Suis-je harcelé par mon PN de chat ?

Atypikoo Forums Discussions générales Suis-je harcelé par mon PN de chat ?

  • Sébastien
    Participant
    • Sujets : 3
    • Réponses : 12
    @sebgoffle

    Salutations à la communauté, et surtout au détenteur/trices d’un félin.!
    Ou plutôt est-ce le félin qui nous détient 🤔?

    En tout cas, fut un temps où j’habitais un appart de 80m2 avec ma copine et une chat. Ayant beaucoup hésité sur le bien/être du chat/des maitres/la logistique matérielle/la logistique des vacances etc, nous en avions finalement adopté un (des copains ayant eu une portée. Enfin, la chatte, pas les copains).

    Ma copine était aux anges : le chat est mignon, il dort sur les genoux, il est mignon, il dort, il est mignon, il regarde par la fenêtre.
    De mon point de vue, en revanche, c’était un peu moins optimiste :
    – Rholala, il s’ennuie, arf, il a dormi toute la journée, et on va dormir -> il faut le divertir sinon il va s’ennuyer.
    – Il regarde par la fenêtre -> il veut sortir/il va sauter/il va se tuer.
    – Je bosse, il vient me voir -> vite, je dois jouer avec lui sinon il va s’ennuyer/faire une dépression
    – Il me regarde … -> il s’ennuye/depression/suicide/alcoolisme du chat.
    – Il n’est pas dans mon champ de vision -> il est sur le plan de travail/sur le rebord de la fenêtre/en train de faire une crise d’épilepsie dans un coin/de vomir
    – il y a un bruit ! -> c’est le chat qui gratte sur un truc/essaye de démonter le four/fait tomber quelqu… Ah non, c’est le radiateur qui se dilate.

    Nous avons d’autre copains dans la même situation (certains avec 2 chats !) qui eux et eux sont complètement détendus
    Aujourd’hui, habitant une maison, c’est toujours la même chose, alors que le matou peut maintenant sortir/entrer à sa guise.

    Bref, beaucoup d’inquiétude pour rien du tout, le chat étant généralement dans le même état ou lieu que quand on l’a laissé.
    Je mets néanmoins ces élucubrations sur le dos de l’hyperémotivité (empathie ?), hyperacousie, ou autre.

    Et vous ?
    Vivez-vous la même situation ?
    Comment faites-vous pour ne pas subir la pression que votre chat (autre animal ?) ne veut même pas vous faire subir ?

    avataravataravataravataravatar
    Alice
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 116
    @alipp

    Hahaha j’adore ton post, et son titre !

    Et je compatis !
    Moi, ce qui m’aide pour ne pas céder à ses aspirations imaginaires, c’est le prix à payer !
    C’est peut être plus facile, comme c’est un chien, donc son fonctionnement social me place souvent au centre de ses intérêts, si bien que je me suis vite faite « manipulée » par son regard à la comédia del arte (comme les pizza).

    J’ai passé 1,5 an à analyser le moindre de ses comportements pour vérifier son bien être (tu le dis mieux, et plus drôlement 😉 ).
    Et au final, ma mère m’a aidé à réaliser que la relation était un peu trop déséquilibrée, et à son avantage !

    Donc, ce qui m’a aidé, c’est le recul (comme d’hab quoi !), à savoir concrètement :

    – expérimenter les conséquences négatives de cette « hyper-communication »

    – essayer de faire moins (plus détendue, détachée, alors que quand même, c’est moi qui suis responsable de sa vie et de son bien être, et que j’ai quand même décidé d’avoir un animal domestique, ce qui éthiquement, est dissonant chez moi), et remarquer qu’elle va aussi bien, sinon mieux (eu égard son autonomie)

    – comprendre et connaître son fonctionnement d’un point de vue écologique, biologique, éthologique (ça, je ne peux pas t’aider, je trouve les chats assez malaisants, mais je sais qu’ici ils ont plein de partisans, donc je suis assez sûre qu’on va te donner des clefs de lectures adaptées)
    pour ce dernier point, je connais ma chien (j’aime bien ta façon de faire ; et ça me soule que le féminin des animaux soit si connoté) mieux que personne, je la comprends, mais j’avais des données manquantes, qui faussaient un peu mon interprétation de ses besoins

    Edit :

    Aussi, je m’assure d’un certain nombre de conditions avant d’être détendue :

    J’ai acheté et construit des jeux qui accaparent son attention et son « intelligence » (généralement via son odorat, puisque c’est un chien de chasse) et qui ne nécessite pas mon intervention.

