QI

  • Karl
    Participant
    • Sujets : 3
    • Réponses : 525
    @karl

    Bonjour 🙂

    @bauxite Cristalline :
    « Ben le jour ou je vais les passer, je suis mal lunée, pas en forme, fatiguée
    Y va dire quoi le test ce jour là ???
     »

    Il te donnera ton QI de ce jour-là. 🙂

    Belle journée,
    Karl

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois par Karl.
    avataravataravataravatar
    Olivier
    Participant
    • Sujets : 12
    • Réponses : 136
    @olivierleprof

    @barny et @bauxite : Si on s’est inscrit ici, c’est qu’on pense qu’on partage des caractéristiques communes. que ça vaut le coup de les partager. Et pour plusieurs d’entre nous, la raison « atypique » est qu’on a passé un test de QI ou qu’on s’est retrouvé dans ces caractéristiques en lisant un livre ou en regardant une vidéo. Certes, c’est se mettre dans une case, mais de la même manière que des pères divorcés ou des mères célibataires se rejoindraient sur un forum pour partager leurs expériences.
    Je répondais il y a quelques minutes à un message d’une membre qui regrettait de n’avoir découvert qu’à 55 ans cette particularité chez elle. Le fait de l’ignorer avait eu un impact négatif sur sa vie.
    Depuis que j’ai repéré chez moi ces caractéristiques il y a un an, je me suis beaucoup renseigné et ça m’apporte vraiment beaucoup. La lecture de ce forum m’apporte énormément aussi. Alors peut-être que je me mets dans une case. Le fait que j’aie beaucoup de caractéristiques communes avec beaucoup de gens ici ne signifie pas que je suis identique. J’ai mes propres particularités qui me rendent unique. Et beaucoup de mes amis ne sont pas haut potentiel. Mais je me sens bien ici à partager avec des personnes qui m’aident à mieux comprendre comment je fonctionne, et avec lesquelles j’ai des discussions passionnantes.


    @ankou
    je ne suis pas un expert mais je me suis beaucoup renseigné. Effectivement la classification de « l’échelle de Wechsler », sur laquelle est basé le test WAIS de QI, « classe » la population selon une courbe de gauss. 80% de la population environ aurait entre 80 et 120. 10% environ auraient plus que 120 et 10% environ auraient moins que 80. 5% auraient plus que 125 et 2% auraient plus que 130.
    Mais quelque part, ça ne fait pas une grande différence.
    Le ministère de l’éducation anglais, comme de nombreux psychologues à travers le monde, retiendraient le chiffre de 125 (donc 5% de la population) pour mettre en place une détection et un suivi. J’ai vu une vidéo à ce sujet mais impossible de retrouver la référence. Je parle donc de mémoire.
    Après, il existe d’autres type de test « officiels » par exemple aux USA qui ont une classification différente.


    @yisobel
    dans mes lectures (ou plutôt vidéos), j’entendais beaucoup de témoignages qui parlaient du fait que le test pouvait être faussé par l’état de forme, un trouble de l’attention ou un état dépressif, ou simplement le stress au moment du test. Il pourrait donc y avoir des variations. Mais ces « experts » disaient qu’il peut y avoir des « faux négatifs » (des personnes HP qui ne sont pas détectées car elles ne réussissent pas le test) mais pas de faux positifs (les questions sont faites de telle manière que tu ne peux pas réussir certaines parties du test par « chance » comme ça pourrait être le cas avec des QCM). Une personne qui aurait un QI de 130 dans des conditions favorables pourrait passer le test au mauvais moment et avoir un résultat de 100. Mais une personne qui a un QI de 100 ne pourrait pas passer le test et avoir, par « chance », un résultat de 130.

