La reconversion chez les zèbres

Atypikoo Forums Discussions générales La reconversion chez les zèbres

  • Jordan
    Participant
    • Sujets : 3
    • Réponses : 5

    Aucun badge

    @jobydule

    Bonjour à tous,

    Déjà, je m’excuse pas avance si ce message est un doublon d’autres messages. Je n’ai pas trouvé la fonction recherche afin de trouver les réponses à ma question…

    J’ai voulu créer cette discussion car je suis depuis plusieurs mois dans un long processus de remise en question et de chamboulement professionnel. La décision est prise, je veux changer de métier. Mais pour faire quoi ? Et pour faire quoi ?

    J’ai surfé sur le web (il y a d’ailleurs une vidéo publié ici concernant les métiers possibles) mais je n’ai pas vraiment trouver de témoignages, d’anecdotes ou de pistes à explorer de personnes zèbres épanouies dans leur métier (doit y en avoir, j’espère !) ou bien de zèbres qui partagent les mêmes doutes.

    Aujourd’hui, je sais ce que je veux, ce que je ne veux pas mais impossible de connecter mes envies avec la réalité et surtout une angoisse permanente de faire à nouveau le mauvais choix.

    Ainsi, j’espère pouvoir trouver dans vos exemples de vie, de parcours, des idées qui me feront avancer 🙂

    Merci par avance pour votre témoignage !

    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 3
    • Réponses : 261

    Aucun badge

    @

    Bien vu @jobydule, excellent topic ! La question a été abordée mais on ne peut jamais tout relire et ça se cache dans d’autres thématiques parfois parce que tout est lié finalement.

    D’après mes lectures ici, une partie des gens épanouis professionnellement sur ce site sont :
    – à leur rythme (beaucoup de « coachs », de plus en plus de coachs partout d’ailleurs)
    – dans un domaine qui les passionne (la passion s’émousse par définition, donc il faut partir dans un domaine qui peut évoluer, s’ouvrir à mon sens)

    Si en plus on est entouré de gens bienveillants et que tout ça réuni on s’en sort financièrement, alors là, génial !!!

    Et oui, se lancer, c’est difficile… très difficile parfois…

    Je te souhaite de belles avancées !

    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 1
    • Réponses : 14

    Aucun badge

    @

    Bonne question ! Personnellement, j’ai pris conscience très tôt qu’il me serait difficile de me sentir épanouie dans le monde du travail, bien que ne sachant pas qui j’étais, trop de paramètres parasitaient déjà ma façon d’être et donc compliqué d’être en « parfaite » connexion avec une équipe et de ce fait là, quelque soit le métier que j’ai exercé dans mon existence, ce ne fut pas simple et l’épanouissement a rarement été au rendez-vous, mais chaque formation effectuée, celle en ébénisterie par exemple (l’amour du bois m’y a menée), fut un régal et je pense que là est l’essentiel, se faire plaisir avant tout, apprendre, découvrir !
    Pour autant, après de nombreuses années d’introspection, je sais une chose aujourd’hui (me concernant du moins), l’on peut parfaitement trouver de l’intérêt, un sens à n’importe quel job, et j’en sais quelque chose ! Pour te donner un exemple, le dernier poste que j’ai occupé par pur hasard (ce n’était pas mon métier à proprement parlé) au cours de ces 2 dernières années, fut celui de secrétaire/standardiste dans le domaine de l’immobilier. Jamais je n’aurais cru y rester autant de temps, mais curieusement et pour la 1ère fois de mon existence, j’ai trouvé un équilibre, authentique que je suis je me suis rapidement trouvée être la « confidente » de l’ensemble du personnel (40 personnes), chacun savait qu’il pouvait me faire confiance, je n’ai vu en ce poste que des avantages, seule physiquement sans responsable direct, j’étais la « vitrine » de l’entreprise et me sentais utile. J’ai réussi à faire totale abstraction du boulot en lui-même (pas forcément passionnant) et pas le moindre stress en rentrant chez moi le soir, mes activités extérieures équilibraient parfaitement ma situation. Malheureusement, ce CDD a pris fin mais j’ai fait l’unanimité en termes de compétences et j’ai été grandement appréciée (ce que j’ai enfin admis et accepté), cette nouvelle expérience m’aura donc été vraiment bénéfique, je sais où est l’essentiel et j’ai pris de l’assurance comme jamais, comme quoi (mais je m’éloigne du sujet) ! Donc il faut « foncer » un moment donné, si une idée surgit, en route et peu importe où cela nous mènera car rien de tels que les chemins de traverse ! Bon courage 🙂

