On se tutoie ?

Atypikoo Forums Discussions générales On se tutoie ?

  • Ce sujet contient 22 réponses, 20 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par KaRine, le il y a 1 semaine.
  • David • Admin
    Maître des clés
    • Sujets : 75
    • Réponses : 333
    @davidboudj

    Je ne sais pas vous mais moi j’ai un peu de mal à tutoyer les gens, comme ça au premier abord.

    Surtout lorsqu’il y a une différence d’âge.

    Du coup parfois, quand une personne me tutoie et que je ne suis pas à l’aise à la tutoyer, je me sens bête et j’utilise des subterfuges pour ne pas employer de tutoiement ou de vouvoiement.

    Et pour vous, est-ce que le tutoiement est facile ?

    https://www.psychologies.com/Moi/Moi-et-les-autres/Relationnel/Articles-et-Dossiers/Et-si-on-se-tutoyait

    avataravatar
    Anouchka
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 120
    @yisobel

    Moi ça va, ça me vient assez facilement le tutoiement, d’autant que j’ai été amenée à fréquenter des milieux anglophones.
    Et dans le domaine du tourisme/hôtellerie tout le monde se tutoie (sauf grand patron…).
    Je n’aime pas trop le vouvoiement et la distance qu’il marque, voire sa tendance à mettre en exergue un côté très « hiérarchique », là où je préfère l’horizontalité. Limite un côté un peu humiliant parfois, surtout quand on vouvoie un patron et qu’on se fait tutoyer en retour, comme un enfant.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 3 jours par Anouchka. Raison: rajout de mots
    avataravataravataravataravatar
    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 5
    • Réponses : 436
    @

    Sur internet je tutoie. En irl je vouvoie.

    Le but du net était de briser les barrières entre les gens, les pays, etc… Donc la barrière du vouvoiement doit tomber aussi. (Hors cadre pro)

    avatar
    I-MA
    Participant
    • Sujets : 4
    • Réponses : 336
    @ter

    La question ne se pose pas pour moi qui cherche à communiquer d’âme à âme.

    D’autre part je suis assez portée à penser que toutes interactions à vocation à réparer quelque chose chez moi, et que l’autre à une fonction miroir, soit me faire voir un défaut, soit m’aider à valoriser un domaine.
    Quand je dis tu à l’autre, je me parle et cela entre dans un processus de réforme personnelle pour optimiser ou pour réguler.

    Si je dis vous, c’est pas bon signe, je me cache derrière la norme sociale , et c’est soit, que je n’ai pas de sympathie, ou d’estime, ou que l’autre n’est pas dans mon champs relationnel.
    De ce fait, si l’autre me vouvoie, je suppose que c’est pareil pour lui/elle et que la relation est basée sur nos ego. Je pense qu’une relation basée sur l’ego est par essence vouée à la superficialité du quotidien, ce qui ne m’indiffère.

    Désolée David , je t’ai toujours tutoyé. Peut-être convient-il de signifier dès les premiers échanges, qu’il est important pour toi de respecter cette distanciation sociale ?

    avatar
    Elle
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 8
    @pticaillou

    « tutoie »
    « tu » … « toi »
    étrange comme mot quand on y pense !

    Pas forcément facile de l’utiliser quand je ne ‘connais’ pas une personne, j’aime la sensation de respect (et de distance) que ça installe dans certains cas 😉
    J’aime également quand le ‘tu’ s’installe naturellement, c’est une sensation très agréable pour moi, comme de se sentir ‘à la maison’ avec une personne inconnue.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 3 jours par Elle.
    avataravataravatar
    Olie
    Participant
    • Sujets : 3
    • Réponses : 93
    @laska

    Ça dépend les gens, il y en a avec qui je suis incapable d’utiliser le tutoiement même si on me le demande.
    Mais en général je dirais que j’utilise le vouvoiement lorsque j’ai besoin de mettre une certaine distance entre moi et mon interlocuteur, que ce soit dans un conflit, une discussion personnelle, une différence d’âge, une estime particulière ou autre.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 3 jours par Olie.
    avataravataravatar
    Zak
    Participant
    • Sujets : 3
    • Réponses : 30
    @maybezebre89

    Idem j’ai du mal avec le tutoiement des le premier contact, même si la personne est plus jeune que moi. Apres selon comment la relation se construit je me sens plus à l’aise pour tutoyer.

