HP / HPI / HPE, faisons le point.

  • David • Admin
    Maître des clés
    • Sujets : 88
    • Réponses : 411
    @davidboudj

    Hello les Atypikers !

    J’entends beaucoup de « théories » sur ce que c’est qu’être HP / surdoué.

    Certains disent qu’être surdoué c’est avoir un Haut Potentiel Intellectuel (HPI) ET un Haut Potentiel Émotionnel (HPE).

    Perso je ne rejoins pas cette théorie et je ne vois pas pourquoi il faudrait avoir un HPE (en plus d’un HPI) pour être défini comme surdoué.

    Pour moi ce terme de surdoué est surtout adapté à des personnes qui ont des capacités intellectuelles hors normes (HPI) dans certains (ou plusieurs) domaines précis. Einstein était clairement un surdoué par exemple.

    Après les HPE, c’est autre chose pour moi et le terme de surdoué n’est pas forcement adapté à leurs caractéristiques.

    Haut potentiel Émotionnel, hypersensible, hypersensitif, hypersensoriel oui mais de la à leur mettre cette étiquette de surdoué…

    De toute façon ce terme de surdoué est à côté de la plaque pour décrire ce que nous sommes. Je pense que l’on est plutôt d’accord la dessus.

    Par ailleurs, je ne sais pas vous mais je trouve le terme hypersensoriel ou hypersensitif très intéressant car selon moi le terme sensible est surtout lié à l’émotionnel alors que sensoriel ou sensitif est lié aux sens, ce qui, il me semble, correspond bien à certaines de nos caractéristiques. En plus ça fait HS et je sais qu’on est nombreux à être HS à cause de cela 😀

    Voilà, j’avais envie de créer ce topic pour faire le point et avoir vos points de vue sur ces termes et théories.

    A vous l’antenne.

    avataravataravataravataravataravataravataravataravataravataravataravataravatar
    Monica
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 487
    @monica

    Une définition unique? Même les spécialistes ont des définitions divergentes, alors…
    Je suis bien d’accord avec toi sur l’hypersensible qui est insuffisant, et de plus très connoté « mièvre ». Je préfère en effet les termes émotif et sensitif, et aussi le terme « hyperstimulabilité », qui décrit bien, je trouve, quand tous les sens et émotions sont à fleur de peau… si vous voyez ce que je veux dire !

    avataravataravataravataravatar
    (Alex) Sandra
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 19
    @alexsandra

    @monica : il ne faut pas confondre hypersensibilité et sensiblerie… cela n’a rien à voir. Il faut d’ailleurs ajouter l’hyperesthésie. >> hyper émotion + hyper sens

    Sinon, pour moi et après avoir lu moult écrits , il me semble que les HPI sont tous HPE (le HPE étant exprimé en fontcion de notre personnalité, de notre vécu… cet aspect est donc plus ou moins visible pour autrui et plus ou moins facile à vivre dans la vie de tous les jours pour nous-même)
    Par contre les HPE ne sont pas tous HPI.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 4 mois par (Alex) Sandra.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 4 mois par (Alex) Sandra.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 4 mois par (Alex) Sandra.
    avatar
    Monica
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 487
    @monica

    @alexsandra C’est bien mon propos , malheureusement si tu dis être hypersensible, une grande majorité va interpréter…

    (Alex) Sandra
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 19
    @alexsandra

    ah ok 😉 je n’avais pas compris ton propos alors 🙂

    En effet, les « autres » pensent en majorité « sensiblerie ». Mais c’est à nous de leur expliquer et de changer leur regard

    Monica
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 487
    @monica

    @alexsandra Certes. Pour le fun: La dernière fois que j’ai voulu expliquer à quelqu’un qui me reprochait ma sensibilité, et donc à son avis ma faiblesse, et que j’ai repondu l’empathie, la compassion , … j’ai été traitée de donneuse de leçons. Bon mais là, pas besoin de définition 😉

    avatar
    Philippe
    Participant
    • Sujets : 4
    • Réponses : 119
    @philippe33600

    Bonjour

    Pour les cas que je connais bien, mon fils mon ex compagne et moi même nous sommes HPI/HPE.

