Les techniques d’arnaque ont évolué avec le temps, et elles sont désormais adaptées à notre monde hyperconnecté. Sur les sites de rencontre, des personnes mal intentionnées peuvent malheureusement profiter de la vulnérabilité et des espoirs des utilisateurs, venus créer des relations. Dans cet article, on se penche sur les arnaques les plus courantes, et les manières de s’en protéger.

Arnaques Sites de Rencontres Brouteurs

Les arnaques courantes sur les sites de rencontre

Si les techniques sont souvent les mêmes d’un bout à l’autre du Web, certaines sont particulièrement bien adaptées pour les plateformes de rencontre. Dans ce cas, il s’agit en effet de créer du lien avec la victime, qui ne s’attendra pas à ce que le malfaiteur profite d’elle. Les sites de rencontre représentent en effet un « vivier » pour les arnaqueurs, qui leur permettent de toucher beaucoup de personnes d’un coup, et ainsi d’augmenter leurs chances de faire des victimes.

Pour certains, c’est même devenu un vrai business. On entend de plus en plus parler des « brouteurs », qui sont des arnaqueurs vivant de leur « activité ». Souvent situés en Côte d’Ivoire, au Bénin ou au Cameroun, ils ont des réseaux parfois vastes, et entretiennent de fausses relations avec plusieurs victimes en même temps.

C’est par ailleurs une caractéristique courante des arnaques : les malfaiteurs sont souvent situés à l’étranger, loin de leurs victimes, et loin des forces de l’ordre qui pourraient les appréhender. Tout l’enjeu pour eux est donc de faire croire à une proximité avec la victime : proximité géographique, mais aussi et surtout émotionnelle. Pour cela, ils utilisent plusieurs techniques. Quelles sont-elles ?

1. « Catfishing », « Pig butchering »… L’arnaque au long cours

« Catfishing » ou « pig butchering » : les noms sont différents, mais la technique est similaire : il s’agit de créer un faux lien avec la victime afin d’endormir ses soupçons, avant de lui soutirer de l’argent. Le « catfishing » consiste à utiliser de fausses photos, de faux comptes sur les réseaux sociaux, afin de créer de toutes pièces une personne derrière laquelle se cache l’arnaqueur.

Quant au « pig butchering », elle est héritière du catfishing, mais s’étend sur un temps plus long. Il s’agit de créer une relation de confiance avec la victime, qui peut s’étendre sur plusieurs mois. Elle consiste comme son nom l’indique à « engraisser » la personne patiemment par des conversations, jusqu’à ce que l’arnaqueur soit parfaitement certain que sa victime n’a plus de soupçons. 

Le pig butchering est particulièrement difficile à déceler, car l’arnaqueur pourra discuter pendant des mois avec sa victime, sans jamais mentionner de demande d’argent. Par contre, quand cette dernière survient, le montant peut être élevé. Ou alors la victime est suffisamment en confiance pour envoyer des fonds de manière répétée.

Dans tous les cas, les victimes sont persuadées d’avoir créé une relation légitime. C’est une technique particulièrement dévastatrice pour elles, car en plus de se faire soutirer de l’argent, elles perdent une relation qu’elles pensaient sincère.

2. Le chantage aux vidéos intimes et l’extorsion de fonds

Une autre technique courante sur les sites de rencontre, c’est l’arnaque qui se base sur du chantage. Pour cela, les arnaqueurs endorment là aussi la méfiance des utilisateurs. Sous couvert de rencontres sexuelles, ou de jeux pimentés, ils réussissent à obtenir des photos dénudées, ou des vidéos d’actes sexuels de la part de leurs victimes.

Pour paraître légitimes, ils envoient souvent eux-mêmes des photos ou vidéos pornographiques. Pour cela, ils recourent à des banques d’image ou de vidéos, afin de donner l’illusion qu’ils participent à ces jeux sexuels. Dans la réalité, les femmes ou hommes présents sur ces images n’ont aucun lien avec les arnaqueurs.

Une fois des photos ou vidéos compromettantes obtenues en retour, survient le chantage. Les arnaqueurs laissent un choix à leur victime. Soit cette dernière verse de l’argent, soit les photos et vidéos se retrouvent sur Internet, ou directement envoyées à ses proches. Les victimes paient donc souvent par peur de voir ces images très sensibles diffusées.

