La création est-elle un souvenir ?

Atypikoo Forums Discussions générales La création est-elle un souvenir ?

  • Joëlle
    Participant
    • Sujets : 29
    • Réponses : 404
    • 50 messages atypiques Icon
    • 100 messages atypiques Icon
    • 10 sujets atypiques Icon
    • 250 messages atypiques Icon
    @lionkairos

    Voici une question qui pose le problème d’une intrication entre le passé et le futur.
    La science nous dit que le souvenir serait le fruit de l’imagination. Qu’en est-il de notre futur ? Nos créations peuvent-elles déterminées à l’avance ?

    avatar
    Vanessa
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 6

    Aucun badge

    @van44

    Très jolie question 😁…
    Par la precession du geste au verbal, nos decisions sont incarnées et visibles dans le corps avant qu’elles ne soient conscientisées.
    Si les décisions sont projetées dans un futur immédiat, mais que le corps (zone active cérébrale visible en imagerie cf damasio) incarne le présent immédiat… On pourrait alors imaginer que la création* est le reflet d’un futur en cours de conscientisation ?
    Le souvenir est modulable à chaque fois qu’on y fait appel, mais devons nous en conclure que c’est le fruit de l’imagination ?

    *Création j’entends ici l’artiste et son oeuvre

    avatar
    Joëlle
    Participant
    • Sujets : 29
    • Réponses : 404
    • 50 messages atypiques Icon
    • 100 messages atypiques Icon
    • 10 sujets atypiques Icon
    • 250 messages atypiques Icon
    @lionkairos

    Joëlle
    Participant
    • Sujets : 29
    • Réponses : 404
    • 50 messages atypiques Icon
    • 100 messages atypiques Icon
    • 10 sujets atypiques Icon
    • 250 messages atypiques Icon
    @lionkairos

    Vanessa @van44 En disant que le souvenir est modulable à chaque rappel, considères-tu que nos souvenirs nous appartiennent ou pas ? Sommes-nous les seuls à y avoir accès ?

    Vanessa
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 6

    Aucun badge

    @van44

    @lionkairos … 🤔 Je n’ai pas de théorie sur le sujet, cependant : deux sujets qui vivent et partagent la même expérience vont cultiver des souvenirs différents.
    La conception du souvenir est propre a l’individu… C’est ainsi que deux enfants n’auront pas la même vision de leurs parents au sujet d’un même souvenir par exemple.
    Plus tu rappelles un souvenir, plus tu le modifies dans sa perception et le besoin que tu lui attribues.
    Donc sur cette base là, je dirais que même partagé un souvenir est idiosyncratique, propre à l’individu. Autant l’induction d’un souvenir semble aisée, que l’appropriation ou l’accès aux souvenirs d’autrui c’est plus complexe il me semble.
    S’approprier un souvenir dans le sens faire un transfert (entendre une histoire au point d’avoir l’impression de l’avoir vécue), c’est envisageable et assez rapproché de la préparation mentale/visualitation, pour autant le corps aura plus de mal a engrammer/incarner le souvenir non vécu donc cela devrait être visible par un expert synergologue par exemple.
    Attention, cette réflexion spontanée n’engage que moi et je ne suis pas scientifique.
    Je suis synergologue diplômée et mon mémoire traite de la synchronisation entre le corps et la requête du souvenir… Ce sujet m’intéresse donc particulièrement. 😉
    Quand tu poses la question est ce que nous sommes les seuls à avoir accès aux souvenirs, à quoi penses-tu ?