    Je m’en rappelle que quand je bossais, je vouvoyait mon manager, et quand je suis parti, il m’a dit que je pouvais le tutoyer, j’avais vraiment trop de mal et j’étais tellement habitué que j’ai refusé de le tutoyer

    Karl
    Participant
    • Sujets : 3
    • Réponses : 542
    @karl

    Bonjour 🙂

    Sur internet je tutoie, c’est un peu la norme de la Nétiquette depuis un long moment. Sauf bien sur sur les correspondances formelles.
    En vrai…cela va dépendre du contexte, et de la personne. Je tente de tutoyer le plus possible même si ce n’est pas du tout naturel pour moi, car cela permet de briser certaines barrières. Il y a encore 10 ans, j’aurais vouvoyé un zonard qui me demande si je peux lui dépanner du shit. C’est tout aussi étrange que de tutoyer ma voisine de 80 ans. Donc je tente de m’adapter, et pour moi c’est de tenter de tutoyer le plus possible.
    Edit : pour donner un ordre d’idée, j’appelle ma mère « Mère » et mon paternel « Père ». Ca les emmerde je crois 🙂


    @ter

    «  Peut-être convient-il de signifier dès les premiers échanges, qu’il est important pour toi de respecter cette distanciation sociale ? »
    Il faut aussi se laver les mains avant de toucher votre clavier, mettre un scaphandre et regarder l’écran à travers du verre fumé à une distance d’au moins 3 mètres. 🙂

    « Je pense qu’une relation basée sur l’ego est par essence vouée à la superficialité du quotidien, ce qui m’indiffère. »
    Vous ne trouvez pas qu’il fait froid aujourd’hui ?

    Amicalement,
    Karlito

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 3 jours par Karl.
    avatar
    David • Admin
    Maître des clés
    • Sujets : 75
    • Réponses : 333
    @davidboudj

    @ter point de vue intéressant 😉

    Concernant les membres d’Atypikoo, j’ai tendance à tutoyer car je ne sens pas de barrière entre nous :

    Après ma mère vouvoyait sa mère et je vouvoyais aussi ma grand mère donc cela doit être aussi lié au contexte familial.

    avataravatar
    Fabrice
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 11
    @fabezio

    Dans la vie le vouvoiement (ou voussoiement?) est souvent naturel avec des inconnus, notamment quand ces derniers sont plus mûrs (la « classe » aussi y est pour beaucoup). Evidemment d’un point de vue strictement pro, il y a une étiquette à observer et encore une fois l’emploi de la 2è du pluriel est évident suivant le statut hiérarchique, mais imposé dans des rapports plus fonctionnels (quand tu vas dans le bureau de ton chef il ne va pas te tutoyer, il « fait son travail », pourtant vous êtes peut être des connaissances de longue date, mais les rapports sont différents).
    Quant à l’environnement familial, tout dépend du protocole implicitement établi depuis la naissance.

    Géraldine
    Participant
    • Sujets : 5
    • Réponses : 388
    @gee

    Je trouve naturel de vouvoyer une personne avec laquelle je souhaite ou je dois garder une certaine distance: mes supérieurs hiérarchiques, les personnes plus âgées, etc.
    Par contre, j’aime bien le tutoiement avec les personnes que j’apprécie, je trouve que ça rapproche. Lorsqu’on se tutoie, on est dans le même cercle, c’est agréable.

    Malheureusement, je sens que je prends de l’âge car des personnes plus jeunes commencent à me vouvoyer dans des milieux où l’on tutoie facilement (en particulier dans le milieu sportif) et cela ne me fait pas vraiment plaisir (en général, je leur dis en plaisantant que ça me vieillit, donc je préfère qu’ils me tutoient)

    D’autre part, je ne me permettrais pas de tutoyer une personne plus âgée ou avec laquelle je dois garder une distance sans qu’elle me le demande (et cela reste difficile pour moi, même quand elle insiste). Par contre, je demande souvent à ce que des personnes plus jeunes me tutoient.

    Sur internet, j’ai tendance à tutoyer, sauf dans certains groupes où je vois les personnes se vouvoyer.

    C’est toujours compliqué cette histoire de vouvoiement car la connotation peut être différente en fonction de chaque milieu. Il est donc préférable de commencer par écouter ou regarder ce qui se pratique puis de tenter de s’y conformer (ou de faire comme bon nous semble si on peut se le permettre).

    Comme David, il m’est arrivé d’essayer de tourner mes phrases de façon à ne pas avoir à utiliser le tu ou le vous quand je ne savais pas lequel utiliser.

    avataravataravataravatar
    Pauline
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 10
    @lightning

    La vie serait plus simple si on pouvait tutoyer tout le monde sans se poser de questions !

    avataravatar
    Antoine
    Participant
    • Sujets : 3
    • Réponses : 90
    @truitesauvage

    Moi j’crois que c’est vous qui tutoiement !

    C’est un sujet assez intéressant,j’ai une utilisation de cette mécanique complètement schizophrénique et l’entourage ne manques pas de me le faire remarquer particulièrement au travail.

