angel-in
17 sept. 2021 à 15:13
J’imagine être au bon endroit pour développer une conception de la sexualité et voir si cela vous parle également. J’aime le sexe mais s’il n’est associé à la conscience, aucun intérêt. J’ai besoin d’une attirance physique et psychique pour faire l’amour. Je ne sais plus me contenter du niveau animal même si j’avoue qu’il est la pulsion de départ, j’ai besoin de sublimer cette énergie primordiale, cette force de vie qui donne la vie et de la faire monter pour alimenter tous mes centres énergétiques (je perçois les énergies comme d’autres sont synesthetes)

J’ai besoin d’une complicité psychique, d’une connivence pour avoir envie de partager mes énergies avec l’autre (la relation est un partage d’énergie, que je pourrais développer si cela vous dit) Est-ce que l’asexualité que vous vivez (ou à défaut l’abstinence…) est une conséquence du manque d’intérêt de vivre une sexualité au niveau animal, telle qu’elle est pratiquée dans nos sociétés ?? Ne la pratiquez-vous pas car elle ne vous procure aucun plaisir ?? Aucun épanouissement ?

J’aspire à une transcendance, que j’ai vécu avec un asperger, un état de grâce et de communion au sens réel du terme (unir ensemble) ou deux polarités se réunissent pour n’en former qu’une, celle dont nous provenons. Rien de religieux dans mes propos (la religion à fait beaucoup de mal à ce sujet ; la femme c’est sale alors prenons les petits garçons…) mais une quête de l’absolu, de la rencontre avec quelque chose de plus grand, qui nous dépasse. Quelque chose qui pourrait se rapprocher de l’orgasme cosmique.

J’adorerai pouvoir développer et étayer ma thèse mais je ne rencontre que des hommes dominés par leur libido, qui n’ont pas cette maitrise et ce plaisir de donner du plaisir qui sont uniquement dans la performance et l’évacuation de la pression physique. Une sensation de gâchis évidement. L’idée n’est pas de refouler cette pulsion animale mais de la sublimer. Ainsi l’homme sait séparer l’orgasme de l’éjaculation, devient donc multi-orgasmique et libère la femme de la dominante contraception hormo-mal.
Chargement...
Vous devez être membre pour commenter ce post