La liberté d’être parent menacée

Atypikoo : le réseau social des neuroatypiques Forums Discussions générales La liberté d’être parent menacée

  • Ce sujet contient 38 réponses, 14 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Isa, le il y a 1 mois.
  • Julien
    Participant
    • Sujets : 9
    • Réponses : 246
    @messi36

    @st-b « Inaction au nom de la liberté et restriction des libertés au nom des abus de sorte que l’abus conduit à la restriction des liberté et non à la résolution des problèmes »
    -Et (pour moi en tout cas) ça commence dès l’école; un élève a volé des billes/cartes à un autre… Interdiction formelle d’amener des billes/cartes. Etc, etc..

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par Julien.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par Julien.
    Rodolphe
    Participant
    • Sujets : 2
    • Réponses : 65
    @wolverine

    @st-b, En attendant, que faire ? Des enfants sont endoctrinés au nom d’une vision malsaine de la Religion (pas forcément celle que tout le monde pointe du doigt, il y a des tarés partout !) D’autres passent dix ans sur une chaise sans avoir le droit de bouger et quand ils sortent seuls pour la première fois, ils emportent une boussole !🤐 Je trouve que des contrôles systématiques ne seraient pas superflus…😉

    avatar
    I-MA
    Participant
    • Sujets : 7
    • Réponses : 507
    @ter

    x

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par I-MA. Raison: s
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par I-MA.
    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 2
    • Réponses : 4
    @

    Vouloir comprendre les intentions de l’Etat derrière ses décisions autoritaires concernant les droits et libertés des humains censés être les membres égaux en droits et en devoirs de la Nation qu’il est censé représenter, plus les étrangers et divers autres relégués des-dits droits et libertés, envisager de comprendre les motivations qui sous-tendent ses actions, voici une ambitieuse intention, et il serait dommage d’y renoncer tant que le gouvernement prétendant représenter le -dit Etat ne nous l’interdit pas encore.

    Je recommande la lecture de l’essai : « Homo Domesticus », Histoire profonde des premiers états, de James C. Scott, passionnant.

    avataravatar
    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 2
    • Réponses : 4
    @

    Merci Caroline 😉 , et en fait il faudra bien sûr continuer à ne pas renoncer à comprendre même quand ce sera interdit, ce qui de plus est déjà le cas par la valorisation de la « pensée unique » ou pensée consensuelle. Bien que ne croyant pas beaucoup aux thèses complotistes, je trouve utile et intéressant de décortiquer la manipulation des gouvernés par les gouvernants. On a atteint le type de société décrit par Georges Orwell dans 1984.

    avatar
    Isa
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 15
    @isal

    @Rodolphe : Mon collège a été un enfer. Harcèlement par les autres élèves, harcèlement par une enseignante dans l’indifférence complète. Doit-on interdire le collège ?
    La question n’est pas de savoir si vous êtes pour ou ou contre, la question est d’avoir le choix et ça change tout.
    L’instruction en famille est une question de survie pour certains enfants.
    D’autres parents en ont fait un choix de vie, un choix de vie où tout le monde s’épanouit.
    Au nom de quoi devrions-nous perdre cette liberté majeure ?

    avatar
    Isa
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 15
    @isal

    @ Olie, mais de quels abus parlez-vous ? Combien de parents sans école avez-vous rencontrés ?


    @Eric
    , l’instruction en famille, ce n’est pas s’improviser enseignant. Il n’existe pas une seule façon d’apprendre. D’une part, on peut recourir à des personnes extérieures (c’est ce que font ceux qui me délèguent l’instruction de leur enfant, or enseigner est mon métier). D’autre part, on peut tout simplement apprendre autrement. Instruire son enfant est de toute façon très différent d’instruire une classe. De plus, à titre indicatif, les écoles pour EIP sont très loin d’être omniprésentes et souvent réservées à une élite car tout le monde n’a pas les moyens financiers d’y inscrire son enfant or le haut potentiel n’est pas réservé aux gens riches.


    @Julien
    : les dérogations médicales existent pour le CNED réglementé dont j’ai parlé. Elles sont très loin d’être aussi simples à obtenir que vous croyez . Une maman m’a écrit en larmes il y a une douzaine d’années : son fils avait eu une tumeur au cerveau, depuis il souffrait de troubles graves et pourtant elle n’avait pas obtenu le CNED réglementé, elle avait été obligée de le déclarer en instruction en famille et de concevoir les cours. Avec la loi, cet enfant là n’aurait même plus cette chance, il ne pourrait pas aller à l’école en raison des douleurs et des troubles une bonne partie du temps sans aucune compensation. Si je vous cite cet exemple, c’est parce que c’est un de ceux qui m’ont le plus choqué. Il est très loin d’être isolé ! Encore la semaine dernière, une maman me remerciait de mon travail parce que sa fille souffre d’une maladie génétique rare, elle aussi a reçu un refus pour le CNED réglementé. Ce ne sont pas des détails.