    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 0
    • Réponses : 18

    Aucun badge

    @

    Je vais sembler sans doute un peu à côté de la plaque puisque spontanément ma réponse ne concernera pas la reconversion mais peut être une alternative… On peut partir de plusieurs faits (supposés), le premier c’est que faire un choix… c’est difficile, voire angoissant, voire parfois carrément anxiogène, c’est souvent associé au renoncement, en choisissant quelque chose on renonce à autre chose…
    Le second c’est que l’envie me paraît un moteur essentiel… alors de quoi as-tu envie ? Qu’est ce que tu as envie de faire, de créer, d’expérimenter… On peut supposer que tu souhaite changer pour faire autre chose qui te fait plus vibrer… Alors quoi ? et quoiS avec un S en fait…
    Le troisième c’est qu’on est pas obligé de suivre le modèle classique d’une seule activité (rémunératrice) on a pour la plupart plusieurs passions/centres d’intérêts/activités… Pourquoi ne pourrait-on pas avoir plusieurs activités professionnelles ? Combiner, adapter, flexibiliser…
    Cela demande certes un peu d’organisation mais au moins on ne s’ennui pas, c’est stimulant et si on se débrouille bien on peut relier ces activités ponctuellement, contextuellement… pas les fondre mais utiliser quelque chose que l’on a produit ou compris ou appris dans l’une des activités au sein d’une autre… cela produit parfois des choses étonnantes et potentiellement géniale ou novatrices…
    Aujourd’hui, j’ai trois contrats, je n’alterne pas entre 3 lieux d’exercices, je travaille en partie depuis chez moi…
    Je crois que le commencement c’est d’être bien au clair avec ce dont tu as ENVIE… bon courage en tout cas! 🙂

    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 3
    • Réponses : 261

    Aucun badge

    @

    Merci @clara-chx, C’est bien vu ! Je ne parviens pas assez à me projeter pour faire autre chose parce que je ne peux pas (encore ?) renoncer à ce métier que j’aime. L’enseignement.
    Repenser la chose en terme de temps partiel avec une autre activité à côté ? Je n’osais pas, je ne m’en sens pas capable en fait mais tu me redonnes à réfléchir à cette option… Parce que j’ai de la ressource, il ne s’agit bel et bien que de blocages

    Sandrine
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 1

    Aucun badge

    @sandluf

    Merci de ces réponses. Je suis dans l enseignement aussi . J aime mon métier et pourtant je commence à m y ennuyer…plusieurs jobs…J ai bien qq idées mais j ai peur de ne plus avoir de temps pour mes filles et pour des activités loisirs, culture. Cette question est complexe et oui faire un choix est angoissant !
    La bonne question est sans doute « qu’ est ce qui t épanoui ? Te rend heureux? »

    Anne
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 1

    Aucun badge

    @annec

    Super intéressant comme sujet, pour moi qui commence une reconversion depuis… 8 jours! Lassitude dans mon ancien métier, manque de considération malgré l’implication, perte de sens, impression de tourner en rond malgré la variété… Et une intuition il y a 2 ans1/2. Un pourquoi pas ça qui venait de nul part.
    Alors bilan de compétence, pour tout mettre à plat, et ça ressort, mais pas en tête. J’essaie donc le choix number one et me heurte à un immobilisme insoupçonné ! Re-questionnement tellement ça bouge pas pendant 8 mois… Épuisement… et re positionnement sur le premier choix, l’intuition, sans être plus sûr de rien. Et là un boulevard: un poste se libère, je prendrai la place suite à une reconversion à la carte ! Et depuis 8 jours, je revis, j’apprends un nouveau métier, et cette immersion me rassure sur mon choix de plus en plus au fur et à mesure que j’avance.
    Bref, faire confiance à ses ressentis, même si on ne voit pas de logique à première vue. Être ouvert aux propositions de la vie, aux rencontres.
    Et l’important n’est pas le but, mais le chemin 😉

    Florence
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 3

    Aucun badge

    @doloflo

    @jobydule je me reconnais totalement dans ton post, je ne saurais donc t’aiguiller malheureusement …

    Ce chamboulement à démarré en Septembre dernier et depuis c’est les montagnes Russes, surmotivation & surconfiance et 3 jours après c’est apathie & procrastination.

