QI

  • Ce sujet contient 47 réponses, 21 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Anonyme, le il y a 1 semaine et 3 jours.
  • Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 1
    • Réponses : 1
    @

    Pensez-vous fondamentalement que les tests de QI servent à quelque chose (autre que dans un contexte médical )?

    Jo
    Participant
    • Sujets : 49
    • Réponses : 838
    @bluemoon

    Avis bien personnel, mais oui, il est pour moi important de se connaitre, je prône également l’utilisation des tests MBTI ou les Ennéagrammes,
    cela permet de prendre quelques raccourcis dans cette quête qu’est la connaissance de Soi .

    Cordialement,
    Jo.

    Timothée
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 103
    @timothee

    Ca sert à mesurer l’intelligence (oui, c’est pas parfait pour faire ça, mais c’est ce qu’on a de mieux aujourd’hui).
    Ca peut être utile pour la recherche.

    Pour des individus, ça permet de se situer par rapport à la population générale… J’ai le sentiment que la réponse à ta question ne peut donc qu’être individuelle : est-ce que nous jugeons l’information utile pour nous-même ? Il n’y a donc pas de bonne ou de mauvaise réponse en soi.

    Attention avec les tests MBTI et les Ennéagrammes qui n’ont pas de fondement scientifique solide (contrairement aux tests de QI).

    avataravataravatar
    Vincent
    Participant
    • Sujets : 2
    • Réponses : 54
    @kowalsky

    @timothee
    Le modèle de Myers-Briggs est fort critiqué pour son manque de fondements scientifiques, en effet, mais il ne mérite probablement pas un jugement aussi sévère que le tien.

    Prétendre comme tu le fais que les tests de QI sont scientifiques mais que le modèle MBTI ne l’est pas me semble assez intenable (ou pour le moins manque absolument de nuances).

    Bien cordialement,

    Vincent

    Olivier
    Participant
    • Sujets : 13
    • Réponses : 143
    @olivierleprof

    Bonjour @aaronxx

    Je trouve le test de QI surtout intéressant pour mieux te connaître.

    Au delà de la note exacte, qui a un intérêt limité, le fait de te positionner est intéressant pour comprendre pourquoi tu réagis dans beaucoup de domaines de manière analogue à beaucoup de personnes ici. Et donc de trouver des solutions pour vivre heureux malgré une différence par rapport à la plupart des gens.

    Surtout, les 10 éléments testés par le test de QI te permettent de savoir dans quel domaine tu réagis d’une manière très différente des autres et les domaines dans lesquels tu es plus proche de la norme. C’est ce que j’ai trouvé le plus utile.

    avataravatar
    Timothée
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 103
    @timothee

    @kowalsky

    Bah y’en a un qui a un siècle de recherches et des centaines d’études et de publications scientifiques sérieuses en concordantes derrière lui.

    Et l’autre qui est une marque déposée, sans fondement scientifique accréditant ce qu’il amène.

    Du coup, la position m’a l’air tenable, je t’accorde qu’elle manque de nuance, mais ça me semble adapté : je n’ai pas envie de tomber dans du relativisme et de considérer que tout se vaut à peu près par défaut.

    Après, je suis ultra-chaud pour changer d’opinion sur le MBTI si on me link une étude scientifique qui démontre la pertinence du modèle.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par Timothée.
    avataravataravataravatar
    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 1
    • Réponses : 1
    @

    @bluemoon Est-ce que prendre des raccourcis dans un processus d’introspection est effectif ? Cela peut potentiellement influencer la démarche, l’angle d’attaque ou tu ne penses pas ?


    @timothee
    Dans quelle mesure cela peut être utile pour la recherche ?

    Concrètement, en quoi un test de QI a une valeur plus « légitime » ou/et  »stable » qu’un test MBTI (outre que les scientifiques le disent) ?


    @olivierleprof
    Donc le QI aurait une valeur normative ? Cela servirait à s’adapter à des normes ?

    (Toutes les questions que je pose visent un approfondissement)

    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 5
    • Réponses : 436
    @

    @aaronxx : « Concrètement, en quoi un test de QI a une valeur plus « légitime » ou/et »stable » qu’un test MBTI (outre que les scientifiques le disent) ? »
    Ce ne sont pas les scientifiques qui le disent, mais la science. Petite nuance qui fait toute la différence.