    Isa
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 15
    @isal

    Précisions supplémentaires parce qu’hélas je constate encore énormément de méconnaissances :
    – Pour justifier sa décision, le gouvernement a cité des enfants endoctrinés apprenant dans une salle obscure et en groupe. Or il ne s’agit pas d’instruction en famille : il s’agit d’école de fait ! C’est strictement interdit par la loi.
    – Les familles sans école sont soumises à la loi :
    1/Obligation de déclarer l’instruction en famille à la mairie, à l’inspection académique sous peine sinon d’amende pouvant atteindre 7 500 € d’amende et 6 mois d’emprisonnement
    2/ Enquête de la mairie visant à connaître les raisons des familles et vérifier qu’il y a instruction
    3/ Contrôle pédagogique visant à s’assurer que l’instruction est effective et qu’il y a progression
    Ce contrôle peut de plus avoir lieu à l’improviste ! Donc, en clair, quelqu’un peut venir à tout moment chez vous pour vérifier que votre enfant est instruit. Est-ce qu’une école vit ça ? Même pas…
    4/ Si contrôle négatif : second contrôle
    5/ Si contrôle encore négatif : injonction de scolarisation

    S’il vous plait avant d’intervenir, informez-vous…
    Et prenez alors en considération le fait qu’il s’agit d’une liberté fondamentale à disparaitre. Nous ne sommes pas dans une appelation de « pain au chocolat » (en fait je trouve même la comparaison choquante tant ça n’a rien à voir), nous sommes dans la possibilité pour les parents de choisir l’éducation à donner à leur enfant (et je trouve dommage que certains d’entre vous ne comprennent pas que cela implique ensuite que l’autorité parentale ne serait désormais plus par priorité donnée aux parents) et la possibilité pour les enfants d’apprendre autrement s’ils en ont besoin sans avoir à montrer patte blanche.
    Cette patte blanche étant de façon très aléatoire acceptée ! Ne vous y trompez pas.
    Et je ne parle pas de la stigmatisation nécessaire pour les enfants et les familles qui devraient montrer patte blanche.
    A titre indicatif, je sais de quoi je parle, une de mes filles est autiste de haut niveau et l’autre, dyspraxique. Il faut des années pour un diagnostic. Sans diagnostic, possible non dérogation. Il faut ensuite 4 à 6 mois pour que la MDPH ou MDA reconnaissent le handicap. Comptez. L’enfant fait quoi en attendant s’il a besoin d’apprendre hors école ?

    Enfin je vous propose ce lien pour réfléchir à la distinction entre éducation et instruction : http://impactcampus.ca/arts-et-culture/education-instruction-de-faux-synonymes/

    Désolée par avance pour les erreurs orthographiques, je n’ai relu aucun de mes commentaires, j’espère sensibiliser et ouvrir la réflexion, mais devoir justifier ainsi une perte de liberté majeure alors que, selon moi, cela devrait être évident, est épuisant.

    avataravatar
    Olie
    Participant
    • Sujets : 12
    • Réponses : 294
    @olie

    @isal Ah cette mauvaise foi… Beaucoup trop et presque tous irresponsables mais j’ai compris, vous ne cherchez que des témoignages qui puissent aller dans votre sens. Bonne journée.

    Rodolphe
    Participant
    • Sujets : 2
    • Réponses : 65
    @wolverine

    @isal Effectivement, de par mon expérience, je suis plutôt contre l’école à la maison… Mais s’il y a des raisons valables, ça ne me pose aucun problème !😊 Je dis juste que l’Etat doit contrôler pour vérifier le bien-fondé de la démarche… Ce qui n’est pas systématiquement le cas ! Mais là, nous entrons dans un autre débat, celui de l’efficacité des mesures prises…🤐

    éric
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 645
    @ericsingulier

    @isal

    Effectivement, tout le monde n’est pas spécialiste et tout le monde ne va pas se plonger à fond dans le texte de loi pour l’étudier avant de donner son avis: donc du moment que la république considère l’école obligatoire et de plus gratuite, c’est que déjà à la base tous les enfants bénéficient de l’accès au savoir basique par des professionnels, c’est quand même un privilège incroyable, qui va dans le sens de rendre les enfants autonomes et dans le sens d’en faire des adultes armés pour vivre pleinement leur liberté. Donc je vois pas trop l’intérêt d’un gouvernement de réduire les libertés fondamentales, quand il prend une loi, c’est toujours pour lutter contre une perversion de la part de citoyens qui s’infiltrent dans une brèche pour justement détourner le principe de l’école laïque et gratuite pour tous. Ensuite perso je me suis dit a 8 ans va falloir que tu tiennes 10 as de plus au minimum pour pouvoir sortir de ce système pas trop adapté pour moi, donc bien sur qu’ensuite il existe les cas particuliers, dont il faut tenir compte. Faudrait alors proposer des écoles spécifiques pour HP dans le cadre de l’éducation nationale.

