Les cinq sens de la personne à haut potentiel sont particulièrement aiguisés. Il est important de préciser que d’avoir des « sens aiguisés » ne veut pas dire être trop sensible aux informations sensorielles, c’est-à-dire que celles-ci nous envahissent et que nous ne les gérons pas (hypersensorialité). Nous parlons de sens aiguisés lorsque le cerveau analyse les informations sensorielles de façon pointue et détaillée. Cependant, nous entendons régulièrement dire que cette sensibilité devient handicapante pour des personnes. De mon côté, je considère cette caractéristique comme un réel avantage. Elle permet de voir le monde d’une façon plus précise et approfondie. Elle offre une grande conscience de ce qui se passe autour de nous et en nous. Se connecter parfaitement au monde extérieur nous donne une longueur d’avance. Nous pouvons ainsi traiter plus facilement et rapidement les informations sensorielles qu’il nous envoie. La personne HP doit pouvoir comprendre sa particularité, l’accepter, voire l’apprécier, pour éventuellement l’utiliser à son avantage. Voyons ensemble comment les cinq sens peuvent se vivre dans le prisme de la douance.

L’ouïe

Le bruit est souvent ce qui dérange le plus la personne à haut potentiel. Quand on est presque constamment dans sa tête à réfléchir, les bruits ambiants peuvent nuire. Plus ils sont forts ou inappropriés dans une situation, par exemple quand quelqu’un tape avec son crayon sur son bureau, plus ils seront dérangeants, voire envahissants. Le cerveau devra faire un effort cognitif pour ne pas tenir compte du bruit. En cas de stress ou de fatigue, la tâche sera encore plus laborieuse. Les personnes HP vont fréquemment vous demander de baisser le ton, en se plaignant que les gens parlent trop fort. Elles pourront aussi éviter les personnes bruyantes, qui leur donnent l’impression trop souvent, de crier dans leurs oreilles.

Les personnes HP parlent régulièrement des « bruits de fond inutiles ». Elles aimeront, par exemple, écouter très fort la musique dans leur voiture, en vivant l’émotion intense que ça leur procure. Par contre, elles détestent entendre un fond musical lorsqu’elles parlent avec les autres passagers. Elles aiment écouter pleinement la musique ou faire la conversation. S’adonner aux deux en même temps cause à la longue une surcharge auditive. Le cerveau n’arrive plus à réfléchir et une forme de stress apparaît. Les individus HP vont donc vouloir couper « le bruit inutile » de la radio, pour se concentrer uniquement sur les paroles de l’autre.

Les bruits du lave-vaisselle, de la sécheuse ou de la hotte de la cuisine sont considérés comme des bruits inutiles. L’individu HP choisit le bon moment pour utiliser ces électroménagers. S’il est fatigué et surchargé, ne soyez pas surpris qu’il devienne irritable et désire se retrouver seul.

Il y a également beaucoup de bruits agréables ! La personne douée attirée par le contemplatif trouvera un grand plaisir dans les bruits de la vie. Elle choisira des moments où elle pourra s’asseoir sur le balcon, pour écouter le chant des oiseaux. Elle écoutera le ruisseau qui coule. Elle savourera la musique dans chaque petite note, qui lui fera vivre des émotions. Pour goûter cette merveilleuse intensité sensorielle, l’individu HP cherchera à être seul pour profiter pleinement du moment. Il appréciera par exemple la randonnée en forêt, lorsque les feuilles des arbres bougeront tel un concerto selon la volonté du vent. Il entendra les petites branches qui craqueront sous ses pieds, ou le cri lointain d’un animal sauvage.

Si les bruits envahissent régulièrement la personne à haut potentiel et prennent beaucoup de place dans sa vie, sa vie est fort probablement trop stressante. Viendra un moment où il lui faudra trouver des activités et des moments calmes, pour pouvoir profiter de cette hypersensibilité positivement. Et si la journée a été compliquée, rien de mieux que le silence pour mettre fin à cette surcharge sensorielle. C’est pourquoi la personne HP aura tendance, dans ces moments, à éviter tous les bruits inutiles dans la maison. Incluant la voix humaine !

