Qu'est-ce que le haut potentiel intellectuel ?

Qu'est ce que le haut potentiel intellectuel : définition, explications et solutions

Haut potentiel, c'est quoi ?

Le HP ou le haut potentiel signifie le fait d’avoir des aptitudes supérieures aux normes et à la moyenne. Différentes catégories sont concernées : le domaine intellectuel, créatif, émotionnel (la liste n’est pas exhaustive).

Haut potentiel intellectuel, définition

Le HPI désigne les aptitudes intellectuelles supérieures à la norme. Pour les quantifier, il existe des tests qui évaluent le niveau d’intelligence de la population. Le résultat du test fournit un score qui permet d’évaluer l’intelligence d’une personne concernée par rapport aux résultats des autres personnes.

HP, origine

Il existe certainement depuis que les humains existent sur terre étant donné que l’intelligence varie en fonction des individus. Par conséquent, il existait déjà des personnes qui avaient une intelligence supérieure à celle de leur entourage. Cette intelligence a certainement contribué à l’évolution du monde, de la découverte du feu jusqu’à l’intelligence artificielle.

HPI en anglais ?

Le terme utilisé en anglais est « giftedness ». Pour parler d’une personne HPI, les anglophones utilisent le terme « gifted ». Pour information, le terme « gift » est traduit en français par le terme « cadeau ».

Haut potentiel à partir de quel QI ?

Il existe différents tests de QI qui n’ont pas standardisé leurs résultats. Si l’on prend en compte le test le plus fréquemment administré dans le monde, il s’agit du test de Wechsler (selon la tranche d’âge : le WAIS, le WISC et le WPPSI), le seuil de HPI a été fixé à 130. Le seuil a été rabaissé à 125 par des spécialistes de la douance. Pour information, l’intelligence de ce test est évaluée sur une échelle évoluant de 40 à 160.

https://youtu.be/tTd-lkOvZgk

HP, pourcentage de la population ?

Le pourcentage dépend du seuil du HPI choisi au test de QI de Wechsler. En effet, si le seuil est fixé à 130, le pourcentage de la population correspond à environ 2,2% de la population. Cela représente environ 1,5 million de la population française. On peut considérer qu’il y a, en moyenne, moins d’un enfant HPI par classe.

Si le seuil est abaissé à 125, cela signifie que le pourcentage de la population concernée est plus élevé.

Haut potentiel et génétique

Le HPI est en partie héréditaire. En effet, il est à la fois « inné », c’est-à-dire qu’il est transmis par les gènes, mais il est également « acquis » parce qu’il évolue en fonction de l’environnement. Par conséquent, il est fréquent de constater que plusieurs personnes de la même famille sont HPI. Les recherches scientifiques espèrent identifier prochainement le gène qui transmet le HPI. En attendant, les chercheurs ont constaté que la transmission génétique correspondrait à un pourcentage compris entre 60 et 80%. Concrètement, cela signifie que l’environnement serait moins déterminant que l’hérédité. Les recherches sur le sujet continuent de se poursuivre.

HPI et neurosciences

Les surdoués présentent une activité cérébrale différente et cette particularité a été mise en évidence par des études réalisées grâce à l’imagerie médicale. La neurologie nous a permis de comprendre que les personnes à HPI possèdent un cortex cérébral particulièrement épais, surtout dans le cortex préfrontal. Cette particularité permet aux personnes à Haut Potentiel Intellectuel de pouvoir utiliser leur cerveau avec une grande efficacité. Par conséquent, ils ont notamment d’excellentes capacités de perception, d’attention, et de concentration. Les découvertes ont aussi pu identifier que la vitesse de conduction nerveuse au sein du cerveau des HP fonctionne rapidement et leur permet d’avoir une grande capacité pour traiter les informations avec rapidité. Les personnes à Haut Potentiel Intellectuel ont également une meilleure connectivité au sein de leur réseau fronto-pariétal au sein du cerveau. Cela leur permet de se concentrer et de rester alerte pour traiter les informations. Les études ont aussi pu identifier une hyperactivité neuronale dans l’hémisphère droit des personnes à Haut Potentiel Intellectuel. Cela signifie que leur cerveau est dominé par le « cerveau droit ». Cette particularité est notamment à l’origine des capacités créatives des personnes à Haut Potentiel. Le processus créatif des personnes à Haut Potentiel Intellectuel est également lié au développement de leur réseau fronto-pariétal au sein du cerveau.

Les HP célèbres

La liste est longue si l’on prend en compte les HPI du passé et ceux du présent. On peut citer des génies scientifiques : Pascal, Newton, Einstein, Marie Curie, mais également des surdoués artistiques : Michel-Ange, Mozart, Quentin Tarantino, Natalie Portman, mais aussi des génies littéraires : Honoré de Balzac, Victor Hugo, Dostoïevski, Virginia Woolf.

