Hé vous ! Quelle est ta plus grande peur?

Atypikoo Forums Discussions générales Hé vous ! Quelle est ta plus grande peur?

  • Simon
    Participant
    • Sujets : 3
    • Réponses : 255
    @snowfall

    @patricklautre : Du coup, elles se gèrent comment tes sorties culinaires ? 🤭

    avataravatar
    Simon
    Participant
    • Sujets : 3
    • Réponses : 255
    @snowfall

    @gee : Je ne crois malheureusement pas que l’on puisse « guérir » de cette obsession permanente de contrôle absolu et permanent. De m’a propre expérience, j’y suis arrivé à partir de l’été 2014 en partant à l’aventure sur l’Eurovelo 6 (St.Nazaire/Bratislava). Je me suis contraint à vivre et planifier sur le moment, dormir là où c’était possible, manger quand les conditions me le permettait… J’en suis sorti métamorphosé aux dire de certain : une sorte de Compostelle orienté vers l’ancien Rideau de fer.

    À vous de voir comment tenter de sortir de votre zone de confort mais je suis convaincu que c’est le genre de chose qui ne marche que sur nos temps libres et nos activités extraprofessionnelles. J’imagine mal quelqu’un commencer l’expérience dans son cadre professionnel. Enfin, sait-on jamais…

    Bon courage.

    éric
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 417
    @ericsingulier

    – Avez vous des peurs/phobies bien identifiées ? Lesquelles ?
    Peur des réactions humaines disproportionnées, radicales et violentes

    – Avez-vous identifié/compris la provenance de celles-ci ?
    La lucidité sur l’étrange lègéreté de l’être au niveau affectif

    – Quels rapports entretenez-vous avec elles ?
    Entretien d’une bonne distance affective avec les êtres, hormis les enfants les vieillards et les animaux bien sur.

    – Quels sont les conséquences sur votre vie, sont-elles handicapantes au quotidien ? Si non quand, ou à quelles fréquences ?
    Vie sociale avec grande modération

    – [Qu’avez-vous fait, que faites vous ou que prévoyez-vous de faire] pour « guérir » vos peurs/phobies ?
    Changer de planète ou de monde étant impossible, la mort règle cette affaire naturellement

    – Pouvez-vous donner des exemples de situations vécus où vos peurs/phobies se sont manifestées de manière importantes ? Comment avez-vous réagis ? Avec le recule d’aujourd’hui, qu’en pensez vous ? Est-ce que vous vous sentez capable de relativiser après coup ?
    Une ex qui a voulu la jouer style roméo et juliette et qui avait prévu que nous devrions mourir ensemble, sous forme d’empoisonnement pour moi suivi de suicide pour elle pour vivre une forme d’amour éternel. réaction interloquée puis humour dérision ensuite et affaire relativisée depuis.

    – Enfin, dans l’optique où vous avez ou auriez soulagés vos peurs/phobies, quels conseils pourriez-vous donner à quelqu’un qui vit la même chose ? [Ou à vous même, « moi » du passé ou du futur].
    Cette peur n’est pas handicapante, mais permet de procéder à un tri sélectif très important, sans toutefois assurer une certitude absolu en chaque être, la vie est risquée par essence, et comme la peur est un système qui nous signale un danger dans le but de préserver notre intégrité physique voir psychique, dans le doute ou l’intuition du danger, pratiquer le fameux courage fuyons s’avère fort judicieux en ce bas monde. Ce n’est que quand la peur est paralysante quelle est contre productive et qu’on demeure figé et qu’on se pétrifie au lieu de réagir. Pour l’être sensible la peur peut évoluer et grandir et se transformer en pathologie sous forme de peur de la peur, qui prend alors toute la place et se généralise par hypertrophie…..

    Ensuite il existe maintes types de peurs naturelles, celle de la mort de la souffrance de la douleur du handicap physique et pour beaucoup semble t il la solitude ou de l’ennui, les deux derniers m’étant totalement étrangers….

    nicolas
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 222
    @merluche34

    – Avez vous des peurs/phobies bien identifiées ? Lesquelles ?
    Oui, la peur du vide. Et ce n’est pas juste du vertige. Le fait de voir à la télé des scènes se passant en hauteur et filmées en plongée me fait enfoncer mes épaules dans le canapé. Je ne parviens pas à comprendre comment le contrôler.

