Est-ce que l’intelligence complique les rencontres amoureuses ?

Rencontre Surdou Intelligence

Partager sa vie, ses passions, ses vacances en rythme avec un partenaire permet de décupler son sentiment de bonheur. C’est pourquoi, nous cherchons, parfois désespérément, l’amour, et l’objectif de rencontrer un partenaire peut s’avérer difficile selon les contextes et les choix de vie.

Certaines personnes se rencontrent tout simplement via leur activité professionnelle, leur réseau amical, d’autres personnes utilisent des sites de rencontres. Les difficultés et les déceptions sont nombreuses, mais cela n’empêche pas les personnes de chercher à poursuivre leur objectif de vie à deux.

Dans les comédies-romantiques et les contes merveilleux, un homme et une femme se rencontrent pour construire une belle histoire d’amour. Replacé dans le contexte de la réalité, cela peut nous donner envie de croire au miracle de la rencontre fortuite ou providentielle. Cependant, cela peut aussi nous pousser à abandonner la quête de cette chimère.

De nombreuses personnes espèrent une rencontre mais expérimentent surtout des déceptions et des craintes. À force, cela peut contribuer à perdre confiance en soi, à se trouver des défauts, et à se comparer avec celles qui réussissent à trouver l’amour.

Les personnes à haut potentiel attribuent parfois l’échec amoureux à leurs caractéristiques de surefficients. L’intelligence peut tout compliquer quand il s’agit d’amour, si on décortique, analyse, idéalise la rencontre amoureuse. Au contraire, l’intelligence peut devenir une force pour la rencontre amoureuse en utilisant ses compétences à bon escient.

La recherche amoureuse est un marathon

Le domaine des sentiments prend une place considérable tout au long de la vie et nous pousse à rencontrer un partenaire. La réponse à cette attente peut être très rapide après quelques clics sur un site de rencontre. Cependant, l’attente peut également se prolonger et nous faire perdre l’espoir. Cette absence de réussite peut être vécue comme un échec à l’image du coureur qui s’est entraîné et qui rate son sprint.

Les personnes à haut potentiel sont habituées à ressentir ces mécanismes de passion et d’intensité. La frustration de pas réussir à la première tentative ne devrait pas vous empêcher de poursuivre votre objectif. En s’éloignant de la possibilité de rencontrer quelqu’un, on peut finir par combler ce manque avec d’autres activités qui nous empêchent de revenir à l’envie de rencontre amoureuse pourtant profondément ancrée en nous.

Les personnes HP sont persévérantes quand il s’agit d’un domaine qui leur donne envie de se battre. C’est pourquoi, avec force, et patience, vous pouvez garder l’énergie durable de vous laisser guider vers la personne qui vous correspondra parce que « Le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé » selon Christopher McCandless qui se confie dans « Into the wild ».

La recherche amoureuse est intuitive

Certains adultes surdoués ou hypersensibles peuvent avoir l’impression d’être mal compris par les autres. L’impression d’être en décalage, de ne pas saisir le fonctionnement d’une personne est inhérente au fait que nous sommes tous uniques.

Cela requiert parfois des efforts de quitter son univers de doutes et d’autocritiques pour s’ouvrir aux autres. Il faut essayer de calmer le brouhaha mental et les questionnements internes pour se concentrer sur le moment présent afin d’être le plus à l’écoute de la personne que l’on souhaite apprendre à découvrir.

Il existe plusieurs manières pour déceler si le courant fonctionne bien avec son interlocuteur, on peut lui demander de manière directe et franche, on se base aussi sur son intuition.

Les hauts potentiels sont souvent très intuitifs et efficaces pour analyser les gestes et l’attitude des personnes. Un faisceau d’indices aident à y voir plus clair ; La personne est-elle tactile, en retrait, réceptive à l’échange ?

Les hauts potentiels ont également parfois plus d’acuité pour détecter la nature d’une personne, cela permet d’identifier l’authenticité ou même la nocivité tant redoutée de comportements toxiques.

Vos aptitudes de HP vont clairement vous aider à gagner du temps pour identifier l’intérêt de poursuivre la rencontre avec la personne, alors faites confiance à vos sensations.

