Le jour où je me suis aimé pour de vrai…

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai compris qu’en toutes circonstances,
j’étais à la bonne place, au bon moment.
Et alors, j’ai pu me relaxer.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle estime de soi.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle n’étaient rien d’autre qu’un signal lorsque je vais à l’encontre de mes convictions.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle authenticité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé de vouloir une vie différente,
et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive contribue
à ma croissance personnelle.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle maturité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai commencé à percevoir l’abus dans le fait de forcer une situation, ou une personne, dans le seul but d’obtenir ce que je veux, sachant très bien que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts,
et que ce n’est pas le moment.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle respect.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai commencé à me libérer de tout ce qui ne m’était pas salutaire : personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie.
Au début, ma raison appelait ça de l’égoïsme.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle amour-propre.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé d’avoir peur du temps libre et j’ai arrêté de faire des grands plans.
Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime,
quand ça me plait et à mon rythme.
Aujourd’hui, j’appelle ça simplicité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé de chercher à toujours avoir raison,
et je me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé.
Aujourd’hui, j’ai découvert l’humilité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir.
Aujourd’hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe.
Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois, et ça s’appelle plénitude.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir.
Mais si je la mets au service de mon cœur,
Elle devient un allié très précieux.

When I Loved Myself Enough (Anglais)
Texte de Kim McKillen (1963 – 1996) - Maire de Clarksville - Tennessee

Publié par David • Admin

David a créé le réseau social Atypikoo en 2019 pour aider les personnes atypiques (Hypersensibles, Surdoués, HPI, HPE, Zèbres, Empathes, Multipotentiels, Polymathes) à faire des rencontres amicales, amoureuses ou professionnelles dans toute la France et les pays francophones (Belgique, Suisse, Québec…).
Vous devez être membre pour commenter ce post

Commentaires sur Le jour où je me suis aimé pour de vrai…

Atypiker
il y a 1 an
Trouver sa place !

Etat d'âme d'une couturière
Souvenirs d'une relation passagère !
Ce Week-End, en complète intériorité
Avoir vécu et fait une visualisation spontanée
Fortement ressentie en sensations et intégrées
En images et situations globales comme en détails

Où chaque femme est une perle de culture
en nâcre de toute beauté , unique et spécifique

?Et l'homme celui quelle aime avec son aiguille
les cueille et les enfile une à une, ... un expert !
?Cherchant sans doute à cueillir chaque beauté
?Bien sûr elles sont nombreuses, il est stratège
Mais voilà qu'à 53 ans, elle arrive avec ses rêves
Vulnérable comment faire face et être choisie
Naissent sentiments d'impuissance et de jalousie
Objectivement c'est de l'ordre de l'impossible

Serais je une perle de plus pour sa collection ?
?Pour devenir banale et quelconque à triste !
mais par expériences nombreuses lucide !

?Deviendrais je le fil solide qui justifie ?
?Que toutes entre elles , je les relie ?
Serais je la ........ recherchée particulière ?

?Serais je le collier, par toutes mes couleurs ?

Serais je celle, qui portera le collier ?

?Serais je celle, qui pleurera toujours ?
?observatrice abandonnée des autres .. !
Pour tant de tentatives qui ont échoué !

.........

?TOUTES DIMENTIONS ..... TOUTES VALEURS
?RIEN N'EST SUPERIEUR AU SACRE
?TOUT EST DANS LA RECONNAISSANCE UNIQUE
MAIS J'ARRIVE BIEN TROP TARD
Premier week-end de : Février 2013

?
Donc voilà : Une deuxième étape

?Après re-lecture et maturations
?Il fût sain de se poser ces questions.
Par ce que : aujourd'hui, je puis y répondre

Que j'étais : toutes les réponses
par ce qu'aujourd'hui, je suis consciente :

Que l'essentiel est dans tout. Que l'essentiel est le tout
Que je suis Heureuse dans avoir eu le regard lucide
Que je suis Heureuse d'en avoir eu la vision
Que d'où j'étais pour le voir, et le sentir, le ressentir
?j'étais déjà à cette époque, détachée sereine et heureuse

Consciente d'être une infime particule de l'Univers
à sa simple place dans l'infini de l'espace naturellement
sans plus , ni moins , et c'est très bien AINSI .