    Je veille à lui donner une fenêtre d’expression quotidienne de dépense énergétique. Ca, je le sais par expérience (on va sans doute t’informer ici de la dose d’énergie à dépenser et la manière de le faire chez le chat), et je sais que ses besoins sont satisfait à travers son comportement, ses attitudes.
    En pratique, je sais qu’elle a besoin d’explorer dehors pendant au moins 1h30 par jour (je suis jamais statique, donc je ne sais pas si ça suffirait d’être dehors durant ce lap de temps), qu’elle n’a pas trop besoin de socialiser avec les autres chiens, et qu’une bonne journée se traduit par au moins 10 minutes d’aboiement tout azimut pendant une course circulaire sans destination (et un beagle, quand ça aboit, ça dépense des décibels ! ; et d’ailleurs, il faut faire attention à ça aussi, si cette phase de décompression arrive dès le moment de la sortie, c’est que la bestiole est frustrée de son enfermement).

    J’aime aussi être auprès d’elle quand elle expérimente, tâtonne dans son environnement (pour ça, il faut un environnement assez riche pour la solliciter au quotidien ; des fois, je crée aussi des situations artificiellement problématiques, ou j’entrave sa progression en y plaçant des obstacles) pour l’aider et l’encourager; de manière générale, ça fluidifie notre communication, et notre relation.
    Je pense que pendant ces moments, ça augmente la confiance qu’elle a en moi.

    En dernière case à cocher (hormis soin quotidien type nourriture etc..), je vérifie qu’elle dispose d’un endroit dans lequel elle puisse se reposer (parce qu’en fait, elle est calée que dans certaines conditions : disposition du panier dans la pièce, surtout vis à vis des entrées et de ma position -mais ça c’est facile comme j’ai le même besoin, présence d’un tissus dans lequel totalement disparaitre -c’est dingue hein ?! …).

    Et enfin, un dernier point, bizarre mais non négligeable pour moi, des fois, j’essaye de « prendre conscience » qu’elle va mourir, et aussi peut être à cause d’un risque que j’aurai mal évalué, ou d’une mauvaise compréhension que j’aurai eu, j’essaye d’accepter sa mortalité, et sur le long terme, je crois que ça participe au processus entier aussi.

    Voilàààààààà, je crois que j’ai dit tout ce que j’avais à dire, et j’espère que ça te sera utile, bien que ton bourreau ne soit pas de la même variété 🙂

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 5 jours par Alice.
    avataravatar
    Alice
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 116
    @alipp

    Mais oui, en gros, ils mettent à fond la pression hein !

    Antoine
    Participant
    • Sujets : 3
    • Réponses : 90
    @truitesauvage

    Mouhaha,marrant ce post.

    J’aime bien les chats,impossible de leur faire comprendre que tu est le maître de maison,au mieux t’es son égal,on s’bagarres bien eux et moi.

    Mais quand je fait le bilan de toute cette confrontation je me dis que c’est bien comme ça.ya que le sapin de Noël qui n’est pas d’accord

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 5 jours par Antoine.
    avatar
    Sébastien
    Participant
    • Sujets : 3
    • Réponses : 12
    @sebgoffle

    @alipp c’est ça, c’est bien le recul qui m’aide à tout surmonter ! (et puis pas que dans cette situation !)
    – ok, il vient de miauler, mais est-ce qu’il pleure où c’est sa voix naturelle (ridicule 🤭 ) ?
    – il me regarde sans rien dire : est-ce qu’il veut dire qu’il est triste/il veut manger/en finir de la vie/etc … ou est-ce qu’il me regarde juste ? …
    – comment feraient nos autre copains ? … bah rien, et leurs chats sont aussi heureux
    Tu as écrit « expérimenter les conséquences négatives de cette « hyper-communication » » tu peux préciser s’il te plaît ? 🙂

    C’est fou (ou le suis-je ?) mais le chat fait partie des facteurs qui ont précipité l’achat d’une maison.

    Alice
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 116
    @alipp

    Hahaha je te trouve pas fou 🙂
    Mais ce n’est pas rassurant pour toi triste sire : n’ayant pas de copain, moi, je suis tout à fait consciente que Beagle (ouais, Beagle éponyme, mais c’est un hommage à Darwin, c’est le nom de son bateau pour son expédition dans les Galapagos et ça veut dire fouineur en anglais) est mon âme sœur (et ça, tout le monde trouve ça dingue dans mon entourage) !

