Sexualité

Atypikoo Forums Discussions générales Sexualité

  • remi
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 51
    • 50 messages atypiques Icon
    @emerach2

    @jean-paul-paul : je suis d’accord et je bois très peu dans les repas aussi parce que sinon je mange pas assez et j’ai faim trop vite. Mais dans mon exemple : on met toujours un verre quand on met la table donc l’idée derrière c’est que tout le monde pense qu’on doit nécessairement avoir soif.

    avataravatar
    ClotHilde
    Participant
    • Sujets : 10
    • Réponses : 567
    • 50 messages atypiques Icon
    • 100 messages atypiques Icon
    • 10 sujets atypiques Icon
    • 250 messages atypiques Icon
    • 500 messages atypiques Icon
    @cloavril

    @lor21

    « Intéressant certains l’abordent direct témoignage, d’autres en mode conseil de l’extérieur, d’autres parlent d’une façon général du thème lui même »

    C’est chouette hein ? Y’en a pour tous les goûts.

    avataravatar
    Karl
    Participant
    • Sujets : 3
    • Réponses : 308
    • 50 messages atypiques Icon
    • 100 messages atypiques Icon
    • 250 messages atypiques Icon
    @karl

    @jean-paul-paul
    Tu oses tout, à oui ? Tu devrais utiliser cette capacité partout, même avec ta partenaire ! :p Pas de jugement là dessus, mais justement si t’es un gars cramé autant faire le truc jusqu’au bout en mode kamikaze.


    @ericsingulier

    En général j’ai du mal à te suivre et quand j’y arrive je suis en désaccord, mais cette fois pas du tout. J’ai tout bien compris.
    « La sexualité et l’amour sont donc deux sphères différentes »
    Je n’arrive moi-même pas à dissocier les deux aspects, mais je comprends que certains le fassent et que cela leur soit positif.


    @emerach2

    Salut Rémi,
    Merci de ta participation ! Mais elle soulève plein de questions dans ma tête ! Bon, ne te forces surtout pas à répondre car ca va surement être très intime…
    « je ne ressens rien pendant l’acte sexuel »
    Sais-tu pourquoi ? Vu de mon fauteuil, ça sent le traumatisme, ou une éducation super dure…je sais pas trop.


    @lor21

    Merci pour le compliment. Et merci pour l’article que tu as cité dans ton premier message, je l’ai enfin lu, et trouvé intéressant.
    « Tu comprends donc aussi ce que je dis de orientation sexuelle, perso , je ne rentre plus dans aucune case et c’est dès fois un peu lourdingue. »
    Est-ce un problème pour trouver des ressources sur le sujet, ou juste car tu te sens unique et seul ? Car au final ton orientation, c’est juste un truc vers lequel on tend vaguement pis voila…: ) Elle n’a que l’importance que tu lui accordes. T’as cas dire « LorSexuel » pis voila 😀 Enfin, ce n’est que mon avis.

    «  je ne crois pas beaucoup à la bienveillance virtuelle je la trouve très contextuelle et pas du tout désintéressée…Et l’hypocrisie m’ayant semblé bien courue dans cet univers… »
    Je suis assez parano aussi, mais parfois l’ouverture peut créer de belles choses.


    @gee
    C’est super beau ce que tu dis sur l’alchimie entre deux êtes. Ca donne envie.

    @all
    Je vais parler de nouveau de l’aspect que nous avons évoqué plus haut sur la communication, qui pour moi est essentiel.
    Personnellement je suis extrêmement curieux, dans tous les aspects de ma vie, donc j’aime tester de nouvelles choses. Et je pense que ça passe forcément par la communication. Que ce soit pour évoquer un acte sexuel sans pénétration, ou pour dégager le terrain à de nouvelles pratiques, je vois mal comment le faire sans la parole, au détriment de l’instinctif cependant. En tout cas c’est de cette façon que je faisais (et ferai si le problème se pose de nouveau). Je n’ai pas envie de forcément incliner le sujet dans ce sens-là, mais je me souviens que c’était une problématique chez pas mal d’amis hommes que j’ai rencontré au cours de ma vie. « J’aimerai bien faire ci, ou ça, mais j’ai peur qu’il/elle me prenne pour un mec crado » alors que sa nana en avait envie aussi au final. Donc je le glisse ici, si jamais ça peut ouvrir le dialogue et les chakras de certaines et certains avec leurs partenaires respectifs.
    Pour continuer sur des pratiques non conventionnelles, qui peuvent être « destroy » comme disait @lor21 , et pour reprendre @cloavril en totalité :
    « Il n’y a pas de codes de l’amour. Mais il y a une loi, enfin pour moi : respect et consentement mutuels entre les partenaires. »