Maintenant, lorsque je regarde, complètement détachée
Cette femme qui pleurait tant, pour de l'inaccessible affectif
Ressentir pour elle une tendresse compassion simultanée
Maintenant qu'elle sait , elle aussi que le ciel est immense .

Vivre et expérimenter toutes les positions en même temps
Ce n'est pas une vue de l'esprit mais expérimental vécu .
Qui ne ce décide pas , mais simplement, naturellement
Prête à émergée : lorsqu'elle est , être prêt à la recevoir
Le yin et le yang ensembles complémentarisées , unifiées .

Humblement expérience marquante en être friande !
Mais bon ! J'en suis qu'aux échantillons, Raisonnablement !

?MICROCOSME / MACROCOSME

17.01.2017
Anita
Atypiker
il y a 1 an
L'Humilité

L'Humilité est une perpétuelle Paix du Coeur.
C'est n'avoir point de trouble.
C'est n'être jamais faché ou vexé, irrité ou endolori.
C'est ne m'étonner de rien qui puisse m'arriver,
Ne rien ressentir comme étant dirigé contre moi.
C'est resté calme quand personne ne me louange et
Si je suis avili ou méprisé,
C'est trouver en moi un lieu béni où je puisse me rendre,
Refermer la porte.
M'agenouiller devant mon Père en secret,
Etre en Paix,
Comme au sein de ma Mère, profonde et calme,
Quand tout autour de moi semble trouble.

Texte d'un ""Inconnu""

Je savais que je n'étais pas Humble ,
maintenant c'est clair que je devrais
marcher pendant un temps certain

Respectueusement , je la recopierais
pour la réciter comme un mantra , un refrain
qui aura pour effet de m'apaiser à m'y maintenir

Jusqu'à ce qu'il se pose sur mes lèvres et mon cœur
Pour que lorsqu'à des moments où le trouble surgirait
Alors comme par magie instantanément , ce texte opère

Afin peut être d'atteindre cette sérénité calme et douce

Synchronicité ,
pour un écrit en de belles vertus qui procure grands biens !

Grand Merci à Vous , Très Cordialement
Atypiker
il y a 1 an
Merci Anita, ma soeur, femme partageant les mêmes sentiments et étapes de leur vie.
Je me sens si empathique avec les femmes, je ne veux pas en dire plus, tu l'as si bien développé!
Je me vois aujourd'hui renoncer à la relation amoureuse, renoncer à cette recherche de ce qui était mon seul besoin, trouver la complicité et l'amour avec une personne à qui j'aurais ouvert ma vie, et tant de richesses!
Je comprends que dans cette profusion, personne n'a besoin de ce que j'offre, je comprends que l'époque est à l'amour de soi, comme dit Isabelle Padovani, première étape, trouver à l'intérieur, cet amour.Je tente de faire le deuil avec sagesse, dans cette vie là, j'ai vécu beaucoup d'histoires d'amour, mais pas l'histoire accomplie.Voilà, je te remercie de ton témoignage, j'ai au coeur ces coupures des blessures faites aux femmes...
Atypiker
il y a 1 an
Merci à toi aussi Florence pour ta réponse ressentie , et encore cuisante ! J'ai eu plusieurs mariages impliquée vraiment . Mais si depuis pas si longtemps quelques hommes se posent des questions pour se remettre en causes ! L'écart est encore énorme, tant il fallût que nous soyons de force conciliantes et soumises ! Je ne suis pas MLF , mais libre pensante depuis toujours, sur cette injustice contre la femme d'avoir à réfléchir de droit toléré, mais pas acquis pour toutes ! Je suis Française , je fus très surprise de le constater moi même en belle famille !!! Tant à dire , mais avoir l'impression que maintenant çà bouge , surtout avec les plus jeunes pour d'autres façons de vivre plus équilibrées , plus harmonieuses ! J'espère qu'à mon âge , il soit encore possible de rencontrer quelqu'un en adéquation pour enfin vivre mieux que les loupés d'avant ! Dont il faut comprendre les leçons et en pacifiant vraiment les douleurs , le mieux possible jusqu'à la paix ! Afin de pouvoir se redonner cette chance de renouveau souhaité ! Très Bonne Soirée ,
Atypiker
il y a 1 an
Je souhaite le meilleur à toutes et à tous pour les rencontres possibles , Amicales ou plus .... Déjà le penser , est une première étape , être prête en est une autre .... ! Apprendre à se connaitre et ensuite réussir à faire confiance .... ! Le vœu est pieu mais il faut un peu de temps , d'adaptation mais surtout de dialogues et d'échanges ..... ! ......
aro
il y a 1 an
Merci pour le partage de ce beau texte !