    Joëlle
    Participant
    • Sujets : 29
    • Réponses : 404
    • 50 messages atypiques Icon
    • 100 messages atypiques Icon
    • 10 sujets atypiques Icon
    • 250 messages atypiques Icon
    @lionkairos

    Je me demande si les souvenirs sont créés ou préenregistrés. Si on supposait que les souvenirs ne sont pas engrangés dans la personne qui se souvient mais plutôt dans une sorte de « bibliothèque à souvenirs » ( pour imager l’idée) ça pourrait expliquer des phénomènes divinatoires et télépathiques. De même, les intuitions pourraient sortir de cette « banque de données » communes avec un accès VIP. Est-ce que cette théorie peut tenir debout et se vérifier ?

    avatar
    Vanessa
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 6

    Aucun badge

    @van44

    Très intéressant comme hypothèse, en fait pour l’aborder je suggère de distinguer le souvenir cerebral (je l’appelle ainsi volontairement pour signifier la mémoire, le souvenir tel qu’on le connaît aujourd’hui) et le souvenir physiologique ancré notamment dans l’adn.
    Différentes études sur la neurogénèse montrent que notre adn possède une mémoire « visible » dès la 3 ème génération … Des souris par ex exposées à un courant électrique + une odeur singulière, ancrera cette association… La 3 ème génération de souris réagira rien que par le stimuli olfactif sans jamais être au contact du courant électrique.
    D’une certaine façon nous transmettons une mémoire cellulaire à nos générations… Et nous possédons aussi celles de nos ancêtres.

    Concernant l’instinct, j’aurais tendance à penser que c’est notre neuroplasticité (entre autre) qui est plus ou moins développée pour créer des associations d’images, du décodage notamment du non verbal.. et nous permet d’agir rapidement et parfois anticiper.
    La lecture du non verbal nous permet d’avoir de 6 à 30 secondes d’avance sur le verbal… Par exemple, une marge d’action qui pourrait passer pour de l’anticipation instinctive.

    Enfin, la transmission de pensée… J’aime beaucoup l’idée prônée dans Avatar, une connexion de l’ecosysteme…. On sait que certaines plantes ou animaux communiquent entre eux via des réseaux olfactifs, ultra sons, racines, champignons…. Je ne sais pas vous, mais je sais précisément si je suis connectée ou non à quelqu’un, part contre j’ignore le mode d’emploi 😂
    Il existe plein d’autres théories possibles… Réincarnation, nanosphère… C’est plaisant de pouvoir naviguer dans ces hypothèses aussi diverses et variées.

    avatar
    Joëlle
    Participant
    • Sujets : 29
    • Réponses : 404
    • 50 messages atypiques Icon
    • 100 messages atypiques Icon
    • 10 sujets atypiques Icon
    • 250 messages atypiques Icon
    @lionkairos

    Vanessa @van44 Je ne trouve pas ça très juste de parler de mémoire cellulaire. Ne serait-ce pas plutôt une mémoire environnementale qui influerait sur la génétique ? On sait maintenant que la génétique se modifie en fonction de l’environnement alors pourquoi poursuivre dans l’idée que l’information se situe seulement dans l’ADN des cellules alors que ça pourrait être l’environnement lui-même qui contient l’information ? ( je sais que c’est une approche très différente et qu’il est nécessaire de prendre un temps d’adaptation pour se représenter les choses ainsi )

    Vanessa
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 6

    Aucun badge

    @van44

    L’idée que j’évoque, et qui est une traduction personnelle de différentes lectures, repose uniquement sur des études qui montrent l’impact de la transmission d’informations via le corps en lien avec effectivement des contraintes environnementales… Le territoire d’observation est très certainement limitatif, cependant passionnant.
    Donc évoquer une memoire environnementale oui ça me semble cohérent… Si on considère l’environnement comme stimuli externe.
    Après de dire que c’est l’environnement qui détient l’information, c’est une hypothèse très intéressante, probablement plus difficile à observer dans un cadre scientifique ?
    Je n’ai personnellement jamais lu ou creusé le sujet, mais tu sembles posséder des éléments sur le sujet.
    Je suis curieuse que tu puisses nous partager des infos sur ce prisme innovant.
    Il est toujours très agréable de pouvoir se nourrir de visions différentes pour enrichir notre comprehension du sujet.

    avatar
    Yann
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 19

    Aucun badge

    @woitab

    La création n’est pas un souvenir je pense.
    Mais des « souvenirs » du temps donnent peut-être l’impression d’avoir créé, alors que ce n’était que la perception d’un temps précédent.
    Ahem, je m’explique:

    Nos pensées influent sur nos actions, nos actions influent sur le futur, supposer que le futur est écrit implique donc que la moindre de nos pensée est déjà calculée.
    Ne serions-nous donc que de simples spectateurs d’un film tout traçé?
    Ca me paraît peu probable tout de même. Notre conscience n’est pas un programme qui récite une interminable ligne de code en mode « ligne droite toute calculée ».
    L’étude du cerveau nous le prouve plutôt clairement. La conscience est un procédé qui inclut des interactions complexes, des réactions, des stimulis…
    Ce n’est pas qu’une série d’instructions qui font bouger un mannequin pile au moment voulu.

