trop intelligent pour être heureux, trop intelligent pour être malheureux ?

Atypikoo Forums Discussions générales trop intelligent pour être heureux, trop intelligent pour être malheureux ?

  • Ce sujet contient 70 réponses, 22 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Élise, le il y a 8 mois.
  • Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 1
    • Réponses : 66
    @

    Je crois que la clef est en effet à l’intérieur de nous mais c’est un travail de longue haleine que de la trouver…

    Ou pas, puisqu’il suffirait simplement de lâcher prise. Hmmmmm, lâcher prise, un truc tellement simple que c’en est compliqué. Bref

    « Pour voir qu’il existe partout des humains pleins d’humanité, et prêt à aider. » écrit @monica et j’en ai fait l’expérience pas plus tard qu’il y a 30 minutes. Je suis actuellement aux Phillipines et je crèche chez des locaux. Je suis en « mission » (je ne donnerai pas plus de détails) dans une ville dans laquelle je viens de débarquer et les gens chez qui je crèche ont promis de m’aider. Je sais qu’ils vont le faire et qu’ils vont contribuer à mon succès.
    Tout ça pour dire que des gens au top, il y en a mais c’est sûr qu’ils sont un peu plus compliqués à trouver, ne nous leurrons pas, dans notre pays malade et sa société qui marche sur la tête. Heureusement que le monde est vaste, comme le pare-brise évoqué plus haut…

    Jo
    Participant
    • Sujets : 44
    • Réponses : 765
    @bluemoon

    Si je m’en réfère à ton dernier message gentiment « rectificatif » 🙂 je suis comme toi @magelique ,
    pas malheureux du tout avec l’avantage d’être entouré de belles personnes rencontrées entre autre lors de mes nombreuses après midi jeux depuis 2000 …

    Mais comme Toi je pense, le bonheur ne peux être total que s’il est partagé avec une compagne de vie .

    Le souci, c’est que quelqu’un qui cherche, ça à tendance à faire fuir, plus encore chez les Hypersensible, il faut dons se créer une vie géniale
    et « distraitement » faire comprendre qu’il y a une place à nos côtés et surtout, avancer et VIVRE !

    avatar
    Mélanie
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 19
    @m-e-l

    Est-ce qu’ un « hop and down » pourrait traduire ton explication? @bluemoon .
    Pour ma part, j’ai remarqué que les variances négatives que je vis à l’intérieur sont très souvent venant des projections et des injonctions des autres que je capte comme les miennes en rapport aux degrés de narcisse de la personne en face de moi! Leurs modulations émotives se traduisent en moi. Donc, j’ai décidé de m’isoler de la société et ça va mieux. Il faut bien avouer qu’il y a aussi mes propres variances intérieures, mais c’est toujours en lien avec ce qui m’entoure c’est ce qui me rend vivante. Donc pour moi, l’extérieur de moi reste toujours l’ influence qui me varie perso; une lecture, un papillon, un sentiment, une odeur… Tout fait varier mon hyperesthésie de zèbré. Je vis à 1000+ même seules ds les bois, vous imaginez l’énergie.
    Merci à vous qui savez discutez , c’est trop cool de vous lire et de vous partagez.

    • Sujets : 1
    • Réponses : 32
    @magelique

    @bluemoon
    ….. Je ne cherche pas vraiment, je fais ma vie, m’amuse avec certains, m’occupe de ma petite personne intérieure afin de toujours garder l’équilibre que j’ai trouvé.
    …..D’ailleurs je suis bien moins sensible que beaucoup d’HP, toujours sensible mais pas hyper-sensible et je gère, je pense être plus HPI mais à mon époque on ne différenciait pas.
    …… J’ espère juste avoir la chance un jour de rencontrer la bonne personne, en me disant que si cela ne doit pas arriver tant pis c’est que ma vie doit être autre.


    @Oriann

    Pas besoin de t’escuser, j’ai « rectifié » par soucis d’exactitude sans en être vexée le moins du monde mais merci de ta gentillesse.

    avatar
    Jo
    Participant
    • Sujets : 44
    • Réponses : 765
    @bluemoon

    @magelique : Quand je parlais de recherche, c’est en général, je ne te vise pas, loin de là, je ne te connais pas assez pour ça, et comme tu le (re)dis si nous avons la chance, tant mieux 😉


    @m-e-l
    : Up and down, non, je ne le pense pas, il faudrait pour cela que je sois parfois Down mais peut être que je ne comprends pas bien ton commentaire, pourrais-tu préciser stp ?
    Que serait pour toi ce « Up and Down » ?

    Jonathan
    Participant
    • Sujets : 0
    • Réponses : 1
    @xxjonathanxx

    Apprendre à être bien dans sa peau.