    Un jour je suis a tu et a toi,imaginons un de ces déjeuner chiants entre collègues qui par miracle réussi a ne pas s’enliser dans la politique ou le boulot,on se mares bien,j’me lâches,ça tutoies comme si on venait de se péter la gueule en trottinette ensemble en revenant de l’école.
    Le lendemain on est sur un vous tout ce qu’il y a de plus professionnel,froid,protocolaire – ce qui agaces prodigieusement mon interlocuteur qui devait sans doute s’imaginer avoir réussir a briser la glace lors de ce fameux déjeuner – et tu peu toujours essayer de me dérider j’bouges pas d’un centimètre.

    dans le cas présenté c’est une façon de me défendre,de dire :  » c’était bien poulet on a bien rigolé mais va pas croire que j’vais partager mon gouter avec toi,ma mère ma fait des crêpes au sucre citron et j’ai bien l’intention de les manger tout seul « .
    Je suis bien plus a l’aise avec le tutoiement en réalité mais les gens – ces entités envahissantes démoniaques – on tendance a penser que parce que maintenant on se tutoies c’est le signe qu’ils peuvent m’adresser une liste de « services » a rendre sous huitaine dernier carat pour la modique somme de « c’est sympa » ( ça leur coutes pas cher c’est rentable ).

    J’utilise donc ce vous la plupart du temps pour mettre une distance entre moi et l’autre,ça peu parfois rendre les choses très étranges au delà de l’exemple cité je suis parfaitement capable d’utiliser tu et vous dans la même conversation utilisant le vous sur les sujets un peu consistants et les tu pour les choses qui relèvent du frivole,c’est en général a ce moment la qu’on me fait remarquer que c’est un peu bizarre.

    A part ça j’ai une utilisation des termes assez générique,du vous pour les inconnus,les personnes vénérables – comprendre plus âgées -,des tu pour les proches.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 3 jours par Antoine. Raison: j'ai modifier UNE faute - et j'suis meme pas sur que ca ne l'ai pas remplacée par une nouvelle - debrouilliez vous avec les autres
    Anouchka
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 120
    @yisobel

    C’est assez curieux pour moi de constater qu’il y a des domaines où vous vous retrouvez à vouvoyer vos collègues.
    Perso j’ai à peu près toujours tutoyé mes managers là où j’ai pu travailler, voire les N+2 et + encore, et vouvoyé vraiment uniquement les « grands directeurices » (et j’aime déjà pas du tout, ce sentiment qu’ils sont du coup au-dessus du commun des mortels).
    Même mes fournisseurs là y’en a avec lesquels on se tutoie.

    Géraldine
    Participant
    • Sujets : 5
    • Réponses : 388
    @gee

    @yisobel C’est vraiment au cas par cas, ça dépend de chaque entreprise. A mon bureau, on se tutoie tous et on s’appelle par nos prénoms, sauf un seul que nous vouvoyons et appelons M. untel. Pourtant, il y a un autre cadre du même âge (mais qui a l’air plus jeune) que nous tutoyons tous. C’est l’incohérence de ce système de vouvoiement qui est souvent dicté par des habitudes et non une quelconque logique.

    J’ai également évolué dans un milieu anglophone, c’était tellement plus simple!

    avataravatar
15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 23)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Haut Potentiel et les relations

Haut Potentiel recherche relations…

A l’heure où la polémique s’installe, on ne saurait limiter le Haut Potentiel (HP) à un quotient intellectuel supérieur à 130. Sans pour autant faire du surdoué un cliché dont le fonctionnement le rendrait identique à un autre surdoué, certaines caractéristiques semblent tout de même relier ces atypiques…

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

 

Rejoignez la communauté Atypikoo

Atypikoo est un réseau social bienveillant dédié aux neuroatypiques : Hypersensibles • Haut Potentiels Intellectuels (HPI) • Aspies.

Que ce soit pour des rencontres amicales, des rencontres amoureuses ou des rencontres professionnelles, Atypikoo vous permet d'échanger avec d'autres adultes atypiques dans toute la France et les pays francophones (Suisse, Belgique, Canada).
Inscription gratuite
close-link

« Ce site est indéniablement différent des autres et pour cause, il propose aux Zèbres, Hypers sensibles, Hypers Empathiques, HPI non détectés et autres êtres en douance ou surdouance de se retrouver, d’échanger et de partager voire de se remonter le moral. »

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

« J’ai trouvé sur Atypikoo des personnes partageant le même mode de fonctionnement et avec plus d’expérience que moi. Cela m’a permis de mieux me comprendre, de me sentir moins seul et d’avancer plus vite. »

« Ce site m’a permise de trouver enfin une communauté avec qui échanger. J’y trouve de l’écoute, du respect, de l’entre-aide et cette bienveillance me fait du beaucoup de bien. »

« Un nouveau réseau social qui émerge, avec la volonté de réellement lier les gens entre eux, et de faire savoir aux atypiques qu’ils ne sont pas les seuls à l’être. »

 
Rejoignez la communauté
close-link
Partez à la découverte de la planète neurodiversité
Découvrir l'événement
Fermer