    Effectivement @barny, je pense que l’intérêt principal n’est pas se savoir qui a la plus grosse, pour reprendre l’expression que tu as cité. Mais le fait de savoir que tu fonctionnes différemment de la majorité de la population et que les personnes dont le cerveau fonctionne différemment de la majorité ont des caractéristiques communes permet précisément, pour reprendre de nouveau ta citation,  » d’apprendre à se connaître pour qui on est, s’accepter et apprendre petit à petit à s’intégrer dans la société ». Tout comme des personnes de grande taille ou de poids important pourraient avoir intérêt à échanger sur les conséquences que cette particularité a sur leur vie. Accessoirement, comme pour une très grande taille ou un poids très important, ce n’est pas forcément un avantage d’avoir « la plus grosse » puisque plus ton QI est élevé, plus tu seras différent de la majorité, et plus tu peux avoir des difficulté à échanger avec les gens qui t’entourent.

    avataravatar
    Thibaud
    Participant
    • Sujets : 5
    • Réponses : 437
    @ankou

    @barny : « Tout le monde ici ne parle que de tests, QI à tant, etc. » En même temps, plein de gens parlent de sujets qu’ils ne maîtrisent pas.
     » Finalement, c’est un peu comme se masturber devant un miroir. » Si les gens se branlaient plus il diraient certainement moins de conneries, que ce soit devant un miroir ou non.
    « – Tout le monde (ou presque) dit détester les « étiquettes »… et pourtant, il semble que tout le monde (ou presque) court après la sienne, comme si elle allait combler ses vides et ses manques… » Le principe de la construction de soi, tout ça…
    « Perso, j’ai passé un test qui s’appelle « la vie »… » Loin de moi l’idée de vouloir te gâcher la fin, mais tu vas louper le test. C’est ce qu’on appelle communément la mort…


    @yisobel
    : « les cases et les termes ça ne l’intéresse pas pour la définir, elle se connaît bien en-dehors de tout ça. » Comment peut-elle se connaître sans se définir ?

    @bauxite : « pffff…pfff…Pfff…pfff…pffffffffff » C’est moi ou tu te dégonfles ? XD
    « la science qui soit disant sait tout » Prouve-moi que la science se trompe, je suis impatient de voir ça.
    « et sait mieux que moi ce que je sens ou/et ce dont j’ai besoin… » Ah, tu viens de découvrir le marketing ! Alors, tes impressions ?


    @olivierleprof
    : Les écart-types pour le QI sont de 15, pas de 20. Pour ça qu’on met la barre à deux écart-types.

    « Mais quelque part, ça ne fait pas une grande différence. » Si tu as une chance sur 50 de te prendre 20 claques dans la tronche et que je te passe le ratio à une chance sur 20 et que je fais rouler les dés100 fois, tu vas sentir la différence, je peux t’en assurer.

    Je suis curieux de savoir de quels tests tu parles.

    « Le ministère de l’éducation anglais, comme de nombreux psychologues à travers le monde, retiendraient le chiffre de 125 » J’ai rien vu pour le ministère briton. Pour les « nombreux psychologues », le problème que cela provoque est que « pourquoi si l’on descend à 125, on ne descendrait pas plus bas ? » et aussi « sur quels critères se basent-ils pour accorder où non le diag à 125 ?

    Jean-Christophe
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 3
    @jc87

    Bonsoir a vous, je viens d’être accepté sur Atypikoo.
    Je trouvé votre sujet intéressant alors je me permet de donner mon avis.
    A la base les test de QI ont été conçu pour évaluer les niveaux intellectuelle de personne en difficulté et ou souffrant d’un handicap intellectuelles, il a pas été conçu pour les hauts QI ou pour mesuré l’intéligence. C’est un outils pour décelé des personnes différentes. Avoir un haut QI ne veux par dire que l’on est HP, surdouée ou zèbre mais peut-être juste haut QI. Un PN peux avoir un haut QI, tout comme un aspi pourtant c’est deux intelligences  tres différentes.
    La société et certaines élites ou detourné la nature de ce test pour faire un test d’inteligence et définir une norme intellectuelles. Cela permet de gonflé l’ego de certain qui ne supporte pas que d’autres soit arrivé au monde avec des aptitudes intéléctuel différentes qui ne peuvent pas s’apprendre. Il existe plusieurs type de test de Qi, pour prouvé au monde qu’ils sont les plus intéligent ils essayent différent test jusqu’à ce qu’ils trouvent le test qui leur donne le meilleur résultat. D’autre s’exerce et s’entraîne au test de QI dans le meme but.

