Comment savoir si l'on est surdoué ou haut potentiel ?

Haut Potentiel, HP, HPI, surdoué, surefficient, précoce, gifted ou bien encore zèbre… Les termes sont nombreux pour définir la douancemais qu’est-ce que le Haut Potentiel Intellectuel (HPI) ? Comment savoir si on est concerné ?

Haut potentiel, derrière la définition, un individu.

Le Haut Potentiel Intellectuel désigne le fait d’avoir des aptitudes intellectuelles et cognitives supérieures à la norme. Cela concerne environ 2,2% de la population. Ce pourcentage provient des résultats obtenus au test de Wechsler qui est le test de QI le plus fréquemment administré dans le monde pour mesurer l’intelligence. L’échelle de ce test permet de déterminer la douance à partir de deux écarts types au dessus de la moyenne, soit de 130 de QI. Selon les cas, certains psychologues peuvent identifier un haut potentiel entre 120 et 130 de QI. En effet, les psychologues et les cliniciens se basent sur le résultat du test de QI mais également sur une analyse de la personnalité et du fonctionnement de la personne testée pour identifier un haut potentiel intellectuel.

Être haut potentiel ou surdoué ne se résume pas à obtenir un score supérieur à 130 au test de QI. Il n’existe pas de profil type d’adulte surdoué, mais les personnes qui ont un haut potentiel intellectuel partagent certaines caractéristiques.

Caractéristiques du haut potentiel

Il existe trois caractéristiques qui ont été mises en évidence par la recherche scientifique. Il s’agit de :  

  • La rapidité de traitement et d’apprentissage. Les personnes à haut potentiel intellectuel ont des aptitudes supérieures à la norme notamment en logique, compréhension verbale, analyse, et raisonnement.
  • La créativité. Les HPI ont des capacités développées pour inventer des nouvelles méthodes d’organisation et pour créer de nouvelles formes d’apprentissage.
  • La motivation et la détermination. Lorsque les surdoués sont passionnés par un sujet ou par un domaine, leur motivation devient un moteur puissant qui leur donne une grande énergie pour concrétiser leurs idées et leurs projets.

Les personnes à haut potentiel ont des caractéristiques complémentaires qui sont fréquemment associées à la douance. Ces caractéristiques apportent des indices supplémentaires pour identifier la douance des personnes concernées. Voici une sélection de ces caractéristiques :

  • Grande curiosité. Un adulte surdoué s’intéresse en général à des sujets très divers.
  • Grande capacité d’observation. L’individu surdoué apporte une attention particulière à son environnement. Il remarque des détails que les autres personnes ne perçoivent pas.
  • Grande capacité de raisonnement. Le surdoué a une grande capacité de raisonnement pour analyser et comprendre les signaux extérieurs.
  • Un mode de pensée particulier. La métaphore de « pensée en arborescence » permet d’imager le fonctionnement de penser des HP. Cela s’explique par la multitude de connexions neuronales dans le cerveau des surdoués. C’est pourquoi, la pensée se développe dans plusieurs directions et se divise en idées et en sous-idées par associations ou analogies.
  • Grande capacité d’attention à condition que le sujet soit stimulant. L’adulte à haut potentiel peut alors se révéler très impliqué dans un projet. A contrario, si le sujet ne le passionne pas alors il a tendance à décrocher très vite. Ceci explique, en partie, l’échec scolaire de certains enfants à Haut Potentiel qui n’adhèrent pas aux enseignements trop académiques.
  • Des centres d’intérêts variés. Le foisonnement intellectuel des personnes à HP leur permet de connaître une multitude d’informations sur des sujets variés.
  • Hypersensibilité. Elle se caractérise par le fait de ressentir les émotions et les sens avec une grande intensité en réaction à des stimuli. Elle peut être provisoire ou durable et vécue avec plus ou moins de difficultés.
  • Hyperstimulabilité. L’individu a tendance à réagir plus fortement aux stimuli. Cette caractéristique rejoint en partie l’hypersensibilité.

On retrouve également fréquemment certains traits de personnalités chez les personnes surdouées :

  • Perfectionnisme. Les HPI ressentent le besoin d’agir de façon irréprochable dans tous les domaines de leur vie.
  • Manque d’estime. Les surdoués manquent de confiance en eux et s’auto-critiquent à la moindre difficulté.
  • Altruisme et empathie. Les haut potentiels ont besoin d’aider les autres, et cela les oriente souvent vers les professions de la santé et de la justice.
  • Tempérament solitaire. Les zèbres préfèrent les petits groupes de personnes dans lesquels ils se sentent intégrés.
  • Sens de l’humour. Les personnes HP aiment souvent l’ironie et le sarcasme.
  • Sensibilité à l’harmonie. Les personnes à haut potentiel intellectuel sont attirées par l’art, la beauté et l’esthétisme.