Le toucher

Les informations tactiles peuvent aussi être vécues de façon particulière par la personne à haut potentiel. Encore une fois, certains stimuli seront peu agréables et d’autres, très plaisants. Les sensations désagréables les plus régulièrement mentionnées se rapportent aux vêtements, comme les fameuses étiquettes qui grattent la peau, comme des griffes ! Je ne comprends pas, encore aujourd’hui, pourquoi les étiquettes sont cousues sur des tissus rudes, et pourquoi elles sont aussi grosses. Si je le pouvais, je les ferais disparaître à tout jamais.

La personne HP hypersensible sur le plan sensoriel choisira des vêtements doux, confortables, qu’on peut finir par oublier. Comme toute sensation dérangeante, le contact des vêtements sur la peau s’oublie difficilement s’il est désagréable. Elle y pense alors continuellement. La sensation est fortement traitée, et il est donc difficile pour le cerveau de la mettre de côté.  

Les sensations tactiles peuvent aussi être fort agréables. Les massages sont une très bonne façon de vivre pleinement ce plaisir sensoriel. Ils permettent de développer la conscience de son corps, et grand avantage pour la personne qui ne peut se couper de ses pensées, de faire le vide et de ressentir pleinement le moment présent. Faire du yoga ou écouter une méditation guidée serait un beau projet pour un HP trop déconnecté avec lui-même. Et comment ne pas apprécier les sensations calmantes créées par le hamac ou la balançoire. Des moyens que tous devraient avoir au travail et à la maison.

L’hypersensibilité sensorielle peut aussi être appréciable lors des contacts physiques, ce qui rend parfois la personne HP prompte à câliner, étant fortement à l’écoute de son corps et à celui de l’autre. Peut-être même, développer une grande sensualité pour les personnes pleinement connectées avec le plaisir et leurs sens. Les sensations intenses dans un manège ou un parachute sont appréciées des plus téméraires. Beaucoup de personnes HP aiment tester leur corps et leurs limites de plusieurs façons. Si une activité sportive devient une passion, elles performeront et dépenseront beaucoup de temps et d’énergie pour peaufiner leurs habiletés motrices, dirigées par les informations sensorielles reçues.

Un avantage de l’hypersensibilité tactile se situe souvent dans les doigts. Lorsque nous manipulons quelque chose, une conscience aiguë du message que nos doigts nous donnent favorise assurément le développement de notre motricité fine et permet une plus grande précision.

Si nous nous concentrons peu sur notre ressenti, nous passons à côté d’informations plaisantes, pertinentes et utiles. Les sensations tactiles peuvent devenir envahissantes, si la personne HP est déjà surchargée sur le plan sensoriel et a accumulé de la fatigue cognitive, le calme et le silence pourront répondre à son besoin de décompresser. Et pourquoi pas un massage bien mérité ?

L’odorat

Ayant souvent le nez fin, la personne HP est attentive à une odeur subtile flottant dans la pièce. Cette particularité a elle aussi des avantages et des inconvénients. Plusieurs de mes patients me racontent qu’ils aiment beaucoup les odeurs « naturelles », comme celles de la peau, du feu de camp, du sapin en forêt ou d’un plat, dans laquelle on reconnaît chaque épice qui rehausse la recette. Si la personne HP hypersensorielle développe un intérêt pour les odeurs, cette habileté lui apportera de nets avantages dans la cuisine, par exemple. D’autres prennent un grand plaisir à sentir les fleurs, les fruits et les légumes, parfois en cachette, de peur d’attirer l’attention. Plusieurs m’ont mentionné pouvoir reconnaître leurs enfants uniquement par leur odeur.