    Je vous souhaite un beau dimanche,
    Karlito le renardeau pénardo

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 3 jours par Karl.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 3 jours par Karl.
    avataravatar
    Fabien
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 59
    • 50 messages atypiques Icon
    @painperdu

    Je suis en admiration quand je vois la sincérité et la transparence de vos témoignages. J’ai mis beaucoup de temps à assumer ma sexualité mais j’ai toujours eu d’immenses difficultés pour en parler. Pourtant je suis dans la majorité, je suis hétéro même si je me qualifierais plutôt comme sapio-hétéro.
    Pour avoir joué au foot pendant plusieurs années, j’ai dû assister malgré moi aux fameuses « conversations de vestiaires » un nombre de fois incalculable.
    Combien de fois ai-je entendu des propos comme: « Cette fille, je lui ferais bien ***** et ***** ou encore ***** *** ** * » ou « Elle **** ****, c’est une vraie **** ».
    Je dis bien « assister », n’ayant pas moi-même la compréhension ni le besoin de ce genre de manifestation masculine outrancière et vulgaire, ni ce genre de vocabulaire étoilé (que je déteste).
    J’ai souvent été entouré de filles et j’étais un grand dragueur (si si je vous jure) pourtant j’ai eu très peu de partenaires.
    Ma nécessité d’avoir une connexion émotionnelle et une complicité intellectuelle pour ressentir du désir a toujours été en confrontation avec la définition virile et sauvage du mâle alpha que la société nous rabâche.
    Je sais pas vraiment où je vais avec mon témoignage, en plus, je mets beaucoup trop de temps à le rédiger (merci à l’éternel insatisfait qui me pilote).
    Je profite juste de la bienveillance des échanges pour essayer de faire ce qui me coûte le plus: me mettre à nu 😉
    Merci pour votre lecture. Bisous

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 3 jours par Fabien.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 3 jours par Fabien. Raison: Fautes et coquilles
    avataravataravataravatar
    Sylvie
    Participant
    • Sujets : 3
    • Réponses : 102
    • 50 messages atypiques Icon
    • 100 messages atypiques Icon
    @cellequi

    @painperdu
    Et c’est tout à ton honneur.

    Je suis positivement étonnée des tous vos témoignages que je lis sincères.

    C’est vraiment rafraichissant

    avataravatar
    Christophe
    Participant
    • Sujets : 5
    • Réponses : 1199
    • 50 messages atypiques Icon
    • 100 messages atypiques Icon
    • 250 messages atypiques Icon
    • 500 messages atypiques Icon
    @janus

    @all
    Vous me croyez si je dis que je lis presque que dalle de ce topic tellement je trouve que c’est intime donc je censure ma lecture ? (alors que méga-curieux de tout…)
    Jte jure des fois quoi…

    avataravatar
    Sylvie
    Participant
    • Sujets : 3
    • Réponses : 102
    • 50 messages atypiques Icon
    • 100 messages atypiques Icon
    @cellequi

    @janus

    Je peux comprendre oui. Je n’ai pas ce problème avec l’intimité des autres (encore heureux vu mon métier de psy), mais je vois ce que tu veux dire.

    avatar
    remi
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 51
    • 50 messages atypiques Icon
    @emerach2