    Et pour répondre à ta question, le test de QI est un test qui est précis et fiable (deux notions très importantes dans le domaine scientifique). La précision est de savoir si l’on mesure bien ce que l’on cherche à mesurer. La fiabilité est « si on fait passer les résultats de ces tests à 50 personnes différentes, auront-elles la même conclusion ? »
    Et pour être fiable et précis un test est retourné dans tous les sens. On cherche son taux de faux positifs et de faux négatifs, sa reproductibilité, ses biais, etc…

    Et après t’as les gens qui te font un pseudotest de QI à la con en te foutant des questions débiles et si tu payes 5€ t’as les résultats. Eh bah figure toi que les résultats ils disent que t’as un QI de 182, ce qui est plus qu’Einstein ou De Vinci. (Chose ridicule : On a pas la possibilité d’évaluer au delà d’un certain chiffre. Et on peut pas tester les gens à titre posthume.)

    avataravataravataravataravatar
    Timothée
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 103
    @timothee

    @aaronxx :
    Pour la première question, faudrait demander aux chercheurs. :p
    C’est certainement utile pour la médecine et l’étude des maladie neuro-dégénérative d’avoir une mesure de l’intelligence à peu près fiable. C’est à partir de cette métrique qu’on peut étudier le déclin cognitif et donc l’efficacité de traitements/soins apportés au malade.
    Je ne maîtrise pas trop le champ d’application de la recherche sur le domaine de l’intelligence. Mais on peut imaginer que maîtriser les facteurs capables de rendre les gens plus intelligents serait utile pour le développement de l’humanité (on serait alors meilleur pour résoudre des problèmes)… Ca confine à de la philo et de la SF, mais y’a sans doute pas besoin d’aller aussi loin pour comprendre pourquoi la recherche sur l’intelligence est financée.

    C’est plus légitime parce que c’est soutenu par la science, point barre.
    Ta question porte plus sur la légitimité de la science vs le reste. Aujourd’hui, la méthode scientifique est ce qu’on a de mieux pour déterminer ce qui a le plus de chances d’être vrai, notamment parce qu’elle permet a des gens ayant des contextes culturels différents d’obtenir les mêmes résultats.
    D’un côté, tu as la science qui soutien la pertinence des tests de QI (ça fait plutôt consensus, c’est reproductible, ça a une valeur prédictive, etc), de l’autre la conviction de quelques personnes sur un test de personnalité, avec une légitimité autoproclamée (ça fait pas lourd).

    avataravatar
    Olivier
    Participant
    • Sujets : 13
    • Réponses : 143
    @olivierleprof

    @aaronxx le QI permet de se comparer à une norme, celle de la majorité des personnes.
    Une personne « normale » (au sens de correspondant à la norme) a un QI de 100. Une personne qui réussit moins bien le test de QI aura une note de QI inférieure à 100 (au départ, les test de QI ont d’ailleurs été faits pour détester les personnes qui avaient un QI faible, pour les identifier et les aider). Une personne qui le réussit mieux que la moyenne aura une note de QI supérieure à 100. En France, on estime qu’une personne dont le QI est supérieur à 130 (soit 2-3 % de la population) est haut potentiel. Mais à 120 ou 125, on est déjà largement au dessus de la moyenne.
    Mais ce QI « global » est la moyenne de 10 sous-test sur des choses différentes (tes compétences verbales, ta vitesse de traitement, tes compétences analytiques, etc). Tu peux donc être à 120 sur certains des sous-test et à 140 aux l’autre, et donc avoir une moyenne de 130.

    Le test de QI ne sert pas à s’adapter à des normes. Mais si tu découvres que tu as un QI différent de la norme, tu peux comprendre pourquoi tu réagis différemment. Et les personnes dont le QI est proche auront des traits communs.

    avataravataravataravataravataravatar
    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 5
    • Réponses : 436
    @

    @olivierleprof : « En France, on estime qu’une personne dont le QI est supérieur à 130 (soit 2-3 % de la population) est haut potentiel. » Ah ? Ya d’autres valeurs dans d’autres pays ? Quels pays ne sont pas à 130 ?

    Pour comprendre la répartition du QI on fait une loi normale https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_normale

    avataravatar
    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 9
    • Réponses : 95
    @

    Bonjour Tous et toutes !

    Je suis assez d’accord avec Jeremy @jeremyc lorsqu’il dit :

    « Tout le monde ici ne parle que de tests, QI à tant, etc. Finalement, c’est un peu comme se masturber devant un miroir. Plutôt que de faire le concours de qui a la plus grosse, ne serait-il pas mieux d’apprendre à se connaître pour qui on est, s’accepter et apprendre petit à petit à s’intégrer dans la société ? »

    La vie et l’humain sont plein de paradoxes… mais je trouve certains un peu tristes :

    – Tout le monde (ou presque) dit déplorer le côté commercial envahissant d’une fête comme Noël… et pourtant, tout le monde se précipite dans les commerces avec frénésie et une avidité que n’ont peut-être même pas les gens qui vivent dans la famine.