Haut potentiel, caractéristiques

Les différents hauts potentiels

Les auteurs du livre « Les philo-cognitifs », Fanny Nusbaum, Olivier Revol et Dominique Sappey-Marinier, ont identifié les caractéristiques des personnes surdouées pour en dégager deux catégories distinctes parmi l’ensemble de la population concernée. Leur travail a permis de découvrir qu’il existe deux types de profil de personnes surdouées : les HP complexes et les HP laminaires. La démarche des auteurs permet notamment d’arrêter de véhiculer des clichés sur les personnes HP qui ne sont pas toujours adaptés. Par exemple, on a pu penser que tous les surdoués manquaient de confiance en eux et qu’ils contestaient tous l’autorité hiérarchique. Le livre « Les philo-cognitifs » permet de réfuter et nuancer ces propos. En effet, le profil complexe a effectivement tendance à douter de lui et de ses compétences, on peut considérer qu’il manque de confiance en lui, a contrario le profil laminaire connaît ses compétences et a plutôt une bonne confiance en lui. Concernant le rejet de l’autorité hiérarchique, l’attitude des deux profils est encore différente. Le profil laminaire ne conteste pas l’autorité, au contraire il accepte de suivre les règles et les consignes notamment en cas de légitimité incontestée. Cependant, le profil complexe colle davantage au cliché véhiculé sur les personnes HP étant donné qu’il tolère mal l’autorité hiérarchique et qu’il va même jusqu’à la faire vaciller s’il considère qu’elle est illégitime ou incompétente.

Le haut potentiel laminaire

Les adultes surdoués laminaires sont des personnes « faciles » à vivre pour les autres. Leur vision philosophique leur permet de prendre de la hauteur par rapport aux difficultés. Ils ont des angoisses qui peuvent être atténuées par leur bonne capacité d’organisation. Leur confiance en eux est plutôt solide mais elle peut être fragilisée par leur impression de ne pas suffisamment réussir et par la prise de conscience de ne pas être le premier. Ils ont besoin de se ressourcer dans la nature et seraient prêtes à y vivre une expérience en complète immersion.

Le haut potentiel complexe

Les adultes surdoués complexes ont un comportement souvent excessif, voire extravagant. Ils ont une grande sensibilité et une intuition très développée. Leur humour peut être incompris ou faire grincer des dents. Ils sont souvent angoissés et ont besoin d’être rassurés. Leur cerveau pense en continu en générant une pensée fulgurante qui effectue des associations d’idées. Leur univers intérieur leur permet de se ressourcer.

Caractéristiques principales

L’adulte HPI a trois caractéristiques principales qui ont été identifiées par la recherche scientifique. Il s’agit de :  

  • La rapidité de traitement et d’apprentissage 

Les personnes à HPI ont un fonctionnement cognitif très développé. Elles ont notamment des aptitudes supérieures à la norme concernant les capacités de logique et de vitesse de traitement. Elles ont également de grandes facilités relatives à la compréhension verbale et au visuel, elles font en général l’acquisition du langage de manière précoce et fulgurante et elles ont des compétences mnésiques très développées qui occasionne souvent une bonne mémoire de travail.

  • La créativité 

La créativité des personnes surdouées leur permet d’inventer des nouvelles méthodes dans des domaines complètement différents, il peut s’agir notamment d’organisation, de rangement, d’apprentissage linguistique ou mathématiques.

  • La motivation et la détermination

Le comportement et l’implication des personnes HP dépend de leur motivation. Cette dernière leur octroie une immense énergie pour accomplir leurs projets et leurs idées. La détermination peut se transformer en obsession lorsque la passion s’en mêle.

Caractéristiques complémentaires  

Les personnes à HP ont d’autres caractéristiques qui sont fréquemment associées à leur douance. Même si ces caractéristiques ne sont pas cliniquement associées au HPI, il est intéressant de les prendre en compte car elles apportent des indices complémentaires au fonctionnement des personnes surdouées. En voici une sélection :

  • Multi-potentiel

Les personnes surdouées sont par définition multi-potentielles. Au préalable, elles ont déjà développé un potentiel cognitif très puissant, et généralement elles continuent de s’enrichir en recherchant des compétences et des expériences personnelles et professionnelles variées. Il n’existe pas de limite pour les HP (à part la fatigue et l’épuisement) pour satisfaire leur curiosité et leur envie de découvrir et de comprendre le monde.

  • Sens de la justice

Certaines personnes à HP ne supportent pas l’injustice et sont prêtes à s’engager professionnellement ou bénévolement pour défendre leurs causes. Toutes les personnes à HP ne sont pas obsédées par l’injustice, cependant lorsque c’est le cas, elles s’investissent avec une grande intensité et un total dévouement. Il est évident que le sens de la justice n’est pas réservé au haut potentiel intellectuel, il existe heureusement de nombreuses personnes pleinement investies à défendre leurs convictions qui ont des résultats dans la norme aux tests de QI.

  • Rumination

Les personnes à HPI ne semblent pas être prédisposées à la rumination suite à des évènements ou des sentiments négatifs plus que les autres personnes de la population. C’est un comportement universel qui dépasse l’intelligence et qui serait plutôt rattaché au fonctionnement ou à la personnalité individuelle. Cependant, lorsqu’une personne HPI subit une phase de rumination, elle a davantage de chances de développer des idées et des scénarios torturés car son imagination est en général très prolifique.

