Qu’est-ce qui vous a rendu heureux aujourd’hui ? #Gratitude

Atypikoo : le réseau social des neuroatypiques Forums Discussions générales Qu’est-ce qui vous a rendu heureux aujourd’hui ? #Gratitude

  • David
    Participant
    • Sujets : 4
    • Réponses : 156
    @api86

    ce qui m’a plu aujourd’hui: le vent a viré au Sud nous amenant un grand nombre de migrantes… Un nuage d’hirondelles au dessus de l’eau de la Vienne.
    Trop contant de se laisser envahir chaque printemps.

    Portez vous bien en maintenant la banane même masquée.

    avataravatar
    Fabiana
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 9
    @fafleur

    Gratitude d’avoir un toit et tout le nécessaire vital, gratitude pour ma richesse intérieure (toutes le capacités que la vie m’a offerte), gratitude à la vie pour me guider et m’ouvrir les portes pour mon évolution et m’entourer enfin de personnes bien plus saines. Gratitude pour la personne que je suis devenue. Merci à la vie!

    avataravataravatar
    Vincent
    Participant
    • Sujets : 5
    • Réponses : 38
    @yusonara

    Voir la nature s’éveillé au printemps …

    avataravatar
    Axelle
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 5
    @axelle

    En me réveillant ce matin, j’ai eu le bonheur de voir que mes semis de tomates étaient sortis de terre. Passer d’une petite graine à un plant qui grandit si vite ; cela me fascine autant que cela me rend joyeuse. Cela me rappelle à quel point la Nature est merveilleuse, même dans ces petits godets de terre

    avataravataravataravataravataravatar
    Romarin
    Participant
    • Sujets : 54
    • Réponses : 1163
    @romarin

    Un 🦉 article sur nos amis félins 🐈‍⬛
    1,2,3… c’est posté:
    Le chat médecin

    Chère lectrice, cher lecteur,

    Charlotte a d’abord perdu son mari, « parti voir ailleurs », puis un emploi valorisant, et enfin sa santé.

    Ayant perdu le sommeil et l’appétit, elle fait l’erreur d’aller consulter un psychiatre, qui croit détecter en elle des troubles bipolaires. C’est parti pour un « rallye médical » : un médicament pour l’humeur, un autre contre l’anxiété, un autre pour le sommeil. Résultat : plus cinq kilos, des migraines, des nausées, un épuisement permanent.

    Les médecins y voient les effets du stress, et renforcent le traitement. Puis un jour, suite à une émission de télé, elle ressent le besoin de la compagnie d’un chat.

    Elle commence à nettoyer son appartement, une grande première depuis des mois…

    Sa première visite dans un refuge est la bonne. Elle revient avec un gros rouquin de trois ans, laissé pour compte pour cause de départ à l’étranger.

    « À peine arrivé, il a sauté sur le lit et s’est mis à ronronner en bavant. C’était le début d’une nouvelle vie, avec quelqu’un avec qui partager caresses, regards, instants de discussion, et des nuits, des vraies nuits entières de vrai repos bercé par son ronronnement et le pétrissage de ses papattes… ».

    À partir de ce moment, Charlotte peut diminuer les doses de ses médicaments, elle émerge la journée, et sa vie sociale prend un nouveau tour. Jusqu’à ce nouvel emploi qui signe sa guérison.

    Le chat, coach mental

    Le chat peut devenir notre coach mental. Il nous endurcit avec douceur…

    Le chat est entré dans les foyers en tant que protecteur des greniers à grain, pour lutter contre les rongeurs, lors des débuts de la culture des céréales. C’est donc dans le Croissant fertile, puis en Egypte et dans tout le bassin méditerranéen, que le chat fut d’abord domestiqué.

    Pour les navigateurs, la présence d’un chat dans leur vaisseau les protégeait contre les rats : c’était une assurance contre les épidémies. Ce rôle sanitaire a définitivement intégré les chats dans nos maisons, après les grandes épidémies de peste (années 1300).