    Pour mon cas mon potentiel HPI s est développé en premier, sachant que mon côté HPE etait complètement inhibé et emmuraillé psychiquement. Ce potentiel HPE a été libéré progressivement jusqu’à la pleine conscience.
    Je suis le plus sensible des 3 cas que je connais

    Pour le cas de mon ex compagne, elle etait complètement inhibée par l aspect HPE après avoir accumulé des blessures d enfance et etre passée par un mariage avec un pervers narcissique. Son potentiel HPI n a pu se libérer que une fois que la confiance en elle a pu etre rétablie et qu elle a pris conscience d elle même . Elle a egalement atteint la pleine conscience, elle est en pleine explosion du point de vue professionnel
    Elle est moins sensible que moi.

    Pour mon fils, il est encore en phase de developpement. Son côté HPE est en cours de maitrise en boostant son auto estime et sa confiance en lui même, son epanouissement est en cours. Son potentiel HPI est en train de se libérer et ses performances scolaires sont en train d exploser.
    En sensibilité, il est intermédiaire entre mon ex compagne et moi.

    avataravataravataravatar
    Flavie
    Participant
    • Sujets : 2
    • Réponses : 61
    @flavie-ma

    oui @davidboudj je ne me considère absolument pas comme étant surdoué. Par contre hypersensible et hypersensitif complètement et je fais bien la différence.
    Hypersensible car mes émotions prennent une place très très importante dans mon comportement, mon ressentie face à aux situations. Quant à l’hypersensitif, mes sens sont toujours en éveils, tout comme mes perceptions. Par exemple il y a quelques jour ma sœur me téléphone et en même temps que je l’écoute, j’entends bien sont conjoint sortir un truc du four, mon neveu qui regarde la télé et ma nièce descendre les escaliers tout en entendant les sons chez moi. D’ailleurs je pensais que tout le monde percevait les sons comme moi mais apparemment non.
    Mais les gens mélange facilement hypersensible et sensiblerie et j’ai beaucoup de mal à leur faire comprendre.

    avataravatar
    Romain
    Participant
    • Sujets : 5
    • Réponses : 80
    @romain75

    Bonjour,

    Merci David pour ce sujet.

    Tout à fait en phase avec @philippe33600, la problématique de certaines personnes à haut potentiel est justement d’être débordées par les émotions et l’hypersensibilité, ce qui peut logiquement conduire à l’inhibition du fonctionnement intellectuel.
    Je suppose que les HPI reconnus ou non qui ont moins les aiguilles dans le rouge au niveau des émotions et de l’hypersensibilité vont plutôt bien et sont moins en questionnement.

    A la réponse de la différenciation HPE/HPI, j’aurai bien aimé avoir la réponse de Charlotte Wils samedi matin au colloque Surdouessence, mais je ne l’ai pas entendue. Elle a été clairement posée par le monsieur qui était juste derrière moi !

    Bel après midi,

    avatar
    Meow
    Participant
    • Sujets : 5
    • Réponses : 839
    @meow

    @davidboudj Je rejoins la thèse de Raymonde Hazan sur l’explication des 2 types, et je l’illustrerai avec une de ses vidéos pour éviter tout malentendu :

    avataravataravataravatar
    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 1
    • Réponses : 21
    @

    D’après ce que j’entends par les différents termes et définitions, et ce qui raisonne avec moi personnellement c’est que l’intérêt de la notion de HP (que ce soit HPI ou HPE) et de la différencier avec le haut quotient intellectuel HQI, notamment par une plus grande sensibilité et accès différent à ses émotions, un sens inée de la justice, une grande empathie,… etc. Après les degrés peuvent varier entre HPI et HPE.
    D’autres profile peuvent aussi avoir un très haut QI, notamment le profile Pervers Narcissique qui peut dans certain cas être doté d’une intelligence aiguë.

    Je ne sais pas ce que vous en pensez?

    avatar
    Stéphane
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 10
    @stephmikhael

    @David merci pour ce sujet

    Pour ma part j’ai la grille de lecture suivante, quant à ce qui est :

    – typique / normal
    – atypique / anormal

    sachant que c’est le groupe dominant, dans un référentiel donné, qui détermine la norme (qui peut être une minorité dans le cas d’une oligarchie).
    => a tendance à se référer à la « morale » du point de vue du conformisme sociétal

    – Fonctionnel
    – Dysfonctionnel

    selon le point de vue depuis lequel on se place
    => concerne plutôt « l’avoir / faire ».