  • Faux self

Le faux self consiste à s’inventer une personnalité. L’objectif est différent selon les contextes, il peut s’agir, par exemple, de jouer un rôle pour se conformer à un groupe de personnes. Certains HPI sont de vrais caméléons et n’ont pas de difficulté à adapter leur image en fonction du public, mais il ne s’agit absolument pas d’une caractéristique du HPI. D’ailleurs, d’autres personnes HP ont, au contraire, besoin d’être et de rester authentiques en toutes occasions.

  • Détection du mensonge

Les personnes surdouées ont de l'intuition et ont des capacités très développées en métacognition, cela signifie qu’elles savent facilement analyser les états émotionnels d’autrui. Par exemple, pour comprendre la personnalité de leur interlocuteur, elles peuvent être vigilantes à l’intonation de leur voix et de leur comportement. Les facultés de métacognition facilitent la détection de mensonge, mais il est impossible d’affirmer que toutes les personnes surdouées ont cette capacité. Il ne s’agit pas d’une caractéristique constitutive de la douance.

  • Procrastination

Certains HP ont tendance à procrastiner, c’est-à-dire qu’ils remettent au lendemain ce qu’ils devraient faire dans le présent. Même si cette caractéristique convient bien à une partie de la population des HP, il est impossible de la généraliser à l’ensemble des surdoués. Par ailleurs, même si les personnes du type complexe auraient tendance à procrastiner, a contrario, les personnes au profil laminaire préfèrent « precrastiner » pour libérer leur esprit des tâches à réaliser. La procrastination abrite souvent l’absence de motivation pour les HP (cela vise surtout les personnes au profil complexe). La volonté d’agir de certains HP est fréquemment lié à leur motivation, c’est pourquoi ils repoussent ce qu’ils doivent accomplir lorsqu’ils ne ressentent pas de motivation. Pour les HP, la motivation est souvent connectée à la passion. Donc lorsque le moteur passion + motivation est enclenché, les HP ne procrastinent plus du tout, au contraire ils se précipitent pour se mettre en action.

  • Frustration

La frustration est certainement un sentiment bien connu des personnes surdouées. Ces personnes s’investissent généralement dans des projets avec une immense intensité et donc si elles sont confrontées à l’échec et si où la situation ne se déroule pas comme prévu, elles peuvent ressentir et nourrir un sentiment de frustration. Cela dit, la frustration n’est pas réservée à cette partie de la population. Il est impossible d’affirmer que les HP sont plus frustrés que les autres.

Haut potentiel, synonyme

Le haut potentiel intellectuel a de nombreux synonymes qui ont tous la même signification, mais cela permet à tout le monde de se retrouver plus particulièrement dans un terme. Certaines personnes préfèrent « zèbre », alors que d’autres ont adopté le terme « surdoué », et d’autres personnes aiment le terme « atypique ».

Les termes HP et HPI sont des abréviations fréquemment utilisées.  

Être HPI : questions les plus fréquentes

trouvez les réponses à vos réponses sur le haut potentiel intellectuel

Que veut dire être haut potentiel ?

Être un HP, haut potentiel signifie avoir des aptitudes intellectuelles supérieures à la norme. Il est possible de les quantifier grâce à un test de QI. Un résultat atteignant ou dépassant 130 (ou 125 selon les points de vue des spécialistes de la douance) au test de QI permet d’affirmer la présence d’un HPI.

Comment savoir si je suis haut potentiel ? (a venir)

Qui sont les HP ?

Il s’agit de toutes les personnes, femme, homme, adolescent, fille ou garçon, qui ont des compétences intellectuelles supérieure à la normale. Si l’on se réfère au seuil de 130 au test de QI de Wechsler, cela représente environ 2,2% de la population. Donc en France, par exemple, il y a environ 1,5 million de personnes qui ont un HPI. Il n’y a pas de système mis en place pour détecter automatiquement le HP. Les personnes qui se sentent concernées doivent volontairement passer un test de QI auprès d’un professionnel.

Qui sont les très haut potentiels ?

Cela concerne les personnes qui ont obtenu un résultat égal ou supérieur à 145 au test de QI de Wechsler. Ces personnes ont des aptitudes intellectuelles exceptionnelles et hors du commun. Ces personnes ont un THQI (très haut quotient intellectuel) et représentent environ 0,1 % de la population, concrètement cela signifie qu’il y a une personne à THPI parmi un groupe de mille personnes.

Est-ce-que le HP n’existe pas ?

Le haut potentiel est bien réel. Il peut déranger et agacer, mais il permet d’identifier une réalité. Il ne s’agit pas de mettre en avant une forme d’élitisme ni de créer des catégories de personnes intelligentes et non intelligentes. La détection du haut potentiel permet à des personnes de mieux se comprendre. Certaines personnes HP sont soulagées d’apprendre qu’elles ont cette particularité. Il y a des personnes qui se sont toujours senties différentes des autres et cela n’est ni incongru ni prétentieux car le cerveau des HPI est effectivement différent des autres. Il est important de préciser que l’intelligence n’est pas réduite au seuil de 130 au test de QI (ou 125 selon les points de vue professionnel) et il est évident que les personnes en dessous de ce seuil ne sont pas considérées comme des personnes non intelligentes. Pour rappel, l’intelligence est protéiforme et ne se limite pas aux compétences cognitives.