    @karl : pour l’éducation dure la réponse est principalement non mais je vais expliquer pourquoi. J’ai eu une éducation traditionnelle catho c’est indéniable (coté maternelle), j’ai été dans un lycée catho de la ville la plus catho de France (Le Puy En Velay). Mais j’ai eu mon premier « contact » de nature sexuel assez jeune vers la fin du collège. De plus j’ai eu des relations sexuelles « homosexuelles » donc je me suis affranchi très largement du cadre traditionnel. Et dans la famille aucun de mes frères et sœurs (moi inclus) ont persisté dans la religion. Mon père est très libéral dans l’éducation : donne des conseils tout en ne rendant pas interdit l’expérimentation (tabac, alcool, drogue, …) et ça a fonctionné avec nous visiblement. Çà reflète sont parcours de vie à lui, il a été beaucoup moins responsable que nous au même age avant de se calmer et fonder une famille. Et il n’a pas eu une attitude hypocrite.


    @lor21
    pour moi les mots/labels sur la sexualité ont comme vocation de se faire comprendre. Donc je n’utilise pas ça pour me définir mais pour être honnête, ne pas surprendre (négativement) mes partenaires, en particulier sur le coté tactile et réactivité sexuelle. De plus le terme bisexuel correspond à l’identité de genre des mes relations. J’ai en effet jamais été intéressé par une personne non-binaire et le cas échéant j’utiliserai peut être plus le terme « pansexuel ». Je crois que le sens de skoliosexuel c’est une attirance sexuelle pour des personnes non-binaire (spécifiquement).
    D’ailleurs la pénétration anale demande plutôt du lâché prise physique, ce qui fait apparaître une contradiction avec le fait de ne pas se laisser toucher.

    éric
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 308
    • 50 messages atypiques Icon
    • 100 messages atypiques Icon
    • 250 messages atypiques Icon
    @ericsingulier

    @gee

    Quand à savoir dans une relation entre deux adultes à quel niveau se trouve l’amour dans son intensité ou sa réciprocité, c’est une longue histoire semée d’embuches et de malentendus, vieille comme le monde. Quand à déterminer quels sont les ingrédients nécessaires à chaque être humain pour vivre une relation sexuelle épanouie ou du moins expérimentée, il semble qu’en théorie tout le monde soit d’accord et cela à pénétré fortement l’inconscient collectif que l’acte sexuel est transformé en acte d’amour, pour qu’il soit optimal. Dans les faits ou plus exactement du passage de la théorie à la pratique on peut constater que suivant apprentissage de son corps de ses ressentis, vibrations de son esprit et expressions du plaisir corporel, on puisse voir apparaitre dans la sexualité tout type de comportements et se découvrir soit même certains aspects vibratoires dans des domaines inconnus ou non expérimentés. Il existe indéniablement dans la pulsion sexuelle dans son essence une part de violence à posséder et pénétrer sa partenaire pour l’homme, et une part à se soumettre à la puissance masculine chez la femme pour se sentir pleinement prise, possédée pénétrée et satisfaite qui flirte largement avec la violence de l’acte en lui même.

    Cette part de la sexualité, cette complexité pour l’homme à la maitriser, cette possibilité d’exprimer par la violence tous les antécédents de frustrations accumulés, peut donc engendrer des malentendus et des mauvaises façons d’appréhender les désirs profonds d’autrui, ce qui sous entend qu’il est fort complexe de lire dans l’expression corporelle de son partenaire sous le plaisir, ou sous la contrainte, ou dans la soumission, sans compter qu’en même temps notre propre corps est en réaction à son plaisir a sa sensibilité ses émotions et l’expression de ses pulsions intimes. On est donc toujours dans une relation à la fois intime par essence, et inconnue à plusieurs niveaux, celui de ses nouvelles propres sensations et celles de son partenaire en réaction.

    Tout cela pour résumer que pas mal de personnes de l’adolescence à l’âge adulte sont empêtrées dans leur propre au corps, dans la compréhension de leurs désirs et pulsions, dans la tentative de maitrise et de plus dans la perspective de devoir composer avec les désirs d’un partenaire. Ainsi l’affect en plus sublime l’acte en lui même, il peut encore plus complexifier le rapport en demandant plus d’amour, plus d’investissement plus de respect. On connait bien depuis longtemps maintenant, le fameux complexe de la vision sacralisée de l’épouse qui devient mère quand elle vous donne des enfants et qui de fait n’est plus incarnée de la même vision sexualisée de son corps, justement par trop de respect que l’on doit à une mère. C’est ainsi que des générations d’hommes prenaient maitresses pour pouvoir avoir une vie sexuelle plus délurée et se cantonnant à une vie intime dite plus propre avec son épouse.

