Être heureux en couple

Atypikoo Forums Discussions générales Être heureux en couple

  • Vanessa
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 3
    @gabriellesim

    Allô mes amis,

    J’ai ce soir envie de vous poser la question qui m’habite jour et nuit, je sais que plusieurs discussions ont été mises de l’avant sur le sujet, mais jamais d’un angle qui répondait réellement à ma vive curiosité.

    Il y a des gens parmis vous qui êtes en couple depuis plusieurs années et heureux, comblés? Pour de vrai de vrai là, sans s’ennuyer, sans avoir l’impression de se contenter. En continuant à être stimuler et à ne pas perdre une certaine vitalité ou mettre de côté une partie de soi.

    J’approche la 30aine avec un HPI HPE et j’ai rencontré des tonnes d’hommes, envers qui je me suis ouvertes et avec qui j’ai essayé, j’ai réglé la plupart de mes enjeux relationnels, et pourtant je ne rencontre absolument jamais quelqu’un avec qui je peux m’imaginer à long terme.

    Je ne veux pas de conseils sur ma situation, je cherche vraiment authentiquement à connaître votre expérience. On se dit les vraies choses ?

    avatar
    Géraldine
    Participant
    • Sujets : 3
    • Réponses : 275
    @gee

    Bonjour Vannessa,

    Je ne pense pas que ce soit le bon endroit pour poser la question puisque, si nous sommes ici, c’est que nous avons un manque, même si nous sommes en couple.

    Mon cas est un peu particulier: je vis depuis 20 ans avec un homme THQI, que je soupçonne d’être Asperger (il se reconnaît complètement dans la description). Je fais le lien entre lui et le monde, j’ai fait beaucoup de concessions, tellement que j’ai l’impression de m’être complètement oubliée. Nous sommes aujourd’hui plus des amis qu’autre chose, avons toujours des conversations passionnantes, mais je dois tellement prendre sur moi que c’est difficile. Pourtant, je l’admire toujours autant qu’au premier jour (c’est la personne la plus intelligente que j’ai rencontrée) mais est-ce suffisant pour que je m’oublie autant? Au final, je suis bien quand je fais des activités sans lui…

    Je pense que nous sommes des personnes qui avons besoin de challenges perpétuels, de changements, nous nous lassons vite de tout, il est donc difficile d’avoir une relation satisfaisante sur le long terme.

    avatar
    Mona
    Participant
    • Sujets : 2
    • Réponses : 61
    @mona

    Hello Vanessa,

    En ce qui me concerne j’ai eu des relations amoureuses vraiment très différentes.
    À 17 ans à 21 ans j’ai vécu en couple avec un homme de mon âge, c’était une relation très forte mais aussi toxique dans le sens où on était tout les deux des enfants qui comblaient un manque affectif, donc dépendance affective, la séparation était très dure mais inévitable.
    Après j’ai tenté des relations plus légères mais qui ne me convenaient pas, je suis une grande amoureuse, mon truc c’est les relations à long terme, vieillir ensemble ect…

    Ensuite je me suis perdue dans une relation catastrophique bien que courte où j’ai été victime de violences physiques et psychologiques, ce qui m’a fait me remettre pas mal en question sur ma dépendance affective et mes choix en terme de partenaire surtout.

    Puis j’ai rencontré quelqu’un de très différent, le genre qui ne m’intéressait pas de base, ce mec gentil qu’on a tendance à garder en ami mais sans plus. Je me suis laissé un peu porté, j’ai laissé faire les choses un peu naturellement et j’ai été assez surprise de voir mes sentiments évolués petit à petit et ça continue encore aujourd’hui.

    Parfois j’ai l’impression d’être dans un monde parallèle tellement c’est simple et naturel.
    Je crois que la différence c’était que je n’attendais rien de particulier de notre relation et pourtant c’est celle qui m’a apporté le plus et surtout beaucoup de stabilité.
    On est à la fois très différent mais aussi complémentaires sur beaucoup de point. On s’adapte à l’autre sans forcément sans rendre compte sur le moment.