Je le ressortirai volontiers lorsqu'on me demandera en quoi il y a eu un avant et un après. Ou pour aider d'autres qui ne s'aiment pas encore pour de vrai...
patthai
il y a 1 an
Vraiment un texte très juste et léger a la fois
J adhere complètement même si je suis beaucoup plus rebelle
????????
J espère seulement qu il n a pas attendu trop longtemps pour vivre tout cela ...
Quoi qu il en soit , cela valait le coup ....
Vaut mieux tard que jamais ....
Pat thai?
Atypiker
il y a 1 an
Très beau texte de MacKillen qui me parle et me touche beaucoup. Merci David. J'ai 47 ans et tout s'est décanté après 40ans pour moi. Suite à une profonde remise en cause de mon existence telle qu'elle était. Le jour où je me suis aimée est donc relativement récent. Ça change la vie.
Je suis tellement heureuse de voir que ce site est plein de jeunes déjà au fait d'être atypique. Quelle chance de le savoir si tôt. Très belle route à eux...
alma
il y a 1 an
merci pour ce texte qui m'a profondément marquée.
En bon zèbre j'aime la précision des mots et la fidélité des traductions.
""tradutorre, traditore"", comme disent les Italiens (traduire, c'est trahir).

J'ai donc eu envie de revenir au texte de Kim Mc Millen que
Charlie Chaplin semble avoir récité pour son 70° anniversaire (16 avril 1959). Donc elle n'a pas dû naître en 63... mais les infos sur le net ne sont pas toujours juste.

En tout cas voici le texte en anglais que j'ai trouvée, pour ceux qui aiment les V.O.
alma
il y a 1 an
When I loved myself enough

As I began to love myself I found that anguish and emotional suffering are only warning signs that I was living against my own truth. Today, I know, this is “AUTHENTICITY”.

As I began to love myself I understood how much it can offend somebody if I try to force my desires on this person, even though I knew the time was not right and the person was not ready for it, and even though this person was me. Today I call it “RESPECT”.

As I began to love myself I stopped craving for a different life, and I could see that everything that surrounded me was inviting me to grow. Today I call it “MATURITY”.

As I began to love myself I understood that at any circumstance, I am in the right place at the right time, and everything happens at the exactly right moment. So I could be calm. Today I call it “SELF-CONFIDENCE”.

As I began to love myself I quit stealing my own time, and I stopped designing huge projects for the future. Today, I only do what brings me joy and happiness, things I love to do and that make my heart cheer, and I do them in my own way and in my own rhythm. Today I call it “SIMPLICITY”.

As I began to love myself I freed myself of anything that is no good for my health – food, people, things, situations, and everything that drew me down and away from myself. At first I called this attitude a healthy egoism. Today I know it is “LOVE OF ONESELF”.

As I began to love myself I quit trying to always be right, and ever since I was wrong less of the time. Today I discovered that is “MODESTY”.

As I began to love myself I refused to go on living in the past and worrying about the future. Now, I only live for the moment, where everything is happening. Today I live each day, day by day, and I call it “FULFILLMENT”.

As I began to love myself I recognized that my mind can disturb me and it can make me sick. But as I connected it to my heart, my mind became a valuable ally. Today I call this connection “WISDOM OF THE HEART”.

We no longer need to fear arguments, confrontations or any kind of problems with ourselves or others. Even stars collide, and out of their crashing new worlds are born. Today I know “THAT IS LIFE”!
alma
il y a 1 an
et désolée pour les coquilles, le commentaire est parti trop vite !

