HP et codépendance

  • Ce sujet contient 15 réponses, 8 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Lydie, le il y a 4 semaines.
  • Amika
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 7
    @amika

    Ce n’est pas la première fois qu’un HP me parle de sa peur de retomber dans une relation codépendante, et après des recherches non fructueuses sur internet je me tourne vers vous. Pensez vous qu’il y a un lien entre HP et codépendance?

    Si je peux me permettre une petite dérive, serait-ce si grave d’être dans une relation codépendante? Je pose cette question probablement par pure ignorance (ou un léger masochisme mêlé à une personalité qui pourrait facilement avoir des tendances dépendantes), mais de ce que j’ai lu ça ne m’a pas l’air si mal…

    Romarin
    Participant
    • Sujets : 54
    • Réponses : 1272
    @romarin

    Bonjour,
    Svp, afin de vous partager un point de vue, pouvez-vous préciser ce que vous entendez par:
    « Co dépendance » ?
    Merci et bon dimanche à vous.

    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 4
    • Réponses : 142
    @

    Personnellement, ça m’a pas l’air grave. C’est peut-être le mot un peu formel qui fait peur mais si le concept c’est de placer l’autre avant soi et de s’épanouir de cette manière ça me parait plutôt être une belle preuve d’affection. Et si il y a réciprocité alors la çà semble être la liaison parfaite 🙂

    Tant que c’est pas dans l’excès, voire l’autodestruction au profit de l’autre, il me semble que ça va … on est tous un peu le codépendant d’un autre !

    Après je suis peut-être à coté de la plaque, je connais pas le terme et c’est possible qu’on parle de codépendance quand çà devient maladif et potentiellement dangereux, dans ce cas je laisse les experts s’exprimer 🙂

    avataravatar
    KARINE
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 7
    @karine47

    Tu veux parler de co-dépendance, donc d’Amour, ou de dépendance affective ? pasque c’est pas la même chose….Perso -, j’ai tendance à la dépendance affective car passé compliqué + HPE = fonctionnement complexe… mais je me soigne ))) et je sais que j’en sortirai, car je suis qur la bonne route ))))

    A bientôt, n’hésites pas)))

    avataravataravatar
    Amika
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 7
    @amika

    Je parlais de codependance dans une relation amoureuse en ecrivant ce post, mais je vous avoue que je n’ai pas de definition precise. C’est un concept assez vague pour moi avec des criteres qui peuvent tellement varier en intensité que c’est dur a definir!

    Romarin
    Participant
    • Sujets : 54
    • Réponses : 1272
    @romarin

    Question:
    Le concept de dépendance affective, cf la définition sur le Net, correspondrait-il à l’objet de votre recherche?
    Ou bien s’agit-il de tout autre chose?

    avatar
    Amika
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 7
    @amika

    Oui @Romarin c’est ce que j’avais en tête

    Mélusine
    Participant
    • Sujets : 2
    • Réponses : 50
    @mme-melusine

    Dépendance affective comme un état passionnel ? Le besoin viscéral de l’autre au-delà de toute logique et de toute raison ?

    Ou plutôt comme un ancrage qui rassure sur sa propre valeur ? Je dépends de l’autre pour me valider car seul je refuse ou ne parviens pas à le faire?

    L’un comme l’autre ne me semble pas très… sain. Le fait de dépendre d’un autre est risqué. Que devient-on quand l’autre disparaît ? Que devient l’autre si on disparaît ? Sacrée responsabilité !

    avataravataravataravatar
    Amika
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 7
    @amika

    C’est vrai qu’avec cette définition ça va un peu de soi :sweat_smile:
    je me demande si créer ce sujet avant autant de sens finalement…

    Mélusine
    Participant
    • Sujets : 2
    • Réponses : 50
    @mme-melusine

    C’est ma façon de voir les choses, pas la vérité ultime 😉. J’avoue être allergique à toute forme d’entrave donc plutôt négative quand on me parle de dépendance (ça y est, ça me pique de nouveau).
    Donc oui ton post a du sens si tu t’interroges, et que certaines réponses ont pu te faire avancer dans ton cheminement vers ta compréhension et ton interprétation plus pointues du sujet 😊

    avatar
    Jean-François
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 54
    @jeffsam

    Bonjour, je vous lis et je m’amuse entre les pro-dépendence et les anti. @amika tu as bien fait de mettre ça sur ma table de petit déjeuner. Est-ce sain ou pas ? Est-ce être faible ou pas? Personnellement en Amour je ne tourne pas en rond en sodomisant les drosophiles et en pensant à ce qu’il pourrait arriver, aux dangers potentiels d’être heureux: JE SUIS ! Alors bien sûr qu’il y a cent mille questions. Est-ce que cela va durer ? Comment on va s’organiser ? Va-t-on s’aimer jusqu’au bout de la nuit ou jusqu’au bout de la vie? Mais je décide de m’en foutre, il y a assez de complications dans ma vie de merde pour tourner autour du pot à me demander si éventuellement je ne serais pas en train de vivre de début du commencement d’un semblant d’une belle histoire. Je m’investis dans l’Autre, je la vis de mon cœur, mon âme et mes tripes. Je vibre pour Elle pensant que nos vibrations entreront en résonance en dehors de tout improbable raisonnement. Arrêter de raisonner pour tenter de résonner.
    Penser, évaluer, tergiverser c’est éviter de se projeter dans l’Autre et perdre ce temps précieux qui s’appelle le Bonheur. Ce bonheur d’être épris, celui d’enfin se sentir vivre, cette envie de la serrer et de l’embrasser sans s’embarrasser à vouloir savoir l’avenir. Oui, je suis dépendant et fier de l’être: Carpe Diem !