    Pour cette raison, je doute que le futur soit écrit, des futurs probables à la rigueur.
    Un peu comme en quantique, tout ne serait qu’une probabilité d’états, mais l’état arrêté, défini, ne se révèle qu’à l’observation, ou autrement dit l’interaction avec le monde à la dimension « non quantique ».

    Le temps serait un peu comme l’observateur quantique. Dès qu’il interagit avec les futurs probables, il en « choisit » un parmi tous les états possibles.
    Et au fur et à mesure que le temps s’écoule, le présent se remodèle encore et encore. Je ne pense pas que le passé existe, c’est juste le présent, mais remodelé. Tout n’est toujours que le présent.
    Est-il possible d’accéder aux états précédents du présent, ou autrement dit, du temps?
    Je pense que l’information des états précédents du temps reste quelque part. Et que l’information des états futurs probables de ce dernier peut-être trouvée aussi.
    L’esprit peut-il accéder à ces informations, inconsciemment? Mon intuition me dit que oui!
    Donc la création POURRAIT être perçue parfois telle quelle alors qu’elle découle en réalité de la perception d’un autre présent. Autrement dit d’un souvenir, mais aussi peut-être d’un survenir!
    Le futur se construirait-il tout seul, par inspection de son probable lui même via les consciences des esprits? Le temps tout court, se construirait-il à partir de lui-même?

    Oh, et mais du coup… si l’univers a déjà des futurs probables à proposer comme états du temps, cela implique que l’univers a donc accès à nos pensées, vu qu’elles influent sur les futurs probables.
    L’univers nous entend-il?
    Et si… nous étions l’univers?

    EUREKA!

    L’univers est un méga schizophrène de haut niveau, et nous sommes tous une de ses personnalités.

    Mh…

    La réponse que j’avais prévue à la base pour répondre à la question d’origine, c’était: Non.
    J’ai le sentiment que j’me suis encore un peu égaré. Huhuh ^^ mes excuses.

    avataravataravatar
    Vincent
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 37

    Aucun badge

    @deretourdufutur

    Bonsoir intéressante discussion.
    l’idée d’une bibliothèque de souvenir Joelle, à moins qu’un concept m’échappe sous entend que tout événement serai préalablement existant. Et que la vie serait comme le déplacement d’un curseur sur cette ligne de temps et de souvenirs. Alors ou bien tout serait prédéterminé, idée pour laquelle je n’ai définitivement aucune affection donc que je n’accepterais qu’en dernier recours et avec une déception énorme, ou bien que toute les possibilités de souvenir ou d’événements existent déjà préalablement dans cette bibliothèque universelle. Notre vie pourrait alors se déplacer sur ces voies mais aussi prendre des aiguillages multiples. En fait cela n’aurait apparemment aucune différence avec la perception d’une vie qui se construit au fur et à mesure mais il y aurait cette possibilité divinatoire d’être en position de sentir instinctivement un, deux ou plusieurs embranchements futurs.ou même imaginer que des lien mystérieux avec les voies d’autres êtres puissent permettre d’augmenter par le expérience notre déduction instinctive. Les divinations à long terme restant elle très peu probables. Je suis là comme Joëlle dans une volonté d’imaginer en tenant compte du peu que je sais et non de m’appuyer comme Vanessa sur des connaissances scientifiques.
    Cette idée du tout existant simultanément est ce qui me semble évoqué à la fin du film interstelar, imagé par cette idée de bibliothèque multidimensionnelle. Car ce n’a pas besoin d’être un tout entier ce pourrait être simplement des flaques de possibilités qui entourent suffisamment les événements et même pourquoi pas qui se créerai au fur et à mesure que dès vies prenne des dynamique, car si Joëlle offre a l’environnement une mémoire, j’offrirai volontier pour ma part à la vie elle même, la possibilité son propre pouvoir divinatoire. La gardant ainsi comme limitée en partie plutôt qu infiniment tout en même temps. Elle ferait des coulées de possibilités en quantité suffisantes pour que cela englobe presque toutes ou toutes les positivités induites et ce modifierait comme un fluide. j’aime à m’imaginer que parfois il existerait quelques occasion possible de bénéficier d’une erreur de ce jus pour voir les limites de l’existence un court instant ou passer sur un autre plan.

