La sensibilité, c’est pour les femmes !

Il y a autant d’hommes hypersensibles que de femmes, nous confirme Saverio Tomasella. En matière de sensibilité, la parité est ainsi pleinement assurée.

De même qu’on attribue davantage le rose aux femmes, le bleu aux hommes, on s’imagine que la sensibilité est une caractéristique féminine. Mais la sensibilité n’est une exclusivité des femmes que dans ces croyances qui prennent leurs racines dans notre culture. 

Ainsi, l’homme hypersensible se confronte à une société dont la culture et les normes altèrent l’image qu’il peut se faire de sa masculinité. 

En ce sens, l’un des plus grands défis de l’homme hypersensible commence par renouer avec sa sensibilité. Se la réapproprier à sa juste valeur, en révéler les forces et la reconnaître comme une caractéristique parmi d’autres de ses qualités d’homme.

Une confrontation à l’idéal masculin, ou ledit “mâle alpha”

L’idéal masculin nous renvoie l’image d’un homme à la sobriété absurde (pour ne pas dire insensible), excessivement téméraire, impeccablement athlétique, conflictuel, compétitif, spontané, directif… C’est le fameux mâle alpha, celui qu’on voit de partout dans les films (à l’exemple Takeshi Kovacs, protagoniste de la série Altered Carbon, ou encore Jon Snow dans Game of Throne). 

Homme hypersensible Atypikoo

Ainsi, nous grandissons en intégrant inconsciemment qu’il ne faut pas révéler (et encore moins développer) notre sensibilité. Car elle va à l’encontre même de cet idéal pour lequel elle incarne une faiblesse. En conséquence, beaucoup d’hommes hypersensibles craignent d’être jugés au travers de leur sensibilité et la dissimulent autant que possible (en se la jouant dur à cuire, impassible etc.). 

Le plus problématique repose probablement dans le fait de refouler sa sensibilité en essayant de se faire passer pour ce fameux mâle alpha. Ce déni de soi engendre mal être, détérioration de l’estime de soi et un défaut cruel d’authenticité qui peut être déconcertant pour autrui. De plus, s’efforcer de la jouer "dur à cuire" et pour ainsi dire, ne pas se montrer sous son vrai visage, engendrera des rencontres qui ne nous correspondent pas. 

Je me suis moi-même longtemps remis en question quant à mon potentiel à séduire une femme compte tenu de ma sensibilité. D’autant plus qu’on prend pour acquis que les femmes ne sont séduites que par ce genre d’homme, et que seul cet idéal masculin a un pouvoir de séduction. La considération de notre société à l’égard de la sensibilité représente un frein : il faut s’en affranchir. 

Nous sommes des hommes atypiques. Soyons fiers de l’être et affirmons nous dans notre singularité !

Une répercussion de l’industrialisation

L’industrialisation a dramatiquement refroidi la sensibilité de l’humanité et contribué à construire cet idéal masculin. L’homme est devenu une machine ou un leader, en opposition à une époque où il était davantage porté vers l’art, la nature et la poésie (notamment au cours de la Renaissance).  

Autrement dit, notre société nous offre de moins en moins de développer notre sensibilité. C’est entre autres l’une des raisons pour laquelle beaucoup d’hommes n’en prennent conscience que tardivement et se sentent en marge de la société durant une grande partie de leur vie.

Renouer avec sa sensibilité, c’est aussi réapprendre à l’alimenter, à en prendre soin et à la vivre. Par exemple, ça peut être s’offrir des moments de quiétude et d’émerveillements dans la nature, s’abandonner à l’art et la poésie sous toutes ses formes, solliciter son imagination et sa créativité... se prendre en main pour vivre heureux en tant qu’homme hypersensible !

Homme hypersensible Atypikoo

De l’avantage d’être un homme sensible

Peut-être que tu as peur du conflit, que tu n’aimes pas la compétition, que tu fatigues vite ou que tu as besoin de temps pour réfléchir… mais tu es doté par ailleurs de beaucoup d’atouts qui échappent à l’idéal masculin !

