Le « ghosting », issu du mot anglais « ghost » (fantôme), désigne la fin soudaine et unilatérale d’une relation sans préavis ni explication. Ce comportement, souvent observé dans les relations en ligne, devient de plus en plus courant. Selon une enquête réalisée par Le Point, 53 % des hommes et 80 % des femmes ont déjà mis fin à une relation de cette manière sur les applications de rencontres[1]. Bien que cela puisse sembler anodin pour certains, le ghosting laisse souvent des traces émotionnelles profondes, rendant la normalisation de ce comportement particulièrement préoccupante.

Une réalité courante dans les relations numériques

Clara, 28 ans, partage son expérience : « Il m'est arrivé de couper les ponts avec des contacts lorsque mes limites n'étaient pas respectées ou quand je me sentais oppressée. Parfois, je n’avais tout simplement pas l’énergie d'expliquer pourquoi je ne voulais plus parler. Être ghostée m'est aussi arrivé. Cela ne diminue pas ma valeur, mais révèle plutôt quelque chose sur la personne qui ghoste. Les ruptures, peu importe leur forme, font mal, mais on finit par s’en remettre avec le temps. »

Ce témoignage met en lumière une réalité douloureuse pour beaucoup : la facilité avec laquelle vous pouvez vous retrouver rejeté sans explication. Pour certains, cette attitude constitue un mécanisme de défense, une manière d’éviter des confrontations inconfortables ou des explications difficiles. Pour d’autres, il s’agit de la répétition d’une situation de ghosting mal vécue, comme une sorte de vengeance.

Les origines

Perçu comme un phénomène récent, le « ghosting » existe pourtant depuis longtemps. Il s’agit d’une forme de rupture silencieuse, mais l'ère numérique a amplifié ce comportement. La facilité de communication offerte par les applications et les réseaux sociaux rend les interactions plus éphémères. La déshumanisation partielle induite par l'écran facilite la rupture sans explication, car l’absence de confrontation physique réduit le sentiment de culpabilité.

L'impact psychologique

Le ghosting entraîne des répercussions profondes sur la santé mentale. Les sentiments d’abandon, de rejet et de confusion deviennent courants. Le manque d’explication laisse des personnes démunies, alimentant leur anxiété et leur insécurité émotionnelle. Selon des psychologues, ce phénomène peut exacerber des sentiments de faible estime de soi et entraîner des comportements d’évitement dans les relations futures.

Témoignage d'Aurélien, 29 ans

Aurélien a vécu ce genre d’expérience : « Je discutais avec une personne depuis plusieurs mois. Tout se passait bien, nous avions même prévu de nous rencontrer. Puis, du jour au lendemain, plus aucune nouvelle. J'ai essayé de la contacter plusieurs fois, sans succès. Ce silence soudain m'a dévasté. J'avais l'impression de ne pas compter, de n'être qu'une option facilement éliminable. »

La dynamique des relations

Les applications de rencontres ont transformé la communication et les relations. Bien qu'elles permettent plus facilement de connecter des personnes entre elles, un grand nombre de leurs utilisateurs ne cherchent pas réellement à s'engager sérieusement. Une étude montre que 65 % des utilisateurs de Tinder[2] ne sont pas célibataires et utilisent l’application pour tester leur charme ou simplement pour développer des interactions sociales sans lendemain. Cette réalité met en lumière un aspect souvent ignoré : toutes les connexions sur les plateformes de rencontres ne s’inscrivent pas dans une démarche sincère.

Le dilemme des attentes divergentes

Les réseaux sociaux et les applications de rencontres permettent de créer des liens variés, amicaux, professionnels ou amoureux. Toutefois, de nombreuses personnes utilisent ces plateformes uniquement pour des interactions virtuelles, sans intention de rencontrer physiquement leurs correspondants. Une enquête de l’Ifop révèle que 58 % des utilisateurs préfèrent les relations épistolaires[3], ce qui crée des malentendus et des frustrations chez ceux et celles qui cherchent une relation réelle. Cette divergence d’attentes conduit souvent à des impasses relationnelles.

L’effet de la multiplicité des choix

Les femmes hétérosexuelles, en minorité sur la plupart des applications, reçoivent souvent un nombre considérable de messages. Cette surabondance de choix permet de passer rapidement d’une conversation à une autre, ce qui peut mener à ignorer certains interlocuteurs, souvent de manière involontaire mais tout de même blessante. Le phénomène de l’abondance de choix peut aussi concerner les hommes, créant un environnement où la décision de couper les ponts devient une option facile et rapide.