    Bonheur ou malheur ne sont que des interprétations temporelles inutile, dramatisante ou euphorisante.
    Mettre du mental sur les évènements c’est profondément involutif, vouloir retenir l’instant, positif ou négatif, en n’étant plus attentif au suivant. Une perte de conscience et une plongée dans l’inconscience de la mémoire non créative.
    Intégrer profondément cela, c’est dire adieu aux montagnes russes émotives.
    L’émotion est comprise pour ce qu’elle est, un symptôme de notre inconscience, une retenue mémorielle sans consistance.
    Cela prend beaucoup de responsabilité de ne plus s’apitoyer ou s’émerveiller, d’arrêter d’en faire des caisses.
    Nos sociétés sont friandes de cela et nous sommes domestiqués à en être dépendant.
    C’est fortement connecté au besoin illusoire primal de reconnaissance : « regarder moi, comme je suis misérable, comme je suis beau …. »
    Une fois l’illusion brisée, un travail d’étude et de réajustement entamé, un paix subtil et inébranlable s’installe.

    avataravatar
    Monica
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 450
    @monica

    @xxjonathanxx Merci, Tes propos sont d’une grande sagesse.

    Anonyme
    Inactif
    • Sujets : 1
    • Réponses : 114
    @

    Bonsoir @oriann En lisant tous les témoignages sur le sujet que tu as lancé, je vois que l’espoir nourrit beaucoup d’entre vous et je trouve ça super. Pour ma part, et comme tous ou presque tous ici, je perçois le monde avec une lucidité si puissante et cruelle, qu’elle me brise et m’empêche d’agir. Ma personnalité « éponge » absorbe tout. Le meilleur comme le pire. Et cette hypersensibilité qui lui est étroitement liée me fragilise et m’expose davantage à toutes les violences, par son intensité.
    Je dis toujours que je ne suis pas heureux mais que j’ai des moments de bonheur et ces moments de grâce, je me donne les moyens pour aller les chercher. Mais à l’inverse de beaucoup de personnes ici, je ne nourris plus le moindre espoir sur l’espèce dont je fais partie (surtout, n’y voyez aucun mépris, juste de la résignation). J’ai l’impression d’être un spectateur incrédule qui voit les siens comme des étrangers tant je me sens différent même si je sais qu’il y a des tas de gens merveilleux pleins de belles valeurs. Paradoxalement, je suis assez bien dans ma vie et ouvert sur les autres et je pense être globalement assez bienveillant. Et si avec le temps, j’ai fini par trouver un équilibre, j’y suis parvenu en développant une stratégie d’évitement pour me protéger. Et je ne crois pas possible d’envisager un scénario de vie alternatif à celui-ci en sortant de cette logique.

    avatar
    Orianne
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 95
    @oriann

    merci pour toutes vos réponses. Je crois pour ma part que le spectacle du monde extérieur n’est que le reflet de notre monde intérieur, une invitation à en prendre conscience. Par exemple si je suis outrée par l’égoïsme de certains, je n’ai pas à chercher bien loin pour constater que le même est tapi en moi. De même pour la pollution (mon monde intérieur n’est -il pas pollué de la même façon par plein de choses qui n’auraient rien à y faire ? et pourtant mon laisser aller ou mon inaction sont parfois flagrantes) etc etc. Les autres sont une part de moi, tout étrangers qu’ils me paraissent. C’est pour ça que je tombe moins dans la misanthropie, car elle revient à me rejeter moi-même. Nos chemins d’évolution personnel sont donc le chemin d’évolution du monde. Et ça, ça pourrait me décourager ou me remplir d’espoir, d’ailleurs ça fait un peu les deux selon les moments. Disons que ça nous donne une responsabilité énorme, flippante, et en même temps un beau levier d’action..J’avoue aussi souvent tomber dans les stratégies d’évitement, extérieur comme intérieur ;-).

    avatar
    Jo
    Participant
    • Sujets : 44
    • Réponses : 765
    @bluemoon

    @oriann, n’est ce pas ce qu’on appelle l’effet miroir en psychologie ?
    Je ne suis pas sûr que le monde extérieur soit aussi fou que ce qui se passe dans ma tête de nounours Rebelle, je pense que nous n’avons pas vraiment compris les grandes règles fondamentales ?

    Orianne
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 95
    @oriann

    @bluemooon, oui c’est ça, l’effet miroir. Parfois je me dis que je ne sais pas qui je serais si j’avais faim, si ma famille était menacée, si je souffrais énormément physiquement ou moralement…bref si je n’avais pas les moyens que j’ai actuellement de me trouver « relativement bonne personne ». La folie du monde n’est pas forcément « activée » dans ma tête en ce moment mais qu’en serait-il en temps de guerre etc ? « On saura jamais ce qu’on a dans nos ventres » comme dit Goldman.Je crois que c’est vraiment une erreur de se croire immunisé de la laideur extérieure. Mais bon, ça n’engage que moi ;-).
    Qu’est-ce que tu veux dire par grandes règles fondamentales ?