Comment savoir si on est surdoué ?

Être surdoué désigne le fait d’avoir des aptitudes intellectuelles au-dessus de la norme. Les personnes surdouées pensent et réfléchissent différemment parce que leurs cerveaux fonctionnent différemment. Cette particularité est mise en évidence par l’imagerie médicale. Par conséquent, pour identifier correctement la douance, il faudrait observer le cerveau des individus. Étant donné que cet examen est très coûteux, il est conseillé de passer un test de QI avec un psychologue qui sera en mesure d’analyser les résultats eu égard à la personnalité et au fonctionnement de la personne en questionnement sur son éventuelle douance.

HPI et HPE

Le terme de haut potentiel émotionnel est utilisé par la psychanalyste youtubeuse R. Hazan depuis 2012. Cette théorie personnelle développe l’idée qu’il existerait deux catégories au sein des surdoués : les HPI qui ont une intelligence froide et sous fonctionnement masculin et les HPE qui ont une intelligence intuitive sous fonctionnement féminin. Cette théorie n’a pas été validée par la communauté scientifique. La notion de HPE est pourtant utilisée par des personnes qui se reconnaissent dans le fait de « fonctionner avec leurs émotions ».

De nouvelles théories utilisent la notion de HPE pour l’associer avec la notion de quotient émotionnel (QE) et celle d’intelligence émotionnelle en mettant en perspective le fait que ces personnes ont des compétences émotionnelles très développées. Cette théorie n’intègre donc pas le HPE à la douance, ce qui signifierait que les surdoués n’auraient pas forcément un haut potentiel émotionnel.

Le QI et le haut potentiel intellectuel

Les résultats du test de QI permettent de dresser des catégories parmi la population. Le test d’intelligence Wechsler établit une échelle évoluant de 40 à 160. Les résultats compris entre 40 et 70 indiquent un retard mental. Les scores entre 70 et 85 identifient une intelligence faible. Les résultats compris entre 85 et 115 indiquent une intelligence moyenne. Les scores entre 115 et 130 identifient une intelligence supérieure. Les résultats qui évoluent entre 130 et 160 correspondant au haut potentiel intellectuel. Pour information, 95,6% de la population obtient un score compris entre 70 et 130. Le QI moyen est fixé à 100.

Test de QI HP HPI haut potentiel intellectuel

Parmi les QI supérieurs à 130, on identifie une autre catégorie : les THQI ou très haut quotient intellectuel dont le QI est supérieur à 145. Ces THPI représentent environ 0,1 % de la population.

Test HPI pour identifier l’adulte surdoué

Des tests de QI fleurissent dans des magazines grand public, dans des émissions de TV ou sur des applications mobiles. Les résultats obtenus sont au mieux fantaisistes, au pire en complet décalage avec les évaluations qui seraient effectuées par des professionnels qualifiés. Ces tests de QI, basés quasi-exclusivement sur la logique mathématique, n’ont aucune autre signification que celle de flatter l’égo de ceux qui obtiennent un bon résultat. Un individu adulte ayant suivi un cursus scientifique a, par principe, plus de chances d’obtenir un bon résultat à ce type de test puisqu’il a eu l’occasion d’aborder ces mécanismes de réflexion au cours de ses études.

Le fait de répondre correctement à 60 questions chronométrées sur son smartphone ne permet pas d’affirmer la présence d’un haut potentiel intellectuel. Il est également essentiel de rappeler que le QI ne se réduit pas à un chiffre. Ainsi, la meilleure méthode pour identifier le haut potentiel d’une personne est l’évaluation qualitative menée par un psychologue spécialisé. Ce dernier pourra affirmer ou infirmer la présence d’un haut potentiel intellectuel concernant la personne en questionnement. Par ailleurs, il est plus approprié de parler d’identification que de détection ou de diagnostic car ces termes avant tout utilisés dans le domaine médical.

Le psychologue utilise des tests psychométriques en s’appuyant sur les quatre indices du test de QI de Wechsler :

  • La mémoire de travail
  • L’indice de vitesse de traitement
  • La compréhension verbale
  • Le raisonnement perceptif

Le test de Wechsler est décliné en trois versions selon l’âge de la personne qui passe le test :

  • Le WPPSI-R (Wechsler Preschool and Primary Intelligence Scale) concerne les enfants qui ont entre 2 ans et demi et 6 ans.
  • Le WISC (Wechsler Intelligence Scale for Children) est utilisé pour les enfants qui ont entre 6 ans et 16 ans.
  • Le WAIS (Wechsler Adult Intelligence Scale) concerne les adultes de 16 à 79 ans.

Les enfants peuvent passer un test de QI dès l’âge de 2 ans et demi, mais il est bien plus avisé d’attendre l’âge de 5 ans pour entreprendre cette démarche selon les spécialistes de la douance.