La recherche amoureuse est déroutante

L’attirance est souvent physique et/ou intellectuelle. Il suffit d’une fraction de secondes pour juger la beauté d’une personne, en ce qui concerne l’intelligence, cela requiert bien plus de temps. C’est pourquoi, il serait dommage de considérer qu’une personne manque d’intelligence en l’espace d’une rencontre. Au préalable, il est intéressant de rappeler qu’il existe différentes formes d’intelligence.

Rechercher une personne intelligente n’est pas condamnable en soi, c’est davantage la cible restrictive qui peut poser problème. Par exemple, en recherchant une personne intelligente par rapport à ses titres universitaires, sa culture générale et éventuellement son résultat de QI, vous réduisez considérablement vos chances puisque vous éliminez, à peu près, 95% de la population.

La maîtrise d’un ou plusieurs sujets ne signifie pas que vous ayez le monopole de l’intelligence, parce qu’il existe autant de domaines que d’êtres humains.

Les personnes surdouées ou à haut potentiel aiment généralement aborder une thématique de manière précise et exhaustive, mais elles peuvent aussi élargir leurs connaissances en écoutant les autres personnes s’exprimer sur des sujets différents.

La recherche amoureuse sur un site de rencontre adapté

Il existe une grande quantité de sites de rencontre, avec l’impression qu’ils fonctionnent tous sur le même modèle. On y trouve une liste infinie de profils aux photos de voyages et de selfies avec des descriptions parfois laconiques. Le fait de s’exposer publiquement comme célibataire et de publier des informations personnelles sur son profil peut rendre vulnérable. La sensation de faire partie d’un catalogue est « malaisante ». La possibilité de recevoir, en particulier pour les femmes, des messages déplacés et irrespectueux fragilise la confiance et augmente la méfiance sur ces sites.

Pourtant, les personnes à haut potentiel apprécient souvent de commencer une relation par écrit pour s’assurer que le courant fonctionne en amont de la rencontre. Plus l’intensité de l’échange est fort, plus la désillusion peut s’avérer abyssale. Il existe de nombreuses situations où la rencontre réelle ne coïncide pas avec la virtualité.

La lassitude de ne pas trouver des personnes compatibles peut donner envie d’arrêter l’expérience, pourtant, les sites de rencontres peuvent véritablement permettre de découvrir l’Autre.

Il existe des sites dont le fonctionnement est plus adapté aux personnes atypiques (surdoués, hypersensibles, hauts potentiels…). Par exemple, Atypikoo contrôle et valide les inscriptions afin de protéger au mieux les membres de sa communauté. Atypikoo veille également au respect des règles du site et les membres irrespectueux sont banni du site.

La force de ce site, pour les célibataires surdouées ou à haut potentiel, est de pouvoir révéler sa vraie nature pour des rencontres authentiques.

Réussir la première rencontre

L’un des conseils les plus répandus et adéquat consiste à être soi-même sans chercher à jouer un rôle. Sinon vous risquez de vous piéger dans votre personnage ou bien de décevoir l’autre en libérant votre personnalité ultérieurement.

En général, les adultes haut potentiel (HPI / HPE) n’apprécient pas les lieux trop bruyants et l’éclairage éblouissant. Si c’est votre cas, ne cherchez pas à impressionner la personne en l’invitant dans un lieu branché et bruyant, mais au contraire choisissez un endroit plus intimiste.

Il est essentiel de créer un échange équilibré et respectueux et d’éviter de monopoliser la conversation. Surtout si vous avez tendance à vous exprimer de manière détaillée et si vous ressentez la nécessité de rebondir à toutes les paroles de votre interlocuteur en lui coupant la parole.

Enfin, pour réussir un premier rendez-vous, il faut surtout accepter de se laisser séduire. Avant de penser que l’autre ne nous plaît pas, laissez-lui/elle une chance. Les attentes sont fondamentalement trop élevées et souvent basées sur la perspective du coup de foudre. Donc, ne vous bloquez pas sur vos préférences physiques, vos attentes professionnelles, le milieu social, les idées politiques, la culture générale.