    Mais cette explication purement utilitaire n’est pas suffisante : d’une part, bien d’autres animaux (chiens ratiers, furets) peuvent chasser les rongeurs ; d’autre part, le chat est devenu l’ami de l’homme, jusqu’à l’accompagner hors problèmes domestiques.

    Aujourd’hui, il n’a plus aucun rôle de gardiennage, mais il connaît un succès sans précédent : alors que le nombre de chiens diminue chaque année, le nombre de chats a augmenté de 20 % en 5 ans. Ils sont plus de 10 millions en France !

    Le chat, pour remplacer le bébé ?

    Selon le vétérinaire comportementaliste Joël Dehasse, le chat, même adulte, constituerait un substitut de bébé pour l’homme. Il en a le poids, les bruits, la douceur, la chaleur, le goût des caresses. Et l’homme doit lui prodiguer des soins un peu comme à un bébé.

    Il nous apprend à communiquer

    À noter que le miaulement du chat est réservé à l’homme. Les chats ne miaulent pas entre eux. Bien que son registre d’expression soit assez limité, l’homme apprend rapidement à faire la différence entre le « mmr » jovial de salut ou de remerciement, le « mraou » qui quémande une caresse ou son repas, le « mmrraouu » nettement plus insistant, ou la plainte « miieeou » plus ou moins rauque selon l’intensité de l’émotion.

    Par ses mimiques du visage et ses postures, il réclame des réponses, il engage le dialogue, et il oblige déjà à comprendre le parler du chat.

    Il fait intervenir ses oreilles (dressées, rabattues en arrière ou écartées), ses yeux (écartement des paupières, tension des pupilles), ses postures de jeu, de méfiance, de séduction ou d’impatience.

    Il développe ainsi une communication globale avec l’homme, d’autant mieux comprise que le maître est disponible et attentif. Certains maîtres engagent ainsi une véritable discussion, en parlant à leur chat sur un rythme qui devient musical et des intonations qui vont du plus grave au plus aigu. Quand on dit : « Ouuuuh, le gentil minet, on lui a acheté une bouaaaate d’un nouveau patééééé au thon, comme il va se régaleeeeer ! »

    On sait l’influence des comptines, à la fois sur le bébé qui écoute, les yeux fixés sur sa maman, en essayant de saisir un sens qui vient peu à peu, et sur sa mère, pour qui ces instants de partage musicaux apportent plaisir et sérénité.

    Le chat crée un lien entre les personnes

    Il n’y a pas que les personnes solitaires qui parlent à leur chat. Ces conversations sont bénéfiques pour tous ceux qui s’y adonnent. Dans une salle d’attente de vétérinaire, c’est un festival d’exclamations et de compliments échangés entre clients.

    Bien entendu, le chat fait jouer. Et comme dans les jeux des enfants, c’est une manière d’apprendre à vivre avec les autres. C’est au cours de jeux avec sa mère que le chaton apprend à contrôler l’intensité de la morsure, voire à l’inhiber complètement, et à rétracter ses griffes. Sinon, gare à la réaction maternelle, qui consiste à plaquer au sol le chaton indocile et à le mordiller lentement jusqu’à ce qu’il cesse tout mouvement.

    Le chat nous lèche, il nous caresse…

    Le chat recherche en permanence le contact en douceur, avec des surfaces un peu rugueuses (tronc, moquette, bas de meubles), avec ses congénères, et bien sûr avec l’homme. Ce qui tombe bien car l’homme est lui aussi à la recherche de contacts rassérénants.

    Mais dans la société humaine, les contacts physiques sont très régulés car ils ont une connotation sexuelle. Ils ne s’effectuent que selon des rituels (danse, bisou familial, accolades viriles des sportifs…) très codifiés. Seuls les enfants en bas âge et nos compagnons domestiques sont tolérés de câlins « gratuits ».