    Nicolas
    Participant
    • Sujets : 2
    • Réponses : 168
    @nicorazon

    @oriann une fois de plus, j’aurais pu écrire ce que tu as écrit (concernant le lien entre monde extérieur et monde intérieur). Alors, deux hypothèses : soit on est vraiment constitués des mêmes atomes, soit tu me piques mes idées. Et je penche beaucoup pour la seconde hypothèse. 😜😂 Je pense qu’on est d’accord là dessus! 😤😛 Sachant que les idées ne nous appartiennent pas, j’accepte et suis (enfin, j’essaie de l’être) heureux qu’elles se propagent par un autre intermédiaire que moi! 😅 Après tout, c’est agréable de se sentir inspirant. 😄 #huuuun…unptittcaca(nerveux)cafaittoujoursdubien!

    Orianne
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 95
    @oriann

    ? 🙂 Tu es à n’en pas douter très inspirant Nicolas, mais sur ce coup là ça ne vient pas de toi… J’ai découvert cette façon de voir en lisant les livres de Grégory Mutombo, et avec une psy. Dans la Bible aussi puisque la nature humaine y est décrite également dans ses aspects les moins glorieux…et puis bon, en regardant en moi je vois bien qu’il y a du clair très clair et du sombre très sombre. Enfin c’est pas un scoop qu’on se ressemble au niveau des idées 😉

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 8 mois et 2 semaines par Orianne.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 8 mois et 2 semaines par Orianne.
    Orianne
    Participant
    • Sujets : 1
    • Réponses : 95
    @oriann

    @dydo, je te rejoins sur le fait qu’on est pas heureux tout court, on a des moments de bonheur, et d’ailleurs heureusement car ça voudrait dire quoi d’être heureux h24 ?…sans le noir on ne saurait pas dire ce qu’est le blanc, pareil pour le malheur/bonheur…Mais c’est intéressant ce que dit Jonathan au sujet des  » interprétations temporelles inutiles, dramatisantes ou euphorisantes ». Je me méfie en tous cas des gens se disant toujours heureux…trop louche ! 🙂

    Nicolas
    Participant
    • Sujets : 2
    • Réponses : 168
    @nicorazon

    @oriann je faisais allusion au post initial sans le préciser. c’est même toi qui m’avait dit m’avoir piqué des idées.
    Au delà de ça, je répète ce que j’ai dit à la fin : les idées ne nous appartiennent pas. De la même manière que tu dis que c’est écrit dans la Bible (que je n’ai jamais lue), je voulais dire que les idées préexistent depuis la nuit des temps. Donc les idées nous traversent, ne venant ni de la Bible, ni de Mutombo, ni de personne, simplement, il y a besoin de plusieurs canaux pour les diffuser. L’idée c’est que ce que tu es, ce que tu vois en toi, t’es confirmé par l’extérieur (quelle que soit la personne ou le bouquin qui fasse le lien entre toi et toi même) dans un second temps. Plus besoin de canaux extérieurs lorsque l’on plonge en soi. Je suis en train de dire que tu es inspirée et inspirante par toi-même, ta propre experience, ta propre vision de en que tu vois en toi, sans avoir besoin de références extérieures. Si j’extrapole, lorsque l’on se réfère à l’extérieur, c’est la base, selon moi, des cultes et du moutonnage. Et de la perte de l’aspect le plus précieux qui est l’intégrité de chaque être humain.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 8 mois et 2 semaines par Nicolas.
15 sujets de 31 à 45 (sur un total de 71)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
5 raisons pour vous donner envie de méditer

5 raisons pour vous donner envie de méditer

La simplicité de la méditation est déconcertante, il suffirait d’y consacrer dix minutes par jour pour profiter des effets sur le long terme. Pourtant, il existe une situation paradoxale concernant cette pratique : nous entendons vanter ses bienfaits à longueur d’années mais nous la repoussons sans cesse. Vous avez songé à méditer mais vous n’avez jamais essayé ?

Trop intelligent pour être heureux ?!

En vous inscrivant sur Atypikoo, vous pourrez rejoindre une communauté bienveillante afin d'échanger avec d'autres atypiques qui vous ressemblent et vous comprennent. Alors ne soyez pas trop intelligent pour être heureux et rejoignez la communauté !

Rejoignez la communauté Atypikoo

Atypikoo est un réseau social bienveillant dédié aux rencontres amicales / amoureuses / professionnelles entre adultes (sur)doués, Hauts Potentiels, Hypersensibles, Zèbres, Aspies, Hyper-fonctionnants...
Inscription gratuite
close-link

« Ce site est indéniablement différent des autres et pour cause, il propose aux Zèbres, Hypers sensibles, Hypers Empathiques, HPI non détectés et autres êtres en douance ou surdouance de se retrouver, d’échanger et de partager voire de se remonter le moral. »

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

« J’ai trouvé sur Atypikoo des personnes partageant le même mode de fonctionnement et avec plus d’expérience que moi. Cela m’a permis de mieux me comprendre, de me sentir moins seul et d’avancer plus vite. »

« Ce site m’a permise de trouver enfin une communauté avec qui échanger. J’y trouve de l’écoute, du respect, de l’entre-aide et cette bienveillance me fait du beaucoup de bien. »

 
Voir + de témoignages
close-link