Les adultes haut potentiel (HPI / HPE) sont souvent sensibles et perfectionnistes, elles souhaitent rencontrer une personne qui conviendra à leurs attentes plutôt élevées. En même temps, elles souffrent de ne pas être aussi formidables qu’elles le souhaitent et s’auto-dénigrent facilement. Ce paradoxe les confronte à des sentiments contrastés qui s’apparentent parfois à des montagnes russes émotionnelles. Pour surmonter cette difficulté, il est important de ne pas se laisser envahir par ses pensées négatives et se concentrer sur la possibilité de faire une belle rencontre.

Vos failles ne sont pas forcément perçues comme des imperfections par les autres personnes. Regardez-vous avec bienveillance et acceptez vos différences afin d’appréhender au mieux la rencontre amoureuse.

Croyez en un amour qui vous est réservé comme un héritage et soyez assuré que dans cet amour il y a une force et une bénédiction que vous n’aurez pas à rejeter pour continuer votre vaste chemin !

Rainer Maria Rilke, Lettres à une jeune poète.

La parole est à vous : pensez-vous que l’intelligence complique les rencontres amoureuses ?

Rejoignez la communauté Atypikoo

Atypikoo est un réseau social bienveillant dédié aux rencontres amicales / amoureuses / professionnelles entre adultes (sur)doués, Hauts Potentiels, Hypersensibles, Zèbres, Aspies, Hyper-fonctionnants...
Inscription gratuite
avataravataravataravataravataravataravataravataravatar

By Delphine

Auteure et script-doctor sur des projets de films et de séries, j’ai également envie de m’évader sur d’autres sujets, notamment le développement des sentiments amoureux, et la complexité de l’attirance entre êtres humains.

23 thoughts on “Est-ce que l’intelligence complique les rencontres amoureuses ?

  • betty

    Merci Delphine pour cet article que j’ai lu avec beaucoup d’intérêt 🙂

    avataravataravatar
  • nadine

    Excellent article. Oui être HP complique énormément les choses. Mais savoir que l’on est HP très tôt va éviter pas mal de déconvenues.

    avataravataravataravataravataravataravataravatar
    • Anita

      J’en aies pris conscience depuis l’année dernière , pensant vraiment que çà venait exclusivement de moi , seul sur mon île , avec gros doute , puisque pas confirmée ! Mais depuis avec et grace à ma mémoire et mon observation très constante , j’en ai la certitude et j’en prends conscience pleinement , mais j’arrive à 61 ans cet été ! Donc pour le cheminement ….. quand même vraiment , très douloureux … ! C’est vraiment un éclairage incroyable , çà aide à comprendre et à répondre à tant de questions ! Avec l’espoir que la suite sera avec plus de rires par la joie ! En tout cas çà aidera pour les deuils affectifs et les pardons … !

      avataravatar
  • guerin

    J’ai dévoré cet article et j’ai envie de rebondir à chaque paragraphe tant il y a à partager sur le sujet.
    Ce qui m’interpelle au premier abord concerne les sites de rencontres? En effet qu’elles soient amoureuse ou amicales, exposer une partie de soi sur un « catalogue » est en effet malaisant… dans les deux sens. Les interrogations bien légitimes que l’on peut avoir en consultant ce catalogue sont multiples :
    …cette description que je suis en train de lire me parle, m’attire, m’intéresse ou au contraire m’enferme et me renvoie à ma propre appréciation de moi même, à un constat douloureux, à mes doutes à me sentir digne d’intérêt.
    …derrière cette « assurance », quelle sensibilité, derrière cette photo (pas tjrs flatteuse) quel caractère .
    …quelles sont réellement mes attentes, ma vision de la rencontre amoureuse est elle partagée
    …s’exposer, c’est aussi prendre le risque de ne pas susciter l’intérêt

    Et vous, qu’en dites vous ?

    avataravataravataravataravatar
  • Nathalie

    Effectivement cela peut être une solution mais la rencontre virtuelle est particulièrement intrusive car nous devons dévoiler davantage par écrit que verbal. Et les questions fusent et il est difficile d’y répondre car l’écrit ne retranscrit pas le visuel…
    Remarquez que lorsque l’on échange en face à face tous les types d’expression qui se dégagent … hors dans l’écriture et ce malgré bonne lecture on peut passer à côté…
    J’ai appris à travers les écrits que l’on peut se créer toute une vie tout en gardant une certaine crédibilité au regard qui vous lit… La manipulation à grandes dents et grosse fringale…
    Qui peut mieux qu’elle vous attirer ainsi?
    J’ai connu des déboires à trop être assoiffée de rencontre et un illusoire quand j’ai commencé à croire que je pouvais avaler leurs histoires .
    J’ai laissé faire pour voir ce qu’il y avait à déguster…. » le dîner était presque que parfait »… jusqu’à la tombée du soir…
    La lumière était soudainement devenue sombre… J’ai remarqué toutes les lampes usagées…je suis partie…