    J’ai une belle expérience, après un BTS j’ai su trouver ma place dans les boites où j’ai bosser, mener des projets, me faire remarquer et gravir les échelons. Mon dernier patron me « mentorise » pour que je lance mon cabinet. Mais ce sentiment d’imposture, cette voix dans ma tête qui dit « Tu veux faire « ça », mais tu n’as un qu’un pauvre petit BTS ma petite (oui elle est très mesquine!), tu sors pas d’une grande école personne va te faire confiance » me paralyse, pourtant je n’ai que des bonnes références et je sais de quoi je suis capable mais lorsqu’il s’agit de me vendre ou de créer ce réseau utile à cette activité, cela m’ennuie profondément, et j’ai l’impression que celui ou celle qui me fera confiance va au tapis… pas terrible niveau confiance en soi…

    Du coup j’ai envie de fuir, trouver autre chose, ce métier je suis efficace c’est vrai, mais cela n’a jamais été une passion… mais qu’est ce qui me passionne ? enfin plus de 6 mois je veux dire… vide abyssal… je ne sais pas…

    Je n’ai ni la confiance en moi pour passer une étape de ma « carrière », ni la passion qui me guide vers une reconversion garante d’épanouissement, mais je sais que si je retourne faire 9/18 en CDI dans un bureau pour la mm chose tt les jours je continuerai à fantasmer une vie que je ne me donne pas les moyens de voir se concrétiser…

    Bref je suis bloquée…
    (J’avais prévenu… je vais pas bcp aider… 🙂 )

    PS : alors si, sinon j’aimerai bien écrire des livres, j’ai à peu près 10 idées de romans par mois, mais pourquoi me lancer quelqu’un risquerait de me lire…
    Ah si j’ai aussi une super idée pour une appli orientée politique et démocratie, mais je ne sais pas écrire un ligne de code en attendant j’ai un cahier que je noirci de l’ossature de cette appli qui ne verra à priori jamais le jour…:l

    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 3
    • Réponses : 261

    Aucun badge

    @

    @doloflo, je ne me lance pas pour les mêmes raisons que toi. Indigestion du réseautage, manque de confiance… Parce que compétences, efficacité et bon sens sont présents indéniablement.
    Par contre, tu es plus jeune que moi et tu as une forte analyse de tout ça. C’est déjà une façon de savoir sur quels leviers travailler.
    Deuxième chose, tu n’as pas de travail actuellement si j’ai bien compris, à moins d’y perdre de l’argent, que risques-tu ?
    Enfin, ton projet politique, vu le contexte, me rend très curieuse. Pour ça comme pour le reste est-ce que travailler en partenariat ne serait pas une solution pour toi ? Certes, il faut trouver le partenaire…

    Vane
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 9

    Aucun badge

    @vanlap

    Le choix d’un métier! Quelle question… pour ma part j’ai exercé dans beaucoup de domaines, jusqu’à trouver le BON: celui qui me ferait vibrer, celui qui ne m’ennnuirait pas au bout de quelques mois, celui qui correspondrait a mes principes… je ne voulais pas d’un job qui soit juste alimentaire…
    j’ai su très tot moi aussi que passer mes journées dans un bureau ou même être salariée ne me conviendrai pas sur le long terme.
    Pour moi, toutes les professions que j’ai exercé avaient un lien et c’est ce qui avait provoqué mon intérêt pour elles… mais sur un CV, soit celà fait « dispersée ou instable » soit limite prétentieuse 😄

    Et puis, apres 2 ou 3 années de reflexion consacrées a ce sujet, je savais ce que je ne voulais plus! Aujourd’hui j’ai trouvé ma voie, c’est un long chemin et je n’en vis pas encore, mais je suis bien… enfin!
    Tout cela pour dire que ce n’est pas forcément simple ni rapide, quand on ne sait pas si cette profession nous conviendra, si cette formation en vaut la peine… et comme le suggérait Clara plus haut, il y a des alternatives… faire plusieurs choses ou bien inventer son metier pourquoi pas!

