Temps de lecture: 7 minute(s)

Depuis plusieurs années maintenant, de nombreuses affirmations circulent au sujet des surdoués. Ils seraient des proies faciles pour les pervers narcissiques, ils seraient tous hypersensibles et empathiques ou bien auraient une pensée en arborescence.

Cependant, de plus en plus d'études voient le jour et démontrent que certaines de ces affirmations sont fausses.

J’ai donc souhaité écrire cet article pour prendre un peu de recul, car même s'il est évident que les surdoués partagent de nombreuses caractéristiques, il me semble important de nuancer et de ne pas mettre tous les surdoués dans le même panier.

Voici donc 5 nuances de surdoués...

1 - Les surdoués sont des proies faciles pour les pervers narcissiques

Mythe surdoué

En tant que créateur d’un site de rencontre dédié aux personnes neuroatypiques, j’entends parfois dire : « Ce site va être une aubaine pour les pervers narcissiques ». Pour ma part, il y a une chose que j’ai du mal à comprendre. Pourquoi, alors que les surdoués sont dotés d'une grande intelligence, ils seraient une proie de choix pour les pervers narcissiques ? J’aurais plutôt tendance à croire qu’un surdoué devrait être assez alerte pour ne pas tomber dans le piège des PN mais a priori, ce n'est pas toujours le cas. Il me semble donc qu’une personne qui serait coincée dans une relation avec un pervers narcissique serait avant tout une personne qui manque d’estime (ou qui a un problème de dépendance affective). J'entends aussi dire que les surdoués se font piéger à cause de leur empathie. Alors certes, certains surdoués peuvent avoir une grande empathie mais un surdoué qui se connaît bien et qui travaille sur ses blessures devrait être en mesure de contrer les PN. De plus, connaître le fonctionnement typique d’un pervers narcissique devrait permettre de les identifier facilement et d’éviter de s’embarquer dans une relation toxique.

2 - Les surdoués sont des hypersensibles empathiques

Mythe surdoué

J’entends souvent dire que les surdoués sont forcément hypersensibles. Ou bien que les personnes ayant un QI élevé mais qui ne sont pas hypersensibles ne sont pas surdoués. Même si j'ai conscience que de nombreux surdoués ont des sens plus développés, il me semble que la notion d'hypersensibilité est trop vaste et nécessiterait d'être mieux définie. Parle-t-on d'hypersensibilité des sens ou bien d'hypersensibilité émotionnelle ?

Certains surdoués vont par exemple avoir un parfait contrôle de leurs émotions et ne se considèreront pas dotés d'une hypersensibilité émotionnelle. Ce terme hyper peut donc sembler excessif. Pour ma part, je me considère comme une personne sensible, mais pas hyper. Cependant il s'agit d'une évaluation très subjective. Je serai peut-être classé dans les hyper s'il existait des outils permettant de mesurer la sensibilité comme il existe des outils pour mesurer le QI.

J'entends également de plus en plus parler d'un nouveau terme inventé pour désigner l'intelligence émotionnelle (ou QE) : le haut potentiel émotionnel (ou HPE). Selon certaines personnes, les surdoués seraient doté d'une certaine intelligence émotionnelle. Même je pense qu'il peut y avoir un lien entre un haut potentiel intellectuel et l'intelligence émotionnelle, je doute sincèrement que ce soit une composante intrinsèque à tous les surdoués. Je n'ai pas eu l'occasion de fréquenter Elon Musk ou Steeve Jobs mais j'ai souvent entendu dire que l'empathie n'était pas leur fort.

A ce propos, des psychologues ont pu mesurer le QI de tous les tortionnaires nazis lors du procès de Nuremberg et il s’est relevé que tous avaient à des QI supérieurs à la moyenne et beaucoup étaient même surdoués (1).

Je pense donc qu'il est important de nuancer lorsque l'on dit que les surdoués sont forcément empathiques et/ou hypersensibles car ce n'est pas toujours le cas.

3 - Les surdoués sont premiers de la classe

Mythe surdoué

On imagine souvent le petit surdoué, lunettes sur le nez, qui est premier de la classe. Alors oui, des études montrent que les enfants surdoués réussiraient mieux à l’école mais ce n’est pas pour autant qu’ils sont doués dans toutes les matières ou qu’ils ne vont pas rencontrer de difficultés dans leur scolarité. Il faut savoir qu’en France, la douance est encore peu reconnue et certains enfants ne sont pas toujours bien diagnostiqués. Contrairement à de nombreux pays (Angleterre, Brésil, Canada, Etats-Unis, Inde, Iran, Norvège, Corée...) où il existe des programmes spécialisés, la France ne propose pas encore de classes pour les enfants surdoués. Le seul aménagement est le saut de classe qui permet d’aider les enfants surdoués à moins s'ennuyer en classe. Mais je pense que l’on occulte le besoin de stimulation que peuvent avoir ces enfants. Est-ce que, même en sautant une classe, l’enfant surdoué sera assez stimulé pour ne pas décrocher ? Est-ce qu'un parcours scolaire classique permettra de faire émerger tout le potentiel de ces enfants ?

