Le couple, un grand sujet

  • Ce sujet contient 100 réponses, 36 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Jo, le il y a 1 mois.
  • Anne
    Participant
    • Sujets : 5
    • Réponses : 436
    @hemera-82

    Comme Mathieu @paprikka , il me semble qu’autour de la question du contrat, tout est une question de mots…
    un contrat n’est pas forcément « posé » verbalement -voire écrit ! il ne l’est pas pour un couple, à moins chez le notaire ou exceptions 😉 –

    Donc le contrat au sein d’un couple s’il n’est pas explicite est implicite.
    on décide ce que l’on fait ensemble, ce que l’on ne fait pas ensemble, chacun dit, signifie son essentiel. On s’accorde implicitement ou explicitement.
    Quelle frontière entre l’explicite et l’implicite, est elle toujours claire ? ben non….quand il y’ a beaucoup de flou il y’a aussi parfois de grosses discordances…
    Mais tout éléments de ce contrat peut être amener à se modifier, avec le temps, car on se réajuste l’un à l’autre. Rester fixer, se figer sur ce qui a été décidé auparavant est paralysant et risque bien de devenir mortifère.

    Le couple comme tout individu, groupe, ou système est amené à se transformer, évoluer. Souvent cette évolution se fait au travers de crises : genre la crise d’adolescence, de la quarantaine, la crise du couple. Et souvent , sortir, traverser une crise, c’est inventer une nouvelle façon d’être, c’est garder des vieux éléments du système mais aussi en choisir de nouveaux, réecrire (au sens figuré !) un nouveau contrat…
    L’évolution peut elle se faire en dehors de toute crise ? en théorie oui, ce serait donc un réajustement perpetuel et réussi.. donc sans tension ni sur-adaptation évidemement…je n’en n’ai jamais vécu ni observé… ou alors « tout va bien », extrêmement bien jusqu’à … la séparation qui est bien une impossibilité à traverser une crise autrement que par l’éclatement du système….

    avataravataravataravataravataravatar
    So
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 421
    @so-zebre

    @tulipes, je t’adore !!!
    Je reviens de ma délicieuse classe baroque à distance (où j’ai découvert une nouvelle oeuvre du grand amour platonique – ben oui, vu son état, le pauvre ! RIP – François Couperin), et je te retrouve tout perturbé par les réponses d’interlocuteurs très percutants, passionnés et passionnants….
    Faisons simple, moi, je ne veux plus de contrat de mariage, de contrat d’amour, à durée indéterminée, à durée incertaine, de contrat de mission, avec des conditions, sans conditions, au propre comme au figuré ! (pour un prof de droit, ça risque de faire un peu too much ! Je vais me faire sortir du post !)
    Je ne veux plus que la lente et douce attente du premier effleurement, du premier mot susurré, du premier instant passé à deux, mais attention ! pas dans la perspective du « vieux couple » à l’ancienne ! Le truc qui donne envie de se dépasser pour l’autre, de se laisser délicatement aimer et respecter, et d’aimer et respecter l’autre…. ou rien ! C’est bien aussi rien ! Comme @paprikka, j’aime ma couette par-dessus tout, et je n’envisage pas un seul instant de la partager. Par contre, partager mon matelas, avec chacun sa couette…..
    Ok, je sors à nouveau ! La musique baroque me met dans tous mes états…. ☺

    avatar
    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 9
    • Réponses : 180
    @

    Ah les contrats en amour… Huhu je dois pas être bien nette de trouver ça absolument romantique et tout et tout, moi j’adore, même si je saisis les réticences.
    Et puis un contrat, ça peut toujours se rompre, c’est l’illusion que ce n’est pas possible, qui est justement si agréable. :)))

    avataravataravatar
    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 4
    • Réponses : 142
    @

    @tulipes

    Vu ta réaction, soit je me suis mal exprimé, soit j’ai visé juste et ça ne t’as pas plu.

    Dans le doute je m’explique :

    Dans un premier temps tu opposais « contrat » et « dons (réciproques) », maintenant tu parles d’amour vivant ou mort, donc c’est pas très clair tout ça.

    L’amour vivant existe, l’amour mort c’est juste l’absence d’amour, donc il n’y est plus question de dons ou de contrats. C’est comme parler de vie vivante ou de vie morte, la vie morte c’est la mort, l’amour mort c’est pareil.