    – Avez-vous identifié/compris la provenance de celles-ci ?
    Identifier l’origine, non. En revanche, je me souviens avec précision d’un cauchemar récurrent de mon enfance que je pense lié.

    – Quels rapports entretenez-vous avec elles ?
    à peu près aucun. Je ne m’en souviens que quand on m’en parle, ou quand je la subis.

    – Quels sont les conséquences sur votre vie, sont-elles handicapantes au quotidien ? Si non quand, ou à quelles fréquences ?
    Comme mentionné plus haut, ça ne m’atteint que quand je regarde en plongée.

    – [Qu’avez-vous fait, que faites vous ou que prévoyez-vous de faire] pour « guérir » vos peurs/phobies ?
    à trois reprises, je suis monté sur le toit de ma maison, pour installer une antenne télé, ou réparer des tuiles. Je me teste, essaie de repousser les limites, mais ça ne les fait pas disparaître.

    – Pouvez-vous donner des exemples de situations vécus où vos peurs/phobies se sont manifestées de manière importantes ? Comment avez-vous réagis ? Avec le recule d’aujourd’hui, qu’en pensez vous ? Est-ce que vous vous sentez capable de relativiser après coup ?
    Regarder le film The Walk m’a provoqué des hauts le coeur et il a fallu que je m’allonge, ce qui est parfaitement ridicule. Relativiser, oui, j’en suis capable. M’en séparer, je n’en suis pas sûr.

    – Enfin, dans l’optique où vous avez ou auriez soulagés vos peurs/phobies, quels conseils pourriez-vous donner à quelqu’un qui vit la même chose ? [Ou à vous même, « moi » du passé ou du futur].
    la peur, c’est se faire mal deux fois à propos de quelque chose qui n’est pas encore arrivé: une fois avant, et une fois au moment où ça se réalise. Le problème, c’est que ça ne se réalise pas souvent. La peur, ça paralyse. Et tu as beau la rationaliser cent fois, il n’y a RIEN qui puisse la rendre crédible. Alors, il faut se forcer à avancer, même quand on a peur. Jusqu’à se rendre compte que, soit la peur est inutile parce que l’objet de la peur n’existe pas (les araignées ne tuent pas, par exemple), soit la peur n’empêche pas d’avancer.

    Patrick
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 32
    @patrickjacou

    Ma plus grande peur dans l’instant présent est que le monde bascule dans le créténisme. Barbara Demeinex, célèbre biologiste, spécialiste des perturbateurs endocriniens, a découvert qu’un grand nombre de personnes, dès leur naissance, avaient perdu un certain nombre de points de QI.
    Plus on avance dans le temps et plus on peut se rendre compte autour de nous qu’un nombre toujours plus important de personne perdent les pédales sans apparement de véritables cause. C’est la ou est le danger, les produits chimiques sont aussi nombreux qu’il y a de perturbateurs endocriniens. Bien entendu ces derniers ont chacun leur séquelle, mais on peut facilement observer, pour peu qu’on s’en donne la peine, que tout être vivant courre un grave danger.

    patrick
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 18
    @patricklautre

    @snowfall : j’ai décidé de pratiquer le respirianisme. ca m’évite ce genre de situation et en plus ca me fait faire des économies de bouffe et de PQ

    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 2
    • Réponses : 25
    @

    Merci à tous pour vos temoignages, ça nous a bien aidé pour notre groupe de parole. Et puisque les jeunes nous ont chaleureusement remerciés, je vous partage quelques messages anonymes laissées dans la boîte à souvenirs que l’on a mis à disposition en fin de séance pour qu’ils puissent laisser leurs impressions.

    « J’ai le droit d’avoir peur mais je ne veux pas l’a laisser vivre à ma place. »

    « Les gens me font peur mais un peu moins maintenant merci. »

    « Je savais pas que je pouvais être courageuse et avoir peur aussi, ça m’a fait du bien de parler avec tout le monde. »

    « J’ai un peu moins honte d’avoir peur de l’eau grâce a vous »

    « Merci pour votre aide c’est passé trop vite je ressors plus motivé que jamais. »

    « Avec vous tous je me suis sentis moins seule aujourd’hui ça fait du bien de se sentir comprise merci et bonne continuation »

    « Pour une fois je me suis pas senti rejeter et abandonner j’aimerais bien vous emportez avec moi à la maison ça serait plus facile merci de votre aide »

    « Je pense pas que ça m’a beaucoup aidé mais j’ai bien aimé parler avec vous alors merci quand même »

    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 4
    • Réponses : 221
    @

    @judie
    J’imagine combien ç’a dû être bénéfique à ces personnes de s’ouvrir aux autres, et je te remercie donc d’avoir participé à cette initiative. Tu pourras remercier tes collègues également.

