⭐ Article réservé aux abonnés

« Faut-il vraiment draguer pour être en couple ? Je n’aime pas du tout draguer, même si j’en ai parfois envie. Je ne suis jamais à l’aise quand il est question de flirter pour établir le contact. Je veux dire, ce n’est pas naturel chez moi… »

Séduire et draguer un·e inconnu·e quand on est hautement sensible, n’apparaît pas toujours évident, voire pas naturel du tout tel qu’en témoigne cet hypersensible (témoignage issu d’un groupe facebook).

« Il faut de l’humour pour le/la faire rire », « La confiance en soi c’est sexy, aie l’air d’être sûr de toi », « Il faut pratiquer le jeu du chat et de la souris », « Drague dans la rue c’est ce qui fonctionne le mieux »… quand il est question de drague et de séduction, on ressasse toujours et inlassablement les mêmes conseils.

Toutes ces approches n’ont jamais résonné en moi. Et je sais aujourd’hui que ça ne me correspond pas, parce que je pense que ce ne sont pas des démarches adaptées à une personne hautement sensible (et notamment introverti·e). Néanmoins ce n’est pas la drague et la séduction en tant que telles que je remets en question, mais bel et bien l’approche que l’on met en avant dans notre société. Certains commentaires sous cet article témoigneront qu’il est davantage question de se la réapproprier, et que l’on peut bien évidemment se retrouver dans la drague.

Dans cet article, je partage ma compréhension de tout ce qui est susceptible de nous freiner dans la drague et la séduction. Notamment les appréhensions et croyances limitantes à l’égard de nos propres capacités.

1 – Drague, séduction et hypersensibilité, pourquoi ça matche pas (toujours) ?

La drague telle qu’on en parle, généralement, est à mon sens relativement superficielle. Or, être hautement sensible, c’est être incapable de rester superficiel. C’est aller en profondeur dans les choses, dans les personnes, dans les émotions. C’est pourquoi je doute qu’une personne hautement sensible puisse s’y retrouver dans ces tutos youtube du genre : « Pratiquer à merveille le fuis moi je te suis » ou « Comment faire regretter à ton ex de t’avoir quitté pour la faire revenir »…

La grande majorité des conseils et techniques qui vont dans ce sens visent à créer l’intérêt, là où je pense qu’une personne très sensible a besoin d’un intérêt qui coule de source. Un lien naturellement réciproque. 

Dans une démarche de séduction intéressée, en opposition à une séduction naturelle, on va intentionnellement tout faire pour développer l’intérêt de l’autre à notre égard, quand bien même il apparaît clairement inexistant.

…...
Article réservé aux membres abonnés

Cet article est réservé aux membres abonnés

Il reste 85% de l'article à lire

Déjà abonné ? Connectez-vous

Publié par Nicolas

Aventurier en perpétuelle quête de soi, je suis passionné par la connaissance de soi et des autres. Aussi j’aime partager les enseignements tirés de mes aventures, et plus généralement comment j'apprends à vivre ma vie en tant que personne hautement sensible, et ce que je comprends de la sensibilité élevée.
Vous devez être membre pour voir les réponses et commenter ce sujet de discussion
Inscription gratuite

131 commentaires sur Séduction, drague et hypersensibilité : pourquoi ça matche pas ?