Le haut potentiel est-il une mode ?

Si le sens de « mode » fait référence à une conduite passagère qui anime une partie de la population, alors le HPI n’a rien d’une mode. Le HP a sûrement toujours existé même si les mots et les théories n’existaient pas. Il y a toujours eu sur terre des personnes différentes, et par conséquent, il y a toujours eu des personnes avec une intelligence différente et supérieure à celle des autres. C’est inhérent à la présence des humains sur terre.

La sensation d’un effet de « mode » provient sûrement du fait qu’il existe de plus en plus d’études cliniques qui sont rendues publiques et qu’il y a des communications médiatiques exponentielles sur le sujet. Cet effet n’est pas réservé au HPI, il y a d’autres sujets qui bénéficient également d’une grande couverture médiatique. Le HPI fascine et intrigue, c’est pourquoi de nombreuses s’y intéressent et cherchent à savoir si elles sont concernées par les caractéristiques de la douance ou si des personnes de leur entourage sont concernés.

Quelle est l’utilité du HP ?

À l’origine, le test de QI n’a pas été créé pour identifier les personnes ayant des grandes aptitudes intellectuelles, mais au contraire pour identifier les personnes, surtout les enfants, qui avait des aptitudes intellectuelles en dessous de la moyenne. Cela permettait de leur accorder une attention plus adaptée.

L’utilité du HP réside dans le fait d’informer les personnes que cela existe et que cela peut être une source de compréhension pour des personnes qui ont des difficultés à vivre avec leur haut potentiel sans le savoir. Le haut potentiel n’est pas une étiquette qu’on accole à des personnes comme une récompense. Le haut potentiel n’est pas systématiquement reçu comme un cadeau, il est même considéré comme un fardeau par des personnes qui en souffrent.

Pourquoi est-on haut potentiel ?

Le HPI se transmet en partie par les gènes. On peut naître brun comme on peut naître HP. Il n’y a pas d’explications rationnelles à la création d’un être humain. Étant donné que la transmission de la douance est en partie génétique, cela signifie qu’un enfant issu d’un couple qui a des gènes de douance aura plus de possibilités d’être HP. Cela n’est pas automatique, c’est l’accomplissement mystérieux de la nature qui opère.

Peut-on être un adulte HP avec un QI normal ?

Le QI normal et moyen est fixé à 100 au résultat du test de QI de Wechsler. Les scores de QI qui se situent entre 85 et 115 identifient la présence d’une intelligence moyenne. Le HP est défini comme une intelligence supérieure qui atteint ou dépasse 130 au test de QI (ou 125 selon les spécialistes de la douance). Par conséquent, les personnes qui ont un QI normal ne sont pas considérées comme ayant un HP même si leur intelligence est développée.

Peut-on être HPI avec un QI de 120 ?

Les personnes ayant obtenu un résultat entre 115 et 130 au test de QI ont une intelligence supérieure au score moyen. Toute la difficulté de fixer un seuil, dans le domaine de la douance ou dans d’autres domaines, s’achoppe à des réflexions sur le bon choix du chiffre. Il est évidemment toujours possible de contester un seuil surtout lorsque l’écart est minime. En effet, si l’on retient le seuil de 130 au test de QI de Wechsler, cela signifie que la personne qui a obtenu 129 ne peut pas être considérée comme une personne HPI même si elle en a toutes les caractéristiques. Cela peut sembler absurde ou purement scientifique, mais il est essentiel de fixer des règles et des barèmes. Le seuil de 130 de QI est remis en question par une partie des spécialistes qui considèrent que le seuil de 125 est plus adapté à la détection du HPI. Les psychologues précisent à leur patient qu’il existe une marge d’erreur de 5% par rapport au score. Par exemple, cela signifie qu’une personne qui atteint le score de 129 est, de fait, considérée comme HP.

Être haut potentiel sans passer de test QI

Certaines personnes ont l’intuition d’être HP mais ne souhaitent pas passer de test de QI, soit parce qu’elles n’en ont pas besoin, soit parce qu’elles craignent trop le résultat pour se lancer. Il n’est pas indispensable de passer un test de QI, mais c’est une possibilité qui peut rassurer ou donner confiance aux personnes qui doutent d’elles. Passer un test QI est un choix qui peut simplifier ou compliquer l’état d’esprit de la personne concernée. S’il n’existait pas cet indicateur pour déterminer le niveau d’intelligence, de nombreuses personnes resteraient dans le flou et l’incompréhension d’elles-mêmes.

https://youtu.be/D1ko6mT4OCU

Peut-on être HPI sans le savoir ?