    avataravataravataravatar
  • Sylvain

    Merci pour ce long et bien argumenté article 🙂

    C’est amusant, en même temps que j’écris, j’écoute « Creep » de Radiohead : fort à propos ! 😁

    Je viens de vivre une année haute en couleurs, avec des émotions qui m’ont fait voir les abîmes les plus profonds entre deux remontées en surface. J’avoue par exemple que les sites de rencontres sont une très grande déception. J’ai discuté avec des dizaines de faux profils, uniquement là pour de l’escroquerie aux sentiments. Je suis devenu expert pour les repérer, même s’il y a de sacrément bons spécialistes. Et les vrais rencontres ? ça se compte sur les doigts des mains en 8 mois. Quant au rendez-vous, il y en eu trois : une femme avec qui je n’avais pas d’accroche, une autre qui après avoir accepté un second rendez-vous m’a annulé car elle était tombée amoureuse de quelqu’un d’autre, et une dernière avec qui j’ai gardé de l’amitié.

    Sans compter l’argent perdu dedans, le bilan est médiocre. J’ai tout stoppé tant ça ne faisait que me sentir nul et inintéressant, ce que ne reflète pas mes contacts avec mes amis.

    Comme vous le dites, j’apprends d’abord à m’apprécier et à vivre pour moi. Je préfère laisser le hasard faire le reste. Je garde en tête que s’attendre à des résultats différents en faisant toujours la même chose est pure folie. Aussi je prends mon temps à faire ce que j’aime, à développer et créer 🤗 et rester positif et optimiste.

    avataravataravataravataravataravataravataravataravataravataravataravatar
  • Ishi

    Il y a 2 points qui m’interpellent.

    – Je ne pense pas que Atypikoo soit actuellement plus sécurisé que d’autres sites de rencontre. J’ai pu créer ce compte en renseignant différentes informations qui ont peut être été « contrôlées » et « validées » mais on ne m’a pas demandé d’apporter les preuves tangibles prouvant la véracité de ces informations. Ishi n’est d’ailleurs pas réellement mon prénom. Je suis entièrement d’accord que « Le fait de s’exposer publiquement comme célibataire et de publier des informations personnelles sur son profil peut rendre vulnérable. » Personnellement, j’ai déjà été agressé sur un site de rencontre avec beaucoup d’intelligence et de psychologie, avec un scénario bien travaillé sans fausse note et sans faute d’orthographe. Possiblement, je pense que mon agresseur était derrière un écran dans un pays pauvre d’Afrique. Voilà la réalité de ce monde… Je pense par exemple que la sécurité est meilleure sur CouchSurfing car les adresses sont vérifiées avec l’envoi d’un code à domicile et les cartes d’identité avec un selfie. En espérant que cette critique puisse être constructive…

    – Il ne me semble pas que la référence à la vie de Christopher Mc Candless qui est une vie de solitude, d’isolement illustre au mieux ce que

    avataravatar
    • Ishi

      {…} peut être le partage du bonheur dans les relations amoureuses…

      avataravatar
    • René

      Bonjour 👋
      Je partage volontiers votre analyse… surfer sur les sites de rencontres est plus que douteux pour moi, je n’y crois pas simplement, et je trouve laborieux de faire des rencontres virtuelles !
      Je réponds par ex. à ce post publié au mois de mai, et c’est le mois d’août today… le tempo n’y est pas ! Si je souhaite par ex. faire votre rencontre réelle… Vous êtes peut-être parti au Canada, et moi je réside en Provence !
      De plus, j’ai toujours aimé écrire des lettres d’amour… vous savez, celle qu’on envoie pour partager ses sentiments…. sur un support papier.
      Bref, le jour où vous lirez ce post, faites-moi le savoir. Parce que c’est pour moi comme une bouteille à la mer, ce post…
      A bon entendeur,
      RB