    – Sain
    – Malsain

    selon que cela est bénéfique ou non au regard du vivant selon le point de vue selon lequel on se place
    => concerne plutôt « l’être / devenir ».

    Jiddu Krishnamurti disait : « Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale d’être bien adapté à une société malade »
    Coluche disait : « Ce n’est pas parce qu’il sont nombreux à avoir tort qu’ils ont raison »

    Aussi on peut être :

    « Fonctionnel / normal » dans un système « malsain » (humainement parlant), par exemple comme dans la société ultra-capitaliste actuelle.

    et être considéré / perçu comme

    « Dysfonctionnel / anormal » par ce même système « malsain » (humainement parlant) mais qui lui se considère « sain » car « fonctionnel » (mécaniquement parlant), si on garde comme exemple la société ultra-capitaliste.

    Soit dit en passant il y a donc 2 idéologies qui s’opposent :

    – « L’important est la qualité du chemin et non la destination » (priorité du « sain » sur le « fonctionnel »)
    – « La fin justifie les moyens » (ne prend pas en compte le « malsain » au profit du « fonctionnel »)

    => afin de mettre en avant la 2ème idéologie, qui est une idéologie de « domination » (égalité de résultat mais pas égalité des chances, alors que la 1ère est une idéologie « d’harmonie » et donc de paix), il suffit de créer un monde en guerre (« nécessité fait loi »).

    En gardant à l’esprit que la « norme » n’est pas forcément « saine », être « anormal » au regard de cette norme « malsaine » ne signifie pas pour autant qu’est « sain » ce que nous considérons comme « sain » (comme en Math la réciproque n’est pas toujours vraie).
    => être déviant par rapport à un groupe déviant ne fait pas forcément de vous un saint, vous pouvez être potentiellement « super déviant ».

    Le sujet est très complexe, ce qui précède est juste là pour tenter d’attirer l’attention sur le fait que les apparences peuvent être trompeuses au regard de conformismes communément admis (chacun voit midi à sa pendule) au sein de groupes parfois communautaires de part leur caractère très « marginal ».

    Nous sommes en train de passer d’un extrême à l’autre, d’un puritanisme religieux (avant 1968) à une mouvance libertaire qui tend à dire « tout se vaut, chacun fait comme il l’entend », amenant d’autres déviances (je pense notamment à la gauche libertaire qui faisait l’éloge de la pédophilie après mai 68, cf. affaire Matzneff, les satanistes décomplexés, surtout aux USA mais aussi en France, certains aspects douteux du côté LGBT avec dérapages du côté de la théorie du genre, PMA, changements de sexe qui se banalise et autres conséquences du transhumanisme,…).

    J’évoque ce qui précède car je perçois également des formes de dérives au niveau de ce que l’on nomme « HP / HPI / HPE / zèbre / Aspie / …  » où l’on trouve pour le moment un certain flou artistique avec « l’effet de mode » actuel, où la douance va être confondu avec certains handicaps et vice versa, à faire passer les HP pour dysfonctionnels en les associant quasi systématiquement à des pathologies, au point que certains croient même de ce fait que la douance est l’expression d’une pathologie, cf. certains HP qui sont à tort diagnostiqués Aspie alors qu’en même temps on fait passer pour des génies des cas pathologiques (cf. le cas édifiant de l’hystérique Greta Thunberg).

    A mon sens, pour préciser cela, le mot clé concernant ce sujet est « CONSCIENCE » si l’on considère les « hauts potentiels » que je qualifierai de « fonctionnels / sains », quels qu’ils soient :

    – HP physique (QP) : grande CONSCIENCE sensorielle = grande / fine capacité de PERCEPTION (qui est un processus cognitif relatif à la gestion des informations fournies par les organes des sens), ou importantes / fines capacités / compétences d’ACTION (capacité à réaliser / manifester le « fonctionnel » ; endurance, force, rapidité, précision)

    – HP émotionnel (QE) : grande CONSCIENCE émotionnelle (capacité à réaliser / vivre le « sain ») = grand / fin RESSENTI des émotions couplé à une grande / fine capacité de COMPRÉHENSION de ces émotions, normalement avant tout chez soi et donc chez autrui.