Surdoué, uniquement une question de QI ?

Même si le test de QI est aujourd’hui l’outil officiel le plus utilisé pour identifier le haut potentiel intellectuel, il est régulièrement critiqué. En effet, le test de QI a ses limites :

  • Le score de 130, qui a été choisi par la communauté scientifique pour identifier le haut potentiel intellectuel, est contourné en pratique par les psychologues. Ces derniers appliquent un intervalle de confiance dans lequel se situe le score. Par exemple, pour un QI de 126, l’intervalle est de 121 à 130.
  • Le score obtenu au test de QI ne suffit pas à établir la présence du HPI. En effet, les psychologues ont besoin de prendre en compte l’histoire, le parcours et le comportement de la personne pour effectuer une évaluation humaine et clinique pour affirmer qu’elle a un haut potentiel.
  • Le score obtenu au test de QI peut varier en fonction de l’humeur, des émotions, de l’état de stress ou de fatigue de la personne testée. En effet, certaines personnes HP sont très mal à l’aise avec l’idée de passer des tests, de quantifier leur « intelligence ». Le passage d’une épreuve, devant un questionnaire et un chronomètre, peut les déstabiliser et générer une situation de stress. C’est pourquoi il est indispensable que le psychologue observe le comportement de la personne pour prendre en compte toutes ces données.
  • La créativité et la motivation sont deux caractéristiques fondamentales dans le haut potentiel intellectuel, or le test de QI vise à tester une certaine forme d’intelligence, et plus particulièrement la logique. Or les intelligences sont multiples et par conséquent, elles ne doivent pas être limitées au seul prisme du raisonnement logique. Des personnes à haut potentiel intellectuel ont tendance à sortir du cadre car leur créativité les poussent à donner des réponses divergentes, ainsi leurs réponses peuvent être considérées comme inexactes car elles sont trop éloignées de la matrice d’analyse.
  • Les adultes à haut potentiel ont un processus de pensée particulier. La curiosité les poussent parfois à s’interroger, à décortiquer et à analyser les questions du test de QI. Ils vont alors se poser des questions sur les questions. À trop s’attarder, ils peuvent perdre du temps et passer à côté de la réponse.

Il est donc indispensable de faire appel à un professionnel spécialisé dans les thématiques et problématiques des Hauts Potentiels Intellectuels pour effectuer des démarches d’identification de la douance. L’objectif du psychologue est d’accompagner et mettre la personne en confiance pour la préparer au passage du test.

Au delà du test de QI

Décider de passer un test de Qi n’est pas un choix anodin. Le résultat peut d’ailleurs déclencher une crise identitaire et les effets peuvent être très éprouvants. C'est pourquoi, il est conseillé de consulter un psychologue qui pourra aider et accompagner la personne à prendre la bonne décision.

Le test de QI est actuellement la meilleure méthode pour confirmer une hypothèse de douance. Même si des personnes ont tendance à s'identifier aux caractéristiques des personnes à haut potentiel, il est conseillé de faire valider son impression auprès d'un psychologue.

Avant de passer par la case test de QI, vous pouvez découvrir les pré-tests proposés par Atypikoo (Test HPI, Test HPE, Test Hypersensibilité). Le pré-test HPI vous permettra d'obtenir une première estimation d'une potentielle surdouance. 

Bien que les tests de QI soient actuellement la meilleure façon d'identifier un haut potentiel intellectuel, passer un test de QI n'est pas une finalité et « rater » ce test n’est pas une fatalité. Les capacités d'un être humain ne se résument pas seulement à un QI.

C'est dans cette optique que le site Atypikoo est né afin de proposer un espace d'informations, d'échanges et de rencontres pour aider celles et ceux qui se sentent concernés par ces questionnements.

Pour aller plus loin :

https://www.atypikoo.com/forums/topic/retour-dexperience-de-test-de-qi/
https://www.atypikoo.com/forums/topic/hp-hpi-hpe-faisons-le-point/
https://www.atypikoo.com/forums/topic/le-haut-potentiel-emotionnel-cest-quoi-ce-bins/
https://www.atypikoo.com/forums/topic/qi-entre-120-et-130/
https://www.atypikoo.com/forums/topic/peut-on-etre-considere-hp-sans-avoir-passe-un-test-de-qi-officiel/

Publié par David • Admin

David a créé le réseau social Atypikoo en 2019 pour aider les personnes atypiques (Haut Potentiel Intellectuel, Hypersensibles, Aspies, Empathes, Multipotentiels, Polymathes) à faire des rencontres amicales, amoureuses ou professionnelles dans toute la France et les pays francophones (Belgique, Suisse, Québec…).
Vous devez être membre pour voir les réponses et commenter ce sujet de discussion

Commentaires sur Suis-je un adulte haut potentiel intellectuel HP / HPI ?