Féminisme et urgence

Atypikoo Forums Discussions générales Féminisme et urgence

  • uria
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 9
    @oriane

    Alban merci,
    Ta position est rare. En effet, je pense qu’il est important que les hommes mettent en route cette préoccupation actuelle:le respect des femmes, et éclairer sur ce qu’est le sexisme (existant depuis la nuit des temps). Ton action est complémentaire et pas moins indispensable au soutien aux femmes et à leur respect (égalité).
    Je me réjouirai toujours de cette position masculine si forte car, minoritaire. Grand corps malade en est un des exemples mais aussi d’autres hommes qui , est-ce un hasard?, sont unanimement artiste ou penseur…
    Merci 🙂

    avataravatar
    uria
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 9
    @oriane

    La division est subie , depuis que la société est patriarcale. A ton avis, depuis quand?

    Suzie
    Participant
    • Sujets : 3
    • Réponses : 30
    @verte

    Pour te répondre @oriane.
    A mes yeux, depuis bien longtemps! Depuis le debut de l’humanité presque.
    La femme ayant ce « pouvoir » de donner la vie ou de l’ôter maintenant lui donne une puissance.
    Cette puissance impossible a obtenir de l’homme l’envoie dans une démarche de combler ce manque dans la force.
    Même les divinités sont devenues Homme. Le dieux, père créateur!
    La femme, de part cette force beaucoup trop puissante, a un pouvoir indéniable qu’il est impossible à partager.

    Badinter en parle plutôt bien dans son livre « L’un est l’autre ».

    Adèle
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 17
    @adele75

    @ericsingulier

    Bonjour Eric,

    Je suis assez choquée par certains de tes propos. J’ai été victime d’abus, on se fiche bien de savoir quand et comment mais mon regard est donc sûrement bien différent du tien.

    Pour moi le problème ne vient pas de savoir dire oui ou non mais bien de développer l’intelligence émotionnelle dès le plus jeune âge.
    OK, nous sommes programmés pour nous reproduire, OK nous sommes des êtres de questionnement et avons effectivement besoin de « pousser » pour parvenir à nos fins. Mais est-ce que cela signifie que pour autant on ne peut pas éduquer un garçon à lui dire que le sexe est aussi une question de respect. Que séduction et attouchement ne sont pas les mêmes choses, que faire l’amour est un acte qui vient à deux. Nous sommes des êtres sociaux certes, mais ce n’est pas parce que je suis énervé contre quelqu’un que je vais le frapper, ce n’est pas parce que je suis attirée par une femme que je vais chercher à la posséder. Ce n’est pas parce qu’une femme porte un mini short qu’elle a mis un panneau pour autoriser un attouchement.
    Oui, il existe une culture du viol : il y a beaucoup de vidéos, livres peu importe quoi qui montrent des hommes, des situations que je ne juge pas normale. Dans lequel posséder la femme est finalement un jeu, une logique masculine.

    avataravatar
    Adèle
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 17
    @adele75

    @ericsingulier

    « Il convient donc d’accepter que par défaut certains se montrent particulièrement lourds, maladroits et parfois agressifs. » => Non. Lourds, OK, maladroits, bien sûr mais agressifs ? Donc moi demain, je ne suis pas pris au sérieux par mon patron, je vais par maladresse lui en coller une parce que mes stratégies d’intégration n’ont pas fonctionné ? En fait non. Ce n’est pas le meilleur exemple mais c’est le seul qui me vient à l’esprit. Savoir déchiffrer les codes sociaux, accepter le refus, comprendre et détecter les émotions de l’autre ça s’apprend. Et apprendre à respecter les femmes dans le cadre d’une relation physique, on ne l’apprends pas assez.
    « Il apparaît que le viol, tout comme les meurtres dits passionnels font partie intégrante de la condition humaine, et que l’éducation trouve toujours ses limites en la matière. »

    Sais-tu combien de femmes que je connais ont été victime de viols ? D’attouchements ? C’est tellement banal que personne n’en parle… Tellement pas considérée que porter plainte est un calvaire… pour ne pas dire une humiliation supplémentaire. Je ne compte même plus le nombre de mains aux fesses ou sur les seins que j’ai pris d’ailleurs ! Alors OK on ne peut pas TOUT empêcher mais on peut réduire… Et clairement, donner du crédit et des excuses à ce type de comportement, ce n’est pas faire avancer le débat.