De part sa grande empathie, l’homme hypersensible tend à être naturellement doux et attentionné, activement à l’écoute de celle/celui qu’il aime. Ton empathie peut véritablement te servir dans la séduction. Être un homme hypersensible, c’est aussi être dévoué et passionné en amour, or beaucoup d’autres hommes et femmes recherchent la passion et le dévouement, et la loyauté en un sens. 

Bref, la liste est longue, je vous en dis plus dans l'article : De l’avantage d’être un homme hypersensible

Être un homme hypersensible, confiant, épanoui et charismatique 

Cher confrère, je crois qu'il est fondamental de renouer avec ta sensibilité et de l’assumer pleinement comme une part de ta personnalité d’homme. 

Car oui, l’homme aussi est sensible, parfois même doté d’une sensibilité plus élevée que d’ordinaire (hypersensible), et c’est tant mieux ! Oui, tu peux être un homme sensible et cette sensibilité n’est pas moins un atout que ceux attribués à l’idéal masculin. Oui, les femmes s’intéressent également aux hommes sensibles et non, toutes les femmes ne courent pas après ce fameux mâle alpha. Ces croyances nuisent d’entrée de jeu au rapport homme-femme. Quant au rapport entre deux hommes, cela crée une logique de compétition qui peut encourager à des comportements toxiques.

Homme hypersensible Atypikoo

Voici selon moi les axes de travail et d’éventuels outils :

Rester soi-même : plus tu seras authentique et sincère envers toi même, plus tes rencontres seront pertinentes et fructueuses. Le travail sur soi produit indéniablement des effets positifs sur nos relations avec le monde extérieur.

Identifier tes croyances limitantes et t’en défaire : efforce toi de les lister et oppose chacune d’entre elle à un contre-argument.

Développer ton estime de soi, c’est à dire ta confiance en soi, ton amour propre et ta vision de soi : en ce sens je te conseille de lire “L’estime de soi” de Christophe André et François Lelord, au moins pour identifier d’éventuels mécanismes qui seraient régis par un manque d’estime de soi.

S’investir dans la connaissance de soi, afin de ne pas laisser les autres ou la société te dire qui tu es (à tort et à travers), et notamment améliorer ta vision de soi en cernant mieux tes qualités et tes défauts : le test des 16 personnalités par le MBTI peut-être un bon outil pour commencer. Je te suggère également le livre d’Elaine N.Aron “Hypersensibles, Mieux se comprendre pour s’accepter”.

Oser parler ouvertement de ta sensibilité, à commencer auprès de tes proches, ou du moins à l’égard des personnes en qui tu as entièrement confiance. Avec une bonne estime de soi, ça deviendra de plus en plus facile et c’est un cercle vertueux : plus tu oses en parler, plus tu seras confiant et moins tu auras peur de la mettre en avant, et ainsi de suite !

T’affirmer comme une personne atypique : Fais de ta singularité une priorité ! Interdis toi de te conformer à la “norme”, n’aie plus peur de dire ce que tu penses vraiment, assume de penser différemment et ne te soucie pas excessivement de froisser de par ta différence, que ce soit dans ta manière d’être, d’agir ou de penser. Autorise toi d'être différent, sensible et profondément humain !

N'hésitez pas à partager avec nous, votre vécu d'homme hypersensible. Comment vivez-vous votre hypersensibilité en tant qu'homme ? Avez-vous tendance à vouloir cacher cette hypersensibilité ?

Publié par Nicolas

Introverti hypersensible (INFJ) en perpétuelle quête de soi, je suis passionné par la connaissance de soi et des autres. Depuis 4 ans que je pratique la méditation de la pleine conscience et me ressource en montagne, je n’ai jamais été aussi épanoui ! Je partage mes aventures pour introverti·e·s et hypersensibles sur aventurier-introverti.fr dans une optique de développement personnel afin de tirer le meilleur de nous même.
Vous devez être membre pour voir les réponses et commenter ce sujet de discussion
Inscription gratuite

Commentaires sur L'homme hypersensible VS l'homme idéal