Dans la population il y a environ 2,2% de personnes qui sont surdouées, donc il existe forcément des HP qui l’ignorent. Certaines personnes sont loin d’imaginer qu’elles pourraient être concernées par la douance. Cette situation est plus fréquente qu’on ne le pense. Il existe de nombreux témoignages de personnes qui pensaient être plus idiotes qu’intelligentes et qui ont découvert leur douance avec stupéfaction. Cela est très probablement lié à l’image caricaturale du surdoué qui a été véhiculée pendant de nombreuses années. Dans l’esprit de nombreuses personnes, le surdoué est le petit intello qui porte des lunettes et qui est assis au premier rang de la classe. Il est évidemment possible qu’il soit HP, mais il est également possible qu’un autre enfant soit concerné et cela peut être assez inattendu. Il peut s’agir de l’élève « cancre » qui est systématiquement repéré par les enseignants comme l’élément perturbateur. Il peut aussi s’agir de l’élève réservé que personne ne remarque. Contrairement au cliché tenace, le surdoué n’est pas forcément le petit génie qui fait des expériences de chimie dans sa chambre. L’image des personnes à HP évolue progressivement. Les interventions médiatiques de personnalités du monde de la douance aident et éclairent les esprits à mieux comprendre le fonctionnement des HP.  

Pour savoir si vous avez des caractéristiques de HPI, il existe un auto test proposé par Atypikoo (a venir).

Quels sont les signes et les symptômes du HPI ?

On ne peut pas parler de signes ou de symptômes concernant le HPI. Il ne s’agit ni d’une maladie ni d’un trouble. C’est une particularité neuronale que certaines personnes développent. Par ailleurs, il n’est pas adapté de parler de diagnostic car cela fait encore référence au domaine médical. Il est préférable de parler de caractéristiques plutôt que de signes ou de symptômes. Il est plus avisé de parler d’identification que de diagnostic.

Peut-on être HP et nul en maths ?

Les personnes à HP ont des compétences intellectuelles supérieures à la normale. Pour autant, elles n’ont pas toutes les mêmes compétences. Il existe de nombreuses formes d’intelligence, et de nombreuses façons d’être HP. Il n’y a pas de profil type. Des personnes sont brillantes en mathématiques, alors que d’autres sont brillantes en musique, etc. C’est très difficile de débarrasser la vision du HP de l’impératif d’exceller en mathématiques. Par ailleurs, les tests de QI sont fréquemment critiqués notamment pour cette raison. Les tests de QI sont constitués de nombreuses questions de logico-mathématiques. Il est évident que cela pénalise les personnes qui ont développé d’autres compétences.

Peut-on être HP sans avoir de mémoire ? 

Il n’existe pas un type de mémoire. On peut en distinguer trois principales. Il existe la mémoire perceptive qui est immédiate et la mémoire qui fonctionne à long terme. Entre les deux, il y a la mémoire de travail qui fonctionne à court terme. Cette dernière permet de retenir une information utile pour un moment déterminé que l’on n’a pas besoin de conserver en mémoire, comme par exemple le fait de retenir une adresse où l’on se rend. La mémoire du long terme retient des informations de manière permanente, par exemple, un souvenir marquant. Enfin, la mémoire immédiate disparaît en moins de deux secondes parce que l’on ne retient pas tout ce que l’on voit et l’on entend au cours d’une journée. Donc même si les personnes à HP ont des capacités mnésiques très développées, vu la complexité du fonctionnement de la mémoire, il est dur d’affirmer qu’elles ont une mémoire constante et infaillible. La mémoire est souvent un ressenti subjectif et comme elle est protéiforme, la personne à HP n’est souvent pas la mieux placée pour savoir si elle a une bonne mémoire.   

HPI et manipulateur ?

La manipulation n’est pas une caractéristique du haut potentiel intellectuel. On peut se demander s’il existe un lien entre l’intelligence et le fait d’avoir des aptitudes développées pour manipuler. La question reste ouverte. Il existe sûrement autant de personnes manipulatrices parmi les HP que dans l’autre partie de la population.

Haut potentiel et provocateur ?

Des personnes HP apprécient la provocation pour bousculer le statu quo et les situations stagnantes. En effet, en général les HPI ne supportent pas ces contextes. Cela dit, il est impossible d’affirmer que les HP sont provocateurs. Il ne s’agit pas d’une caractéristique de la douance.

HPI et narcissique ?

Il existe certainement des surdoués narcissiques ou pervers narcissiques mais ce trait de caractère ne leur est certainement pas réservé. Il n’existe pas de profil type de HP, il existe des personnes HP qui sont humbles, d’autres altruistes, etc. Le panel des personnalités parmi les HPI est similaire à celui de l’autre partie de la population.

Surdoué et lenteur ?

Les personnes à HP ont des aptitudes supérieures à la normale pour traiter et analyser les informations avec une grande vitesse. Cela fait partie des caractéristiques de la douance. La lenteur est un terme généraliste. Il peut concerner aussi bien le fonctionnement cognitif que les mouvements du corps que d’autres aspects. La lenteur ne doit pas être considérée comme une attitude péjorative, elle devrait être valorisée parce qu’elle peut être saine pour le repos du corps et de l’esprit.

Haut potentiel sans empathie ?

Il existe un amalgame certainement issu d’une théorie empirique sur le fonctionnement des adultes à HP. Les personnes à HP ne sont pas systématiquement empathiques. Ce n’est pas une caractéristique déterminante de la douance et d’ailleurs, elle ne fait pas consensus dans la communauté scientifique. On peut considérer qu’il s’agit d’une caractéristique complémentaire à la personnalité du HP.