    Pour le reste, bin, je dirais que cette « empathie » a eu des conséquences sur ma façon de l’éduquer (je n’aimais pas la contraindre, et dans l’absolu, je la comprenais et trouvais ses envies légitimes, ce qui rendais difficile un « non » franc et massif), et sur ma façon d’être en lien avec elle (elle était ma priorité en gros, enfin, du coup, quand j’étais posée chez moi, j’étais plus à l’écoute de ses besoins que des miens, la conscience branchée à elle et plus à moi ; je répugnais aussi à me déplacer ou faire des choses sans elle, puisqu’elle en quelques sortes ma prisonnière ! ).

    Et du coup, en pratique, ça avait des conséquences chiantes.
    Elle se montrait insistante quand je disais non (perverse !), elle cherchait toujours après moi pour l’occuper, elle dramatisait tout (ouiiiii, bah Beagle, elle chouine, couine, enfin, au passé, puisque je n’y cède plus et ) pour que je cède à ses envies (ce dont je n’avais pas conscience).
    Et détruisait des trucs, mettais le bordel, bref, tu dois connaître la réputation des chiens 😉

    Or le côté pratique, le bienfondé de ma démarche a été remis en question par quelqu’un dont je ne doutais ni de l’amour, ni des intentions (ma mère, hihi)
    Du coup elle a fait le parallèle avec l’éducation qu’elle m’a fourni et ses effets, ce qui m’a permit de capter différemment la situation (dans le respects des limites que j’ai ajouté dans l’édit de mon premier post).
    Des trucs comme laisser le temps d’expérimenter l’ennui pour qu’il développe a créativité, de même que l’obstacle favorise l’apprentissage et la connaissance l’autonomie etc..

    J’ai pas trop l’impression d’avoir été claire, mais je ne vois pas comment répondre à la question autrement !

    Bon courage, j’suis dans ta team, humain !

    Sébastien
    Participant
    • Sujets : 3
    • Réponses : 12
    @sebgoffle

    @alipp Yes si j’ai bien compris : il t’a fallu voir les effets pervers pour en causer, les révéler et les corriger :p

    En même temps, cette « hyper-communication » permet de connaître et d’anticiper les comportements de la bestiole !

    Quels cadeaux lui offrir
    Est-ce que tel spot lui conviendra ?
    Quand et comment espérer avoir un moment de répit ?

    Le problème est d’appliquer (bêtement, héhé) nos codes d’humains (occidentaux, dans notre cas j’ai l’impression !) aux animaux. On peut être dans le vrai, comme se planter royalement.

    On sait pas toujours les lire mais au moins, on est aux aguets !
    Comme avec un humain, en somme 🙃.

    avatar
    Géraldine
    Participant
    • Sujets : 5
    • Réponses : 388
    @gee

    Tu me fais rire!
    Déjà, j’aimerais corriger ton titre: ton chat n’est pas un PN et il ne te harcèle pas, tu t’en sors très bien tout seul! 😉
    On le sait, un chat est un TPMG (tout pour ma gueule), mais le tiens, ne fait même rien pour le confirmer (pourtant, j’ai de bons exemples à la maison, il devrait venir prendre des cours).
    En fait, tu agis comme les jeunes parents qui s’inquiètent pour tout et n’importe quoi pour leur premier enfant. C’est mignon, tant que ce n’est pas excessif (tu verras, quand tu auras eu 10 chats, tu t’inquiéteras moins!)

    Je suis mal placée pour me moquer de toi: j’ai eu des nombreux chats (dont un petit élevage) et je regarde toujours avant de partir où est chaque chat pour être sure qu’il n’y en a pas un enfermé dans un placard, ou qui ne ne sent pas bien… Je suis même déjà arrivée en retard quelque part parce qu’un chat était introuvable juste avant mon départ…

    En fait, tu es juste devenu un amoureux des chats. Ils sont très doués pour nous hypnotiser, on devient leur serviteur. Trop tard, tu es tombé dans le panneau, tu ne peux plus t’en sortir!

    avataravataravatar
    Géraldine
    Participant
    • Sujets : 5
    • Réponses : 388
    @gee

    @sebgoffle Je réponds à ton dernier message: c’est simple de comprendre un chat. Il suffit de l’observer. Au bout d’un moment, tu sauras quelles sont ses préférences, ses habitudes et, en faisant quelques tests, tu verras bien ce qu’il aime et n’aime pas.
    Il faut juste faire attention de ne pas mal interpréter ce que tu vois en tombant dans l’anthropomorphisme. Comme tu l’as dit, les chats réagissent différemment des humains.

    avataravatar
    Alice
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 116
    @alipp

    C’est ça @sebgoffle, exactement, je crois que tu as compris l’inintelligible, bien joué 😉

    En quelques sortes : un recul d’échelle temporelle et un recadrage « bien être vs. plaisir ».
    Et la connaissance des besoins réels, pour être sûr de pas les bafouer, tout en limitant de potentiel de « comblage » que tu peux inventer à toi tout seul.

