Le regard en dit-il plus que les mots ?

Atypikoo : le réseau social des neuroatypiques Forums Discussions générales Le regard en dit-il plus que les mots ?

  • Anne
    Participant
    • Sujets : 2
    • Réponses : 238
    @hemera-82

    voici une vidéo d’amnesty international,
    elle parle à mon humanité, et rien que pour cela, j’aime !

    avataravataravataravataravataravataravatar
    I-MA
    Participant
    • Sujets : 6
    • Réponses : 452
    @ter

    @hemera-82, mais WOW !!!! Anne
    Merci pour ce voyage !
    (Cœur qui bat fort )

    Si je pouvais je mettrais plusieurs like à ton post

    avataravatar
    Plume de Chat
    Participant
    • Sujets : 2
    • Réponses : 96
    @plume-de-chat

    @hemera-82
    Pareil : Whaouu !

    avataravatar
    Anne
    Participant
    • Sujets : 2
    • Réponses : 238
    @hemera-82

    quelle est notre intention lorsque nous regardons l’autre dans les yeux ?

    est ce un jeu, une expérience, une rencontre ?
    il me semble que ce prémisse est important… car selon, nous pouvons en dire des choses différentes….

    on peut communiquer sans parole, par le regard…
    on peut émettre et recevoir,
    on peut aller chercher des informations -et comment le fait on, pourquoi ? – mais en offrir aussi

    je crois qu’il peut y avoir une mise à nu, on parle de regard percant, on parle aussi de défier par le regard, un regard qui tue, et sans doute beaucoup d’autres expressions autour du regard…cela montre combien le regard est puissant…

    Si le regard est une rencontre de l’autre, de yeux en yeux, pour moi « l’autorisation » -tacite et implicite- à cette rencontre est indispensable…hors de question de mettre l’autre à jour/à nu si il ne le souhaite pas.
    Je ne crois pas que le regard soit forcément intrusif, en tout cas ce n’est pas ce que j’ai expérimenté, mais oui il y’a des regards yeux dans les yeux qui sont intrusifs (comme une forme de viol qui a été évoqué ) il y’en a qui sont jugeant, qui sont des défis…
    il y’en a qui sont amour et accueil, respectueux de l’espace de l’autre… la rencontre n’a lieu que dans ce qui est possible pour l’un et pour l’autre… j’aime une certaine prudence dans « cet exercice », ne pas perdre de vue l’autre et ses limites…
    Et parfois – souvent d’ailleurs – les mots sont insuffisants pour exprimer le langage du coeur, cela passe par un autre langage, dont le regard….

    je suis preneuse de biblio concernant Rumi… de mon coté, je vous livre ici un roman que j’ai beaucoup aimé qui relate son histoire (sans doute très romancé ! ) « soufi mon amour » d’Elif Shafak….ce livre a été pour moi un bonheur de poésie, et d’amour…un beau voyage<3

    avataravatar
    Anne
    Participant
    • Sujets : 2
    • Réponses : 238
    @hemera-82

    Plume de chat @Plume-de-chat , I-Ma @ter
    merci de vos retours
    oui cette vidéo me touche tant que j’ai du mal à en parler…

    Disons qu’elle rapelle pour moi l’Essentiel et qu’elle me mets du baume au coeur

    avatar
    Sandrine
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 7
    @sharly

    Magnifique 🥰
    J’ai versé ma larme d’émotions✨

    avataravataravatar
    Kévin
    Participant
    • Sujets : 3
    • Réponses : 34
    @albus

    Bonjour Thierry,

    Oui d’aussi loin que je me souvienne j’ai toujours refusé d’être touché( probablemen parce que je ressentais trop d’émotions)j’entrais dans des crises de colère indescriptible. Je préfère que cette envie vienne de moi.

    A la suite d’expérience, j’ai appris à déplacer cette envie si je puis dire. Maintenant, je peux percevoir les états mentaux et émotionnels.