    – HP intellectuel (QI) : grande CONSCIENCE intellectuelle (capacité à appréhender le « fonctionnel ») = grandes / fines capacités de MÉMOIRE (stockage des données – SSD), de RAPIDITÉ (traitement des données – RAM), de RÉFLEXION (assemblage des données – Processeur) ou de VISUALISATION (imagerie interne – Carte graphique).

    – HP spirituel (QS) : grande CONSCIENCE spirituelle = grande SAGESSE (capacité à appréhender le « sain »), grande INTUITION (capacité à comprendre les choses « au delà du mental » en étant plus à l’écoute de ce que certains nomment notre « inconscient ») et grande capacité à vivre l’ÂME (CONSCIENCE multi-dimensionnelle).

    Les « HP physique » vont faire de grands constructeurs / bâtisseurs / entrepreneurs
    Les « HP émotionnel » vont faire de grands humanistes / artistes
    Les « HP intellectuel » vont faire de grands chercheurs / scientifiques / ingénieurs
    Les « HP spirituel » vont faire de grands philosophes / métaphysiciens.

    Cela se complique lorsqu’on commence à prendre en compte tous les aspects dysfonctionnels / malsains.

    Quelques exemples :

    – personne traumatisée / blessée émotionnellement enfant, qui va se replier sur elle-même émotionnellement et va chercher à compenser son « handicap émotionnel », généralement en surcompensant au niveau intellectuel : par exemple QE de 70 et QI de 130 (comme certains « nerds » par exemple, cf. « Walter » dans la série « Scorpion », cf. certains cas d’autisme)

    – personne traumatisée / blessée psychiquement enfant, qui va faire des blocages mentaux (QI inférieur à ce qu’il devrait être) pour se protéger et qui va surcompenser au niveau perceptif (comme dans certains cas d’autisme), ce qui va le saturer au niveau émotionnel (QE variable selon les cas), étant donné que les émotions (psycho-émotionnel) sont une sorte de médian entre les sensations et le mental.

    – personne traumatisée / blessée physiquement enfant, notamment en intra-utérin, entraînant certains handicap physique (problèmes de motricité fine ou non) associé à un handicap mental (léger ou plus profond), amenant la personne a développer un QE relativement important par rapport à son QP ou son QI (couramment observé par les travailleurs sociaux dans le secteur du handicap)

    – personne traumatisée / blessée spirituellement enfant (très courant), via notamment les formatages religieux (généralement rejetés = « jeter le bébé avec l’eau du bain ») et scientistes (généralement acceptés en cette époque de rejet de la superstition – une bonne chose – au profit de la raison), mais surtout les terreurs nocturnes (perception des entités sombres présentes dans l’invisible) que ce soit éveillé ou en rêve. Pour se protéger la personne se ferme spirituellement et finit généralement par se couper de son âme et tend à surcompenser au niveau intellectuel, quittant la rationalité pour devenir « rationalisant » (dissonance cognitive), ce qui est particulièrement prononcés chez certains qui deviennent d’ardents matérialistes.

    Victor Hugo disait : « Dans une grande âme tout est grand »

    Je tends à être en accord avec cela, aussi j’appelle « faux HP » ceux qui sont HQI sans être HQE, et vice versa, et où l’un des deux est <100.

    => grosse problématique actuelle de considérer HP des personnes en réalité en surcompensation dans certains domaines.

    Je dis que cela se complique car il y a un autre élément, fondamental, à prendre en compte : l’âme.

    L’âme est en quelque sorte le « OneDrive » de nos PC, une sauvegarde en temps réel de ce que nous expérimentons et des leçons que nous en tirons, et qui se réinjecte progressivement (normalement sur 28 ans) lorsque nous nous réincarnons, plus rapidement chez les vieilles âmes, expliquant pourquoi certains enfants dépassent rapidement en maturité certains adultes, c’est pourquoi il est dit que :

    – « La sagesse n’attend pas le nombre des années »
    – « La vérité sort de la bouche des (de certains) enfants »

    Aussi à mon sens un « vrai HP » est relativement homogène quant à ses capacités / compétences dans tous ces domaines, ce qui peut être nuancé s’il y a eu des traumas, expliquant le fait que certaines vieilles âmes qui ont été blessées / abusées se retrouvent bridées dans tel ou tel domaine et se retrouvent avec certains Q en deçà de ce qu’ils devraient être sans qu’ils aient pour autant besoin de surcompenser dans d’autres, étant toujours « dans la norme »
    => ici la personne peut être HQI ou HQE, mais avec l’autre Q compris entre 100 et 129.