    De fait le respect est une autre dimension, qui n’est pas obligatoirement lié et garantie par l’amour et paradoxalement parfois trop. Toutes les prostituées témoignent que les hommes ne vont pas les voir pour uniquement du plaisir et assouvir une pulsion et quelles sont les confidentes aussi de leur mal être désarroi et incompréhension du désir et comportement féminin.

    avatar
    Anita
    Participant
    • Sujets : 30
    • Réponses : 565
    • 50 messages atypiques Icon
    • 100 messages atypiques Icon
    • 10 sujets atypiques Icon
    • 250 messages atypiques Icon
    • 500 messages atypiques Icon
    @muse-lyre

    Très exact , juste et clair @ericsingulier , Eric

    Bravo pour cette synthèse !

    Et par la même occasion , pour un métier pas facile
    représenté justement par Simone Signoret ou Romy ….
    Pour l’aspect hyper humain au sens noble d’une profession
    bien que si péjoratif et jugeant , alors qu’il faut du courage
    Je n’aurais pas été capable d’assumer cette misère en face !
    Donc
    Respect et Gratitude là où le Soleil n’est pas évident à voir !

    Une grande synchronicité dans les messages qui se partagent
    Humour instantané , c’est comique et plein d’espoirs …

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 3 jours par Anita.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 3 jours par Anita.
    LOR
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 544
    • 50 messages atypiques Icon
    • 100 messages atypiques Icon
    • 250 messages atypiques Icon
    • 500 messages atypiques Icon
    @lor21

    @emerach2
    Remi j’ai du mal m’exprimer, je ne supporte pas qu’on me touche sans mon accord, sinon suis tout-e ok, j’adore les câlins..
    merci je répondrais plus avant en soirée sans doute, là je dois aller me faire choper par la rivière..😊…
    Bon il y a un vieux monsieur tout nu de loin mais des fois trop prêt qui passe son temps à me mater, alors je l’ai baptisé « pervers péperre » et du coup ça va mieux,( le coup du sobriquet c’est génial) il fait sa vie de loin, j’avoue qu’il bloque un peu quand même…

    Bon le topic est classe, car il me permet de ne pas en créer un , en effet j’avais voulu créer le topic réflexion sur Pudeur/naïveté/ Virginité / sensualité..j’avais pas osé, très bel objet mais pas envie que ce soit l’opportunité de venir y caguer, faut suivre un topic quand même , faut se le sentir..

    alors je vous le dis je suis hyperexcitable à la pudeur, j’ai découvert ça assez tard. l’impudeur beurk pas pour moi.
    J’ai la sensation qu’il y a peut être un espace de virginité, que peut être naïveté et pudeur vont un brin ensemble, en tous cas une immense sensualité dans ce qui est plus suggéré , qu’acquis..j’ai découvert cette forte sensibilité à cela, en voyage, là où le mœurs sont telles que beaucoup de choses sont suggérées, pudiques mais sensuelles, au delà…
    Aussi je regarde beaucoup de films asiatiques, des dramas dès fois à la con mais vraiment bien fais, avec des romances dingos dedans, comme tout n’est pas permis à l’image, car beaucoup de tabous et d’interdits, beaucoup de messages sont passés quand même..et une fois alors que le personnage héro, trouver une bette veille chaussure chinoise perdue dans une vielle rue, pauvre et désolée, et qu’il voit cette belle jeune femme, ravissante, marchant à cloche pied et qu’il s’approche avec pudeur de son pied ( avec un tissu autour même pas nu) et qu’il prend vraiment son temps pour lui enfiler ( la chaussure je veux dire bien sur!!!), j’ai vu que c’était juste très très chaud pour moi..après j’ai vérifié ça plusieurs fois, la dose d’excitation que la pudeur, pouvait faire naitre en moi..
    Après m’être tordu dans tous les sens sur mon fauteuil, avoir roulé sur le tapis , j’ai essayé de rentrer dans l’écran, j’ai même acheté un très grand écran pour essayer d’aller de l’autre côté mais nan c’est pas si facile;. 😋
    Juste pour partager ,cela sexualité./sensualité / pudeur/ virginité/ naïveté qui sait..Bienveillance peut être tout simplement.
    ceci dit je ne suis ps pudique en plein, j’ai dansé quasi nu, posé nu, pris des photos de nus etc..c’est plutôt une observation. en ce moment je suis total charmé par une personne qui est manifestement au courant mais est très pudique dans son approche…;c’est juste beau selon moi.