    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 2
    • Réponses : 25
    @

    Je ferais passer le message, merci !

    Julien
    Participant
    • Sujets : 4
    • Réponses : 77
    @messi36

    J’ai comme peur: la souffrance/torture (surtout physique) comme avoir froid en particulier,
    les grosses crises d’angoisse,
    et d’avoir un destin pourri, de me sentir éternellement seul, même dans l’au-delà.

    D’où proviennent-elles? De moi bien sûr. Du fait d’entreprendre qu’il est toujours possible de vivre bien pire que la pire chose qu’on ait vécu.
    Pour le froid, ça s’est accentué suite à un stage horrible de technicien frigoriste, de pouvoir être sous les pires conditions météorologiques contraint à des tâches stressantes sans savoir quand est-ce qu’on finira.. ou travailler dans une chambre froide, sans fenêtre, parfois seul..
    Les moments d’angoisse que j’ai pu avoir sont très brefs, mais très pénibles épouvantables sur le moment. Récemment une nuit, je ne dormais pas encore, et ne voyant que du noir (normal) j’ai dû me précipiter d’ouvrir le volet la fenêtre pour regarder dehors, un vrai moment de folie, je devenais fou, moment horrible.
    La peur de la solitude vient d’une constatation, tout se dégrade depuis ma pré-adolescence.

    C’est handicapant car ça réduit mon courage professionnellement, et les possibilités. Ça nourrit l’angoisse aussi, qui elle me fait me sentir plus fragile, et source de socio-phobie..

    Pour guérir de l’angoisse j’essaie de ne penser qu’à ce qui me plaît, sinon respirer c’est une base, croyances positives….
    Ma peur de la solitude elle est une motivation pour trouver un max de boulots d’intérim par exemple.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par Julien. Raison: Oh ça? C'est rien! Des lapins..adultes
10 sujets de 16 à 25 (sur un total de 25)

Mots-clés : 

  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
5 raisons pour vous donner envie de méditer

5 raisons pour vous donner envie de méditer

La simplicité de la méditation est déconcertante, il suffirait d’y consacrer dix minutes par jour pour profiter des effets sur le long terme. Pourtant, il existe une situation paradoxale concernant cette pratique : nous entendons vanter ses bienfaits à longueur d’années mais nous la repoussons sans cesse. Vous avez songé à méditer mais vous n’avez jamais essayé ?

Trop intelligent pour être heureux ?!

En vous inscrivant sur Atypikoo, vous pourrez rejoindre une communauté bienveillante afin d'échanger avec d'autres atypiques qui vous ressemblent et vous comprennent. Alors ne soyez pas trop intelligent pour être heureux et rejoignez la communauté !

Rejoignez la communauté Atypikoo

Atypikoo est un réseau social bienveillant dédié aux rencontres amicales / amoureuses / professionnelles entre adultes (sur)doués, Hauts Potentiels, Hypersensibles, Zèbres, Aspies, Hyper-fonctionnants...
Inscription gratuite
close-link

« Ce site est indéniablement différent des autres et pour cause, il propose aux Zèbres, Hypers sensibles, Hypers Empathiques, HPI non détectés et autres êtres en douance ou surdouance de se retrouver, d’échanger et de partager voire de se remonter le moral. »

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

« J’ai trouvé sur Atypikoo des personnes partageant le même mode de fonctionnement et avec plus d’expérience que moi. Cela m’a permis de mieux me comprendre, de me sentir moins seul et d’avancer plus vite. »

« Ce site m’a permise de trouver enfin une communauté avec qui échanger. J’y trouve de l’écoute, du respect, de l’entre-aide et cette bienveillance me fait du beaucoup de bien. »

 
Voir + de témoignages
close-link