    Je ne rebondis pas sur la prostitution, pour moi ça n’a rien à avoir et c’est un débat tout aussi intéressant.

    avataravataravataravatar
    Adèle
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 17
    @adele75

    @ericsingulier

    « Il demeure ceux qui n’ont pas assez d’argent pour aller satisfaire leur besoin sexuel. et ceux qui ne parviennent pas à maitriser leur pulsions et qui ne savent pas gérer la frustration qui posent problème et qui peuvent passer à l’acte. » => Non je ne suis pas d’accord. Bon nombre d’homme passe à l’acte sans frustration. Par exemple, profiter d’une fille ivre pour la baiser ou la ploter alors qu’elle ne sait plus ce qu’elle fait, c’est un acte non consenti. Et c’est très fréquent. Se faire toucher dans le métro, c’est fréquent. Se faire violer par son conjoint aussi.

    « Il est donc illusoire de penser qu’il existe une culture du viol et qu’il y a lieu de construire une contre culture ou que l’art pourra protéger le genre humain de toute tentative de contraindre autrui à son désir ou à le rendre aimable. »
    => ces propos m’écœurent… Je n’aime pas rentrer dans les débats conflictuels ou souhaiter du mal à quelqu’un mais là j’aimerais simplement que tu entendes au fond de toi le cri horrible et intérieur qu’une femme subit quand elle se fait violer. C’est trop courant… Ces cris poussés tous ensemble feraient taire le monde pour toujours. Une femme ne crit pas pendant un viol le plus souvent, tu le savais ? (je te laisse découvrir cette vidéo qui résume bien les choses : https://www.koreus.com/video/viol-amygdale.html)

    avataravatar
    Adèle
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 17
    @adele75

    J’aimerais que tu sois une femme qui grandit dans la même société que moi et que tu subisses juste 1/3 de toutes mes humiliations pour que tu puisses changer d’avis… Tu ne vois pas les détails pervers de notre société parce que tu n’es pas concerné. Tout simplement. Stp si tu as un fils éduque le. . Vraiment je te le demande !

    Je sais que tu ne veux pas me blesser, il n’y a pour ma part pas de « conflit » entre toi et moi. Mais je ne répondrais pas d’avantage, ces propos me touchent trop pour les poursuivre. J’espère qu’ils auront le loisir de te faire porter un regard différent…

    Bonne continuation @ericsingulier

    https://www.huffingtonpost.fr/2017/09/18/tu-etais-habillee-comment-lexpo-qui-montre-que-viol-et-vetements-des-victimes-nont-rien-a-voir_a_23213327/

    http://www.victimedeviol.fr/concernant-les-victimes.html

    avataravataravataravatar
    Suzie
    Participant
    • Sujets : 3
    • Réponses : 30
    @verte

    @adele75 MERCI!!!

    avataravatar
    Alban
    Participant
    • Sujets : 2
    • Réponses : 50
    @baba88

    @ericsingulier

    « Comme vous devez le savoir la nature se trouve fort injuste du point de vue humain, et comme il existe des femmes qui se plaignent de ne pas être jugés aimables il existe aussi des hommes qui auraient une vie meilleure si de manière systématique ils n’étaient pas désignés et jugés comme non aimables et donc continuellement confrontés au non, malgré toutes l’application de stratégies ou codes de la séduction.

    Il convient donc d’accepter que par défaut certains se montrent particulièrement lourds, maladroits et parfois agressifs. »

    On peut être « maladroit » sans être lourd et parfois agressif. Un mec frustré n’a pas à être lourd (dans le sens être insistant) et agressif, même s’il galère pour assouvir son besoin de baiser. La frustration, ça s’apprend par expérience, c’est sûr. Moi perso, personne m’a jamais donné de clé, je les ai trouvé par mes recherches sur le féminisme. J’ai appris à respecter d’autant plus les filles en m’intéressant au féminisme. En lisant des bouquins dessus. En comprenant que j’ai beau avoir toutes les bonnes intentions du monde, je n’ai pas à être insistant, et surtout pas à être agressif.

    « L’homme propose et la femme dispose » je trouve ça d’une connerie monumentale comme concept, c’est dans notre société, c’est dans notre culture, alors que c’est si con. Souvent, dans mon cas, j’étais tellement réservé que c’est souvent les filles qui m’ont proposé et c’est moi qui disposait. Et je remercie le ciel (même si je crois pas en Dieu) qu’elles l’aient fait. J’ai passé des moments superbes grâce au fait que les filles se bougent, bougent les lignes, défoncent les lignes et m’invite à faire même qu’un bout de chemin ensemble. Ca, c’est dans mon cas, parce que j’suis quelqu’un qui a beaucoup de mal à attaquer, parce que je vois tellement de lourdeur autour de moi (venant de mecs), que je veux pas être comme ça, et souvent mes amies m’en remercie d’être pas quelqu’un de lourd. Y’a des mecs qui draguent très bien, avec beaucoup de respect, mais moi perso je n’y arrive pas, parce que je suis trop empathique et trop maladroit.

