Atypiker
26 nov. 2020 à 1:22
Il y a une quinzaine d'années, je me suis retrouvé dans une ""cascade"" de séparations simultanées, et donc confronté à une série de deuils à faire. Tout s'y mettait... Depuis les choses les plus importantes, jusqu'à de petit détails matériels :
Une relation sentimentale qui se termine dans des conditions difficiles, un psy que je voyais depuis quelques années et qui change d'orientation professionnelle, ... , jusqu'à mon réveil électrique qui tout à coup rend l'âme !
Cette série de séparations m'a alors ramené à une ancienne et profonde blessure, jamais soignée-jamais guérie, à un deuil que je n'avais pas fait : le décès de ma grand-mère maternelle, qui était pour moi ma véritable maman, est survenu alors que je n'avais que 11 ans.Ce drame a laissé en moi un traumatisme, que le temps avait à peine dissimulé.

Au milieu de tout cela, j'avais le sentiment que la vie s'acharnait, et que les choses et les événements se liguaient contre moi. Épreuve après épreuve, j'avais l'impression d'être ""Ulysse sur son bateau"", dans le long et périlleux voyage pour retrouver sa patrie et sa maison. Entraîné dans un ouragan émotionnel, je me retrouvais fort mal et complètement perdu.

Animé sans doute d'une sorte d'instinct de survie et de quelques ressources insoupçonnées, je me suis alors tourné vers la prière et la méditation... L'une et l'autre se complétant comme ""l'inspir et l'expir"". Bien que n'étant pas religieux ni rattaché à aucune religion, j'avais occasionnellement expérimenté la prière par le passé, avec parfois des résultats pour le moins surprenants. Je me suis également souvenu que quelqu'un m'avait dit un jour ""Le premier bénéfice de la prière, c'est la paix de l'esprit !"". Il était donc temps d'y revenir !

Je me suis donc mis à méditer et à prier selon certaines techniques et rituels qui me convenaient, avec notamment des dessins, autant que des mots. Après quelques jours de ce ""régime"", j'ai senti soudainement un changement s’opérer en moi, au niveau de mon cœur et de mon esprit. De petits et grands cadeaux de vie ont commencé à affluer de toutes parts... Je n'étais plus ""Ulysse sur son bateau"", mais ""Bernard au pays des merveilles"" !
En priant et en méditant, je me suis trouvé la faculté de ""glisser"" en état de conscience modifié, avec parfois une facilité déconcertante. Pendant ces instants, qui pouvaient durer jusqu'à 2 heures, j'avais la nette impression d'être dans 2 réalité simultanément : l'une bien physique et ""terrestre"", lorsque j'ouvrais les yeux... la seconde, lorsque je refermais les yeux, presque ""céleste"" et très spirituelle, chargée d'une symbolique très forte et d'une puissante énergie. Je me sentais comme une sorte de canal, par lequel passait une intense énergie de vie, pure et extrêmement douce et bienveillante. Ces expériences ont d'ailleurs considérablement changé ma conception de l'amour et de ce que l'on appelle ""le divin"".

Je passe les récits de nombreux ""détails"", comme par exemple les multiples ""coïncidences"" qui se sont produites, ainsi que diverses expériences extra-sensorielles type ""clairvoyance"", ""clairaudiance"" ou encore ""précognition"". Les capacités de mon intuitions semblaient multipliées par 100 !
Toujours est-il qu'après quelques temps, j'ai senti qu'une libération s'accomplissait, qu'une guérison s'effectuait en amenant à sa suite une délivrance et un énorme soulagement.

Un ami de longue date, que j'ai rencontré brièvement peu de temps après, m'a dit très spontanément : ""Je ne sais pas ce qui se passe dans ta vie pour le moment, Bernard, mais tu as l'air rajeuni de 10 ans !"".

Comme l'évoque le titre que j'ai choisi pour ce sujet, j'en suis arrivé à l'intime conviction que le spirituel est ce qui soigne le mieux l'émotionnel, et amène la guérison. Avis aux amateurs de ""cure de jouvence"" !

Bisous lumineux, à ceux et celles qui sont arrivés jusqu'ici. ;-) Bonne journée, pleine de sérénité :-)
Vous devez être membre pour commenter ce post