HP sans émotion ?

Il est impossible qu’un humain n’ait pas d’émotion. Par contre, il est possible qu’il ne sache pas les identifier, il s’agit de l’alexithymie. Il est également possible qu’il ne les exprime pas par pudeur ou par peur. Les personnes HP ou non doivent rester libres d’exprimer et de confier leurs émotions. Il n’existe pas d’obligation de transparence. Cela dit, il est dommage de ne pas les exprimer, car il est sain de pouvoir les partager avec les autres quand le contexte est approprié.

C’est quoi le haut potentiel émotionnel ?

Le haut potentiel émotionnel désigne les compétences émotionnelles supérieures à la norme qui peuvent être quantifiées par un test de QE (Quotient émotionnel). Cette forme d’intelligence est définie par la capacité des êtres humains à identifier, comprendre et contrôler leurs émotions et celles des autres. Le HPE est différent du HPI, ils n’ont aucun lien commun si ce n’est qu’ils sont tous les deux basés sur la notion de haut potentiel et de compétences hors normes, mais la similitude s’arrête là.

Il existe un bilan HPE pour tester votre potentiel émotionnel (a venir).

HP ou zèbre ou surdoué ?

Les trois termes sont synonymes. Ils peuvent être utilisés indistinctement selon les préférences de chacun.

Haut potentiel ou hypersensible ?

Il est possible d’être HP et hypersensible, mais ce n’est pas automatique. Tous les surdoués ne sont forcément sensibles. L’hypersensibilité n’est pas une caractéristique déterminante de la douance. Les deux fonctionnements peuvent parfois être confondues car ils ont deux caractéristiques en commun : une grande créativité et une grande capacité d’observation des détails. Cela peut désorienter les personnes qui ignorent si elles sont HPI et ou hypersensibles.

Il existe un bilan pour identifier les caractéristiques de l’hypersensibilité (a venir).

Comment tester le haut potentiel ?

comment identifier le haut potentiel intellectuel d'une adulte

Comment détecter le haut potentiel ?

Il est plus approprié de parler d’identification que de détection. L’identification du haut potentiel peut s’effectuer de manière progressive et par étapes. Pour commencer, il est recommandé de consulter les informations et les caractéristiques disponibles sur le HP grâce aux livres, aux médias, aux vidéos, etc. Cela permet d’obtenir une première vision et de savoir s’il est utile de passer à l’étape supérieure. Ensuite, il est conseillé de passer un test en ligne (a venir) qui permet de compléter un questionnaire et d’obtenir un résultat sur son fonctionnement de HPI. Enfin, la dernière étape consiste à consulter un psychologue spécialisé en douance. Ce dernier pourra alors proposer de passer un test de QI. Le cas échéant, il effectuera une analyse des résultats pour détailler le fonctionnement cognitif et psychologique de la personne. À l’issue de ce processus, il est possible de confirmer ou d’infirmer le haut potentiel d’une personne. Pour trouver un psychologue spécialisé, il existe un annuaire (à venir).

Quel test de QI pour le haut potentiel ?

Il n’est pas recommandé d’effectuer un test de QI « grand public » qui n’a pas été conçu par des spécialistes de la douance. Ces tests proposés notamment sur internet n’ont aucune certification scientifique. Par conséquent, c’est de l’argent dépensé inutilement.Il existe des tests qui ont été développés par la recherche scientifique et clinique. Par conséquent, la meilleure méthode pour identifier leHP est l’évaluation qualitative encadrée par un psychologue spécialisé. Ce dernier utilise des tests psychométriques qui permettent d’identifier les aptitudes intellectuelles d’une personne par rapport à sa tranche d’âge.

Il existe notamment les tests de Stanford-Binet, Cattell, mais le test le plus couramment administré dans le monde est le test de Wechsler. Il est décliné en trois versions en fonction de l’âge de la personne concernée :

  • Le WPPSI-R (Wechsler Preschool and Primary Intelligence Scale) est adapté aux enfants qui ont entre 2 ans et 6 ans.
  • Le WISC (Wechsler Intelligence Scale for Children) concerne les enfants de 6 ans à 16 ans.
  • Le WAIS (Wechsler Adult Intelligence Scale) est utilisé pour les adultes de 16 à 79 ans.

Où faire un test de QI ?

Pour être valable, le haut potentiel doit être identifié par un psychologue spécialisé. Il est important de prendre le temps de choisir le bon spécialiste avant d’entreprendre les démarches. Tous les psychologues ne sont pas formés au test et à l’analyse de QI. Il existe un annuaire (à venir) qui peut vous aider à choisir un psychologue.

A quel âge faire le test ?