    « Le capital financier qui demeure une valeur sure, transforme le non en oui, quand il fait étalage de son potentiel. »

    Dieu merci, toutes les filles ne sont pas comme ça. Et y’a quelque chose d’un peu culturel là dedans, pour moi.

    « Il apparait que le viol, tout comme les meurtres dits passionnels font partie intégrante de la condition humaine, et que l’éducation trouve toujours ses limites en la matière. »

    Il y aura toujours des viols, bien qu’on soit pas des animaux. Y’aura toujours des fous. Des vrais fous. Mais quand le viol est surtout un problème d’éducation, là ça pose un problème. Et c’est, dans notre société, un problème d’éducation. Y’a une culture du « je me crois tout permis » chez les hommes. Les femmes apprennent très tôt à se contrôler, à pas répondre facilement aux avance (sinon elle passe pour des salopes), les mecs ont pas ce problème et se croit vite tout permis. Encore une fois la culture du viol pour moi, c’est pas une culture du « j’apprends à violer » mais une culture qui touche le rapport des mecs aux femmes et à la vie.

    avataravatar
    Adèle
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 17
    @adele75

    Amen @baba88 😉 🙂 🙂

    Juste si je peux me permettre : « Dieu merci, toutes les filles ne sont pas comme ça. Et y’a quelque chose d’un peu culturel là dedans, pour moi »
    => Oui enfin au pire on s’en fiche 🙂
    Qu’un homme ou une femme paie ou fasse tout ce qu’il veut du moment que c’est dans le respect et le consentement de l’autre… (et sans atteindre à sa liberté etc etc)

    Je crois que nous les femmes seront vraiment libres quand on arrêtera de nous coller une étiquette femme justement et d’associer à cette étiquette un comportement, une tenue vestimentaire ou une manière.

    Je rajoute cette petite touche et te dis MERCI ça fait plaisir de lire une telle compréhension 🙂

    Ton comportement et ton discours, c’est ça qui fera avancer les choses, step by step

    avataravatar
    Romarin
    Participant
    • Sujets : 22
    • Réponses : 816
    @romarin

    Post 58107
    Pour information, le concept de crime passionnel est spécifique au Droit français.
    Ben oui! Quand même !
    Un crime est un crime.
    Si vraiment on tient au concept de crime passionnel, ce pourrait, être une circonstance aggravante: tuer , pour quelque raison que ce soit, quelqu’un à qui on a promis aide , assistance , amour pour le meilleur et pour le pire, oui, c’est une trahison, donc une circonstance aggravante.
    Et toc! 😂
    La doctrine étrangère fera même du crime passionnel une fascination française.
    Alors, l’éducation 📚ne peut toujours pas lutter💪 contre la culture dans ce domaine?

    avatar
    Anne
    Participant
    • Sujets : 2
    • Réponses : 68
    @hemera-82

    je vois combien le sujet est réactif au niveau émotionnel, et j’ai envie de vous dire que  pour moi je n’ai vu personne ici faire l’apologie du viol ou des violences faites aux femmes….
    Dans ma vie, j’ai subi des violences sexuelles, et je « travaille » aussi avec des femmes victimes et des hommes abuseurs et avec des couples autour de la question de la sexualité… et à aucun moment je ne remet en cause l’aspect inacceptable, intolérable de ces violences…
    mon point de vue n’est qu’étayé par ma vision parcellaire, et de mon experience de vie et de lectures…
    Pour autant je ne crois pas qu’il y’ait de « culture du viol », car pour moi dans cette question de « culture » il y’aurait comme une transmission, une validation, une apologie et ce à une échelle suffisante pour pouvoir parler de culture sociétale…
    il y’a une absence de prise en compte de la parole de l’autre, une toute puissance du désir individuel (en vue d’obtenir du plaisir) au détriment de ce qui se passe pour autrui et de tenir compte de cette réalité qui inclut l’autre ….
    il y’ a une représentation masculine lié à notre société patriarcale avec la domination masculine qui prévaut dans notre société….
    pour autant, dans mon référentiel,  moi je nomme pas cela « une culture du viol »…
    Dans certaines familles cependant cette culture peut exister, la femme est alors ouvertement bafouée, réduite au rang d’objet sexuel assujéti à l’homme tout puissant et ce qui est effectivement transmis dans la cellule familiale est de cet ordre. 
    Ce qui est à mon sens plus fréquent est la non considération, et la non prise en compte de la parole de l’autre, du respect de l’autre, des limites de l’autre (et parfois cela se joue aussi ici entre atypiques…)…  cette non prise en compte de l’autre, qui est violente dans la relation à l’autre, devient absolument dramatique quand il s’agit de sexualité…
    Il existe aussi une sorte de violence sexuelle « ordinaire » qui est présente dans les familles, qui est de l’ordre de l’implicite, qui souvent n’est meme pas perçu comme de la violence sexuelle, alors oui il y’a vraiment du chemin à faire pour changer les représentations et les comportements ! 
    Concernant le féminisme, je l’ai écrit sur un autre post, si le féminisme est la polarité inverse de la domination masculine, je trouve que cela revient au même en inversant la domination, donc je ne m’y retrouve pas…mais si le féminisme est ce qui permettrait un respect, une considération, une reconnaissance mutuelle, et que soit honorer autant le masculin que le féminin alors un grand oui…