3. Les sites de rencontre frauduleux et les promesses d’actes sexuels

Parmi la gamme d’outils des arnaqueurs, les faux sites figurent aussi souvent en bonne place. Il s’agit simplement de fausses plateformes de rencontres, qui invitent les utilisateurs à s’inscrire. De faux « témoignages » de clients sont également mis en place, qui vantent les services supposés de la plateforme. Les arnaqueurs peuvent également avoir recours à des bots de conversation. Ceux-ci émulent une discussion afin de diriger les victimes vers le site.

Ensuite, les victimes paient une somme pour un service, souvent dans l’idée de faire des rencontres sexuelles faciles. Mais aucune rencontre ne les attend bien sûr en réalité, et leur argent est dirigé tout droit vers les poches des arnaqueurs. Là aussi, il y a un élément de honte : plus les services pour lesquels la personne paie sont inhabituels, plus elle aura du mal à porter plainte ou signaler l’arnaque.

4. Les arnaques aux placements et promesses d’investissement

Dernière technique que l’on peut mentionner : les arnaques aux promesses d’enrichissement. Là aussi, les arnaqueurs créent une relation avec leurs victimes. Puis au bout d’un moment, ils mentionnent un moyen par lequel ils ont obtenu de l’argent, grâce à un investissement. Ils essaient alors de convaincre leurs « amis » d’investir de la même manière.

Petit à petit, ils expliquent à leur victime qu’elle aussi peut devenir riche, ou arrondir ses fins de mois. Ils l’invitent à envoyer de l’argent pour qu’ils puissent le placer « en toute sécurité ». Ensuite, deux scénarios existent : soit ils repartent directement avec l’argent, soit ils font durer un peu plus la manœuvre.

Dans ce dernier cas, les malfaiteurs reversent de faux retours sur investissement aux victimes, afin que celles-ci croient avoir fait une bonne affaire. Elles sont alors invitées à envoyer une somme bien plus importante, pour miser une seconde fois. Et cette fois, les arnaqueurs repartent avec le magot.

Se protéger des arnaques sur les sites de rencontre

On le voit, les arnaques sur les sites de rencontre se basent souvent sur la création de fausses relations, pour endormir les soupçons des utilisateurs. Comment alors s’en protéger et savoir si l’on parle à une « vraie » personne ?

Arnaques sur sites de rencontre : des signes qui ne trompent pas

On peut distinguer quelques signes qui sont indicateurs d’une arnaque, car les malfaiteurs utilisent souvent les mêmes techniques, et peuvent faire preuve de maladresse. On rappellera au passage que cette maladresse est parfois une stratégie : en proposant des informations peu crédibles ou peu plausibles, les arnaqueurs s’assurent de n’attirer que les plus naïfs des utilisateurs.

Voici quelques signes qui ne trompent pas pour repérer une arnaque sur un site de rencontres :

  • Les photos semblent datées, des éléments du profil sont contradictoires, l’on refuse de vous envoyer plus de photos. C’est comme si la personne n’existait pas vraiment.
  • On vous fait des déclarations d’amitié ou d’amour intense, très tôt. On vous dit que vous êtes une des rares personnes à comprendre si bien, à écouter si bien. On vous fait des déluges de compliments, sans vraiment vous connaître.
  • La personne vous déroule très vite une histoire triste : proche à l’hôpital, destitution, difficultés financières… Tout est fait pour susciter votre compassion.
  • On vous demande des petits cadeaux, ou de l’argent. La discussion semble bloquée dès qu’il n’est pas question d’argent. À l’inverse, si vous en envoyez, la discussion et les démonstrations d’amour reprennent.
  • On refuse de vous rencontrer en vrai. Il y a toujours de bonnes excuses pour ne pas se voir dans la vie réelle. Ou alors une rencontre est planifiée, mais elle est annulée au dernier moment. Vous ne parvenez pas non plus à avoir la personne au téléphone, ou en visio.
  • Les demandes d’argent se font via des sites que vous ne connaissez pas, ou des services peu traçables. On vous demande d’acheter des cartes prépayées par exemple, ou encore d’envoyer des cryptomonnaies.

Le point commun de tous ces signes, c’est une certaine distanciation. Malgré leurs belles paroles, les arnaqueurs freinent des quatre fers lorsqu’il s’agit de montrer plus de photos, de se prendre en vidéo, ou de raconter des choses sur leurs vies. Il ne s’agit alors pas de timidité, mais bien d’un moyen de masquer leur identité réelle.

Quelles précautions puis-je prendre pour éviter les arnaques ?