    La seule chose que je sais c’est que je ne reconnais aucun visage seulement les états des personnes et leur réalité d’action (ce qu’il sont derrière le masque qu’il porte).

    Pas même ce que je suis censé reconnaître comme ma famille ou des amis voir même des étrangers. Je me pose la question si ce n’est pas un handicap similaire que j’ai étudié en médecine.

    C’est comme la prosopagnosie mais elle est différente. Les psychologues distingues mal l’une ou l’autre donc je pense que c’est l’autre.

    J’ai refait un IRM et aucune lésion n’a été découvert. De ce fait, je ne peux que supputer car le seul handicap similaire à la prosopagnosie et la prosopamnesie.

    Quand je dis que je ne reconnais pas les visages, je n’en reconnais aucun. J’ai trouvé avec le temps des astuces pour savoir qui était la personne. Il faut parfois que je vois plusieurs fois la personne pour savoir qui elle.

    Même si je ressens parfois le besoin de toucher la personne, je préfère l’éviter autant que ce faire se peut.

    En tout cas, je suis plus apaisé d’avoir trouvé des astuces à ce besoin de toucher la main d’une personne ou d’avoir un contact.

    J’ai appris à m’adapter et à aimer l’homme que j’étais.

    Cordialement

    avatar
    Jean-François
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 39
    @jeffsam

    « Je me noie dans son regard »… Quelle étrange poésie souvent utilisée. Non ! J’y nage, je m’y baigne, j’y trouve le repos. Là bien sûr on parle de relation amoureuse, mais dans la vie de tous les jours, c’est comment ?
    Les yeux me passionnent, je m’en sers dans mon métier. Ils expriment réellement ce que l’âme transmet: la peur, le contentement, la douleur, la sérénité, la confiance… Infirmier expert en cicatrisation, lorsque je donne un cours, lorsque j’interviens en congrès, je rappelle à chaque fois que se concentrer sur la plaie est une chose importante, mais que toujours, en haut du corps se trouve une tête et surtout des yeux. Selon la forme qu’ils prennent de par l’attitude des paupières, dans leur humidification, dans le comportement des pupilles, les yeux expriment autant les maux que les joies du corps ou de l’esprit.
    Dans les attitudes gestuelles lorsque je parle avec quelqu’un j’inclus le regard, il accompagne le reste.
    Et en amour? Justement, ce regard en dit long. Du simple intérêt évasif d’un presque clin d’œil à la croisée d’un chemin, comme une aventure évanescente d’une seconde qui fait le bonheur d’un jour, aux yeux pétillants et ébahis d’une jouissance multicolore qui crie je t’aime et enserre l’âme: le regard, j’y nage et me repets du bonheur de vivre.

    avataravataravataravatar
    Jacob
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 8
    @bienveillant

    le regard jaime bien. mais 736h à regarder des gens, comme marina ibrahimovic c’est bizarre je trouve. j’arriverai pas à me retenir si longtemps, regard ou pas ! Peut-être que j’ai pas compris le truc.

    @jean-françois c’est beau ce que tu dis je trouve. Jarriverai pas a le dire aussi bien que toi. :((((((((((

    voila

    avataravatar
    I-MA
    Participant
    • Sujets : 6
    • Réponses : 452
    @ter

    @jeffsam, c est un beau texte. Merci🙏

    avatar
    I-MA
    Participant
    • Sujets : 6
    • Réponses : 452
    @ter

    @jeffsam,

    Autre chose, tu dis : Les yeux me passionnent, je m’en sers dans mon métier.

    Je lis que tu évoques la possibilité d y détecter les émotions.

    Je m étais intéressée à l iridologie il y quelques années. J avais trouvé intéressante cette technique qui consiste à diagnostiquer les maladies dans l’iris.
    (De plus, les images d iris sont magnifiques)

    Qu en penses tu : Peut on, en plus des émotions , détecter notre état de santé ds l l’œil ?