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 jour et 13 heures par Anne.
    avataravataravataravatar
    Yoglou
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 18
    @yoglou

    Je ne vais pas réagir à l’ensemble des messages irrationnels, mais je me permets de poster 2 vidéos pour que vous puissiez comprendre les comportements féminins en occident et l’hypocrisie des combats féministes.

    (visible que sur youtube pour des raisons de limite d’âge : « https://www.youtube.com/watch?v=2LdFb-SyndE »

    Conclusion : Les combats féministes ne réduisent pas les différences hommes/femmes, ils les accentuent.

    Bon après-midi

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 jour et 13 heures par Yoglou.
    Karl
    Participant
    • Sujets : 3
    • Réponses : 445
    @karl

    edit : trompé de sujet ciao

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 jour et 13 heures par Karl.
    Alban
    Participant
    • Sujets : 2
    • Réponses : 50
    @baba88

    @yoglou Alors pour la première vidéo que je viens de regarder sur la pornographie.
    Déjà être féministe, c’est pas être forcément une infâme militante féministe avec tous ses clichés ou encore une infâme militante féministe qui a dit une connerie un jour sur un site internet. Une ou des militantes féministes ne représentent pas forcément toutes les féministes. (D’ailleurs y’a tellement de courants dans le féminisme). Moi je me suis déjà fait incendier par une militante féministe, parce que j’avais osé dire que j’étais féministe, alors que j’étais pas dans le militantisme. Y’a des militantes féministes qui peuvent être conne, encore une fois la connerie elle est partout. A partir du moment où on souhaite l’égalité entre les hommes et les femmes, on est féministe (du moins pour les femmes). Moi je dis que je suis féministe, en réalité je suis qu’un allié du féminisme, un homme qui soutient les féministes (et non pas forcément toutes les militantes féministes)
    Y’a une « culture » de la violence dans le sexe, ça c’est sûr. Et à partir du moment où on en parle avec son ou sa partenaire avant, c’est pas un drame. Aimer la violence au lit ne veut pas dire aimer le viol. J’ai une amie qui m’a dit qu’elle a presque besoin de violence au lit, pourtant elle n’apprécie vraiment pas les fois où on l’a violé.
    Moi on m’a déjà demandé des claques sur les fesses au lit, je les ai faites et j’ai pris du plaisir à les faire. Plaisir de faire plaisir. Plaisir d’exciter l’autre. Et cette culture de la violence, je suis en plein dedans. (C’est très certainement dommage, et j’essaye de ne pas regarder trop de porno parce que ça me fait voir les filles comme de la chair à saucisse).
    L’auto-objectification, c’est un concept féministe. Le gars sur la vidéo, il l’a pas inventé. Et certaines filles finissent par s’auto-objectifier, souhaitent qu’on les traite comme des objets. On est d’accord.
    Je crois que c’est tout ce que j’ai pu noter.

15 sujets de 76 à 90 (sur un total de 114)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Trop intelligent pour être heureux ?!

En vous inscrivant sur Atypikoo, vous pourrez rejoindre une communauté bienveillante afin d'échanger avec d'autres atypiques qui vous ressemblent et vous comprennent. Alors ne soyez pas trop intelligent pour être heureux et rejoignez la communauté !

Rejoignez la communauté Atypikoo

Atypikoo est un réseau social bienveillant dédié aux rencontres amicales / amoureuses / professionnelles entre adultes (sur)doués, Hauts Potentiels, Hypersensibles, Zèbres, Aspies, Hyper-fonctionnants...
Inscription gratuite
close-link

« Ce site est indéniablement différent des autres et pour cause, il propose aux Zèbres, Hypers sensibles, Hypers Empathiques, HPI non détectés et autres êtres en douance ou surdouance de se retrouver, d’échanger et de partager voire de se remonter le moral. »

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

« J’ai trouvé sur Atypikoo des personnes partageant le même mode de fonctionnement et avec plus d’expérience que moi. Cela m’a permis de mieux me comprendre, de me sentir moins seul et d’avancer plus vite. »

« Ce site m’a permise de trouver enfin une communauté avec qui échanger. J’y trouve de l’écoute, du respect, de l’entre-aide et cette bienveillance me fait du beaucoup de bien. »

 
Voir + de témoignages
close-link