    avataravatar
    Mélusine
    Participant
    • Sujets : 2
    • Réponses : 50
    @mme-melusine

    Justement @jeffsam ma vision personnelle de l’amour exclut la dépendance (cfr le post L’Amour, de syrenia, pour plus de détails, si ça te dit). D’où ma réponse ci-dessus

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois par Mélusine.
    avatar
    Romarin
    Participant
    • Sujets : 54
    • Réponses : 1272
    @romarin

    Post 85679

    @amika
    :
    Ok.
    En ce cas, et juste pour info, car ton point de vue sur la question est intéressant, j’ai entendu dire que la dépendance affective pouvait exprimer ( donc être symptomatique) d’autres choses.
    Et, de ce fait, elle ne serait pas une entité en soi mais une façon de faire comprendre quelque chose.
    Pour prendre un exemple dans un autre domaine: un peu comme la dyslexie qui ne serait pas un trouble en soi mais
    « seulement »l’expression d’un désordre proprioceptif ( cf le site du Dr Patrick Quercia,- à Beaune en Bourgogne- sur le Net), par exemple.
    Ceci parce que, y compris dans le domaine scientifique, l’observation dépend
    ET de l’observateur
    ( culture, préjugés y compris quand il ou elle croit ne pas en avoir, limitations de ses moyens de perception comme le domaine des ondes électromagnétiques visuelles et sonores, INFRA rouge, ULTRA violet d’une part et, d’autre part, ULTRAson ( >20.000Hz) et INFRAson (<20 Hz ) etc)
    ET
    des moyens techniques de l’observation
    ( microscope historique, ou bien microscope électronique à balayage et ses dérivés …)

    Dans le lien suivant, la dépendance affective apparaît comme un « simple » symptôme de mémoire traumatique.
    Les guillemets parce qu’il n’est pas toujours simple , justement, de vivre avec …
    (pps : premier ps😉: guillemets: d’où cela vient-il ?😳😉)

    l’explication de la mise en place de la M.T est intéressant.
    Et c’est pour cela que je mets le lien.

    https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwjq2ab1xs7uAhUQy4UKHU_-C2sQyCkwAHoECAIQAw&url=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DweAQzjtxNPE&usg=AOvVaw1lfGAEmuz7PIUk5_1QIW1P

    PS: oups😳 quelle pipelette!😉

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois par Romarin. Raison: Ce F.... de CAO 🥵😡😉
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois par Romarin. Raison: Encore ce F- - - k de CAO
    avataravataravatar
    Amika
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 7
    @amika

    C’est intéressant ta façon de voir la chose @Romarin! Merci pour la vidéo aussi
    Je voyais ça plus comme des partiees de la personalité qu’une adaptation à une blessure avant

    Hanna
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 3
    @saoirse

    HP, pensées intenses, hautes valeurs, problèmes d’intégration cause décalage, besoin de reconnaissance et d’apporter au autres, donc dépendance…

    Dépendance, demi-sexualité, engagement à fond, donc très vite dans des relations pas forcément idéales, voir toxiques… donc normal d avoir peur.

    Pour ma part, je me suis rendue compte avoir toujours été amoureuse de qqn d’inaccessible. Du coup j’ai réussi à faire la part des choses entre besoin affectif, besoin physique, compromis, et amour. Ça m aide beaucoup mais ça reste fragile. Ce qui est bien, c’est que mon coeur et ma raison sont d’accord sur cet amour, du coup c’est sain même si pas l’expérience de l’intimité avec cette personne… Mais généralement le coeur et la raison ne sont pas en accord, et pour cause, et donc c’est foireux…

    D’ailleurs un mécanisme de protection est le refoulement émotionnel, qui en fait ne fait que renforcer la fragilité, conformément à la fable du chêne et du roseau…

    avataravatar
15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 16)

Mots-clés : 

  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

 

Rejoignez la communauté Atypikoo

Atypikoo est un réseau social bienveillant dédié aux neuroatypiques : Hypersensibles • Haut Potentiels Intellectuels (HPI) • Aspies.

Que ce soit pour des rencontres amicales, des rencontres amoureuses ou des rencontres professionnelles, Atypikoo vous permet d'échanger avec d'autres adultes atypiques dans toute la France et les pays francophones (Suisse, Belgique, Canada).
Inscription gratuite
close-link

« Ce site est indéniablement différent des autres et pour cause, il propose aux Zèbres, Hypers sensibles, Hypers Empathiques, HPI non détectés et autres êtres en douance ou surdouance de se retrouver, d’échanger et de partager voire de se remonter le moral. »

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

« J’ai trouvé sur Atypikoo des personnes partageant le même mode de fonctionnement et avec plus d’expérience que moi. Cela m’a permis de mieux me comprendre, de me sentir moins seul et d’avancer plus vite. »

« Ce site m’a permise de trouver enfin une communauté avec qui échanger. J’y trouve de l’écoute, du respect, de l’entre-aide et cette bienveillance me fait du beaucoup de bien. »

« Un nouveau réseau social qui émerge, avec la volonté de réellement lier les gens entre eux, et de faire savoir aux atypiques qu’ils ne sont pas les seuls à l’être. »

 
Rejoignez la communauté
close-link