Par ailleurs, je pense qu’être catalogué comme surdoué auprès de ses camarades de classe peut mettre dans une position délicate. Combien d'élèves ont été malmenés, voire maltraités à cause de leur différence ? Pour palier à cela, certains enfants surdoués peuvent même aller jusqu'à jouer un rôle de cancre.

Nous vivons dans un pays où il reste encore de gros progrès à faire concernant l’éducation des enfants surdoué. Qui sait, peut-être qu'un jour, la France comprendra les enjeux liés à l'éducation de ces enfants et s'inspirera de ce qui existe à l'étranger.

4 - Les surdoués sont des génies

Mythe surdoué

Dans l’inconscient collectif, surdoué égal génie qui va révolutionner le monde comme Einstein. Eh bien figurez-vous que ce n'est pas vraiment le cas. C’est à cause de ce cliché que de nombreuses personnes ignorent qu’elles sont surdouées et c’est aussi pour cette raison que le terme surdoué est galvaudé. Le terme Gifted (doué) utilisé dans les pays anglophones me semble déjà plus approprié. Pour ma part, je préfère parler de Haut Potentiel (HP pour les intimes). En effet, une personne surdouée qui ignore sa douance ne va pas toujours exploiter son plein potentiel. Malgré des capacités cognitives hors norme, il est fréquent de voir des surdoués manquer de confiance en eux. On dit d’ailleurs que douter est synonyme d’intelligence. Combien de personnes très intelligentes autour de moi ont peur de passer un test WAIS car elles doutent d’elles... Pourtant, la découverte de sa douance peux aider à aller de l'avant et prendre confiance en soi.

Tout ça pour dire que les surdoués peuvent être des personnes ordinaires, sans forcément être surdouées dans un domaine en particulier. Ces personnes dotées d'un haut potentiel intellectuel ont des capacités dans certains domaines, souvent des domaines qui les passionnent mais elles ne sont pas forcément des génies. Certains vont être de bons musiciens, des sportifs de haut niveau, des chefs d’entreprises aguerris. Et pour d’autres, des Monsieurs Madames Tout-le-monde Touche-à-tout.

Certains surdoués seront de vrais génies mais ils représentent une minorité. Combien dans les 2,3 % de la population vont créer une invention qui va révolutionner le monde ?

5 - Les surdoués ont une pensée en arborescence

Mythe surdoué

On entend souvent dire que les surdoués ont une pensée en arborescence. Une idée en amènerait plusieurs, qui elles-même en amèneraient d’autres et ainsi de suite en formant une sorte d’arbre de la pensée.

Seulement, si de nombreux psychologues cliniciens utilisent ce terme, il n’en est rien dans le langage des neurosciences. En effet, la pensée en arborescence est une déformation d’un autre type de pensée que l’on appelle pensée divergente.

Car en réalité il existe seulement deux types de pensées : convergente et divergente. La pensée convergente suit un ordre logique et linéaire pour trouver une solution à un problème. La pensée divergente, elle, met en avant les associations d’idées. Elle permet de trouver plusieurs solutions (qui n’ont parfois rien à avoir et peuvent être hors sujet) à un problème.

Les personnes très créatives vont ainsi beaucoup utiliser ce mode de pensée. Cependant, des psychologues ont prouvé qu'un QI élevé ne garantit pas à lui seul la pensée divergente.

La réalité est donc là : les surdoués ne pensent pas différemment du reste de la population. Ils utilisent les mêmes mécanismes de pensée que tout un chacun. Pour autant, ils seraient susceptible d’avoir une pensée divergente plus active.

Pour finir, il me semble que le terme d'arborescence peux prêter à confusion car en informatique, une arborescence est une organisation très structurée... ce qui n'est pas le cas de la pensée divergente, plus intuitive.

Pour aller plus loin

https://www.atypikoo.com/fr/mag/infos-et-intox-sur-lintelligence/

Source :

1 - https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/les-nazis-le-qi-et-la-bonte_2071094.html

Publié par David Admin

David a créé le réseau social Atypikoo en 2019 pour aider les personnes atypiques (HPI, DYS, TSA, TDAH, Hypersensibles) à faire des rencontres amicales, amoureuses ou professionnelles dans toute la France et les pays francophones (Belgique, Suisse, Québec…).
Vous devez être membre pour voir les réponses et commenter ce sujet de discussion
Inscription gratuite

26 commentaires sur 5 mythes sur les surdoués