La saison 2 de la série « HPI » est diffusée depuis le 12 mai 2022 sur TF1.

La saison 1 a permis à TF1 de battre son record d'audience pour un lancement de série française.

« HPI » est l’une des 3 séries les plus regardée à la télévision avec une moyenne de 11,5 millions de téléspectateurs par épisode.

Le succès de la série a permis de démocratiser le terme et de communiquer sur le haut potentiel intellectuel. De nombreux médias se sont intéressés au sujet et aujourd’hui, un plus grand nombre de personnes a découvert le fonctionnement de ces atypiques.

La créatrice de la série Alice Chegaray-Breugnot a accepté de nous confier des anecdotes inédites sur la saison 2 pour pouvoir la découvrir avec un autre regard sur certaines scènes.

 

1. Anecdote vache

Dans l’un des épisodes, Morgane devine l’âge d’une vache grâce à ses cornes. Seul problème, dans le nord, la majorité des éleveurs écornent leurs bovins pour éviter les accidents ! La production a dû transporter une vingtaine de vaches à cornes depuis Calais jusqu’au lieu de tournage près de Roubaix… Le planning était serré parce qu’il fallait les récupérer juste après la traite du matin à 7 heures et les ramener juste avant la traite du soir à 17 heures.

 

2. Anecdote à l’eau 

Quelques séquences importantes de la saison 2 se passent sur un ferry. Nous nous y sommes pris très en avance mais la reprise de l'épidémie de Covid en janvier a fait tomber à l'eau tous nos accords. Après avoir envisagé toutes les options (y compris un avion !), la production et la déco ont trouvé une solution in extremis : l’équipe déco a construit une rampe de bateau plus vraie que nature en seulement une nuit !

 

3. Anecdote sous l’eau

Morgane doit apprendre à utiliser un radar sur une route. Dans le scénario, la scène était censée se dérouler sous un grand soleil, malheureusement la météo n’était pas avec nous ce jour-là : il a plu des cordes toute la journée ! Au lieu de la tenue d’été prévue, Morgane se retrouvait maintenant avec une capote en plastique pour affronter les éléments. Finalement, le résultat est encore plus drôle ! 

 

4. Anecdote ubiquité

Le tournage d’un épisode de HPI dure environ 10 jours. C’est très intense. On doit faire appel à plusieurs équipes qui travaillent en même temps sur plusieurs scènes. Sur les deux derniers épisodes de la saison, le réalisateur Djibril Glissant a parfois dû gérer trois plateaux en même temps !  

 

5. Anecdote club vidéo

Tous les vendredis sur le tournage pendant la pause déjeuner, l’équipe réalise des vidéos sur le décor du jour : « Les Dredis ». L’équipe s'inspire des lieux pour créer des parodies de séries, films, clips ou petits courts métrages souvent très décalés et très drôles ! Ce qui donne des vidéos assez délirantes ou Mehdi Nebbou chante avec une perruque, Marie Denarnaud parodie Maria Carrey ou Audrey Fleurot peut faire une chorégraphie façon “un dos tres”. Une créativité joyeuse, un esprit de troupe, qui joue pour beaucoup dans l'énergie de la série. 

 

6. Anecdote Tarantino

Il y a beaucoup de références à d’autres séries et films dans HPI, et cette saison ne déroge pas à la règle. L’une des scènes de la saison est directement inspirée d’une scène de Kill Bill Volume 2. A vous de la trouver ! 

 

7. Anecdote Père Fouras  

L’un des acteurs de la saison essaie de se raser la barbe depuis presque 20 ans sans jamais y arriver car il est toujours pris en casting dans des « rôles à barbe » ! Et HPI n’a pas dérogé à la règle ! Ce qui lui a quand même permis de devenir égérie d'un barbier bruxellois. 

 

8. Anecdote non masquée  

Henri, le personnage joué par Rufus, est un protagoniste très important de la série. Le petit problème c’est que le comédien habite dans le Sud et qu’il ne voulait pas prendre le train pendant l'épidémie de Covid. Alors, il a dû traverser la France et faire 1000 km en voiture de Cannes à Lille, ce qui fait 10 heures de route.

 

9. Anecdote tatouage

L’accessoirisation du personnage de Morgane est une petite galère. Il faut respecter les raccords de la saison 1 : Morgane est censée avoir un tatouage de dessin de tigre…Le problème c’est qu’il n’est plus fabriqué. Il a donc fallu être créatif !

 

10. Anecdote vintage

L’un des épisodes comporte une scène très complexe située dans les années 70, un vrai challenge pour l’équipe. Le problème c’est que nous manquions de temps pour la tourner. Le réalisateur a donc eu l’idée d’en faire un plan séquence et le résultat est génial ! 

 

 

Publié par David Admin

David a créé le réseau social Atypikoo en 2019 pour aider les personnes atypiques (Hauts Potentiels, Hypersensibles, Aspies, Dys...) à faire des rencontres amicales, amoureuses ou professionnelles dans toute la France et les pays francophones (Belgique, Suisse, Québec…).
Vous devez être membre pour voir les réponses et commenter ce sujet de discussion
Inscription gratuite

Commentaires sur Série HPI : 10 anecdotes sur la saison 2