    Ce qui précède (et ce qui va suivre) concernant l’âme est issu de ma propre expérience et est corroboré par un certain nombre de personnes qui ont également (de nouveau) accès à l’âme et à ce qui s’y rapporte, comme le fait de se souvenirs des vies antérieures (j’ai pu en retrouver une précisément et vérifier factuellement la véracité de mon souvenir), qui se rapproche de la capacité à se souvenir des rêves au réveil (j’ai développé cela à une époque en vu de ne plus avoir de coupure de conscience, jusqu’à m’en rappeler jusqu’à 15-20 pour finalement abandonner l’exercice qui me demandait trop de temps pour tout noter), ou encore de ne pas bloquer son intuition quant à des perceptions subtiles.

    Montaigne disait : « C’est une sotte présomption, d’aller dédaignant et condamnant pour faux, ce qui ne nous semble pas vraisemblable »

    Autrement dit :

    « L’absence de preuve n’est pas preuve de l’absence »

    Aussi :

    « Chaque chose est potentiellement vraie jusqu’à preuve du contraire »

    qui est ma définition de « l’ouverture d’esprit »

    ce qui me permit en 1999 de suivre un protocole de « sortir de corps » en bon matheux que j’étais, plus par honnêteté intellectuelle vis à vis de la personne qui m’en avait parlé, pensais-je pour lui démontrer que cela n’était pas possible, alors qu’en réalité, à ma grande surprise, cela fonctionna (ce qui me permit de mieux appréhender une EMI 2 ans après lors d’un grave accident de voiture).

    J’ai poussé les expériences, les auras autour des personnes ont commencé à être visibles une fois certains blocages mentaux levés (croire que ce n’est pas possible = « You only see what you want to believe »), et quand j’en ai parlé autour de moi, nombreux m’ont rit au nez, certains ont « joué le jeu », ce qui nous valu de belles expériences de « psychométrie visuelle », et finalement un « initié » de mon entourage s’est progressivement dévoilé à moi pour commencer à m’enseigner.

    « Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois »

    La définition que vous en trouverez, et que vous en avez fort probablement, est celle « profane ».

    Il s’agit ici d’un langage codé qui désigne les profanes (aveugles) et de comment les borgnes (initiés) règnent en réalité sur ce monde.
    => les profanes aveugles qui ne voient rien de leurs 2 yeux ouverts, alors que l’initié perçoit l’âme et le monde invisible en suivant cet adage :

    « ouvrir l’œil, et le bon »

    qui ici encore est une expression dont vous trouverez une explication profane, alors qu’elle indique qu’il est nécessaire d’ouvrir le « 3ème œil », qui est la glande pinéale, qui possède des cellules photosensibles, qui est un émetteur / récepteur électro-magnétique précis, et qui est l’organe par lequel l’âme (notre conscience) agit sur le corps (véhicule) => organe du 6ème sens (perception dans « l’invisible », mais aussi « remote viewing »).

    Dixit un ami médecin (BAC + 10) : « La glande pinéale ne sert pas à grand chose, elle tend en entrer en sommeil en se calcifiant vers l’âge de 7ans » (âge de raison…)
    => cf. blocage des rêves « dérangeants » évoqué plus haut.

    Du point de vue des initiés, les profanes sont en posture de handicap (ils n’ont que 5 sens et pas 6), et tout a été fait pour que les profanes restent dans l’ignorance, d’une part pour préserver certains de voir des choses qu’ils ne pourraient supporter, d’autre part pour protéger les initiés de toute jalousie de la part de profanes (souvenirs de l’inquisition, purge partielle de certaines sociétés initiatiques lors de la 2ème guerre mondiale, Hitler se méfiant des initiés), et enfin pour que les initiés au pouvoir le restent… !!!

    => cf. les films « Harry Potter » dont la réalité des règles « Sorciers / Moldus » est on ne peut plus concrète.

    Les initiés de sociétés secrètes sont tenus de se taire de part leurs serments / pactes, ce qui n’est pas mon cas ne faisant pas parti de ces groupes.