Il est possible de tester les enfants dès l’âge de 2 ans et demi, dès la maternelle, mais il est beaucoup plus avisé, selon les spécialistes de la douance, d’attendre l’âge de 5 ans pour entreprendre ces tests. Le fait d’attendre permet d’obtenir un résultat plus fiable. Si les parents décident de faire passer un test de QI à leur enfant et que le résultat identifie un QI supérieure à la tranche d’âge en question, ils se posent certainement la question de devoir en parler ou non à leur enfant. Les psychologues spécialisés conseillent d’aborder le sujet pour permettre à l’enfant d’évoluer avec cette notion et d’avoir plus de clés de compréhension sur son fonctionnement neuro-atypique.

Est-ce que je suis haut potentiel, comment savoir ?

https://youtu.be/x05BcjxfeYI

Idéalement on aimerait savoir comment reconnaître le haut potentiel sans avoir besoin de passer un test de QI, cependant cela reste le moyen le plus efficace et fiable de détecter le haut potentiel. Les personnes qui ont l’intuition d’être HPI n’ont pas l’obligation de passer un test pour confirmer leur impression. Il s’agit d’un choix qu’il vaut mieux effectuer sans pression.  

C’est quoi un bilan psychologique haut potentiel, HP, HPI ?

L’évaluation des aptitudes cognitives par un psychologue permet d’obtenir un résultat de QI par rapport à la tranche d’âge correspondante. L’objectif n’est pas simplement de communiquer un score, un chiffre, qui a peu de significations s’il n’est pas accompagné d’une explication détaillée. En plus d’apporter des explications scientifiques et cliniques, le psychologue donne des informations sur le fonctionnement individuel de la personne par rapport à sa douance. Les psychologues s’appuient notamment sur les quatre indices du test de Wechsler, à savoir :

  • La compréhension verbale
  • Le raisonnement perceptif
  • La mémoire de travail
  • L’indice de vitesse de traitement

Les psychologues précisent également si les résultats du test de QI sont hétérogènes ou homogènes. Lorsque les résultats sont hétérogènes, cela signifie qu’il y a des variations de résultat entre les différentes catégories. A contrario, les résultats sont homogènes lorsqu’ils sont quasiment équivalents sur l’échelle de notation.

Comment diagnostiquer le HP ?

Le terme « diagnostic » est utilisé dans le milieu médical. On ne peut pas parler de diagnostic concernant le HPI car il ne s’agit ni d’un trouble ni d’une maladie. En effet, le HP est un fonctionnement neuronal particulier qui concerne environ 2,2% de la population. Il est préférable de parler d’identification que de diagnostic.

Haut potentiel, comment être aidé ?

Je me sens différent, qui consulter ?

Il est fréquent que les personnes à HP se sentent différentes, en décalage, comme des extraterrestres. Leur fonctionnement cérébral est différemment calibré et cela entraîne des répercussions dans leur mode de fonctionnement. Ces personnes pensent plus vite et de manière plus créative. De fait, il est parfois difficile d’accepter que les autres personnes soient plus lentes ou moins prolifiques. Cela peut générer de grandes difficultés d’intégration pour les personnes qui souffrent de ce décalage. Elles peuvent s’enfermer dans la solitude. Dans ce cas, il est recommandé de consulter un professionnel en psychologie ou en psychiatrie selon les problématiques associées à la douance. Le psychiatre peut, par exemple, accompagner des problèmes d’insomnie. Le psychologue peut, par exemple, aider à la gestion des émotions et à apprendre à vivre avec sa douance pour surmonter les difficultés.

Haut potentiel et burn out

Les HP sont des bons candidats au burn out parce qu’ils sont souvent multi compétents, passionnés et déterminés. Dans le domaine professionnel, les HP peuvent s’accomplir dans le travail au point d’y accorder une importance trop considérable et de se laisser déborder. Cela peut créer des déséquilibres avec les autres composantes de leur vie. Quand un HP est passionné par un projet, il a une force de travail et de motivation extrêmement puissante. Cela peut d’ailleurs faire rêver les employeurs d’engager ce type de profil. Les HP sont parfois plus focalisés sur ce qu’ils doivent accomplir plutôt que sur la nécessité de prendre soin d’eux. Si leur investissement sur un projet est temporaire, ils pourront décrocher et se ressourcer. Par contre, si le projet ou la mission est de longue durée et si la personne HP ne parvient pas à mettre en place en équilibre travail/repos et ne parvient pas à décrocher mentalement de sa mission, le risque de burn out est plus élevé. Les personnes HP doivent s’obliger à ralentir ou trouver un rythme qui leur permet de tenir sur le long terme.

HP et dépression

Les personnes surdouées débordent d’enthousiasme quand elles sont passionnées par une activité et un projet. Leur bonne énergie attire les autres personnes. Cependant, les HP ne sont pas invincibles face à la dépression. Ils ne sont pas plus concernés par la possibilité de développer un état dépressif que l’autre partie de la population. La dépression peut survenir en cas de deuil, après une grossesse, en cas de mal-être, etc. Même les personnes positives peuvent être concernées. Certaines personnes peuvent se sentir honteuses ou dans l’échec de ne pas réussir à s’en sortir toutes seules. Il existe des professionnels de la douance qui pourront les aider et les accompagner à surmonter leur souffrance.