    avataravatar
    Joëlle
    Participant
    • Sujets : 29
    • Réponses : 404
    • 50 messages atypiques Icon
    • 100 messages atypiques Icon
    • 10 sujets atypiques Icon
    • 250 messages atypiques Icon
    @lionkairos

    J’ai beaucoup aimé ta réponse Yann @woitab en tout cas. Je n’aurai pas pu mieux illustrer mes propos. Merci pour cette intervention !
    Et non Vanessa @van44 je n’ai pas vraiment d’information à partager sur cette idée. Celle-ci m’est venue d’un amas d’informations glanées et qui m’ont permises d’emprunter le même cheminement que Yann :

    Vincent
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 37

    Aucun badge

    @deretourdufutur

    Vanessa, j’ai un ami peintre qui semble avoir un rapport assez particulier avec sa mémoire.
    Il me dit en gros l’avoir réduite au maximum pour ne pas qu’elle prenne le pas sur sa vie. Il a créé dans sa mémoire une pièce spéciale où il dépose certain excellents souvenirs et parfois lorsqu’il achète un objet bizarre comme un énorme coquillage alors qu’il n’y connaît rien, je sais que c’est pour le mettre sur une étagère dans cette petite pièce qu’il a en quelque sorte isolé des souvenir éventuels qui pourrait en ternir l’atmosphère de joie.

    Pour le reste il revendique son droit à oublier, au fait que son discours ne soit qu’un discours pour s’amuser, la création étant la preocúpation qu’il place au dessus de la vie. Il n’est pas rare que je lui dise, mais enfin tu m’as dis ça hier… et il me répond que si je n’ai pas d’autre preuve que ma mémoire il ne me crois pas. Il semble tenir sa mémoire sous contrôle et lui dire tout le temps c’est ñoi qui te crées et pas l’inverse! J’ai une forme de respect pour cette attitude c’est pour cela que j’accepte ses incohérences souvent bien inoffensives mêmes si parfois spectaculaires.

    Vanessa
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 6

    Aucun badge

    @van44

    La fameuse pièce blanche…
    Le pouvoir d’oublier, de ranger ou de sélection est parfois une belle issue pour tisser le regard que l’on souhaite porter sur sa vie. J’ai également beaucoup de respect pour cela, je trouve que c’est un alignement profond avec soi-même…

14 sujets de 1 à 14 (sur un total de 14)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
A la recherche de l'idéal amoureux

À la recherche de l’idéal amoureux

L’idéal est une création de la pensée. Au plus profond de notre esprit, nous produisons un espace qui s’alimente de souvenirs, de rêves, de sentiments, d’images de publicité, de sensations. En s’unissant, ces éléments peuvent former une pensée idéale qui s’ancre et devient un moteur puissant dans notre vie.

Rejoignez la communauté des atypiques en tous genres

Atypikoo est un réseau social dédié aux neuroatypiques : Zèbres, Hauts Potentiels, Surdoués, Hypersensibles, Aspies...

Rejoignez la communauté d'Atypiques en tous genres

Atypikoo est un réseau social bienveillant dédié aux rencontres amicales / amoureuses / professionnelles entre adultes (sur)doués, Hauts Potentiels, Hypersensibles, Zèbres, Aspies, Hyper-fonctionnants...
Inscription gratuite
close-link