    Les HQS (comme c’est mon cas) ont généralement accès tôt à la spiritualité (vers 20 ans voir avant), alors qu’il est rare pour la plupart de s’y intéresser avant 50 – 60 ans.

    Pourquoi je parle de tout cela ?

    Car sans la compréhension de l’existence de l’âme il n’est pas possible de comprendre l’origine de l’intelligence et de pourquoi il peut y avoir de si grands décalages au niveau humain sur quelques années (décennies), l’explication étant que les âmes peuvent être très anciennes (25.000 ans pour les plus jeunes au niveau humain, sur Terre une vieille âme = à partir de 3 milliards d’années… et cela se compte en dizaines pour certaines, voir plus pour les premières créées).

    Autre facteur à prendre en compte : la lignée d’âme sur laquelle nous nous trouvons.

    Les lignées anciennes gèrent généralement bien la douance, par contre certaines lignées « plus jeunes » ont « hérité » de certaines capacités qu’elles ne savent pas encore gérer pour le moment (certaines règles de prudence / sagesse ont été bafouées…), entraînant des dysfonctionnements / problématiques / pathologies (il n’est pas sage de donner une Porsche à un jeune conducteur, l’accident l’attend généralement au tournant…), expliquant pourquoi la douance est autant associée à des dysfonctionnements, les « jeunes » étant plus nombreux que les « anciens » (nombre de ces derniers n’étant d’ailleurs pas diagnostiqués HP faut d’avoir certains troubles !!!).

    PS : pour revenir sur le cas de certains HP diagnostiqués Aspie, il s’agit en réalité de HP mal incarnés (l’âme se décale du corps pour tenter de se protéger), comme ce fût mon cas jusque l’âge de 12 ans (heureusement à mon époque on ne nous collait pas telle ou telle étiquette pour un oui ou pour un non comme maintenant), avec des symptômes qui disparurent relativement rapidement après ma décision d’accepter d’être pleinement « ici ».
    => on peut être Aspie sans être HP, tout comme on peut être HP sans forcément être Aspie.

    NB : tout ce que je dis n’a pas valeur de vérité, il s’agit d’un témoignage des compréhensions issues de mes expériences et de mes partages avec mes pairs.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 3 mois par Stéphane.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 3 mois par Stéphane.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 3 mois par Stéphane.
    avataravataravataravataravataravatar
    éric
    Participant
    • Sujets : 3
    • Réponses : 725
    @ericsingulier

    Ce qui résume et de plus rassemble c’est le terme Haut potentiel : Dans le sens ou suivant notre âge notre vécu nous ne sommes pas tous et tout le temps sur le même niveau d’évolution et de construction, voir d’aboutissement pour les plus chanceux. Donc à la base, de naissance ou génétiquement parlant il se trouve que suivant les voeux de la nature et de l’évolution, certains êtres humains possèdent en bagage et en puissance tout un arsenal, tout un haut potentiel de capacités cognitives et sensitives qu’il devra apprendre à connaitre à maitriser pour les développer dans la perspective d’une construction et évolution interne allant dans le sens de la nature du cosmos et de l’univers qui se synthétise par le terme évolution constructive et de plus en plus sophistiquée. Il semble donc que dans mon cas la sensibilité soit en augmentation constante, du moment qu’elle ne fut plus vécue comme exclusivement contraignante ou péjorative voir handicapante, avec la particularité qu’elle place l’être humain encore plus dans la résonance et la vibration, elle aurait donc aussi tendance à accompagner l’esprit critique la raison et la pensée complexe en rendant plus fluides les associations d’idées du moment qu’elles sont agencées dans une forme de conscience spirituelle, c’est à dire sens et raison allant de pair et en complémentarité. Il semble donc relativement logique et humain que plus les potentiels internes se structurent se développent, ils portent à l’engagement vers l’action plus la sensibilité peut tendre vers l’universel, un peu comme chez les artistes quand il ne sont pas uniquement portés ou habités par leur coté sombre ou leur souffrance interne….

    avataravataravatar
    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 12
    • Réponses : 796
    @

    C’est teeeeellement difficile de faire le point quand on débarque dans ce monde avec toute cette multitude de termes.