    Sylvie
    Participant
    • Sujets : 3
    • Réponses : 102
    • 50 messages atypiques Icon
    • 100 messages atypiques Icon
    @cellequi

    @lor21. Allez file à l’eau

    La pudeur se retrouve dans beaucoup d’endroits differents. Pour ma part pas dans la sexualité, ni le corps. Mais par contre niveau sentiment c’est autre chose

    avatar
    Christel
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 7

    Aucun badge

    @bekaloo

    @jean-paul-paul

    En effet, je galère encore un peu avec le maniement ergonomique du site. Un mode d’emploi de son utilisation aurait été le bienvenu lors de mon inscription! Mais le ciel vous envoie parfois des épreuves qu’il faut savoir relever pour en sortir grandi.
    (Si quelqu’un peut aussi m’expliquer au passage comment se fesse que certains minois de profil, -dont le mien- se trouvent ainsi déformés par je ne sais quelle force obscure punitive?)

    Bref… je m’égare…
    J’ai encore un peu de mal à retrouver des messages, à y répondre… à les comprendre aussi parfois mais là, rien à voir avec la technique.
    Mais j’ai suffisamment confiance en mes capacités de résolution de problèmes pour arriver à me projeter jusqu’à une parfaite maîtrise des éléments. [Christel en mode super warrior/trop confiance en moi!]

    En ce qui concerne nos échanges, rassures-toi, aucun malentendu de mon coté! J’avais bien pris ta réponse avec tout le recul que m’autorise le cadre alloué à l’écriture de nos messages. Toutes mes confuses si la construction de ma réponse à pu te laisser penser que j’avais subi quelque vexation que ce soit.
    J’ai juste voulu faire … de l’humour.
    Merci à toi de m’avoir guidée vers la prise de conscience que quelques cours me seront encore nécessaires à l’avenir.

    En revanche, j’hésite encore sur la manière de recevoir ta phrase « par contre je ne comprends pas pourquoi tu me parles de tes problèmes perso ^^ ».
    J’avoue qu’à l’écrit, en présence d’un vide juridique concernant le ton à attribuer à une phrase, choisissant la facilité, j’ai pris l’habitude de prendre appui sur ce que l’on appelle aujourd’hui des emojis (et non pas des emoticons, j’ai failli me faire lyncher en place publique par mon fils!).
    Je suis donc actuellement, vis à vis de ta phrase, dans une position dirons-nous de … ballottage puisque point d’emojis pour me guider.

    Cher jean-paul-paul, au plaisir de te relire… si mes compétences technologiques m’y autorisent.
    Joyeux jour du Seigneur à toi.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 3 jours par Christel. Raison: Euh... aucune réelle raison
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 3 jours par Christel.
    avataravatar
    Lucie
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 49

    Aucun badge

    @lux

    Le plaisir dans l’acte sexuel libère une hormone, appelée l’hormone de l’amour, l’ocytocine et elle provoque à l’insu de notre conscient un « attachement » à la personne avec laquelle on éprouve de la jouissance.
    De là à ce que cela perdure jusqu’à la mort comme dans les contes de fées, c’est pas gagné et cela crée de fâcheuses frustrations surtout qd l’autre vous jette comme un vieux masque usagé.
    On a alors tendance à culpabiliser et à se fermer à notre désir.