    On ne s’ennuie pas vraiment non plus, on peut passer des heures à discuter, faire des choses ensemble et à la fois s’occuper chacun de notre côté.
    C’est quelqu’un qui a beaucoup d’humour, d’auto dérision, de très solitaire aussi.
    Alors que moi je capte pas toutes les nuances de l’humour, je suis un peu madame premier degré et j’aime bien sortir avec mes amis.
    Pourtant à aucun moment je ressens de manque et ça fait maintenant 2 ans que l’on vit ensemble.

    Mes proches diront que j’ai « tout quitté » pour lui, car j’ai déménagé loin de ma région d’origine, mais je l’ai jamais vu comme ça.
    Chez moi c’était le vide, plus rien ne m’attendait vraiment, je voulais partir bien avant de l’avoir rencontré, et ce n’est pas vraiment lui qui m’a poussé à le faire. J’ai eu un accident assez grave, une semaine où je lui ai rendu visite, et c’est peut-être cliché à dire, mais quand on frôle la mort, après on voit plus les choses de la même manière, donc je suis me suis remise et il est resté à mes côtés tout du long, je suis rentrée chez moi et j’ai fait mes valises et je ne le regrette pas un seul instant !

    J’ai jamais été du genre à pouvoir me projeter dans le futur, m’imaginer avec quelqu’un ou même professionnellement et personnellement mais aujourd’hui je ne vis plus que comme ça.

    Parfois j’ai l’image d’une petite araignée qui stagne sur l’eau en attendant le coup de vent qui la fera avancé, bah ma vie était un peu comme ça et quand le coup de vent est passé, il a apporté avec lui une autre petite araignée.
    Alors oui c’est vrai, parfois il y a de l’incompréhension, des divergences d’opinions, des disputes ect… Mais c’est tellement infime et ça mène toujours vers quelque chose de positif au final. Et puis vivre avec une THQI c’est pas forcément de tout repose non plus, même si je trouve qu’il s’adapte parfaitement, il lit beaucoup, il me pose des questions et il réussit toujours à comprendre mes raisonnements. Il se contente pas de me ménager comme le font beaucoup de personne, et il est pas non plus brute de décoffrage comme d’autres. Il est, c’est tout. C’est pas quelqu’un dont on se contente ou qui se contente. Idem pour le fait de s’oublier.

    Il a quelque chose d’atypique lui aussi, je sais pas quoi, c’est peut-être cette stabilité, cette simplicité, sa curiosité de tout, je ne sais pas, c’est quelqu’un qui possède une grande authenticité. Et ce qui est marrant c’est que sa famille et ses amis le voit aussi sans pouvoir le définir non plus. Un de ses plus proches amis m’a dit un jour qu’on devrait tous avoir un ami comme lui un jour, j’ai trouvé ça très juste et touchant.

    Enfin bref, je sais pas si j’ai bien répondu à ta question mais c’est les « vraies choses », me concernant 🙂

    avataravataravataravatar
    Marina
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 18
    @marinac-2

    Bonjour,
    Vaste sujet 😊
    J’étais en couple depuis 10 ans,2 enfants,pas malheureuse mais pas heureuse non plus . Une rencontre a tout fait basculer. Attentionné,tendre, bienveillant et stimulant,j’ai pensé qu’il était ma bonne personne. J’ai quitté une vie qui ne me convenait plus,pour la promesse d’un meilleur …j’ai beaucoup souffert parce qu’il ne pouvait pas gérer mon émotionnel qui était a fleur de peau avec tous ces changements de vie…c’est là que j’ai compris que j’étais zèbre. Chaque personne est unique,et chaque personne recherche son bonheur qu’il pourra partager. Je sais désormais que tout est possible si on accepte qui l’on est…j’y crois, j’espère,en attendant le chemin continue ponctué de belles rencontres. Je suis peut être hors sujet, je suis reconnaissante de cette discussion qui nous redonne espoir

    avataravataravatar
    Sun
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 4
    @mesrayuresetmoi