    Le test de QI est un outil souvent fiables a condition qu’il soit bien utiliser et bien réalisé.

    avataravataravataravatar
    Timothée
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 92
    @timothee

    @jc87
    « Avoir un haut QI ne veux par dire que l’on est HP. »

    Si, c’est la définition : y’a plein de termes plus ou moins colorés selon la connotation que les gens veulent y mettre, mais au bout du compte ce dont on parle avec les mots hpi, hqi, zèbres, surdoués et autres exotismes comme surefficients, c’est ni plus ni moins que des gens dont le QI est de 130 ou plus (source : http://www.scilogs.fr/ramus-meninges/la-pseudoscience-des-surdoues/).

    Ce qui n’empêche pas les gens d’être plus ou moins efficaces pour réaliser diverses tâches faisant appel à leurs capacités cognitives, bien entendu.
    Après il faut garder en tête que le QI est une moyenne, et donc plutôt un bon indicateur de performance moyenne sur des compétences cognitives. Cela dit, oui, ça ne mesure pas tous les éléments dans lesquels l’intelligence peut s’exprimer, et ça n’en a pas la prétention.

    avataravataravataravatar
    Jean-Christophe
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 3
    @jc87

    @timothee
     »Ce dont on parle avec les mots hpi, hqi, zèbres, surdoués et autres exotismes comme surefficients, c’est ni plus ni moins que des gens dont le QI est de 130 ou plus » oui tout a fait un zèbres, surdoués et autres est quelqu’un qui a 130 de QI mais quelqu’un qui a 130 de QI n’est pas forcément un zèbres ou surdoués ou hp ou autre ( qui d’ailleurs sont des choses plus moin différentes ).
    Quelqu’un qui a 130 de QI est juste quelqu’un qui a des aptitudes intelectuel différentes de la majorité des gens, apres on défini cette différence par un terme comme hp hpi surdoué….. De la même façon pour les personnes qui on un faible QI.

    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 53
    • Réponses : 1540
    @

    Est-il possible d’avoir un QI de 129,99 ?

    avatar
    Pauline
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 9
    @sappy

    @bauxite

    « Ben le jour ou je vais les passer, je suis mal lunée, pas en forme, fatiguée
    Y va dire quoi le test ce jour là ??? »

    >>> T’inquiète, j’ai passé le test alors que j’avais pas dormi de la nuit, éclatée comme jamais, stressée aussi, shootée aux antidépresseurs car bourrée de tocs… Et pourtant j’ai dépassé la barre des 130. Aller, ma psy m’a avoué que j’aurais pu avoir 3/4 points de plus dans un meilleur jour. Mais en soit, le résultat du test varie très peu en fonction des états-d ‘âmes, de la forme etc.

    Bon après si t’es dans le coma, oui peut être que ça risque d’être compliqué. Mais j’imagine que ce n’est pas le cas !

    avataravataravatar
    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 2
    • Réponses : 29
    @

    Tout à fait, j’ ai passé celui de Mensa, encore bien beurré de la veille et c’est passé 🙂
    Je dis pas que j’aurai pas fait mieux en pleine forme, mais bon …. l’objectif était atteint

    Roland
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 35
    @chomojo

    @opinel28 bienvenue ici ! Le test de Mensa n’étant, à mon sens, PAS un test de QI et n’ayant a priori aucune valeur ailleurs que pour l’association, ton objectif était donc de … rentrer dans l’asso en ayant une gueule bois ? (chacun ses objectifs dans la vie, je ne juge pas ! ^^ ) En revanche, du coup, ça m’a l’air un peu hors-sujet vis à vis du QI, non ? … ;-P

    avataravatar
    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 2
    • Réponses : 29
    @

    @donchaton
    « Le test de Mensa n’étant, à mon sens, PAS un test de QI  » ton avis perso ne change strictement rien aux baisses cognitives, effectives ou non, dues a un stress physique ou psychologique chez des personnes différentes.