Les conséquences de la gamification

Les applications de rencontres exploitent des éléments des univers des jeux vidéo et des machines à sous pour fidéliser leurs utilisateurs. Cette « gamification » peut mener à une addiction, où les utilisateurs deviennent plus attachés au processus de match et de flirt qu'à la recherche de véritables connexions. La recherche d’approbation à travers des « likes » et des « matchs » peut devenir un objectif en soi, reléguant au second plan l’objectif initial de trouver une relation sérieuse. Cette dynamique transforme les interactions en ligne en un jeu où les émotions réelles deviennent alors négligées.

Les clés pour comprendre et surmonter le ghosting

Les raisons dissimulées 

Plusieurs raisons peuvent pousser une personne à agir de cette façon :

Évitement des conflits : La peur de dire la vérité et de blesser son interlocuteur pousse certaines personnes à disparaître plutôt qu’à entretenir une discussion potentiellement délicate.

Surcharge émotionnelle : La gestion simultanée de plusieurs relations peut devenir écrasante, poussant certains à couper les ponts de manière radicale.

Immaturité émotionnelle : Certains ne possèdent pas les compétences émotionnelles nécessaires pour gérer une rupture de manière mature et respectueuse.

Recherche de validation : Dans un monde où l’approbation numérique prédomine, certains utilisent les plateformes de rencontres pour booster leur ego et se rassurer concernant leurs capacités à plaire aux autres.

Reprenez le contrôle 

La première étape pour surmonter le ghosting consiste à ne pas prendre cette situation personnellement.

Acceptez vos émotions : Acceptez de ressentir de la tristesse, de la colère ou de la frustration. Ces émotions appartiennent au processus de guérison et aident à trouver la résilience en vous.

Évitez la sur-analyse : Évitez de réfléchir à toutes les hypothèses sur les raisons du silence de votre interlocuteur. Essayez de ne pas vous torturer l’esprit avec des questions sans réponse.

Tournez-vous vers vos proches : Parlez de votre expérience avec des amis ou des membres de votre famille. Leur soutien réconfortant peut vous aider à voir la situation sous un autre angle.

Recentrez-vous : utilisez cette expérience pour vous recentrer sur vous-même. Engagez-vous dans des activités qui vous plaisent et prenez du temps pour vous et faire ce que vous aimez.

Soyez ouvert à de nouvelles rencontres : Ne laissez pas une mauvaise expérience vous décourager à poursuivre vos rencontres en ligne.

Prévenir plutôt que guérir 

Bien qu'il s’avère impossible de se prémunir du ghosting, certaines stratégies peuvent réduire les risques :

Communiquez ouvertement : Exprimez clairement vos attentes dès le début de la relation. Posez des questions sur les intentions de votre interlocuteur pour évaluer ses motivations. Cela peut réduire les risques de déception en vous assurant que vous partagez la même envie de sincérité.

Prenez votre temps : Ne vous précipitez pas. Prenez le temps de connaître l'autre personne avant de vous investir émotionnellement.

Observez les signes : Soyez attentif aux comportements qui peuvent indiquer un désintérêt ou une instabilité émotionnelle. Les personnes qui ghostent montrent souvent des signes de distance ou d'incohérence dans leur communication.

Fixez des limites : Si quelqu'un ne respecte pas vos limites ou montre un manque de respect, n'hésitez pas à mettre fin à la relation de manière respectueuse mais ferme.

Les expériences de ghosting peuvent vous aider à apprendre à poser des limites, à exprimer clairement vos attentes et à identifier les signes de désengagement émotionnel permettent de réduire les risques de se retrouver face à cette situation. Au lieu de voir le ghosting comme une fatalité, rappelez-vous que chaque rencontre vous permet de mieux apprendre à vous connaître et de savoir quel type de partenaire vous convient le mieux. Chaque défi dans votre expérience de dating vous ouvre la voie à des connexions humaines plus profondes et authentiques.

 

[1] Le Point : Pourquoi les applications de rencontres nous déshumanisent-elles ? Par François Nicolle et Ziyed Guelmami pour The Conversation France. 31/07/2022

[2] Mary Ann Liebert, Inc : Finding Intimacy Online : A Machine Learning Analysis of Predictors of Success. Germano Vera Cruz. 31/07/2023

[3] Sondage Ifop en partenariat avec Cam4 : Enquête sur la rencontre en ligne et la digitalisation de la vie sexuelle à l’heure du covid 19. 05/10/2021

 

Publié par Delphine

Delphine est la cofondatrice du réseau social de rencontre Atypikoo et l'auteure du livre "Dating Authentique". Depuis plusieurs années, Delphine explore, à travers ses écrits, les spécificités des personnes neurodivergentes et leurs interactions amoureuses.
Vous devez être membre pour voir les réponses et commenter ce sujet de discussion
Inscription gratuite

77 commentaires sur Ghosting : Serez-vous le prochain ou la prochaine ?