    Le chat nous permet ainsi des gestes d’affection, des élans de tendresse, qui nous sont interdits par ailleurs. Les caresses du chat à l’homme se font par léchage ou par frottage de tout son corps. N’oublions pas ce pétrissage régulier, toutes griffes rentrées, généralement accompagnées d’un ronronnement en douceur…

    Nuits câlines…

    Le chat est quasiment le seul animal accepté dans le lit de l’homme. Parce qu’il est propre, sans odeur. Parce qu’il se laisse caresser. Parce que son pelage est chaud. Et bien sûr parce que son ronronnement nous apaise et nous endort. Le chat installé, le maître du lit n’ose plus bouger, de peur de le chasser.

    Les vibrations perçues par nos récepteurs cutanés (corpuscules de Pacini) font secréter des endorphines d’action très courte (quelques minutes) mais puissantes.

    Au total, un nuage de molécules calmantes, mêlé de pulsions émotives apaisées. L’écoute du ronronnement est une véritable thérapie, dont l’effet rivalise avec bien des antidépresseurs et des somnifères !

    À votre santé !

    Le meilleur est que c’est une histoire vraie.
    Comme les erreurs de diagnostics: ben oui, les p’tits loups, y a pas que les pn qui sont , paraît-il, à la mode , comme le bœuf ou bien les tripes de Caen 😂…
    Donc y a aussi:
    Bipolaire
    Borderline
    Schizophrène
    Chez les HP de tous poils, comme dans les cas de mémoire traumatique ( autre débat)…
    Tout « chat » , tout chat , tout chat
    Hi hi hi
    Bon dimanche.
    Je pars en séance de rrrronrrrontherapie
    🥰RRRRRRRR

    avataravatar
    Sono
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 273
    @sono

    @fafleur) Exactement chère Fabiana, parfaitement exact !!! (au sujet de ton partage qui commence avec « Gratitude d’avoir un toit et »
    C’est ce que je partage depuis 2007 via 2 textes : http://livingtantra.be/YANG/texts.html#POPULATION et http://livingtantra.be/YANG/texts.html#POPULATION2
    Merci à toi de me rappeler de partager ces 2 beaux textes [d’auteur(s) inonnu(s)]

    avatar
    Armelle
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 15
    @armelle

    @romarin Je vois qu’on est abonné au même réseau. Ce cher Jean-Marc, même si je ne suis pas toujours en phase, c’est quelqu’un de bien 😌

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 23 heures et 56 minutes par Armelle.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 23 heures et 55 minutes par Armelle.
    avatar
    Sono
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 273
    @sono

    (@romarin) Cher Romarin,
    J’espère que t’as bien pu profiter de ta séance de ronronnements.

    Quelques remarques en espérant que, comme moi, cela t’aide à progresser. à GRANDIR, à évoluer 🙂

    • Ton partage est une reprise d’un texte figurant sur le net. Ne convient-il donc pas de citer la source, LE URL ? = http://thezandescorbieres.com/chatserrants.htm
    • Il s’agit de 7 sujets fort différents ; là aussi, l’indication du titre ; par exemple en le mettant EN MAJUSCULES aiderai tout lectrice/lecteur surtout pour des personnes lambda tel que je peux l’être quand je tombe (BADABOUM) sur une topique que je ne connais pas bien.
    • Mettre à la fin « Le meilleur est que c’est une histoire vraie » n’a pas de sens après avoir énumérer des faits réel, vérifiable et ±scientifiques.
    >> Il n’y a que la première partie qui est une histoire (vraie ou fausse). Merci donc de rassembler les pommes dans le bac à fruits et mettre ta brosse à dent à la salle de bain.
    • Tu oublie l’essentiel : les sons qu’un chat peut faire, pourrait nous servir d’exemple à nous, pauvres humains, qui ont oublier la puissance (guérissante et inspirante) des bruits… dans notre QUOTIDIEN !
    >>1/3>> Je le sais d’autant mieux que je le pratique naturellement. En aimant, en mangeant, en ayant du plaisir (pour ne nommer que les 3 plus importants).
    >>2/3>> Et bien sûr aussi dans mes ateliers (cf. http://www.livingtantra.be/YIN/LsEXPANSION.html).
    >>3/3>> Les étirements. Cher Romarin, comment as-tu pu oublier cela ?!?? (et tous ceux qui écrivent sur les chats)
    >>4/4>> Les étirement à la manière du chat constitue LA PLUS grande leçon qu’il nous apporte ; cf. fin du paragraphe http://www.livingtantra.be/YIN/experiences.html#MATIN

    De tout cœur j’espère t’avoir apporter un plus… ou avoir planté une petite graine qui germera un jour.