    La société de consommation nous a poussés à considérer la sexualité comme un produit de consommation au travers de la pléthore de sites de rencontres, ce qui provoque comme pour tous les autres produits que nous consommons à outrance, et bien une extrème lassitude à l’égard du produit consommé.
    Un des remèdes à cette lassitude, qui nous rend si dubitatif, est l’interrogation de nos désirs, cela nécessite une introspection que nous avons perdue a force de se laisser distraire par la consommation de masse.
    Il est important d’apprendre ou réapprendre à interroger nos désirs.

    Je vous invite à lire « Pourquoi l’amour fait mal » de Eva Illouz
    Elle dresse le portrait de l’individu contemporain et de son rapport à l’amour, : incapacité de choisir, refus de s’engager, évaluation permanente de soi et du partenaire, psychologisation à l’extrême des rapports amoureux, tyrannie de l’industrie de la mode et de la beauté, marchandisation de la rencontre …..

    Lisez le et échangeons sur ce nouvel axe de vue des relations humaines.

    avataravataravatar
    Karl
    Participant
    • Sujets : 3
    • Réponses : 308
    • 50 messages atypiques Icon
    • 100 messages atypiques Icon
    • 250 messages atypiques Icon
    @karl

    Bonsoir Lucie @lux

    Je suis peiné que tu ne vois le rapport sexuel que comme une libération hormonale, bien que d’un point de vue biochimique je suis d’accord avec toi.

    Ensuite tu dis beaucoup ‘nous’, qui est-ce ? Effectivement, ces problèmes doivent être partagés par certains, ici ou ailleurs.
    Le sujet est vraiment une tentative d’ouverture entre les membres. Il est délicat, intime, et certains et certaines ne pourront pas se prêter à l’exercice pour plein de raisons. Les références littéraires, les vidéos, y ont leur place, mais elles ne sont pas le centre du propos ici. Je souhaiterai que le sujet ne parte pas sur l’étude de texte d’un livre, aussi intéressant et pertinent puisse-t-il être.
    Pareil pour les assertions et les jugements qui englobent le monde entier, je saisis pas trop ?

    Mes excuses si tu parlais de toi, peut-être voulais-tu nous dire que pour toi un homme n’est qu’un jouet à balancer comme un vieux masque usagé? Tu peux le dire simplement, c’est une façon de voir les choses surement partagée par beaucoup vu ce que tu as écris sur la société de consommation en dessous.
    Chais pas, je crois que je n’ai pas trop saisis le sens de ton propos et je m’en excuse simplement.

    Bonne soirée,
    Karl

    avataravatar
15 sujets de 76 à 90 (sur un total de 152)

Mots-clés : 

  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Trop intelligent pour être heureux ?!

En vous inscrivant sur Atypikoo, vous pourrez rejoindre une communauté bienveillante afin d'échanger avec d'autres atypiques qui vous ressemblent et vous comprennent. Alors ne soyez pas trop intelligent pour être heureux et rejoignez la communauté !

Rejoignez la communauté Atypikoo

Atypikoo est un réseau social bienveillant dédié aux rencontres amicales / amoureuses / professionnelles entre adultes (sur)doués, Hauts Potentiels, Hypersensibles, Zèbres, Aspies, Hyper-fonctionnants...
Inscription gratuite
close-link

« Ce site est indéniablement différent des autres et pour cause, il propose aux Zèbres, Hypers sensibles, Hypers Empathiques, HPI non détectés et autres êtres en douance ou surdouance de se retrouver, d’échanger et de partager voire de se remonter le moral. »

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

« J’ai trouvé sur Atypikoo des personnes partageant le même mode de fonctionnement et avec plus d’expérience que moi. Cela m’a permis de mieux me comprendre, de me sentir moins seul et d’avancer plus vite. »

« Ce site m’a permise de trouver enfin une communauté avec qui échanger. J’y trouve de l’écoute, du respect, de l’entre-aide et cette bienveillance me fait du beaucoup de bien. »

 
Voir + de témoignages
close-link