⭐ Article réservé aux abonnés

Les troubles du spectre de l’autisme (TSA), ou Asperger, sont encore souvent l’objet de clichés. L’image d’une personne autiste solitaire et incapable de toute forme de relations prédomine, mais elle est bien sûr loin d’être une réalité. Les autistes aussi aiment, et s’ils rencontrent des difficultés spécifiques, cela ne veut pas dire qu’ils sont condamnés au célibat. On fait le tour du sujet, avec quelques conseils pour les personnes concernées.

Autisme et amour : au-delà des clichés

La culture populaire n’est pas toujours très tendre avec la représentation des personnes autistes, et c’est d’autant plus le cas quand il s’agit de relations amoureuses. Sam Gardner dans Atypical, Sheldon Cooper dans The Big Bang Theory ou encore Abed Nadir dans Community : on nous présente souvent de personnages très peu débrouillards en amour, ou chroniquement célibataires.

Il y a aussi souvent un problème de représentation : l’écrasante majorité des films ou séries concernent des jeunes hommes hétérosexuels. Ils sont présentés comme trop maladroits pour être en couple, et leurs échecs sont souvent trait&...

Article réservé aux membres abonnés

Cet article est reservé aux membres abonnés

Il reste 85% de l'article à lire

Déjà abonné ? Connectez-vous

Publié par Marine

Journaliste HPI/TSA à la recherche du mot juste et d'un monde plus ouvert à la différence. Créatrice du podcast Bande d'Autistes !
Vous devez être membre pour voir les réponses et commenter ce sujet de discussion
Inscription gratuite

6 commentaires sur Asperger et amour : les autistes aussi se mettent en couple