    Jean-François
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 39
    @jeffsam

    Bonjour I-Ma,
    Effectivement il y a l’iridologie. J’avais approché un peu cette spécialité lorsque mon père avait été voir un iridologue, mais d’assez loin finalement. Pour ma part, et sans formation propre je ne me fie effectivement qu’aux émotions, celles que j’y lis et rétrospectivement celles qu’elles provoquent en moi et de fait orientent mes soins.
    Je te souhaite la bonne journée.

    avatar
    I-MA
    Participant
    • Sujets : 6
    • Réponses : 452
    @ter

    Merci Jean-François

    Oui, il me semble en effet que, quelque soit l’ intention qui nous invite à cette interaction visuelle, elle provoque chez nous immanquablement une émotion qui resonne sur celle de l autre.

    Ma pédagogie repose essentiellement sur notre capacité à identifier nos émotions, savoir les nommer, savoir ce qu elle nous racontent de nos besoins assouvis ou non satisfaits. Sur notre capacité à identifier les pensées que l on cristallisent sur ses émotions pour ne pas en faire des bombes a retardement. Et surtout sur le fait qu une émotion dure 90 secondes, et que quelque soit son intensité, il est important de la laisser s écouler et de ne pas la refouler sur ce laps de temps.

    avataravataravatar
    Nicolas
    Participant
    • Sujets : 2
    • Réponses : 325
    @nicorazon

    Il paraîtrait que nos yeux (iris, cônes, ou autre) projettent et créent la réalité ?

    avatar
    I-MA
    Participant
    • Sujets : 6
    • Réponses : 452
    @ter

    @nicorazon, oui et j ai découvert ds la série Survivre à la vie (netflix épisode 4), qu il était possible de voir, de se diriger, de lire, les yeux fermés! Il y a des apprentissages dans certaines écoles pour développer cette compétence que l on a tous apparemment auprès des enfants. Les gamins jouent au ballon les yeux bandés! J ai trouvé cela stupéfiant.
    J ai tenté de retrouver cette vidéo hors la plate-forme netflix pour un ami, mais sans succès.

    Si quelqu’un l a trouvée ailleurs, qu il la poste dans ce fil, (merci par avance!)

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 8 heures et 25 minutes par I-MA. Raison: ortho !
15 sujets de 31 à 45 (sur un total de 51)

Mots-clés : 

  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Atypikoo Asexualité

Asexualité : s’aimer sans sexe ?

L’asexualité est un terme utilisé par les personnes qui ne ressentent aucune attirance ou désir sexuel. Dénommés également « Ace », les « asexuels » considèrent que les relations sexuelles sont dépourvues d’intérêt et même indésirables.

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

 

Rejoignez la communauté Atypikoo

Atypikoo est un réseau social bienveillant dédié aux neuroatypiques : Hypersensibles • Haut Potentiels Intellectuels (HPI) • Aspies.

Que ce soit pour des rencontres amicales, des rencontres amoureuses ou des rencontres professionnelles, Atypikoo vous permet d'échanger avec d'autres adultes atypiques dans toute la France et les pays francophones (Suisse, Belgique, Canada).
Inscription gratuite
close-link

« Ce site est indéniablement différent des autres et pour cause, il propose aux Zèbres, Hypers sensibles, Hypers Empathiques, HPI non détectés et autres êtres en douance ou surdouance de se retrouver, d’échanger et de partager voire de se remonter le moral. »

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

« J’ai trouvé sur Atypikoo des personnes partageant le même mode de fonctionnement et avec plus d’expérience que moi. Cela m’a permis de mieux me comprendre, de me sentir moins seul et d’avancer plus vite. »

« Ce site m’a permise de trouver enfin une communauté avec qui échanger. J’y trouve de l’écoute, du respect, de l’entre-aide et cette bienveillance me fait du beaucoup de bien. »

« Un nouveau réseau social qui émerge, avec la volonté de réellement lier les gens entre eux, et de faire savoir aux atypiques qu’ils ne sont pas les seuls à l’être. »

 
Rejoignez la communauté
close-link