HPI et sommeil

Les personnes à HP souffrent fréquemment de phase d’insomnies. Parfois, leur cerveau continue d’explorer des idées à l’heure du coucher, alors qu’ils aimeraient déconnecter et dormir. Le cerveau des HP fonctionne avec puissance. Si cela peut être utile en journée pour être prolifique, il est évident que cela est beaucoup plus difficile à gérer le soir. Il n’existe pas de solution miracle pour arrêter le flux de pensées. Ce mécanisme est complètement involontaire. Par conséquent, quand il n’y a pas de barrage, il faut contourner le problème. Il existe heureusement des solutions pour entraîner le mental à ralentir la cadence de pensées. La méditation fait partie de ces méthodes efficaces, mais il en existe d’autres. Chacun peut trouver quelque chose qui lui correspond.    

Haut potentiel et fatigue

La fatigue est inhérente à l’activité physique et intellectuelle. Les personnes surdouées s’investissent souvent avec beaucoup d’intensité et d’énergie, donc elles ont besoin de repos pour récupérer. Si la fatigue est liée à un contexte particulier, il n’est pas difficile de faire le lien, il peut s’agir d’une mauvaise nuit de sommeil, d’une activité physique intense. Cependant quand la fatigue s’installe et qu’elle n’est plus liée à un événement particulier, il est important de réagir pour reprendre le contrôle. La fatigue peut également indiquer un problème de santé, c’est pourquoi il est important d’écouter son corps et d’en prendre soin.

Douance et trouble du comportement

Il est important de préciser qu’il n’y a pas plus de cas de trouble du comportement dans la population des HP que dans l’autre partie de la population. Les personnes à HP peuvent toutefois développer des troubles psychiques et des troubles liés aux apprentissages. Il est recommandé de consulter des spécialistes pour accompagner ces personnes en difficultés. Il existe un annuaire pour trouver un spécialiste (à venir).

Haut potentiel et TDAH

Le comportement de certains enfants ou adultes peut laisser penser qu’ils sont HP ou qu’ils ont un TDAH. Le TDAH est un trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité. Il est caractérisé par le fait d’avoir des difficultés de concentration et d’attention et une hyperactivité. Attention, un enfant hyperactif n’est pas forcément HP, il ne s’agit pas d’une caractéristique de la douance. Il est important d’identifier le HP ou le TDAH pour pouvoir accompagner la personne concernée.

HP et dyslexie

La dyslexie est un trouble dysharmonique de l’apprentissage. Il engendre des difficultés de lecture. Ce trouble apparaît souvent pendant l’enfance ou l’adolescence. Il est important de consulter un spécialiste pour éviter à l’enfant de mettre en péril sa scolarité alors qu’il existe des solutions adaptées. Les enfants à HP ne sont pas plus concernés par la dyslexie que les autres enfants.

Haut Potentiel, force ou faiblesse ?

Quand le haut potentiel intellectuel devient un handicap, il est conseillé de consulter des spécialistes de la douance (à venir) pour dépasser les difficultés que cela peut occasionner. Le HP est un boulet ou un cadeau en fonction des situations personnelles. Les personnes HPI ne sont pas plus malheureuses que les autres et elles n’éprouvent pas plus de difficultés que les autres. Les problèmes sont évidemment différents mais n’occasionnent pas de complexité insurmontable.

Aller plus loin sur le HP

Parler dans un groupe de HPI

https://youtu.be/CvigKvb9TMg

Il est possible d’intégrer un groupe de discussion ou de rencontre sur Atypikoo. Certains groupes fonctionnent par situation géographique (région, ville) et d’autres sont basés sur les centres d’intérêts en commun. Ces groupes permettent notamment d’organiser des sorties entre membres atypiques dans un but amical ou de recherche amoureuse.

Un forum pour parler du HP

Les membres de Atypikoo échangent sur des forums dédiés aux personnes atypiques. Tous les sujets peuvent être abordés pour partager ou confronter les points de vue. Le forum est réservé aux membres qui sont inscrits et qui s’engagent à respecter les règles de bonne conduite virtuelle.

Choix de livre sur le HPI

De nombreux livres ont été publiés pour accompagner les adultes et les enfants à mieux comprendre et vivre leur douance. Les auteures Jeanne Siaud Facchin et Monique de Kermadec ont publié de nombreux ouvrages sur le sujet. Fanny Nusbaum, Olivier Revol et Cathy Assenheim ont également contribué à l’exploration de la douance. L’ouvrage « Le haut potentiel en questions » de Sophie Brasseur et Catherine Cuche aborde de manière complète et scientifique le haut potentiel.

Les articles sur le haut potentiel

Atypikoo publie fréquemment des articles sur les sujets de la douance. Ils sont rédigés par des professionnels et des membres de la communauté qui ont envie de partager leurs connaissances et leurs conseils sur le sujet. Il est possible de suivre le contenu directement sur https://www.atypikoo.com/mag/

Le haut potentiel sur youtube

Atypikoo diffuse régulièrement des vidéos sur Youtube pour partager du contenu sur le sujet de la douance. L’objectif est de pouvoir donner des informations utiles pour renseigner les personnes qui cherchent à se renseigner sur le sujet du HP.

https://youtu.be/yqU7iXmeadc