Aux abris ! Le pervers narcissique guette et les pauvres petits hauts-potentiels en sont les toutes premières victimes ! Rien de tel pour créer la psychose générale au sein de la communauté atypique... Oui ! le pervers narcissique existe ! On ne va pas nier son existence sous prétexte qu'on nous rabat un peu trop les oreilles avec, mais on ne va pas le voir partout non plus à la moindre contrariété.

Tâchons d'y voir plus clair sur ce pervers narcissique que l'on diabolise et dont certains n'hésitent pas à se servir pour se victimiser. 

Personne nuisible, manipulateur  ou pervers narcissique ?

le vrai du faux le grand jeu du pervers narcissique

Il paraît important de faire la lumière sur ces trois concepts. Nous utilisons ces termes qui semblent tout droit sortis de la psychiatrie, et nous n'hésitons pas à taxer les gens sans savoir faire la distinction entre ces notions, puisque  celles-ci ne sont finalement issues que de nos perceptions somme toutes personnelles et donc très subjectives. 

Qu'est ce qu'une personne nuisible ?

Nous sommes tous le "nuisible" de quelqu'un, voire même de plusieurs. La perfection n'existant pas, il peut nous arriver d'être égoïste, de trop en vouloir, de se montrer jaloux et même de vouloir contrôler l'autre à des fins personnelles. Il s'agit de voir ce côté sombre que nous avons tous en nous à certains moments de nos vies. Ce sont des défenses essentielles pour notre bien être psychologique face à des peurs diverses et variées mais profondément ancrées. Nous ne nous rendons pas forcément compte de ces stratégies que nous utilisons pour satisfaire notre petit "Moi", pour autant elles existent. Il est toujours plus facile de regarder ce qu'il se passe chez l'autre que d'aller voir ce qu'il se passe en soi. De là à confondre cet autre à un pervers narcissique, il n'y a qu'un pas, et c'est là qu'est le drame... Confondre cette personne à la perversion narcissique c'est se confondre soi-même.

Qu'est ce qu'un manipulateur  ?

Le manipulateur est une personne qui va user de stratégies pour  obtenir ce qu'il souhaite, cependant il obéit à  une certaine logique. Nous ne parlons pas ici, de la petite manipulation que tout le monde utilise qui serait de savoir par exemple à quel moment on peut demander telle ou telle chose à son partenaire, ce genre de situation est davantage de l'ordre de la connaissance de l'autre et du respect aussi de sa personnalité, une forme d'adaptabilité relationnelle somme toute normale.  Nous parlons de manipulation malsaine, cette manœuvre qui va consister à faire faire quelque chose à sa cible alors que celle-ci n'en avait pas envie. Une stratégie calculée et répétitive qui veut formater l'autre à l'image que le manipulateur souhaite voir et avoir. Une prise de contrôle et une prise de pouvoir faites de façon insidieuse en se servant des failles, fragilités que chacun portons en nous. Le manipulateur veut contrôler la relation et l'autre, c'est sa façon à lui de se sentir en sécurité. Il est à fuir dés lors que l'on sent que l'on fait des choses que l'on a pas envie. Il peut aller jusqu'à isoler l'autre de ses amis et famille et faire en sorte à ce qu'il reste sous sa coupe.

Qu'est-ce que le pervers narcissique ?

Nous avons tous du narcissisme en nous et heureusement ! Un amalgame est cependant fait, et pour cause ! Une personne dite pervers narcissique, parle beaucoup d'elle et peu des autres, elle ramène tout à elle, le monde doit tourner autour de son précieux nombril. Elle donnera également une belle image d'elle-même. Cependant il s'agit en réalité d'une personne qui est vide à l’intérieur, tellement vide qu'elle a besoin sans arrêt de se sentir exister à travers le regard que les autres lui renvoient. Ça la rassure, c'est ainsi qu'elle se sent vivante. Dire du pervers narcissique qu'il s'aime trop, est faux. Il ne peut pas s'aimer puisqu'il a en lui un vide tellement immense qu'il ne peut se connaître qu'à travers les autres.

