’une activité professionnelle, ça me pose moins de soucis. ..Mais combien de tâches prevues pour un jour J sont repoussées à J + 1, 2 ,3 et plus, parce que, idem, mon énergie ln’arrive pas a se poser la-dessus, mais par contre elle peut se déployer sur tout à fait autre chose, qui, en soi,est plutôt de l’ordre de la distraction , ou alors je rêve ou procrastine. ..Il me semble que tous les « atypiques » connaissent ça, on n’aime pas ce qui « nous oblige »et quand on n’aime pas…on n’aime pas! Par contre, j’ai remarqué que si la veille au soir j’ai bien planifié mon temps avec les différentes tâches, alors je peux suivre mon planning plus facilement, parce je ne laisse alors ni place ni temps à mon esprit pour le vagabondage. .Et je ressens alors une grande satisfaction 😀d’avoir pu mettre à exécution ce que j’avais prévu. .

    avataravataravatar
    Yann
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 19

    Aucun badge

    @woitab

    Hahaha, ne vous inquiétez pas, c’est tout à fait normal ^^ cet enfant là met plusieurs vies à grandir.

    Soyez heureuse que votre part d’enfant ne s’exprime que dans ces situations.
    Même si leur corps semble dire l’inverse, certains sont enfants quasiment tout le temps. Beaucoup même.
    On vit dans une humanité spirituellement plutôt immature.
    C’est plutôt de l’ordre de l’adolescence que de l’enfance d’ailleurs, je pense.
    Je ne fais pas exception à la règle.

    C’est à chacun d’apprendre à faire grandir son moi profond. Je doute qu’une psychothérapie arrange les choses.
    En ce qui concerne le moi, je déconseille l’aide extérieure. A moins d’être absolument paumé, ce qui ne semble pas être votre cas.

    Quand aux personnes toxiques, elles savent se faire désirer. Si quelqu’un vous tire vers le bas, qu’il aie l’air gentil ou pas, il faut prendre ses distance.
    C’est triste mais c’est mieux.

    avatar
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 6

    Aucun badge

    @creatsfe

    je m’aide de petit post-it que je place sur mon bureau afin de ne pas me dispersé et je me met un planning avec des pause et le temps de midi.
    je m’évade aussi comme tout le monde ici je pense mais c’est possible d’y arrivé.

    C’est vraie que les personnes toxique faut pas rester avec eux, même si ce sont des personne dont on est attaché

    c’est pareil pour moi, c’est rare que je puisse termer quelque choses que j’ entreprends, soit je le fait et je met un pause et j’y retourne plus tard soit je le range et je ne sait plus où je l’ai mis et je l’oublie.

    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 3
    • Réponses : 25

    Aucun badge

    @

    Merci pour vos réponses à tous ! Je me sens moins seule, allez, je peux arriver à respecter ce planning. 😊
    De toute façon, je suis plutôt oisive en ce moment mais je commence bientôt une formation, ça va me cadrer un minimum.
    En fait ce sont des personnes qui cherchent quelque chose comme de l’aide, et il faut que je pense à moi… Ce sont des gens qui ne me tirent pas vers le haut, car je veux retourner dans la vie active, donc je pense, à le lecture de vos messages avoir bien fait de les écarter de ma vie.
    Merci à tous

    avatar
    Mélanie
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 4

    Aucun badge

    @melimelo82

    Vous n’êtes pas seule,
    je pense que cela dépend aussi des étapes de vie. Il y a forcement des périodes plus actives que d’autres, lors desquelles l’on se doit d’être plus « productifs » et d’autres plus oisives. Les plannings sont très bien cela dit, ça aide aussi à organiser tout ce qui fourmille dans nos têtes 😉
    Je vous raconte un souvenir pour vous déculpabiliser: Je me promenais dans un salon bio avec un ami à moi qui a vécu 10 ans en Inde. L’on s’arrête à un stand de bouquins et on commence à discuter avec une vendeuse. Elle nous demande ce que l’on fait dans la vie , je réponds avec mon métier et mon ami lui répond « je vis ». Elle insiste « non mais je voulais dire quoi exactement? » et il persiste : je vis, je suis en vie » . Voilà !

    avataravataravatar
    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 3
    • Réponses : 25

    Aucun badge

    @

    C’est vrai, je crois qu’il y a un problème de lâcher prise derrière ce questionnement quelque part. On est angoissé alors on veut tout contrôler.