    HPI je trouve que c’est sectaire et élitiste parce qu’il faut dépasser la barre des 130 pour prétendre à cette « AOC ». De plus, les HP sont sensés être hors normes, or poser ce seuil c’est instaurer une norme… »nan mais allô quoi ! »

    HPE…je sais pas trop où caser ce truc. Parler de haut potentiel dans le sens oú les émotions et les sentiments sont exacerbés…je préfère dire alors hypersensibilité et hyperestésie. HSE pour les intimes. Après quand on sait les maitriser ça peut devenir un énooooorme atout et donc là on pourrait bien parler de haut pontentiel.

    Zèbres…mouais…bof…non. Ça se veut rechercher et original alors que quand on y réfléchit bien c’est pas le cas. Les zèbres ne sont pas la seule espèce à avoir un code barre unique sur leur robe. Les girafes, les félins rayés ou tachetés, les serpents/lézards, les poissons exotiques…Même les vaches. Y’a pas deux Prim’Olstein qui ont les mêmes dessins.
    « Oui mais en plus c’est une espèce que l’homme ne peut apprivoiser »…Pas sûr. Les zébrules, équidés hybrides issus d’un zèbre et d’une jument peuvent être dressés. Le plus célèbre s’appelle Stormy. Alors sans doute que le sang de cheval domestique aide bien mais quand même…y’a du zèbre là-dedans.

    Tous les termes neuroatypiques, sur-/hyperefficients, cognito-je sais plus quoi…pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Et puis quand tu veux expliquer ta personne à des gens « normaux », avec des termes pareils…ils lisent pas tous des revues scientifiques, hein ! Restons humbles mes seigneurs !

    Le pire c’est surdoué. Tout de suite dans le référentiel populaire c’est l’image de l’intello premier de la classe qui s’impose. Quand tu sais qu’un tiers des HP sont en situation d’échec scolaire…Et que bon nombre de HP doutent de leur capacités, même après le WAIS, alors leur dire qu’ils sont surdoués… »Vous pouvez répéter la question ? »

    Le plus simple à mon sens c’est HP. Des personnes ayant des capacités cognitives supérieures à la moyenne…point. Ça me va très bien.

    avataravatar
    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 5
    • Réponses : 436
    @

    Bonjour tout le monde !

    J’espère que vous allez bien ! Moi perso, ça va pas mal du tout ! >:D

    Histoire de se mettre dans l’ambiance qui va suivre dans la joie et la bonne humeur, je vous propose un petit peu de musique. https://www.youtube.com/watch?v=-tJYN-eG1zk

    Bon, passons aux choses sérieuses….


    @davidboudj
    : HP, à la base, c’est pour Haut Potentiel. HPI pour Haut Potentiel Intellectuel. Je ne sais pas quand s’est faite la séparation entre les deux, mais si l’on me disait que c’est le HPE qui est venu foutre la merde, j’en serais pas vraiment surpris…

    Pourquoi une telle aversion pour le HPE me demanderez-vous ? Eh bien parce que le HPE est quand même une belle esbroufe….
    Comment on fait pour savoir si on est HPE ? Il suffit de répondre à un questionnaire. C’est à dire que je peux passer le test aujourd’hui et si les résultats ne me conviennent pas, le repasser demain, et le surlendemain jusqu’à ce que les résultats me conviennent.
    En plus, quand je dis « un questionnaire » c’est faux ! Yen a au moins 3 différents parce que les théoriciens de la question ont, à minima, trois gros modèles (et donc explications) de ce qu’est un HPE…
    J’en entends un dans le fond qui me dit « Oui, mais ya aussi 3 tests de QI différents. » C’est vrai, mais si tu avais fait un peu plus de recherches Billy, tu saurais que ces trois tests correspondent à trois tranches d’âges différentes. Pour autant ils mesurent les mêmes formes d’intelligence. Et que le moyen de mesurer le QI c’est un test. C’est à dire une évaluation quantifiée et standardisée, pas un questionnaire de personnalité de marie-claire.
    Pour plus d’infos dessus, je renvoie les gens sur cette vidéo postée par notre cher admin qui doit se demander pourquoi je lui renvoie sa vidéo. (https://www.youtube.com/watch?v=J8-jfan8REE)

    Pour rappel, aussi les HPE sont sensés être des personnes capables de mieux gérer leurs émotions que les autres. (Cherchez wikipédia HPE)
    Ah, et l’hypersensibilité c’est pas quand on reçoit plein d’émotions, mais quand on a des sens plus affinés. (Idem, wiki hypersensibilité )

    Donc pour le coup, je pense avoir répondu à toutes les personnes qui parlent des HPE dans ce topic.