  • Früling

    Merci pour cet article. Il me semble avoir dit tant de choses que vous avez écrites qu’il m’a parfois fait rire. C’est vrai qu’en avançant sur ce chemin qu’est la vie, nous cumulons les déceptions qui sont parfois un lourd fardeau à porter. Et nous sommes également tous très conscients que la toile peut s’avérer être une jungle où l’être le plus profond peut surgir tant dans sa plus grande sensibilité que dans sa sauvagerie la plus féroce. La question est : sommes-nous prêts à (re)faire confiance ? Et aussi comme vous le dites si bien : pouvons-nous encore y mettre de l’énergie ? Belle journée à tous

    avataravataravatar
  • Maëlle

    Je rejoins ce qui est dit plus haut. Le site atypikoo n’est pas plus sécurisé qu’un autre site. Sur ce site, j’ai noué quelques contacts, certains à vocations amical, un à vocation amoureuse. Aucun n’a duré.
    Bien sûr que le côté hypersensible rend « dépendant » à la passion, plus que pour un « sensible ». Mais c’est la mature même de la passion de rendre dépendant. L’addiction vient de l’état de bonheur, de flotter, de communion parfaite. Quand on a connu la passion, on n’envisage la relation que sous ce prisme là, même sachant consciemment que des relations apaisée existent aussi.
    Concernant la recherche de l’autre, de cete âme qui partagera nos pas, noter vie, faut-il la chercher justement ? Une quête éperdue ne peut amener qu’à des déceptions (je généralise mon cas peut être). On focalise sur tous les détails qui nous confortent dans notre choix, on ne jauge l’autre qu’à l’aune d’une relation amoureuse et non juste pour ce qu’il est.
    Etre bien dans sa vie, ouvert aux autres, ouverts aux opportunités que la vie offre. Savoir les créer tout de même ces occasions de rencontres. Mais sans en attendre la lune. Etre patient.
    Voilà de bien grands mots, bien compliqués à appliquer parfois, …quand après 1 semaine de confinement sans enfants, on s’aperçoit qu’on n’a échangé qu’avec la boulangère le matin, qu’on manque sérieusement d’échange humains, affectifs et intellectuels.
    donc je rejoins ce que vous dite sur le faite que les hauts potentiels, de part leur fonctionnement peuvent avoir plus d’attente, plus de difficultés à rencontrer? Mais pas sur les sites de rencontres.

    avataravataravataravataravatar
  • Jo

    Je me demande si le soucis majeur des Atypique point de vue relation amoureuse n’est pas le lâché prise ?
    Les fait de trop se poser de questions en permanence ???

    avataravataravataravataravataravataravataravataravataravataravatar
    • Olivier

      Jo, bravo! Rien à redire…. Sauf si tu veux en parler plus longuement. 🙂

  • Françoise

    Je partage vos commentaires. C’est difficile, très difficile, encore plus à mon âge. Et pourtant je cible mes recherches, je suis prudente et perspicace, adaptable et ouverte. Les déceptions s’enchaînent. Je commence à penser que je ne rencontrerai pas la personne avec qui faire un dernier bout de chemin et que je devrai me satisfaire de la seule la compagnie de moi-même.
    Pour ma part, il n’y a que les sites de rencontre pour tenter ma chance : quand on ne travaille plus, qu’on ne fréquente que les cinés et salles de concert, quelques sorties rando avec des copines, comment trouver celui qui…
    La dernière fois, j’ai affiché clairement « atypique », j’ai discuté des heures, confinement oblige avec un atypique, discussions animées, atomes crochus, même longueur d’ondes, etc… et la rencontre de visu s’est affreusement mal passée, la seule chose que je ne pouvais mesurer : le feeling. Il avait l’affectivité d’une huitre, pas un sou de séduction, refus du regard et du tactile. Je suis pas psy mais toutes les caractéristiques d’un autiste asperger ! Que de temps perdu !