    Ouais, je regrette pas d’être comme ça (pas souvent du moins), et je pense que ça a plein d’avantages.
    Mais d’énormes inconvénients, dont les scrupules :p

    éric
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 572
    @ericsingulier

    raymond devos c’était déjà posé la question…

    avatar
    fabienne
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 5
    @fabienne99

    ah ah bienvenu au club! je suis aussi d’accord avec ce qui est dit : ton chat n’est pas un PN, simplement un opportuniste futé!
    j’ai vécu la même chose avec tous mes félins, j’en ai conclu que ce n’était pas un trait de caractère de CE chat là, ils étaient tous pareils, à m’accaparer et à me raconter leur vie même et surtout en rentrant de leur balade à 3h du mat avec si possible une proie… que du bonheur!
    j’en arrivais à ne plus oser bouger lorsqu’ils avaient décidé de dormir sur mes genoux et j’ai commencé enfant :j’en avais 3 dans mon lit pour m’endormir, j’ai vite appris à ne pas bouger
    Donc, maintenant, j’ai fait le choix de ne plus habiter avec un félin, j’ai décidé de m’offrir du temps pour moi, me sentir libre de partir ici ou là sur une invit dernière minute et revenir quand ça me chante.
    Avant, je « n’osais » pas, pôv chat qui devait surement s’ennuyer 🙂 alors qu’il avait une chattière et de quoi manger et dormir au chaud. Conclusion : puisque je n’arrive pas à m’autoriser à passer avant le chat, je n’en ai plus! CQFD
    Côté positif : j’ai appris en travaillant sur ma zébritude (découverte à 56 ans), que ces relations félines m’avaient beaucoup épaulée dans la getion de mes émotions, alors merci les chats!

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 4 jours par fabienne.
    avatar
    Olie
    Participant
    • Sujets : 3
    • Réponses : 93
    @laska

    Mon chat est sauvage, genre vraiment, il veut pas mettre un pied dans la maison, d’ailleurs quand je l’ai acheté, le chat était en cadeau.

    Il se fou toujours sur le toit, et se met à miauler non-stop pour que je vienne le câliner, alors je tente divers stratagèmes pour le faire descendre parce que clairement je vais pas monter sur un toit (oui bon j’ai déjà essayé mais je ne saute pas assez haut) mais rien à faire. Il y a des jours ou il me regarde, assis sur le toit et me miaule dessus et ça me fou la pression.

    Mais quoiqu’il en soit lui et moi, on est félin pour l’autre…

    Je connais la sortie
    ↩💨

    avatar
    solina
    Participant
    • Sujets : 2
    • Réponses : 96
    @solina

    trop drôle !! @laska je suis morte de rire j’imagine la scène! tu m’étonnes que ton chat était en cadeau mdr!🙂

    avatar
14 sujets de 1 à 14 (sur un total de 14)

Mots-clés : 

  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

 

Rejoignez la communauté Atypikoo

Atypikoo est un réseau social bienveillant dédié aux neuroatypiques : Hypersensibles • Haut Potentiels Intellectuels (HPI) • Aspies.

Que ce soit pour des rencontres amicales, des rencontres amoureuses ou des rencontres professionnelles, Atypikoo vous permet d'échanger avec d'autres adultes atypiques dans toute la France et les pays francophones (Suisse, Belgique, Canada).
Inscription gratuite
close-link

« Ce site est indéniablement différent des autres et pour cause, il propose aux Zèbres, Hypers sensibles, Hypers Empathiques, HPI non détectés et autres êtres en douance ou surdouance de se retrouver, d’échanger et de partager voire de se remonter le moral. »

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

« J’ai trouvé sur Atypikoo des personnes partageant le même mode de fonctionnement et avec plus d’expérience que moi. Cela m’a permis de mieux me comprendre, de me sentir moins seul et d’avancer plus vite. »

« Ce site m’a permise de trouver enfin une communauté avec qui échanger. J’y trouve de l’écoute, du respect, de l’entre-aide et cette bienveillance me fait du beaucoup de bien. »

« Un nouveau réseau social qui émerge, avec la volonté de réellement lier les gens entre eux, et de faire savoir aux atypiques qu’ils ne sont pas les seuls à l’être. »

 
Rejoignez la communauté
close-link
Partez à la découverte de la planète neurodiversité
Découvrir l'événement
Fermer