    Donc dans le cas d’amour « vivant », de l’amour tout court en fait, dons réciproques ou contrats sont deux façons de définir la même chose : des compromis, des ajustements, des adaptations à l’autre, etc. Certaines personnes plutôt fleur bleue vont préférer parler de dons réciproques, quand d’autres plus formels vont parler de contrat. Concrètement, factuellement, c’est la même chose.

    Donc non, l’amour ne meurt pas quand on commence à penser contrat / dons, c’est comme ça qu’il se construit.

    Nicolas
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 175
    @karl

    .

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par Nicolas.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 jours et 9 heures par Nicolas.
    avataravataravataravataravataravatar
    So
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 421
    @so-zebre

    @tulipes, n’oublie pas de respirer entre 2 messages !
    Je valide : la vie, c’est là, maintenant, tout de suite ! 😝

    PS : quand tu écris « Dansez jeunesse ! Roulez jeunesse ! Aimez jeunesse ! », j’espère que tu t’inclus dans la jeunessse, n’est-ce pas ?

    avatar
    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 9
    • Réponses : 180
    @

    « Dis-moi, sommes-nous les seuls à refuser l’amour sali par les laideurs de notre société ? »
    C’est marrant Tulipes que tu dises ça, parce que je le ressens surtout dans ton discours moi, dans le sens où c’est toi qui fait se rapprochement qui ne me serait pas venu à l’idée.
    Les préférences en terme d’amour, ça se discute pas trop je pense, là où tu vois une privation de liberté un truc cancer et sociétal, moi j’y vois quelque chose de bien plus beau et fort. Parce que justement, je suis bien loin des « laideurs de notre société ». C’est juste moi, et j m’écoute. Vouloir posséder/être posséder ou même être dominé/être dominé n’empêche pas d’être parfaitement autonome, consentant et libre.
    Tout comme l’amour à plusieurs, c’est juste une autre manière d’aimer, une question d’envies et de préférences et chacune est parfaitement libre d’exister sans se faire « shame » par ceux qui ne les comprennent pas.
    Voilà je tenais juste à rectifier deux ou trois trucs, personne ne détient la vérité absolue ou la définition parfaite de l’amour, c’est impossible, il n’y en a pas. 🙂

    J’ai oublié de te citer, oupsi

    @tulipes

    avataravataravatar
    Slily
    Participant
    • Sujets : 2
    • Réponses : 16
    @slily

    @paprikka, j’ai la chance d’avoir de la profondeur d’âme dans mon cercle amical. Pour bcp atypiques.
    C’est un peu comme une seconde famille.
    Là dessus deux ados probablement atypiques également. Donc je dirais que cette atmosphère je la cottoie dans mon quotidien.
    Mais à vous lire, j’en perds un peu la notion de couple et de nous. Je n’ai aucune idée de la couleur qu’il pourrait prendre ou sa forme. Mais la sécurité qu’il m’apporte de savoir que l’on compte pour qq1 au delà du temps et l’espace. Ça me manque.
    Le contact de qq1 qui me serait familier me manque, arrêter de courrir et partager de la douceur. La sensation de couple me manque.
    Enfin je suis pas certaine d’être comprise mais peu importe.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par Slily.
    avataravataravataravataravataravataravataravataravatar
    So
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 421
    @so-zebre

    Waouh @slily, quelle leçon de bienveillance !
    Beau message ! Merci.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par So.
    avataravatar
    Vincent
    Participant
    • Sujets : 5
    • Réponses : 39
    @yusonara

    Merci pour ce vaste et passionnant sujet Slily ! 🙂

    Comme beaucoup dans de nombreux domaines, ce sujet de discussion est subjectif.

    Nous nous ne pourrons donc que nous nourrir des expériences concrètes des autres. ( Je pense que les expériences de pensées sont à exclurent dans ce domaine spécifique )

    Sujet très vaste ! Pour ne pas m’éparpiller, Je vais donc partager ma réponse à ton questionnement : Comment faire pour inscrire une relation dans le temps ?

    Me concernant, je viens de mettre fin a mon couple de 8 ans. Nous avons 2 magnifiques enfants, dont une HP.