    Bonjour Vanessa,
    Je suis récemment tombée sur cette citation de Schopenhaueur : « La vie oscille, comme un pendule, de la souffrance à l’ennui. » J’ai trouvé cette vision du monde bien triste et pourtant, en observant ma propre vie sentimentale, je ne peux pas affirmer avoir été heureuse en couple.
    J’ai 42 ans. Je suis HP. Je n’ai vécu presque que des relations dites longues (3 ans et demi, 4 ans et demi, un an et demi, 10 ans). Avec mon dernier compagnon dont je suis séparée depuis le mois de mai, j’ai eu une petite fille qui a maintenant 7 ans. Pour moi, la définition du bonheur, c’est l’alignement des 3 C : coeur, corps et cerveau. Avec aucun de mes compagnons je n’ai réussi à expérimenter les 3 simultanément ou durablement. Aucun de ces hommes n’était HP. Je crois que j’ai été en couple avec ces personnes pour des mauvaises raisons parfois (un manque d’estime de moi me faisant penser que je ne méritais pas mieux), en espérant que les sentiments arrivent (ce fut le cas avec certains hommes et avec d’autres avec qui je suis pourtant restée longtemps je sentais que les sentiments n’étaient pas à la hauteur de ce que j’appelle l’Amour).
    J’ai rencontré il y a trois ans un homme qui a totalement transformé ma vie de l’intérieur. Il est HP. Avec lui, j’ai senti une connection très forte, à tous les niveaux. Malheureusement, pour le moment, cette relation est « en attente » (ou plutôt « en espoir », je trouve cela plus joli). Je n’ai jamais vécu en couple avec lui mais l’intensité de notre connection est si puissante que j’y décèle un énorme potentiel. Et quand on a trouvé ça, même sans avoir vécu en couple avec la personne, il est très difficile de se contenter de moins. Je crois que pour la première fois de ma vie je peux dire ce qu’est l’Amour : l’Amour est connection, l’Amour est inconditionnel, l’Amour est la volonté de laisser l’autre libre et de lui offrir tout l’espace dont il a besoin, l’Amour est désir sexuel intense, l’Amour est une expérimentation de chaque jour, avec créativité et bienveillance.
    Voilà ce sera mon bref témoignagne…

    avataravataravataravatar
    Majdi
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 7
    @maje

    Quand je vous lis tous j ai l ´impression que le couple sous la forme hpi hpe as… etc n est vraiment pas de tout repos pour tous . J en ai marre de m adapter à tous tout le temps même en amour !
    J aimerais que le couple soit mon allier pour la vie.
    La vie en mode hyper n est pas fun pour ma part . J ai acheté le dernier livre d arielle adda « faire le bon choix amoureux ».
    J ai l impression d avoir perdu tellement de temps et n avoir jamais pu mettre de mot sur mon potentiel
    j ai saboté tous mes tests de QI parce que j avais l impression d être un rat de laboratoire. C est par le biais de mon fils que je me suis dit à peut être.
    J aimerais que mon couple soit la maison douce et accueillante dont je rêve depuis toujours…
    Comment ne pas développer de la dépendance affective alors que ce que l ont cherche c est ce graal impalpable l’Amour .

    avatar
    Géraldine
    Participant
    • Sujets : 3
    • Réponses : 275
    @gee

    Madji @maje je ne pense pas qu’il faille chercher « ce graal impalpable », mais juste vivre de belles histoires en profitant à font de chaque instant de bonheur.
    Ce que décrit Sun n’est pas, à mon avis, quelque chose qui peut se vivre sur le long terme, le quotidien éteignant petit à petit cette flamme si intense.
    Il faut donc simplement profiter de ce que l’on peut avoir, sans se poser plus de question et apprécier les moments où l’on est seuls car nous pouvons alors être beaucoup plus libres, sensation primordiale pour un zèbre.


    @gabriellesim
    un éclairage nouveau t’a-t-il été apporté? Tu as parlé de ton vécu, mais quel est ton point de vue? Penses-tu qu’il est possible de vivre une belle histoire sur le long terme ou non?