    D’ailleurs question graine : répéter que tu serais « bipolaire » et autre étiquettes néfastes, ne fait que RENFORCER cette croyance (et la manifestation crée par notre cerveau qui — en partie — ne fait qu’agir selon nos convictions). EN BREF : arrête de croire que t’es limité à cela et porte plutôt ton attention sur tes capacités et qualités.

    OK, temps que j’arrête? J’enlève ma casquette de prof moralisant 🙂

    So
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 234
    @so-zebre

    Bonjour @sono,
    et bien voilà, j’ai eu mon sourire de la journée en achevant ton topic : « OK, temps que j’arrête? J’enlève ma casquette de prof moralisant 🙂 »
    Merci So…no, ça fait du bien de sourire ! C’est tout pour aujourd’hui sur ce post.

    avatar
    Romarin
    Participant
    • Sujets : 54
    • Réponses : 1163
    @romarin

    Cher @sono,
    M’enfin , Sono, si j’avais dit ce que tu dis, que te resterait-il à dire? À faire?
    Et sans ta casquette, que deviendrais-tu ?
    🤣🤣🤣
    Question: où as-tu vu que je disais que j’étais bipolaire ou autre, svp?
    C’est la fumette du dimanche après-midi? Hi hi hi ( pour la rime)
    Je mentionne simplement la kyrielle d’erreurs diagnostiques récurrentes concernant les diagnostics que les psys octroient généreusement aux hp, entre autres. Et assez souvent aux femmes un peu tristounettes pour de bonnes raisons.
    Professionnellement, je suis apte à en juger.
    Sinon, je ne le mentionnerais pas.
    Évidemment.
    Jette un œil sur les témoignages. Tu vas découvrir plein de choses que manifestement tu ignores… 🤩
    D’autre part, je vais te demander , svp, de bien vouloir cesser ce type de commentaire me concernant.
    J’estime que c’est gratuit et que cela ne me concerne pas.
    Ce forum concerne ce qui nous a rendu heureux aujourd’hui. C’est clair, s’pas?
    Donc je partage ce qui m’a rendue heureuse aujourd’hui. Point.
    Et si ma façon de le faire ne te convient pas, sois en paix, je m’en contrefiche éperdument.
    Svp. Merci.
    Svp…façon de parler. Et même si cela ne te plaît pas, d’ailleurs.
    Je ne me souviens pas t’avoir autorisé à te permettre de me dire ce que je suis censée écrire ni comment le faire.
    Si besoin, j’ai mes sources et, en cas de panne , je me doute bien que tu seras ravi de me donner des leçons de vie, voir de survie.
    😉🐈‍⬛🎶
    Et je m’en tiens là.

    avatar
    Fabiana
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 9
    @fafleur

    J ai fait la rencontre téléphonique avec deux membres de ce site . Ce fût bien agréable. Donc, gratitude à la vie😊

    Françoise
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 12
    @soaze

    Bouquiner, mettre les mains dans la terre, rêvasser et savourer des moments sympas avec mes deux filles et mon clown de chat..