Comment alors se protéger et éviter de tomber dans le panneau ? On l’a vu, les arnaqueurs peuvent prendre des semaines ou des mois pour créer une fausse relation, et ainsi endormir les soupçons. Voici donc quelques conseils pour se protéger au mieux :

  • Sur les réseaux, ne jamais proposer d’informations personnelles comme une adresse ou des informations bancaires
  • Ne jamais envoyer de photos ou vidéos compromettantes à des inconnus
  • Se rencontrer dans des lieux publics : ne pas aller chez un inconnu ou faire venir un inconnu chez soi sans savoir qui il/elle est
  • Faire des recherches sur la personne. Vérifier si la photo renvoie au même nom qu’on vous a donné. Estimer s’il s’agit d’une « vraie » personne et pas d’une figure créée de toutes pièces
  • Faire confiance à son intuition. Si une situation vous semble louche, c’est probablement qu’elle l’est. Les rencontres amoureuses sont censées être plaisantes. Si cela n’est pas le cas, c’est que quelque chose cloche.
  • Ne pas céder au chantage affectif. Si l’on vous fait culpabiliser, c’est une preuve que la relation – fictive ou non – n’est pas saine.

Sur les réseaux, il n’est pas mauvais de faire preuve d’un excès de prudence. Dans le meilleur des cas, vous vous protégez d’une arnaque. Et si la personne en face est bien réelle, elle devrait accepter votre prudence, et votre besoin de vous protéger.

Les personnes atypiques sont-elles plus sujettes à se faire arnaquer ?

Nous avions déjà évoqué le sujet dans notre article consacré au sujet, les personnes neuroatypiques ont des caractéristiques qui peuvent les prédisposer aux arnaques. Les personnes autistes peuvent par bonté et par naïveté se faire soutirer des fonds. Quant aux personnes présentant un TDAH, leur recherche de sensations – sexuelles ou autre – peut les conduire à des pratiques dangereuses.

Si on ne peut pas dire que les personnes neuroatypiques sont toutes des victimes en attente, il convient donc d’être prudent lorsque l’on sait qu’on peut être trop naïf, ou accorder sa confiance trop facilement. Comme dans les autres domaines, écouter ses besoins et ses limites est capital.

Je suis victime d’une arnaque, que faire ?

Que faire si je suis victime d’une arnaque ? Existe-t-il des recours ? La première chose que l’on peut conseiller, c’est de ne jamais envoyer d’argent. Dans le cas de chantage, rien ne vous garantit que la personne n’essaiera pas une seconde fois de vous soutirer de l’argent. Dans les autres cas, ne cédez pas à la pression émotionnelle : l’arnaqueur compte sur cela.

Ensuite, il convient d’enregistrer toutes les conversations que vous avez avec la personne. Il s’agit de preuves qui pourront être utilisées pour vous aider et aider d’autres victimes. Sauvegardez donc les conversations, numéros de téléphone et comptes utilisés.

L’étape suivante, c’est bien sûr de bloquer la personne afin qu’elle ne puisse plus vous contacter. Si vous avez donné des autorisations en lien avec des services financiers, retirez-les. Il conviendra aussi de signaler le profil sur le site de rencontre, afin que celui-ci soit supprimé par les équipes dédiées.

Enfin, il peut être judicieux de contacter un conseiller juridique, ou les forces de l’ordre. Celles-ci pourront vous aider à vous protéger, voire à lier entre elles plusieurs affaires en cours.

Conclusion : éviter les arnaques sur les sites de rencontre

Si les sites de rencontre proposent désormais des mesures de sécurité efficaces, certains arnaqueurs parviennent quand même à passer entre les mailles du filet. On rappellera donc qu’il faut faire preuve de la plus grande prudence lorsqu’on rencontre des inconnus en ligne.

Si vous êtes sur un site pour faire des rencontres, vous n’êtes a priori pas là pour demander la charité aux autres utilisateurs. Demandez-vous alors pourquoi votre interlocuteur vous réclame de l’argent, et quelles sont ses véritables intentions.

Par ailleurs, la prudence en ligne ne se cantonne pas aux sites de rencontres. Limiter les données qu’on partage, ne pas révéler son adresse, ne transférer de l’argent que sur des plateformes fiables… Autant de pratiques qu’il est bon de rappeler, pour se protéger au mieux.

Publié par Marine

Journaliste HPI/TSA à la recherche du mot juste et d'un monde plus ouvert à la différence. Créatrice du podcast Bande d'Autistes !
Vous devez être membre pour voir les réponses et commenter ce sujet de discussion
Inscription gratuite

15 commentaires sur Sites de rencontre : méfiez-vous de ces arnaques courantes