    Julien
    Participant
    • Sujets : 9
    • Réponses : 246
    @messi36

    @isal: « les dérogations médicales existent pour le CNED réglementé dont j’ai parlé. Elles sont très loin d’être aussi simples à obtenir que vous croyez . »

    -> Je ne parle pas de ce que je crois mais de ce qui me semble souhaitable.
    Y compris dérogation d’obligation d’aller à l’école maternelle possible le temps du long diagnostique d’autisme comme pour vos filles, sans lesquelles le sujet évoqué ne vous aurait jamais fait ni chaud ni froid.

    caroline
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 46
    @chamane76

    @messi36 pourquoi affirmer que « comme pour vos filles, sans lesquelles le sujet évoqué ne vous aurait jamais fait ni chaud ni froid. » ?
    ne peut-on s’intéresser à un sujet concernant les enfants que sous condition d’en avoir ? ( et/ou d’en avoir des qui entrent dans le moule ou pas )
    nous avons tous été enfants et ressenti le besoin et/ou l’envie d’être protégé … devenu adultes , il me semble normal de s’inquiéter du sort des enfants et de vouloir être vigilants sur le devenir de l’instruction et de l’éducation qui leur est réservé… d’ailleurs vous semblez vous-même faire preuve de cet intérêt quand bien même vous ne seriez pas d’accord avec @isal sur les méthodes à mettre en place/ ou celles à préserver….

    avataravatar
    Julien
    Participant
    • Sujets : 9
    • Réponses : 246
    @messi36

    @chamane76 : Il y a une différence entre s’intéresser, soutenir d’une part, et se sentir directement concerné et lutter pour ses intérêts d’autre part.
    Je suis par exemple dans la 1ère catégorie.

    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 2
    • Réponses : 4
    @

    Un exemple de la manipulation des gouvernés : à l’école, en cours de langue française, on nous enseigne qu’il y a le « H aspiré ». Or, essayez pour voir de prononcer un mot comprenant ce « H aspiré » en aspirant ce « H », c’est à dire en aspirant l’air vers l’intérieur de votre bouche pendant que vous prononcez cette lettre « H », par exemple le mot « hache »… amusant, n’est ce pas ? et très peu d’enfants, je ne sais même pas s’il y en a, osent protester contre la stupidité de cet enseignement. Ils sont tellement habitués à obéir au lieu de réfléchir…

    Pourtant beaucoup réalisent qu’il est incohérent de leur enseigner le « H aspiré » alors que la seule façon possible de le prononcer est de l’expirer, mais ils savent déjà qu’ils n’ont pas le droit de réfléchir, que ce n’est pas leur affaire car d’autres s’en chargent, et ils se soumettent à l’absurdité.

    Leur bon sens et leur logique, bafoués et dévalorisés, s’étiolent alors au point de disparaître, et voila, le tour est joué. Un citoyen de bonne composition a été produit, prêt à faire ce qu’on lui demande en croyant ce qu’on lui dit, sans souci de cohérence, de logique ou d’autres fariboles telles que justice, morale ou éthique, si tant est qu’il sache seulement ce que c’est.

    Mais je pense que je m’éloigne ici du sujet de ce fil de discussion et je vais donc ouvrir un autre fil mieux adapté.

15 sujets de 16 à 30 (sur un total de 39)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

 

Rejoignez la communauté Atypikoo

Atypikoo est un réseau social bienveillant dédié aux neuroatypiques : Hypersensibles • Haut Potentiels Intellectuels (HPI) • Aspies.

Que ce soit pour des rencontres amicales, des rencontres amoureuses ou des rencontres professionnelles, Atypikoo vous permet d'échanger avec d'autres adultes atypiques dans toute la France et les pays francophones (Suisse, Belgique, Canada).
Inscription gratuite
close-link

« Ce site est indéniablement différent des autres et pour cause, il propose aux Zèbres, Hypers sensibles, Hypers Empathiques, HPI non détectés et autres êtres en douance ou surdouance de se retrouver, d’échanger et de partager voire de se remonter le moral. »

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

« J’ai trouvé sur Atypikoo des personnes partageant le même mode de fonctionnement et avec plus d’expérience que moi. Cela m’a permis de mieux me comprendre, de me sentir moins seul et d’avancer plus vite. »

« Ce site m’a permise de trouver enfin une communauté avec qui échanger. J’y trouve de l’écoute, du respect, de l’entre-aide et cette bienveillance me fait du beaucoup de bien. »

« Un nouveau réseau social qui émerge, avec la volonté de réellement lier les gens entre eux, et de faire savoir aux atypiques qu’ils ne sont pas les seuls à l’être. »

 
Rejoignez la communauté
close-link