    @meow
    : La personne que tu cites est une psychanalyste… C’est dommage. La psychanalyse a réussi à faire avancer les choses en psychologie en 1920… Ils restent sur des modèles dépassés. De nos jours, un psychanalyste c’est comme un homéopathe ; Parfois mignon, généralement dangereux.
    En outre, sa thèse n’a pas été validée par l’épreuve scientifique. (Ou si c’est le cas, j’ai rien trouvé sur internet, mais si quelqu’un a un lien, je suis preneur.)

    @carolila : En effet, le MPN (Il ne faut pas oublier le terme Manipulateur dans la définition, sinon c’est comme dire PI pour HPI) peut, dans certains cas, avoir une intelligence aigüe. Sans corrélations (car je sais pas si il y en a) je dirais 2.2 pourcent des cas.


    @stephmikhael
    : Bien le bonjour à toi, ami venant de Bugarach, comment va notre Guide Sylvain Durif ? O.o
    Plus sérieusement, j’attends toujours qu’on me prouve scientifiquement l’existence de l’âme. Une fois que ce sera fait, je répondrais à ton propos. D’ici là, bien le bonjour au Grand Monarque.


    @ericsingulier
    : Sauf erreur de ma part, l’aboutissement de la vie, c’est la mort. Alors je sais qu’elle est inéluctable, mais est-on chanceux une fois décédé ? Si oui, faut-il se suicider jeune pour profiter de la mort ? Si c’est le cas, étant donné que tu es encore en vie, ne serais-tu pas un « Saint Jean bouche d’or qui prêche le martyre » en t’attardant ici bas ? (Imaginez un lien youtube « Brassens » + « Mourir pour des idées ») 😉
    Du reste, par pitié, structure ton texte, tu seras ainsi plus facilement compris par tes pairs…

    @cloavril : Il n’y a pas « d’AOC » il y a un diagnostique. Un test. Un peu comme le test du COVID… En fait, si ces gens sont dit « hors norme » c’est que le QI de la grande majorité de la population est comprise entre 85 et 115. Et que 97 pourcent de la population a un QI inférieur à 130. Ce qui permet de dire sans aucune prétention que les personnes qui ont 130 et plus sont en dehors de la norme. (wikipédia « Quotient intellectuel »)
    Dans les termes que tu n’as pas utilisé, il y avait aussi Intellectuellement Précoce. Mais est-ce que ça sous-entend qu’on pense trop vite et qu’on répand notre « matière grise » un peu partout ? Mystère… (Plus de synonymes sur wikipédia en recherchant « surdoué »)

    P.S. : @davidboudj : Ce soucis pour poster des liens est vraiment contraignant…………………………………………

    avataravataravataravatar
15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 110)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

 

Rejoignez la communauté Atypikoo

Atypikoo est un réseau social bienveillant dédié aux neuroatypiques : Hypersensibles • Haut Potentiels Intellectuels (HPI) • Aspies.

Que ce soit pour des rencontres amicales, des rencontres amoureuses ou des rencontres professionnelles, Atypikoo vous permet d'échanger avec d'autres adultes atypiques dans toute la France et les pays francophones (Suisse, Belgique, Canada).
Inscription gratuite
close-link

« Ce site est indéniablement différent des autres et pour cause, il propose aux Zèbres, Hypers sensibles, Hypers Empathiques, HPI non détectés et autres êtres en douance ou surdouance de se retrouver, d’échanger et de partager voire de se remonter le moral. »

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

« J’ai trouvé sur Atypikoo des personnes partageant le même mode de fonctionnement et avec plus d’expérience que moi. Cela m’a permis de mieux me comprendre, de me sentir moins seul et d’avancer plus vite. »

« Ce site m’a permise de trouver enfin une communauté avec qui échanger. J’y trouve de l’écoute, du respect, de l’entre-aide et cette bienveillance me fait du beaucoup de bien. »

« Un nouveau réseau social qui émerge, avec la volonté de réellement lier les gens entre eux, et de faire savoir aux atypiques qu’ils ne sont pas les seuls à l’être. »

 
Rejoignez la communauté
close-link