    avataravatar
    • Véronique

      Françoise, je comprends ton sentiment et ta situation, nous avons quelques similarités mais sans agressivité aucune je te trouve un peu dure et caricaturale avec les autistes Asperger. Ne m’en veux pas 😕

      avataravataravataravataravatar
  • David

    Merci pour cet article.
    Je ne saurais trop dire au combien je m’y retrouve.
    Mais, malheureusement pas dans les bonnes parties…
    Mais plus, dans la sur analyse, l’incapacité à se laisser être simplement… soi.
    Les attentes bien trop importantes, le manque cruel de confiance car une auto critique permanente ou presque.
    Enfin, en cas de recherche amoureuse, en cas de rencontre amicale, les attentes et les « enjeux » n’étant pas du tout les mêmes, c’est différent.

    avataravataravataravatar
  • Nathalie-Magélique

    Je suis divorcée depuis 17ans, je ne travaille pas à l’extérieur donc pour rencontrer des gens je vais danser, voir des groupes dans des pub… malheureusement je ne rencontre personne comme moi surtout dans le sud où les gens sont très superficiels.
    J’ai essayé les sites de rencontres gratuits mais que des fakes et des histoires de fesses.
    Comme vous le dites dans votre article, déçu j’ai tout laissé tombé.
    Maintenant je fais ma vie sans chercher mais triste est de constater qu’en cherchant où ne cherchant pas l’amour il n’apparaît pas quand même.

    avataravataravatar
  • Oups

    Françoise, je suis extrêmement choquée par « Il avait l’affectivité d’une huitre, pas un sou de séduction, refus du regard et du tactile. Je suis pas psy mais toutes les caractéristiques d’un autiste asperger ! Que de temps perdu ! »
    En effet tu n’es pas psy… Sais-tu ce que recouvre le terme Asperger ?
    Si tu es sur ce site est-il normal de parler en ces termes d’autres atypiques ????
    Je signale à David, l’administrateur.

    avataravatar
  • Yann

    Françoise, on voit bien que vous ne connaissez rien au sujet de l’autisme asperger.

    Vous l’avez jugé sur son apparence, chose que les asperger se savent pas (ou peu dans le meilleur des cas) cultiver, vous vous attendiez à une personne à l’aise et pleine de jeu de séduction?!??
    C’est comme aller à la rencontre d’une personne atteinte de nanisme en ayant l’espoir qu’elle mesure 1,90m… Pour finalement lors du rendez-vous ne la juger uniquement que sur sa taille, qui ne nous plaît pas.
    Ca n’a strictement aucun sens.

    Si vous aviez creusé plus loin, vous auriez peut-être découvert un cœur sensible et en or, qu’au passage vous avez dû probablement blesser, au vu de votre réaction ici.

    Réaction partagée sans retenue sur un site où, précisément, des asperger viennent pour tenter de rompre avec la solitude. Ce qui est mon cas.
    Les clichés biaisés sur l’autisme d’asperger sont déjà nombreux, merci de ne pas les promouvoir sur un site qui leur donne un semblant de refuge.

    Grand chelem sur 20.

    avataravataravataravataravataravataravataravatar
  • Yann

    C’est marrant, j’avais eu envie de participer à cette conversation à un moment, mais je ne savais pas trop comment imager les difficultés rencontrées par un asperger dans sa recherche de l’amour.

    Dans un sens, merci Françoise, car votre commentaire est un retour direct et concret du genre de réactions auxquelles nous faisons face fréquemment.
    Un jugement direct, rigoureux et biaisé, car basé sur des attentes de séduction normalisées et qui sont difficiles à appréhender pour nous.
    Nous sommes des gens sincères, sensibles, qui ne mentent pas, qui ne trichent pas, mais visiblement tout ça n’a pas autant de valeur qu’un bon jeu de séduction à deux balles.

    Ca m’évite d’avoir à exposer nos difficultés, vous avez très bien imagé la chose.