    Jo
    Participant
    • Sujets : 13
    • Réponses : 287
    • Organisateur atypique Icon
    • 50 messages atypiques Icon
    • 100 messages atypiques Icon
    • 10 sujets atypiques Icon
    @bluemoon

    pour mettre ma petite pierre dans l’édifice, une réflexion assez juste entendue dernièrement,

    Il faut faire un travail qu’on serait prêt à faire gratuitement

    Et je trouve ça assez sensé ma foi .

    D’un autre coté, je pense qu’il est judicieux de pouvoir laisser aller notre imagination, notre créativité, notre sensibilité pour que nous puissions nous épanouir,
    le social peut être intéressant, l’artistique, l’ingénierie au niveau création,

    Perso ça fait 40 ans que je dépanne des gens en informatique et je dois dire que je ne me plains pas,
    je vois des gens, c’est toujours différent, je dois m’adapter aux interlocuteurs, à leur niveau de connaissance, de compétence,
    je trouve que c’est un jeu assez sympa dans le fond .

    Parfois je me dis que j’aurais aimé être fleuriste, masseur, créateur de fêtes, juste pour apporter bien être,
    mais finalement, je ne me plains pas …

    L’année prochaine, je serai pensionné, j’ai eu une belle vie, un peu folle parfois mais je recherche enfin de la sérénité,
    de la tranquillité …

    Jordan
    Participant
    • Sujets : 3
    • Réponses : 5

    Aucun badge

    @jobydule

    Merci pour tous ces témoignages qui prouvent bien à quel point il est compliqué de s’épanouir au travail…
    Cela fait du bien de vous lire, ça rassure mais ça inquiète aussi inévitablement. Quand je pense aux obstacles à venir ^^

    Y a-t-il parmi vous des personnes travaillant dans l’immobilier ou l’animation (artistique / culturelle) ? Ce sont des pistes que j’explore actuellement sans grande conviction mais… why not ?

    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 0
    • Réponses : 18

    Aucun badge

    @

    @margotton les pensées limitantes on en à tous, les reconnaître c’est énorme et plutôt que de s’adapter à un/des système(s) qui ne nous conviennent pas… il est temps d’être créatifs et de commencer à adapter les choses à nous, petit à petit… patiemment jusqu’à se sentir vraiment épanouis ^^
    Pour le coup si tu adores enseigner, pourquoi changer?! C’est juste que ça pourrait ne pas suffire… Moi je me sens vite oppressée si je fais qu’un truc… C’est là que ne pas se limiter et même s’autoriser à faire plusieurs choses (rémunérateur ou non) peut être une chouette alternative, qui demande un peu d’imagination mais on en manque pas je crois^^

    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 3
    • Réponses : 261

    Aucun badge

    @

    Tout à fait Clara, j’étais dans un tout ou rien et ton premier message sur cette discussion m’a été bien utile.
    Je suis quelqu’un de très (trop) réfléchi. C’est comme ça, ça a ses raisons. Je prends le temps. Là c’est mon corps qui signale à mon mental fort, que je n’écoute pas assez, qu’il va falloir bien plus que les petits aménagements opérés une première fois il y a 5 ans. Sortir de sa zone de confort… toute relative, sortir de ses pensées limitantes oui, c’est vrai !
    Plusieurs échanges récemment, notamment avec quelqu’un qui exerce autrement, me font avancer et j’ai le sentiment d’y voir plus clair, que les choses deviennent possibles.
    Merci @jobydule pour le topic, merci @clara-chx

    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 3
    • Réponses : 261

    Aucun badge

    @

    @jobydule, ce sont des domaines très différents et des milieux sociaux extrêmement différents aussi.
    Pour moi ça compte énormément le rapport aux gens, as-tu réfléchis avec quel public tu as envie de travailler ?
    Dans ce que tu cites, c’est ce qui me saute aux yeux.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 20)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez la communauté des atypiques en tous genres

Atypikoo est un réseau social dédié aux neuroatypiques : Zèbres, Hauts Potentiels, Surdoués, Hypersensibles, Aspies...

Rejoignez la communauté d'Atypiques en tous genres

Atypikoo est un réseau social bienveillant dédié aux rencontres amicales / amoureuses / professionnelles entre adultes (sur)doués, Hauts Potentiels, Hypersensibles, Zèbres, Aspies, Hyper-fonctionnants...
Inscription gratuite
close-link