    « ton objectif était donc de … rentrer dans l’asso en ayant une gueule bois ?  » : que tu ne comprennes rien est une chose

    mais cela ne t autorise pas à être insultant

    avatar
    Thibaud
    Participant
    • Sujets : 5
    • Réponses : 437
    @ankou

    @jc87 : « A la base les test de QI ont été conçu pour évaluer les niveaux intellectuelle de personne en difficulté et ou souffrant d’un handicap intellectuelles, il a pas été conçu pour les hauts QI ou pour mesuré l’intéligence. » Oui et non.
    En effet pour la première partie, à la base on voulait éviter les « débiles » dans l’armée. Mais du coup, le test cherche à mesurer les capacités d’un individu par rapport à la représentation que l’on a de l’intelligence.
    « C’est un outils pour décelé des personnes différentes » La CIM ?
    « Avoir un haut QI ne veux par dire que l’on est HP, surdouée ou zèbre mais peut-être juste haut QI. Un PN peux avoir un haut QI, tout comme un aspi pourtant c’est deux intelligences tres différentes. » Jusqu’à preuve du contraire, les (M)PN n’existent pas. Et vu que c’est la psychanalyse qui est à l’origine du dossier, la chose n’est pas prête d’être prouvée… (La place de la psychanalyse est dans un musée ! AKA Carthago delenda est !)

    « La société et certaines élites ou detourné la nature de ce test pour faire un test d’inteligence et définir une norme intellectuelles. » Ya pas de norme intellectuelle, par contre il y a une répartition Normale de l’intelligence.

     » Il existe plusieurs type de test de Qi, pour prouvé au monde qu’ils sont les plus intéligent ils essayent différent test jusqu’à ce qu’ils trouvent le test qui leur donne le meilleur résultat. D’autre s’exerce et s’entraîne au test de QI dans le meme but. » Il existe trois tests de QI fiables et précis : Le WPPSY, le WISC et la WAIS. Le reste n’a pas de valeur.
    Et pour les entrainements, ils permettent de gagner, au max, 3 points, ce qui fait pas lourd.

    @asperger : Non


    @sappy
    : Tu sais, on a sur ce forum des gens qui parlent avec des créatures d’autres plans. Si ça se trouve, yen a qui surfent sur le net depuis leur cercueil… XD

    @donchaton : @opinel28 a raison ! Il ne faut pas être insultant. Il faut me laisser faire. 😉

    @opinel28 : Il n’empêche que le test de MENSA n’a pas de valeur diagnostique.

    avataravataravataravataravatar
    Dominique
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 25
    @filmmaker

    Et que pense tu @Ankou du test des matrices de Raven ?
    Je l’avais passé il y a une dizaine d’années, dans le cadre d’un séjour d’évaluation de bilan psychologique, suite à une dépression mélancolique, un mal-être existentiel, pour laquelle j’avais obtenu la validation d’une résidence d’observation comme pensionnaire, au département de psychiatrie adulte à l’hôpital de la Pitié Salpetriere à Paris , administré par la psychologue clinicienne du service, en plus des examens de routines propre à ce bilan d’anamnese, qui incluait également une imagerie à résonance magnétique nucléaire structurelle qui n’avait rien révélé de pertinent, pas plus que l’électroencéphalogramme informatisé sensé mesurer les trains d’onde à l’etat de veille exposé à une lampe stroboscopique, ou bien encore les divers tests passés en vrac pour évaluer mes éventuelles défaillances mnésiques , ou mon état de vigilance, de veille soutenue pendant la résolution de problèmes plus ou moins colorés à résoudre sur feuilles de papier…
    Apparemment j’avais répondu sans aucune faille, au test de Raven, en lui attribuant toutes les réponses attendues, ce qui invalidait complètement sa pertinence à mon égard.
    Je retiens cependant le commentaire rédigé par écrit de la neuropsychologue selon laquelle, de mémoire, j’avais une pensée analytique holistique , qui résolvait absolument tout et ses parties en même temps ?
    Holistique non sans blague ?
    Ah oui psychédélique alors ?
    Au final je n’etais plus vraiment déprimé, mon séjours était entièrement couvert par la sécurité sociale, sans aucune dépense pécuniaire de ma part, mais je n’avais pas appris grand chose au passage, au sujet de ma dépression tombée en désuétude, ou en obsolescence d’elle même, si j’ose ainsi conclure de moi-même le résultat ?