    avataravataravataravataravataravataravatar
    • Anita

      Bonsoir et Merci pour cette prise de parole , très juste …. Il est si consternant , dans la vie dite ordinaire , de constater une forme de formatage pour la manière de séduire , alors que c’est si subtil , et surtout pas un code …. Pour les Atypiques par excellence sensible , surtout pour un domaine dit privé et donc très personnel , c’est peut être dans l’affectif l’un des mondes où nous devrions être un maximum à l’écoute de soi et de l’autre . Plus la synthèse assez spontanée voir ensuite qui se prolonge par suite d’une imprégnation maximum d’infos nouvelles , qui sont un délice à décortiquer avec minutie et concentration … Perso ce que j’adore justement, c’est vraiment lorsque c’est authentique , çà devient pétillant et comique, tant le décalé , la volonté de bien faire , la gène , le charme et le rire se confondent … Ce qui donne des yeux ronds aux autres qui jugent de déplacé et d’incongru c’est justement de s’autoriser à vivre hors conditionnement , et respirer hors d’une sorte de boite sociétale ! Que de fou rires en perspectives … Décalée peut être amusant , et c’est si naturel ! …. Très Cordialement ,

      avataravatar
  • Oups

    On peut avoir un trouble autistique et être séduisant !!!! Ohlala !!!
    Oui, on peut très facilement avoir le regard fuyant si on n’est pas dans un cadre sécurisant. Si on n’est pas à l’aise et en l’occurrence dans un contexte plein de stimuli, (bruits, du monde autour…) une personne que l’on ne « sent » pas. Mais dans une relation qui s’installe, avec confiance, dans une relation authentique et respectueuse, ou si on rencontre quelqu’un avec qui ça passe direct, plus rare, pas de problèmes de regard fuyant (sauf si contexte trop stimulant toujours 😂 trop de choses interpellent nos sens).
    Oui, on peut être séduisant, voire très séduisant. La séduction passive parce que le séduction active… quel cirque 😄
    Je rencontrais facilement via des sites… j’ai du charme, de la personnalite, j’aime les belles choses, j’ai donc une allure simple mais soignée et féminine.. Je séduis passivement, je plaîs, on s’attache à moi, je suis intéressante 😉 Pas de fausse modestie, mon profil est anonyme 😜 Ma difficulté à moi se réside principalement dans mes attentes exigeantes.
    C’est moi qui fuis les relations insatisfaisantes, pas assez épanouissantes. On insiste pour que je tente de donner une chance à la relation. Mais je sens très vite si ça le fera ou non.
    Amoureuse mais pas casée !!! Seule plutôt que mal accompagnée !!!

    avataravataravataravataravataravataravatar
  • Anita

    Pour compléter , ce que je voulais dire : c’est que nous devrions par notre sensibilité être avantagé pour réussir dans nos relations et amours , puisque les domaines de sensibilités y sont rois ….. ! Sauf que c’est tout le contraire puisque nous sommes dans un monde qui fonctionne différemment de nous , et que nous sommes en minorité ! Donc Heureuse d’être ici , avec vous pour partager , lire et écrire , et puis qui sait …. ! Bonne Chance à Vous …

    avataravataravatar

Laisser un commentaire

Trop intelligent pour être heureux ?!

En vous inscrivant sur Atypikoo, vous pourrez rejoindre une communauté bienveillante afin d'échanger avec d'autres atypiques qui vous ressemblent et vous comprennent. Alors ne soyez pas trop intelligent pour être heureux et rejoignez la communauté !

Rejoignez la communauté Atypikoo

Atypikoo est un réseau social bienveillant dédié aux rencontres amicales / amoureuses / professionnelles entre adultes (sur)doués, Hauts Potentiels, Hypersensibles, Zèbres, Aspies, Hyper-fonctionnants...
Inscription gratuite
close-link

« Ce site est indéniablement différent des autres et pour cause, il propose aux Zèbres, Hypers sensibles, Hypers Empathiques, HPI non détectés et autres êtres en douance ou surdouance de se retrouver, d’échanger et de partager voire de se remonter le moral. »

« Atypikoo c’est un lieu de partage, d’échanges, entre personnes atypiques ou qui se sentent comme telles. Et puis, si l’alchimie se fait, on peut y trouver des amis, ou plus si affinités. Ce n’est pas un site de rencontres. C’est un site où on peut faire de vraies rencontres. »

« J’ai trouvé sur Atypikoo des personnes partageant le même mode de fonctionnement et avec plus d’expérience que moi. Cela m’a permis de mieux me comprendre, de me sentir moins seul et d’avancer plus vite. »

« Ce site m’a permise de trouver enfin une communauté avec qui échanger. J’y trouve de l’écoute, du respect, de l’entre-aide et cette bienveillance me fait du beaucoup de bien. »

 
Voir + de témoignages
close-link