Le  pervers est un individu qui éprouve du plaisir à faire du mal. Nous sommes tous à des moments de nos vies un peu pervers, comme par exemple lorsque nous voyons quelqu'un à qui nous en voulons pour "x" ou "y" raisons avoir un retour de bâton. Immédiatement nous avons cette petite pensée "ah ! la roue tourne!" et nous ressentons une satisfaction. Bien souvent derrière nous culpabilisons d'avoir eu cette pensée. Le pervers quant à lui ne culpabilisera jamais. Il aime voir la souffrance chez les autres, que ceux-ci lui aient fait ou non du mal. C'est son moteur : la destruction.

Le pervers narcissique est un être qui n'éprouve aucun remord, son objectif est d'anéantir, détruire complètement sa cible, cette démarche pouvant pousser au suicide. Il va se montrer beau et briller en société, mais dans la sphère intime, petit à petit, il isole son/sa partenaire. Il usera de la douche chaude/douche froide (je t-aime/tu es nul), il aura des réactions très étranges et ne répondant à aucune logique. Tout doit tourner autour de lui et ça n'est jamais assez car ce vide qu'il a l’intérieur n'est jamais et ne pourra jamais être comblé.

Son existence ne tourne que sur la toute puissance qu'il a sur sa proie. Il est incapable d'amour, il ne sait que faire semblant d'aimer, par ailleurs comment pourrait il aimer s'il ne s'aime pas lui même ?... Mais simuler l'état d'amour, il sait le faire merveilleusement bien ! Il se montre avec une forte estime de lui-même, et en même temps il est victime d'un monde impitoyable (pauvre monde que serait-il sans lui?...) Tout, absolument tout repose sur ses épaules, il se montre comme un sauveur, une oreille attentive et compatissante. Il possède une aura certaine, un coté mystérieux aussi. On a le sentiment au départ d'être en totale sécurité avec lui mais c'est un leurre...

Le pervers narcissique est comme un enfant qui croit que tout dépend de lui, avec en prime ce coté pervers, cette volonté de détruire l'autre car il est intolérable pour lui de le savoir heureux. Et comble de l'ironie même si c'est lui qui  rend heureux sa partenaire, il ne peut pas y croire puisqu'il est vide... Il saura donc faire semblant d'être heureux mais il trouvera un jour une autre raison à ce bonheur, une raison extérieure à lui et il l'exterminera. 

On ne peut pas raisonnablement penser que le pervers narcissique s'aime trop, non il n'aime personne et surtout pas lui-même. Le pervers narcissique est bien plus fragile qu'on le croit car il ne s'attaquera qu'aux personnes ayant une faible estime d'elles-mêmes, il n'ira jamais se frotter à un individu qui a confiance en lui, ce qui montre bien la terrible faille qu'il a en lui...

Par ailleurs il ne supporte pas qu'on puisse le quitter, c'est alors tout son univers qui s'effondre et une grosse part de son identité car son identité c'est vous ! Il mettra alors tout en oeuvre pour récupérer sa proie et celle-ci aura l'impression de retrouver celui qu'elle avait connu au départ, d'où la grande difficulté de partir, particulièrement pour les personnes en gros manque d'amour.

Le pervers narcissique est un mensonge à lui tout seul et c'est un être bien plus fragile qu'on veut bien le croire et qu'il veut  surtout nous faire croire !

La confusion : personne toxique et relation toxique

Pervers narcissique

Ce n'est pas parce que l'on vit une relation toxique, que l'autre est forcément toxique. Dans une relation on est deux... C'est un peu comme deux mondes qui se rencontrent et qui peuvent créer de belles choses comme des choses toxiques. Taxer quelqu'un de toxique est un peu facile dans la mesure où chaque personne est responsable de ses actes et de ses choix également. Ce n'est pas parce que l'une des deux a une faible estime d'elle-même qu'elle est nécessairement victime dans la relation, n'oublions pas qu'elle fait malgré tout le choix d'entrer en relation avec son bourreau. En conséquence prétendre que l'autre est toxique n'est pas nécessairement vrai car le fait d'être attiré par la toxicité est en soi un acte toxique :)

Une victime qui choisi de l'être est déjà toxique pour elle-même. Rares sont les fois où nous n'avons pas le choix, nous avons toujours le choix : s'engager ou non dans une relation, rester ou partir, se soumettre ou se rebeller... Il suffit pour cela de faire un travail sur soi et de se regarder faire et penser. Chose pas facile mais réalisable, ceci est un choix aussi que de s'introspecter :)

