syrenia Super Atypiker ♡
14 oct. 2021 à 14:32
Récemment ma grand-mère a eu un souci de santé. Je me suis rendue compte que je n'en avais rien à faire, et je m'en suis sentie bizarre.
Pourtant c'est une personne que j'aime bien, mais sans plus. J'ai toujours eu du mal à l'apprécier vraiment, et de plus en plus de mal à supporter ses soucis de santé (normal puisqu'elle perd de plus en plus sa mémoire et ses repères). Je ne la vois pas souvent, environ 2-3 fois par an. Donc le calcul a été simple : ce n'est pas quelqu'un qui me manquerait si elle rendait l'âme car je ne la vois pas suffisamment souvent pour ressentir un manque ni ne l'apprécie assez pour, pour moi la mort fait partie de la vie donc ça ne me choque pas... Je l'aime bien, mais voilà, je m'en fiche, ça ne m'atteint pas.

Alors pourquoi est-ce que je m'en sens bizarre, telle un monstre sans cœur ? Sans doute parce que c'est mal vu j'imagine.

Parce que c'est ma grand-mère, on me demande et s'attend à ce que je l'aime. Et c'est ça qui est bizarre finalement je trouve :
Pourquoi est-ce si mal vu que l'on n'apprécie pas ou pas trop un membre de sa famille, surtout si c'est un aîné ? Parce qu'il est plus âgé et que ça devrait imposer une sorte de respect et d'amour ? Parce qu'il fait partie de ce qui nous a donné vie ? Parce qu'il nous a donné de l'amour et qu'on se doit d'en faire autant ? Quoi encore ? Pourquoi faudrait-il se sentir obligé d'aimer ? Pourquoi nous l'enjoint-on, que ce soit formulé ou sous-entendu ?
Je peux comprendre pour le respect, ou plutôt la reconnaissance par rapport à notre venue au monde, l'amour et la sécurité apportés. Mais je ne comprends pas que l'on puisse nous imposer (que ce soit formulé ou sous-entendu) un sentiment qui n'appartient qu'à soi, qui ne vient que de soi, surtout celui d'amour. Je trouve cela assez inepte et malsain. Et j'ai l'impression que c'est pourtant assez ancré dans notre société, ce qui me bouleverse d'autant plus face à l'idée des potentielles répercussions...

Je vous invite donc à débattre de ces questions sur notre société. J'ai donné mon témoignage pour une potentielle meilleure compréhension, lequel n'est pas obligatoirement représentatif de toutes les possibilités de sentiments d'obligation d'amour, ni des injonctions de notre société à aimer.
Si vous souhaitez apporter vos témoignages, c'est également bienvenu.
Vous devez être membre pour commenter ce post