    – Tout le monde (ou presque) dit détester les « étiquettes »… et pourtant, il semble que tout le monde (ou presque) court après la sienne, comme si elle allait combler ses vides et ses manques…
    « Voila… maintenant je suis quelqu’un, je suis ceci et pas ça, comme ceci et pas comme cela ! Et c’est vrai, parce que c’est lui, le grand prof expert spécialiste qui l’a dit ! »

    Perso, j’ai passé un test qui s’appelle « la vie »… C’est là que j’ai récolté les pièces du puzzle, pas ailleurs.

    Biz à tous et toutes 🙂 Bonne journée… et bons tests ! 😉

    Anouchka
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 120
    @yisobel

    Si le besoin s’en ressent et qu’on a besoin pour X ou Y raison de catégoriser certaines choses, oui ^^
    Après s’il n’y a pas de besoin et qu’on n’a pas besoin de nommer certaines « différences » ou « modes de fonctionnement », bah pas besoin. J’ai une très bonne amie qui est dans ce cas, en paix avec elle même et son fonctionnement, les cases et les termes ça ne l’intéresse pas pour la définir, elle se connaît bien en-dehors de tout ça.

    avatar
    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 2
    • Réponses : 49
    @

    Les cases
    les p’tites cases encore et toujours…
    pffff
    La norme
    Un monde normé et uni forme
    pfff
    la science qui soit disant sait tout
    et sait mieux que moi ce que je sens ou/et ce dont j’ai besoin…
    Pfff
    les tests… pfff
    Ben le jour ou je vais les passer, je suis mal lunée, pas en forme, fatiguée
    Y va dire quoi le test ce jour là ???
    pffffffffff
    Come on !!!

    avatar
    Anouchka
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 120
    @yisobel

    @bauxite Les scientifiques ne prétendent pas tout savoir, ils cherchent et procèdent par élimination, suivant ce qui est reproductible, et en comparant à des échantillons « neutres ». La science, c’est ce qu’on peut observer et reproduire qui a l’air de fonctionner.

    C’est super bien expliqué ici, dans la première moitié du premier épisode donc y’a pas à attendre trop longtemps : https://www.metadechoc.fr/shocking-13-albert-moukheiber
    (Série de 4 épisodes sur Émotion et rationalité, le premier épisode est intitulé « La psychologie et les neurosciences sont-elles fiables ». C’est très nuancé et super chouette.)

    Pour le mal luné, pas en forme, fatigué, ça peut sans doute influencer un peu. Mais apparemment le QI n’évolue pas beaucoup au cours de la vie, donc ça ne doit pas influencer tant que ça : https://www.doctissimo.fr/html/sante/mag_2000/mag1110/dossier/sa_2939_coup_pied_qi.htm

    « Il apparaît que dans ce qu’on appelle communément la zone normale (entre 80 et 120), on peut observer des variations importantes de 10 points dans 50 % de la population, en fonction des circonstances, de l’état de stress, de l’état psychologique et physique mais également en fonction d’un changement d’environnement. Pour ceux qui se trouvent aux extrêmes de la courbe, ceux dont le QI est étonnamment faible (inférieure à 70) ou élevé (supérieur à 130), aucune évolution n’est constatée sauf s’il y a une intervention importante concernant l’environnement. »

    avataravataravataravatar
15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 48)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

 

Rejoignez la communauté Atypikoo

Atypikoo est un réseau social bienveillant dédié aux neuroatypiques : Hypersensibles • Haut Potentiels Intellectuels (HPI) • Aspies.

Que ce soit pour des rencontres amicales, des rencontres amoureuses ou des rencontres professionnelles, Atypikoo vous permet d'échanger avec d'autres adultes atypiques dans toute la France et les pays francophones (Suisse, Belgique, Canada).
Inscription gratuite
close-link

« Ce site est indéniablement différent des autres et pour cause, il propose aux Zèbres, Hypers sensibles, Hypers Empathiques, HPI non détectés et autres êtres en douance ou surdouance de se retrouver, d’échanger et de partager voire de se remonter le moral. »

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

« J’ai trouvé sur Atypikoo des personnes partageant le même mode de fonctionnement et avec plus d’expérience que moi. Cela m’a permis de mieux me comprendre, de me sentir moins seul et d’avancer plus vite. »

« Ce site m’a permise de trouver enfin une communauté avec qui échanger. J’y trouve de l’écoute, du respect, de l’entre-aide et cette bienveillance me fait du beaucoup de bien. »

« Un nouveau réseau social qui émerge, avec la volonté de réellement lier les gens entre eux, et de faire savoir aux atypiques qu’ils ne sont pas les seuls à l’être. »

 
Rejoignez la communauté
close-link
Partez à la découverte de la planète neurodiversité
Découvrir l'événement
Fermer