Quelqu’un pour discuter physique quantique?

Atypikoo : le réseau social des neuroatypiques Forums Discussions générales Quelqu’un pour discuter physique quantique?

  • Ce sujet contient 62 réponses, 15 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Laurent, le il y a 2 semaines.
  • Laurent
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 39
    @loran-itchi

    @mahaq
    Bonsoir,

    Sauf erreur de ma part, quelle que soit leur énergie, un électron et un positron s’annihilent quand ils se rencontrent puisque ce sont des antiparticules (charges opposées).

    Les antiparticules disparaissent et/ou apparaissent par paires de manière brève mais peut-être répétée dans ce que l’on appelle les fluctuations du vide quantique d’après ce que j’ai cru comprendre de mes lectures.

    Bonne continuation,
    Loran

    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 0
    • Réponses : 7
    @

    @loran-itchi
    Bonjour,

    D’accord, merci pour les informations ! ^^

    Et désolé pour tout le monde d’avoir polluer la conversation avec mes questions un peu bêtes et d’avoir monopolisé, désolé :/

    Merci en tout cas !

    Bonne journée

    Laurent
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 39
    @loran-itchi

    @
    Bonsoir,

    Pas de problème. Dans mes cours, j’indique aux étudiants qu’il ne faut pas hésiter à poser une question même si on la trouve bête car, très souvent, ces questions sont celles que d’autres n’osent pas poser et elles correspondent à des choses difficiles en pratique.

    Mais, ceci étant, s’assurer qu’on a quelques bases solides me semble aussi constituer une bonne idée.

    Maintenant, beaucoup de textes en français ne sont pas toujours très pédagogiques et certains sont tellement durs à appréhender que l’on peut se demander s’ils n’ont pas été écrits pour décourager les nouveaux venus, les étudiants débutants. Je me demande si ce n’est pas une spécificité française avec même certains ouvrages qui se basent sur les notations et le vocabulaire le plus ésotérique possible. En tout cas, j’en ai eu un paquet dans les mains pour tout ce qui touchait à la mécanique.

    D’ailleurs en dernière année d’école d’ingénieur (très centrée sur la mécanique puisque Arts et Métiers), j’avais atterri dans l’option « mécanique des structures » dont je devais avoir de l’ordre de 10 cours de mécanique différents pendant le premier semestre avec 11 enseignants différents car un cours important était dispensé par deux enseignants différents. Du coup combien pensez-vous que j’avais de jeux de notations différents pour des grandeurs qui se recoupaient ? … 11 jeux différents ! A croire que chacun de ces enseignants s’était donné le mot pour nous compliquer la tache car cela n’aidait pas à faire des rapprochements sur les parties qui se recouvraient un peu.

    C’est pour ça que je m’appuie plus volontiers sur des ouvrages américains car ils ne sont pas aussi inaccessibles. Par contre, il faut faire attention car certains ouvrages ne vont pas très ou suffisamment loin (ouvrages « undergraduate » en général) ou recèlent un saut très sensible entre le début du livre et la fin, quand d’autres sont d’entrée de jeu plus violents dans l’exposé (ouvrages « graduate »). On trouve aussi beaucoup de choses sous formes de vidéos en ligne mais il convient vraiment de prendre son temps pour faire son marché.

    Une alternative en français correspond aux cours de physique en ligne proposés par des professeurs en classe préparatoire aux grandes écoles, mais, avec la réforme du bac scientifique complétée avec les millésimes 2013 à 2020 (réforme due à …. M. Blanquer ! quand il était dans l’ombre d’autres ministres sous l’ère Sarkozy), il manque pas mal de choses pour aller vraiment loin. La nouvelle réforme Blanquer pourrait avoir rétabli pas mal de choses, qui avaient disparu entre 2013 et 2020, d’après ce que j’ai entre-aperçu en survolant les programmes en mathématiques et en physique. Mais, il faudra attendre encore au moins 2 années pour que les cours des classes préparatoires soient modifiés et, probablement, remusclés. Sauf si les conséquences des confinements retardent un peu cette re-musculation le temps que sortent des néo bacheliers qui n’auront pas eu à souffrir du confinement dans leur scolarité au lycée.

    Il est donc possible de trouver des informations pour se constituer une base solide, en commençant par la physique classique, ce qui me parait une bonne précaution avant de se lancer dans des disciplines où les phénomènes quantiques ou relativistes sont monnaie courante. Ou alors on risque peut-être d’expérimenter la référence à l’expression « se lancer à corps perdu » ???

    Est-ce que d’autres ont eu des expériences similaires avec les textes en physique en français ou est-ce propre aux disciplines traitant de la mécanique sous beaucoup de ses formes (l’acoustique en est une, peut-être beaucoup plus que les acousticiens ne le pensent d’ailleurs !) ? J’aimerais beaucoup avoir quelques retours sur cette question pour savoir si ce constat s’applique à d’autres branches de la physique (les mathématiques sont pour moi vraiment à part car elles nécessitent une telle rigueur que l’on peut accepter qu’il faille un vocabulaire très précis mais, du coup, d’autant plus ésotérique pour les non-mathématiciens, physiciens compris d’ailleurs !).

    Bonne soirée,
    Loran

3 sujets de 61 à 63 (sur un total de 63)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

 

Rejoignez la communauté Atypikoo

Atypikoo est un réseau social bienveillant dédié aux neuroatypiques : Hypersensibles • Haut Potentiels Intellectuels (HPI) • Aspies.

Que ce soit pour des rencontres amicales, des rencontres amoureuses ou des rencontres professionnelles, Atypikoo vous permet d'échanger avec d'autres adultes atypiques dans toute la France et les pays francophones (Suisse, Belgique, Canada).
Inscription gratuite
close-link

« Ce site est indéniablement différent des autres et pour cause, il propose aux Zèbres, Hypers sensibles, Hypers Empathiques, HPI non détectés et autres êtres en douance ou surdouance de se retrouver, d’échanger et de partager voire de se remonter le moral. »

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

« J’ai trouvé sur Atypikoo des personnes partageant le même mode de fonctionnement et avec plus d’expérience que moi. Cela m’a permis de mieux me comprendre, de me sentir moins seul et d’avancer plus vite. »

« Ce site m’a permise de trouver enfin une communauté avec qui échanger. J’y trouve de l’écoute, du respect, de l’entre-aide et cette bienveillance me fait du beaucoup de bien. »

« Un nouveau réseau social qui émerge, avec la volonté de réellement lier les gens entre eux, et de faire savoir aux atypiques qu’ils ne sont pas les seuls à l’être. »

 
Rejoignez la communauté
close-link