    Majdi
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 7
    @maje

    J aimerais pouvoir te dire oui . En même temps pour moi ne pas me poser de questions cela serait le vrai graal aussi.

    avatar
    Géraldine
    Participant
    • Sujets : 3
    • Réponses : 275
    @gee

    @maje Je sais, c’est plus facile à dire qu’à faire, mais on peut toujours essayer… même si on sait qu’on n’y parviendra jamais complètement 😉

    Laurette
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 14
    @loli

    Hello, pour te faire part de mon expérience, j’ai été 15 ans avec le père de mes enfants (non HP)puis 4 ans avec un compagnon HP..ET.. évènement majeur, j’ai eu besoin de sortir de cette relation car j’étouffais parce que pas de place pr le fonctionnement HP. Mais j’avais très peur de le quitter. Je me suis faite accompagner par une thérapeute et ma famille. M’éloigner de cette histoire a été très très bénéfique. Mais heureusement que j’étais très entourée sinon je n’aurais pas réussi. Parenthèse pour dire qu’une rupture pour se retrouver soi même , ça se prépare. Donc je me suis retrouvée et j’ai compris les erreurs de castings que j’avais faites ds ces 2 relations. Je me disais comme toi: je ne méritais pas mieux…c’était déjà extra de trouver quelqu’un qui puisse m’aimer…il fallait que je m’adapte coûte que coute etc…J’étais donc femme objet. En sortant de ces 2 histoires, j’ai fait le point sur qui j’étais et sur ce qui me mettait vraiment en vie. Et, de là, j’ai rencontré de nouvelles personnes qui ont reconnu chez moi bcp de choses qui faisaient écho chez elles. Et je me suis sentie comprise, intéressante, « normale » , en paix… Je connais aujourd’hui ma force, mes ressources et ma capacité à vivre seule. Le couple ne sera donc qu’une cerise sur le gâteau. Finalement, se connaître soi même et s’aimer ne serait-il pas un prérequis pour l’Amour et la vie de couple?

    avatar
    sebastien
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 12
    @seb_gay_77_34

    Le couple est une troisième entité qu’on crée à deux, un espace où on doit être libre d être soi même . Dans le couple, on doit rester soi même sans s’oublier ce qui est pas toujours facile.. Dans un couple, on est 3 : soi, l ‘autre et l’espace qu’on crée à deux .

    Pour ma part, je suis ASPI avec un haut potentiel. et nous avons pu crée un amour pure où chacun est libre d’être soi sans jugement, sans se forcer, sans s’oublier…

    Il faut parfois faire des concession sans aller contre ses valeurs pour éviter les conflits.

    Cela est possible mais demande du travail pour maintenir cette troisième entité, le nous….

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Trop intelligent pour être heureux ?!

En vous inscrivant sur Atypikoo, vous pourrez rejoindre une communauté bienveillante afin d'échanger avec d'autres atypiques qui vous ressemblent et vous comprennent. Alors ne soyez pas trop intelligent pour être heureux et rejoignez la communauté !

Rejoignez la communauté Atypikoo

Atypikoo est un réseau social bienveillant dédié aux rencontres amicales / amoureuses / professionnelles entre adultes (sur)doués, Hauts Potentiels, Hypersensibles, Zèbres, Aspies, Hyper-fonctionnants...
Inscription gratuite
close-link

« Ce site est indéniablement différent des autres et pour cause, il propose aux Zèbres, Hypers sensibles, Hypers Empathiques, HPI non détectés et autres êtres en douance ou surdouance de se retrouver, d’échanger et de partager voire de se remonter le moral. »

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

« J’ai trouvé sur Atypikoo des personnes partageant le même mode de fonctionnement et avec plus d’expérience que moi. Cela m’a permis de mieux me comprendre, de me sentir moins seul et d’avancer plus vite. »

« Ce site m’a permise de trouver enfin une communauté avec qui échanger. J’y trouve de l’écoute, du respect, de l’entre-aide et cette bienveillance me fait du beaucoup de bien. »

 
Voir + de témoignages
close-link