    avatar
    Maryse
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 26

    Aucun badge

    @aymbe1

    Ah le lâcher-prise et le contrôle. …une anecdote (enfin qui n’en est pas vraiment une!) @luciolefofolle à ce propos
    Il y a qq jours, j’ai travaillé avec une therapeute sur un traumatisme d’enfance….Ça m’a pas mal secouée et à la fin e la séance elle m’a dit ces mots » Vous verrez, vous serez plus légère maintenant »….Bon Ok, je n’y ai pas trop cru et je ne voyais pas trop comment cela pouvait se traduire.
    Le lendemain, un pb familial (qui me touche de près ) récurrent, s’est a nouveau fait jour…Voilà plus de 20 ans que ça me rend malade, que quand ça réapparaît, ça me bouffe toute mon énergie pour au moins 48H et que je n’arrive pas à réagir autrement…
    Eh bien là, bizarrement, je l’ai pris avec un recul qui m’a interpellée! Aucune angoisse et un lâcher prise total!
    Je me rends compte de l’impact de ce traumatisme d’enfance, qui a eu pour consequence un intense besoin de controle et de verrouillage….Eh bien là…pfff ..envolé..!
    Il y a bien sûr nos personnalités qui définissent nos natures respectives, mais travailler sur notre vécu peut nous apporter un bénéfice ☺difficilemrnt quantifiable à l’avance

    Ludo
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 4

    Aucun badge

    @zoltaanz

    Je pense que beaucoup d’entre nous sont sujet à la procrastination comme le dit Yann @woitab mais c’est surtout quand on doit faire une chose qui nous motive moyen voir pas du tout. Oui on n’aime pas qu’on nous dise quoi faire et surtout pas comment le faire. Mais quand ça vient de nous, qu’on est instigateur de l’initiative, alors la donne change du tout au tout.

    En revanche, je pense que l’enfant qui est en soit est plus important que le reste et il faut le laisser s’exprimer. C’est lui qu’il faut satisfaire, avec les moyens de l’adulte selon moi. J’ai ramené un très bon livre d’Albert Espinosa à mon retour d’un séjour en Espagne que je vous conseille : « Los secretos que jamás te contaron » (Les secrets qu’on ne te racontera jamais). Bien-sûr c’est écrit en espagnol mais c’est très facile à lire (Je ne sais pas s’il a été traduit en français).

    éric
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 210
    • 50 messages atypiques Icon
    • 100 messages atypiques Icon
    @ericsingulier

    Les animaux et les enfants naturellement passent leur temps à se reposer quand ils ont bien mangé ou se sont dépensés en courant, ils prennent le temps de la sieste ou à jouer tranquillement ou a se prélasser, donc il est normal et logique de vouloir du temps pour rêver flâner et rien faire, d’ailleurs il existe l’éloge de la paresse. Le véritable luxe étant le temps de libre qu’on va consacrer à soi, à penser à l’introspection, à inventer imaginer ou se faire plaisir. Les contraintes sont souvent obligatoires et rien de pire qu’un travail alimentaire. Il est fortement conseillé de trouver des activités qui nous plaisent et qui font sens. Dés que le travail devient agréable joyeux voir constructif et créatif, alors les heures ne se comptent plus puisque qu’on se réalise aussi dans l’action, pourvu qu’elle fasse sens et nous nourrisse intérieurement.

    Il n’y a pas de frontière entre l’enfant l’ado et l’adulte en nous, ils ne meurent pas ils sont toujours là à leur juste place et parfois désirent s’exprimer donc il faut entretenir toujours cette relation intime entre les différentes périodes de notre vie qui nous constitue…..

    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 3
    • Réponses : 25

    Aucun badge

    @

    Éric, @ericsingulier ça raisonne pas mal en moi cette vision des choses, c’est assez harmonieux.
    Peut-être joues-tu de la musique 😅
    J’aime bien cette idée… J’imaginais plutôt une idée de lutte, d’affrontement entre les deux entités, du coup cela me paraît plus fluide et de plus je me suis pas mal obligée dans ma vie à des boulots alimentaires donc forcément, si aujourd’hui je suis plutôt dans l’art, à faire de la musique, j’ai écrit un peu aussi, rêvé à l’âme sœur, fait énormément d’introspection et de longues marches dans la Nature ce n’est peut-être pas étonnant.
    Effectivement je garderai de cette période, qu’il faut pouvoir aussi faire ce qui nous passionne vraiment, y passer le maximum de temps possible. Et évidemment je n’ai pas à culpabiliser de cela. Sans doute en avais je besoin, c’est quelque chose que je ne m’étais pas permise depuis longtemps.
    Merci à tous aussi pour vos commentaires éclairants

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez la communauté des atypiques en tous genres

Atypikoo est un réseau social dédié aux neuroatypiques : Zèbres, Hauts Potentiels, Surdoués, Hypersensibles, Aspies...

Rejoignez la communauté d'Atypiques en tous genres

Atypikoo est un réseau social bienveillant dédié aux rencontres amicales / amoureuses / professionnelles entre adultes (sur)doués, Hauts Potentiels, Hypersensibles, Zèbres, Aspies, Hyper-fonctionnants...
Inscription gratuite
close-link