    Sono
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 273
    @sono

    (que privé à @romarin qui n’aime pas les MP, comme ça d’autres ne font pas la même erreur que moi) Chère Romarin,
    je te demande pardon, même si c’est impardonnable !
J’aurai du vérifier (via ton profil que t’es une femme)
    >>> MEA CULPA, MEA MAXIMA CULPA <<<
    Flagelle-moi, jette moi dans les oubliettes, envoie moi un (mauvais) sort, ainsi que l’armée du salut, les témoins de Jéhovah et l’Esbollah tout entier en ne pas oubliant les terroristes ainsi que ce vilain COVID-19.
    OK, je blague car
petit a) je sais bien que tu es une belle personne
petit b) j’aurai pu opter pour : « MAIS c’est de ta faute bien sûr, fallait mettre une photo plutôt qu’un chat » Sur quoi mon mental réponds immédiatement, Oui MAIS [*] un chat est féminin, il représente la féminité dans quasi toutes les cultures ! »
Comme quoi je ferai mieux de fermer ma grand gueule.
[*] d’hab. je n’utilise pas le « MAIS » car trop souvent il détruit, dans notre subconscient, ce qui précède.
    J’ose quand même te proposer une maigre récompense (vu que la mal est fait et que je ne peux pas y remédier d’une façon équitable).
    Comme t’aimes rire je te dévoile une page avec pas moins de 279 blagues.
OK, ça m’étonnerai qu’elles te plaisent toutes, mais vu leur diversité il y en aura PLIEN que tu aimeras, j’en mets ma main eu feu. (¿¡ tu parie ?!)
    http://livingtantra.be/YANG/humor.html
    Douce bise, là où je t’ai blessé.
    Sono (qui nomme Romarin, Romarine dans sa tête pour ne plus oublier)

    Romarin
    Participant
    • Sujets : 54
    • Réponses : 1163
    @romarin

    Post 85497

    @sono

    Bonjour ,
    Relis mon post 85316,
    Ton post 85389 en commentaire,
    Et ma réponse post 85430.
    Le fait est que je te signale que tu me fais dire ce que je n’ai pas dit.
    À aucun moment je ne m’intéresse à l’éventualité que tu me penses homme ou femme.
    Ce forum sur ce qui nous a rendu heureux est bien sympathique.
    Donc, afin de préserver son essence apaisante, je t’informe que je ne répondrai plus à tes commentaires, en inadéquation, comme d’habitude, avec le contenu de mes posts.
    Au point que tu as éprouvé chaque fois le besoin de t’excuser.
    Là, tu persistes et signes dans ta lecture toute personnelle et imaginaire( pour ne pas dire délirante😂😂😂).
    Merci de m’oublier.
    Ce sera ta B.A du jour 😂🤣😉
    p.s: l’Armee du salut n’est pas une organisation malfaisante😂
    Mais un organisme 🌞caritatif!
    Hi hi hi

    Cathy
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 2
    @cathybou

    Tricoter sur un banc, dans la douce lumière d’une clairière, bercée par le chant des oiseaux 🌿🧶🌸🧶🌼

15 sujets de 256 à 270 (sur un total de 271)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

 

Rejoignez la communauté Atypikoo

Atypikoo est un réseau social bienveillant dédié aux neuroatypiques : Hypersensibles • Haut Potentiels Intellectuels (HPI) • Aspies.

Que ce soit pour des rencontres amicales, des rencontres amoureuses ou des rencontres professionnelles, Atypikoo vous permet d'échanger avec d'autres adultes atypiques dans toute la France et les pays francophones (Suisse, Belgique, Canada).
Inscription gratuite
close-link

« Ce site est indéniablement différent des autres et pour cause, il propose aux Zèbres, Hypers sensibles, Hypers Empathiques, HPI non détectés et autres êtres en douance ou surdouance de se retrouver, d’échanger et de partager voire de se remonter le moral. »

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

« J’ai trouvé sur Atypikoo des personnes partageant le même mode de fonctionnement et avec plus d’expérience que moi. Cela m’a permis de mieux me comprendre, de me sentir moins seul et d’avancer plus vite. »

« Ce site m’a permise de trouver enfin une communauté avec qui échanger. J’y trouve de l’écoute, du respect, de l’entre-aide et cette bienveillance me fait du beaucoup de bien. »

« Un nouveau réseau social qui émerge, avec la volonté de réellement lier les gens entre eux, et de faire savoir aux atypiques qu’ils ne sont pas les seuls à l’être. »

 
Rejoignez la communauté
close-link