    Les motivations de notre ruptures sont liées à mon mal être constant dans la vie quotidienne. La mère de mes enfants étant une personne normale, celle-ci ne comprend pas mon fonctionnement. Malgré une thérapie de couple, de nombreuses tentatives de consolidation, rien n’y fait. Mon fonctionnement étant illégitime à ses yeux, après chaque tentatives de sur -adaptation bipartis, au bouts de quelques temps, le naturel reviens au galop.

    Malgré l’amour, la souffrance est toujours présente. Souffrance à ne pas être soit même pour être compatible à l’autre. Pourtant, nous nous aimions à la folie. Extrêmement heureux d’être parents. Mais avec le temps, la souffrance est de plus en plus présente. Il est donc essentiel de se séparer en tant que couple ( Et non en tant que parents ) afin d’être heureux.

    Après quelques expériences de néo célibat, mon constat est simple. Je ne pourrai vivre en couple, pleinement heureux qu’en 3 hypothèses :

    – En couple avec moi même ( 😀 ) , donc célibataire !

    – Avec une congénère HP.

    – Avec une personne normale avec un empathie extrêmes développée.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par Vincent.
    avataravataravataravataravataravataravataravataravatar
    So
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 421
    @so-zebre

    Oui @tulipes, pas de leçon.

    @slily
    m’a émue : nous sommes partis en vrille dans certaines réponses, moi la première, et tu es juste incroyablement bienveillante @slily ! Merci !
    Et oui à tout ce que tu exprimes, même si je n’attends rien ni personne.
    J’avoue que, sans être tactile en public, j’ai parfois un vague pincement dans mon petit cœur de gallinacée, quand je croise des « jeunes amoureux » de mon âge… Le fait d’être une des raisons de se lever le matin de quelqu’un d’autre, et vice-versa, pourquoi pas ? Un truc à tester en « vrai » dans ma seconde vie.
    (cesse de lire dans mes pensées, Tulipes, STP, ça devient gênant !)
    Sur ces paroles plus calmes, je sors….

    avataravatar
    So
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 421
    @so-zebre

    @tulipes, je te le dirai seulement en MP…. 😉
    Nous squattons le post, voyons !
    Je suis sortie !

    avatar
    Jean-François
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 54
    @jeffsam

    Le couple… Vaste sujet effectivement. Pour ma part, il est l’aboutissement de cette montée plus ou moins longue, chromatique au sens musical du terme de l’Amour. J’y mets un A Majuscule car je pense qu’il n’est de vie sans amour.
    Anne @hemera-82 tu y évoques les crises, et je peux te rejoindre sur le sujet, mais en y rajoutant les crises positives, celles qui scellent. Les couples ont le droit aussi à leurs crises passionnelles autant (plus même !) que ces passages en désaccord. En effet, un couple peut – et doit peut-être – avoir quelques parts de dissonances car ils ne sont que deux êtres humains. Mais ces humains-là ont décidé de faire chemin commun, de succomber un jour à la tentation parce qu’on ne sait jamais quand elle se présentera de nouveau. Il décident d’un nouveau quotidien, différent mais sécurisant.
    Géraldine @gee tu as raison, entre HP ce n’est peut-être pas plus facile.
    Alors que dire? Le couple, c’est assez simple, ce ne sont que deux personnes qui se rencontrent et juste se plaisent. On ne sait pas pourquoi, mais il y a cette attirance, ce « je ne sais quoi » qui nous fait chavirer. Mon (mes) expérience n’est peut-être pas la meilleure, j’ai déjà raté plusieurs fois. Alors j’ose avoir cette audace de penser que précédemment mon couple n’était pas le bon, car un vrai couple n’a pas d’usure puisse qu’il sait de façon automatique se renouveler, créer cette confiance mutuelle qui lui donnera la liberté de vivre ce « nous » dont je rêve encore malgré l’âge qui avance; rêver d’un jour deux vieilles mains qui ne se seront jamais lâchées, de deux lèvres qui jamais n’auront oublié chaque jour de se saluer, de deux êtres qui simplement d’un regard sauront se dire je t’aime.
    Hauts les cœurs, le couple est un bonheur, se manquer décuple la joie d’être à nouveau à deux dans ce cocon qui se construit chaque jour qui passe. Je ne sais pas aujourd’hui si j’aurai cette joie de fonder de nouveau un « Nous Deux », mais je sais que d’être heureux à rendre mon Autre heureuse me donnera encore cette impression d’Éternité…

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par Jean-François. Raison: Rectification
    avataravataravataravataravataravataravataravatar
    Olivier
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 83
    @zebre16

     » On ne sait pas pourquoi, mais il y a cette attirance, ce « je ne sais quoi » qui nous fait chavirer. »

    Je reste sceptique comme la fosse, avec les sens interdits.