Partir d'une relation toxique et guérir

La victime du pervers narcissique a fait le choix inconscient d'aller vers ce type de relation. Il lui appartient donc par la suite de mettre en lumière les raisons pour  lesquelles elle a été attirée par une relation toxique à l'extrême ou non. Bien souvent une relation avec un pervers narcissique fait toucher le fond, le genre de fond que certaines personnes ont besoin pour réaliser qu'elles ont un problème bien plus ancien à régler pour ne plus retomber dans  le piège de la toxicité.

Le dépendant affectif est une cible parfaite pour le PN : coupable et bourreau se conjuguant à merveille. Une blessure d'abandon ou de rejet est souvent la source de la dépendance affective. Se faire accompagner d'une psychothérapie est nécessaire pour faire un travail sur soi en profondeur et ne plus vivre avec l'ombre de l'autre à coté de soi...

En effet, lorsque la rupture est entamée dans ce couple infernal, le PN reste comme gravé dans l'esprit du dépendant. Il est là encore et toujours planant tout autour, des bribes de phrases tant de fois entendues revenant dans la tête, mais aussi l'impression de le voir à tous les coins de rue... Comme un fantôme qui viendrait poursuivre son oeuvre destructrice... Il est difficile de se remettre d'une telle relation, raison pour laquelle se faire aider par un spécialiste n'est pas de trop.

Les surdoués : des cibles faciles pour le pervers narcissique ?

le surdoué qui voit à travers la lumière, l'obscurité de la personne toxique

Le surdoué n'est pas plus en danger que les neurotypiques face au pervers narcissique, la seule chose qui pourrait éventuellement rendre le HP plus accroché au pervers narcissique serait son désir de comprendre. C'est principalement la dépendance affective qui est dangereuse. Un HP non dépendant affectif aura peut être la curiosité de comprendre le PN, mais il renoncera relativement vite à cette curiosité dés lors que son ego sera attaqué.

Ne prenons pas la naïveté des surdoués pour ce qu'elle n'est pas... Le haut-potentiel est aussi très lucide sur ce qu'il vit et sait parfaitement se dégager de situations critiques. 

Il existe tout un concept préfabriqué par des pseudo-psy sur la relation HP/PN, ce concept créé une peur irrationnelle sur ceux qui découvrent tout juste leur douance ou ceux qui n'ont pas confiance en eux et qui se documentent à tout va sur leur mode de fonctionnement. De là à créer l'idée que le surdoué est une proie facile il n'y a qu'un pas. La douance n'est absolument pas le problème, la dépendance affective l'est bien davantage. 

Un surdoué qu'il connaisse ou pas sa douance aura plus de chances de s'en sortir qu'un neurotypique car il a un esprit d'analyse assez vif et se rendra compte relativement vite qu'il est victime de manipulation. Il s'agira alors pour lui de vaincre sa dépendance affective pour en sortir. Cette relation lui permettra de réaliser jusqu'où la dépendance peut le mener.

Vous pourrez voir des témoignages de victimes de pervers narcissique dans cette émission, qui détaille fort bien les stratégies du PN. Ceci afin d'éviter de taxer n'importe qui de pervers narcissique et de ne pas le confondre avec le manipulateur qui cela dit en passant est tout autant à fuir : https://www.youtube.com/watch?v=CsbHdk3p_fs

Comme d'habitude j'ai hâte de lire vos expériences et vos avis sur le sujet !

Publié par stephanie

Diagnostiquée HP en juin 2018 et actuellement en reconversion professionnelle : Rédactrice Web SEO, spécialisée dans le blogging. Passionnée par l'écriture et curieuse, j'aime aussi prendre les pinceaux et l'acrylique que vous pourrez voir sur ma page facebook : Pha Nette Abstract. J'aime bien évidemment lire (beaucoup), et surtout créer (articles, nouvelles, poèmes, peintures, couture, meubles/objets en carton, et il y en aura surement d'autres !). Au plaisir d'échanger avec vous ?
Vous devez être membre pour voir les réponses et commenter ce sujet de discussion

Commentaires sur Le concept du pervers narcissique