Encore merci de nous avoir fait découvrir ce texte :-)
Atypiker
il y a 1 an
Merci pour le partage David.
archangelique
il y a 1 an
Le texte ci-dessus reproduit est une traduction de quelques extraits - et avec quand même quelques libertés - de l’œuvre de Kim Mc Millen.
L'original de ce texte a été écrit par Kim McMillen pour partager avec ses proches les fruits de son travail en développement personnel mais sans intention de publication. C’est sa fille, Alison qui a publier son oeuvre en 2001. 
En 2003, Iva Sofia G Lima (Brésilienne) a traduit ce livre : “Quando me amei de verdade”, (Editora Sextante) en Portugais. Puis fin 2003 un extrait de ce texte (ce qu'on appelle aujourd'hui le discours d'anniversaire de Charlie Chaplin) a ensuite été attibué à Chaplin par un fan Brésilien de Charlot.
Cette nouvelle version a été traduite en allemand "" Selbstiebe"" et en anglais ""As i began to love myself"".
Dès lors, la traduction en anglais a été diffusée sur internet - on ne sait pas exactement quand - il semble que ce soit vers 2008 soit environ 30 ans après la mort de l'acteur. 
On peut donc penser en fait que c’est à ce moment là que le poème « As I began to love myself » a envahis internet en tant que pseudépigraphe. 
Ce texte est en effet en phase avec la pensée de Charlie Chaplin qui avait une grande humanité et une forte créativité malgrès les épreuves qu'il a dû traverser. Il nous donnait à réflechir sur nous même. A travers ses tragicomédies et l'innocence de ses personnages il montrait comment les forces humaines et psychologiques peuvent nous amener à affronter l'insensé, l'absurdité, l'injustice ou le mal.  Il montrait la force du ressentir, de cette volonté de vivre, de s'accrocher à ses valeurs et d'aimer férocément la vie... Il nous invitait à nous connecter avec nous même et avec tous les autres êtres humains afin de défendre non seulement nos droits mais aussi les droits de notre planète.
Le texte d'origine écrit par Kim Mc Millen a un total de 82 versets qui peuvent être trouvés presque entièrement sur internet. 
Cela ne change en rien la beauté du texte ci dessus traduit qui dégage des vérités pleines d'humilité et de maturité. Et que je trouve très juste....
Atypiker
il y a 1 an
Merci David!

Il ya des textes qui nous boulversent , ce texte est universel !
eirick
il y a 10 mois
S'AIMER.?
Face à l'esthétique imposée par la société, face au jugement, aux regards des autres... Comment s'aimer...
Ça fait 35 ans que je vivais dans une carapace sociale pour passer sous la ligne de flotaison, inaperçu, comme les autres... Alors qu'instinctivement, je me sais different dès le départ... Non pas sexuellement, mais sur des questions vitales... Depuis mon enfance, il n'est pas un jour où je ne réfléchis pas sur le pourquoi de l'humanité, sur mes tres fortes émotions, sensations, que je dois cacher tellement ça me déchire intérieurement...
Je suis moi, calme, en harmonie, en haute ou tres haute montagne, ou lorsque fe peints, je dessine... Mais, M'aimer.? Je ne sais pas, je ne le crois pas, selon mes critères de beauté ? M'aimer, me plaire dans mon regard ? NARCISSE ! je survis chaque jour émotionnellement..
libellule
il y a 6 mois
Merci à David pour son partage. A mon tour de vous proposer un texte.
Se murmurer pour soi cette mélodie de Pierre Bachelet pour ne pas rater le plus intime et le plus vrai des rendez-vous ...
Belle journée à vous qui lirez ces lignes...


J'en ai fait du chemin pour aller jusqu'à toi
J'en ai fait du chemin je suis là ce soir
J'attendais ce moment et maintenant voilà
Les mots qui s'étranglent au fond de ma guitare
Les rendez-vous d'amour on croit que c'est facile
On a fixé le jour, on compte les heures

{Refrain:}
Mais tu es là, tu es là, Tu es là au Rendez-vous
J'oublie tout
Chœur: Mais tu es là, tu es là, Tu es là au Rendez-vous
J'oublie tout

Il faut pas m'en vouloir si je suis né farouche
La gorge bâillonnée par timidité
Si certains mots d'amour ne passent pas ma bouche
J'espère qu'au fond de toi tu vas deviner
J'en ai fait du chemin pour aller jusqu'à toi
J'attendais ce moment c'est le dernier pas
{Au Refrain}

J'en ai fait du chemin pour aller jusqu'à toi
J'attendais ce moment et maintenant me voilà
Qu'importe le décor et qu'importe le droit
J'en ai fait du chemin et c'est le dernier pas

{Refrain:}
Mais tu es là, tu es là, Tu es là au Rendez-vous
J'oublie tout
Chœur: Mais tu es là, tu es là, Tu es là au Rendez-vous
J'oublie tout
jouev31gmail-com
il y a 5 mois
S’aimer soi d’abord pour aimer quelqu’un ensuite
....