    Thibaud
    Participant
    • Sujets : 5
    • Réponses : 437
    @ankou

    @filmmaker : https://test-qi.org/matrices-progressives-de-raven
    « Bien que la conversion des percentiles en scores de QI soit possible, la pratique est déconseillée. Les scores des matrices progressives ne sont pas interchangeables avec ceux obtenus lors d’autres tests d’intelligence, chaque test d’intelligence ayant ses propres spécificités. »

    « Les matrices de Raven sont considérées comme plus équitables sur le plan culturel que l’échelle Wechsler pour mesurer l’intelligence. »

    Ces deux citations permettent de comprendre les limites de cette épreuve. Elle est fiable, précise, mais ne sert qu’à mesurer qu’une partie de l’intelligence. Elle se ne suffit donc pas à elle seule. Bien qu’elle puisse détecter plus rapidement des cas positifs, elle peut faire plein de faux négatifs pour la détection d’HP.

    avataravataravatar
    Dominique
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 25
    @filmmaker

    Merci @ankou pour ce lien descriptif.
    J’ai en effet reconnu en exemple le type d’item proposé par les matrices progressives avancées, j’y avais répondu en une demi heure il me semble.
    Les test colorés par ailleurs n’étaient pas des Matrices de Raven, mais mesuraient la qualité d’attention spécifique et sélective, dans un contexte brouillé par des artefacts attentionnels.
    Le plus simple par exemple était une mosaïque, suite de mots désignant différentes couleurs, mais dont l’impression endossait une couleur complémentaire ou différente de celle évoquée.
    Par exemple le mot « rouge » était écrit de couleur cyan, ou le mot bleu lui était inscrit en jaune.
    Il fallait alors lire à toute vitesse la suite des couleurs évoquées par les mots dans un premier temps , puis la suite des couleurs dont ils étaient revêtus, sans tenir compte de leur signification symbolique, qui ne devait pas interférer avec la réponse attendue.
    C’etait un test mnésique d’attention sélective assez amusant, je n’ai eu aucun mal à y répondre.

15 sujets de 16 à 30 (sur un total de 48)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Haut Potentiel et les relations

Haut Potentiel recherche relations…

A l’heure où la polémique s’installe, on ne saurait limiter le Haut Potentiel (HP) à un quotient intellectuel supérieur à 130. Sans pour autant faire du surdoué un cliché dont le fonctionnement le rendrait identique à un autre surdoué, certaines caractéristiques semblent tout de même relier ces atypiques…

Sortir de sa caverne

Comment sortir de sa caverne ?

En 2020, la situation sanitaire exceptionnelle, consécutive au coronavirus, a obligé plus de la moitié de la population mondiale à vivre confinée, dans une sorte de caverne, pour endiguer la pandémie. Est-ce-que l’allégorie de la Caverne de Platon, rédigée environ en -300 avant JC, peut nous donner un éclairage sur la situation actuelle ?

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

 

Rejoignez la communauté Atypikoo

Atypikoo est un réseau social bienveillant dédié aux neuroatypiques : Hypersensibles • Haut Potentiels Intellectuels (HPI) • Aspies.

Que ce soit pour des rencontres amicales, des rencontres amoureuses ou des rencontres professionnelles, Atypikoo vous permet d'échanger avec d'autres adultes atypiques dans toute la France et les pays francophones (Suisse, Belgique, Canada).
Inscription gratuite
close-link

« Ce site est indéniablement différent des autres et pour cause, il propose aux Zèbres, Hypers sensibles, Hypers Empathiques, HPI non détectés et autres êtres en douance ou surdouance de se retrouver, d’échanger et de partager voire de se remonter le moral. »

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

« J’ai trouvé sur Atypikoo des personnes partageant le même mode de fonctionnement et avec plus d’expérience que moi. Cela m’a permis de mieux me comprendre, de me sentir moins seul et d’avancer plus vite. »

« Ce site m’a permise de trouver enfin une communauté avec qui échanger. J’y trouve de l’écoute, du respect, de l’entre-aide et cette bienveillance me fait du beaucoup de bien. »

« Un nouveau réseau social qui émerge, avec la volonté de réellement lier les gens entre eux, et de faire savoir aux atypiques qu’ils ne sont pas les seuls à l’être. »

 
Rejoignez la communauté
close-link
Partez à la découverte de la planète neurodiversité
Découvrir l'événement
Fermer