    Tu parles d’amour fast-food là, si tu ne sais pas au départ pourquoi tu as envie de cette personne au bout d’un moment il est tout à fait normal de partir exactement pour la même raison. (mon « tu » est un « tu » général, tu n’es pas visé particulièrement…)

    C’est bien je crois un gros problème à l’heure actuelle, l’amour a, petit à petit, été relargué aux côté des autres produits de consommation. On a envie, on se sert et quand on a envie d’autre chose on jette, ou parce qu’il y a un nouveau produit qui est mieux…

    Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, je ne suis pas entrain de dire « c’était mieux avant » (d’ailleurs avant quoi? avant le 11 septembre? avant la guerre du golf? -laquelle?- )

    J’ai pu constater autour de moi que beaucoup de couples se prenaient la tête et clashaient pour des choses non-essentielles puisque construits sur les mêmes bases non-essentielles.

    On se plait, cool on se « met » ensemble!Et pourquoi? bah heu… On se plait! Oui mais pourquoi? bah je sais pas… Ah ok… Nan mais on essaye on verra bien! c’est vous qui voyez… Y en a qui ont essayé, ils ont eut des problèmes…

    Bref j’ai l’impression d’être à une époque d’amour kleenex et là en effet ce n’est pas pour moi, je vote pour l’amour durable (de lapin).

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par Olivier.
    avataravataravataravataravataravatar
    Jean-François
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 54
    @jeffsam

    Salut Olivier.
    J’arrive à te suivre sur certains trucs. Tu as raison sûrement pour l’amour kleenex, avant quoi? Peut-être Internet et les sites de rencontres. La technologie, téléphone portable, SMS, tchat ont peut-être relégué l’amour, et donc le couple au rang de « consommable ». « Avant » il y avait l’attente principalement celle du facteur…
    De mon côté j’aime cette phrase de Georges Clémenceau « Le meilleur dans l’amour c’est quand on monte l’escalier ». J’aime ces cœurs qui battent de l’attente de l’autre, du non certain des débuts. Comme je l’ai décrit, j’estime que le couple est un aboutissement, alors effectivement je vois le couple comme l’énergie: durable !

    avataravataravataravataravatar
15 sujets de 31 à 45 (sur un total de 101)

Mots-clés : 

  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

 

Rejoignez la communauté Atypikoo

Atypikoo est un réseau social bienveillant dédié aux neuroatypiques : Hypersensibles • Haut Potentiels Intellectuels (HPI) • Aspies.

Que ce soit pour des rencontres amicales, des rencontres amoureuses ou des rencontres professionnelles, Atypikoo vous permet d'échanger avec d'autres adultes atypiques dans toute la France et les pays francophones (Suisse, Belgique, Canada).
Inscription gratuite
close-link

« Ce site est indéniablement différent des autres et pour cause, il propose aux Zèbres, Hypers sensibles, Hypers Empathiques, HPI non détectés et autres êtres en douance ou surdouance de se retrouver, d’échanger et de partager voire de se remonter le moral. »

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

« J’ai trouvé sur Atypikoo des personnes partageant le même mode de fonctionnement et avec plus d’expérience que moi. Cela m’a permis de mieux me comprendre, de me sentir moins seul et d’avancer plus vite. »

« Ce site m’a permise de trouver enfin une communauté avec qui échanger. J’y trouve de l’écoute, du respect, de l’entre-aide et cette bienveillance me fait du beaucoup de bien. »

« Un nouveau réseau social qui émerge, avec la volonté de réellement lier les gens entre eux, et de faire savoir aux atypiques qu’ils ne sont pas les seuls à l’être. »

 
Rejoignez la communauté
close-link