Les odeurs désagréables comme celles des poubelles ou de la pourriture sont aussi dérangeantes pour un individu HP que pour n’importe qui d’autre. Si son hypersensibilité olfactive est bien développée, toutefois, il pourra les sentir plus tôt, lorsqu’elles seront plus subtiles. On le verra alors se lever pour chercher la provenance d’une odeur que les autres ne sentent pas encore.

Les odeurs les plus désagréables que les surdoués mentionnent sont souvent artificielles et « chimiques », comme celles des chandelles parfumées à l’odeur industrielle. Les vaporisateurs de parfum d’intérieur, trop intenses, seront aussi normalement peu appréciés, de même que les shampoings ou les déodorants trop forts. Plusieurs adultes HP se plaignent des eaux de toilette, surtout lorsqu’une personne semble avoir pris une douche dans son parfum. Qu’elles soient agréables ou inutiles, les odeurs persistantes finissent par prendre trop de place dans le traitement de l’information. Le cerveau n’arrive pas à les oublier, ce qui finit par le déconcentrer et le déranger. Mais bon… C’est un petit inconvénient pour les HP.  

Le goût

Comme toute autre information sensorielle, les données gustatives sont traitées profondément par le cerveau HP. S’il perçoit ces goûts comme intenses et désagréables, la personne fera très certainement la fine bouche. Les textures pourront aussi être problématiques.

À l’inverse, certains individus HP sont de fins gourmets. Ils apprécient la nourriture et toutes les subtilités qu’elle comporte. Ils aiment les mélanges de saveurs et essayer de nombreux styles culinaires. Plusieurs adultes HP en font même un projet de vie, en devenant de grands chefs. Leur hypersensibilité olfactive et gustative, alliée à leur créativité, leur soif d’apprendre et leur passion sont très certainement de bons ingrédients pour une carrière culinaire enrichissante.

La vue

J’ai rarement entendu des commentaires de personnes douées ou lu des articles portant sur une « hypersensibilité visuelle ». En revanche, plusieurs parlent de l’importance de la beauté et de l’esthétique à leurs yeux, d’une forme de recherche d’équilibre visuel dans leur environnement, comme par la décoration intérieure et un intérêt marqué pour le design. Plusieurs aiment la mode et les arts visuels. Mais ce trait ne semble pas se démarquer vraiment plus que dans la population en général, et je ne saurais l’associer officiellement à la douance.

Étant donné leur réflexion rapide et leur perception plus globale toutefois, les personnes HP arrivent plus facilement à accomplir des tâches de repérage visuel. Elles traitent plus rapidement et précisément l’information sensorielle, dont les informations visuelles, ce qui entraîne une meilleure discrimination des stimuli : couleurs, luminosité, mouvements dans l’espace, détails…  

Étant de nature très observatrice, la personne à haut potentiel apprendra beaucoup en regardant. Sa mémoire contribue aussi à une meilleure rétention des informations visuelles. Plusieurs surdoués mentionnent qu’ils pensent souvent en images lorsqu’ils réfléchissent, mais aussi lorsqu’ils usent de leur mémoire. Ils ont de la facilité à imaginer un projet mentalement, à « voir » dans leur tête le résultat final, ou les changements souhaités. Ils peuvent faire « bouger mentalement » un objet par exemple, en se le figurant dans toutes ses dimensions. Il leur est plus facile de se faire des représentations visuospatiales.

Ces belles forces sont davantage cognitives que sensorielles, c’est-à-dire liées à la manière dont le cerveau encode, analyse et utilise les informations, et non à une forme d’hypersensibilité visuelle. Mais le fait de traiter plus rapidement et intensément les stimuli visuels, y réfléchir plus longuement et dans plusieurs dimensions, a nécessairement des répercussions significatives.  

L’hypersensibilité sensorielle s’apparente à avoir des antennes paraboliques qui captent plus facilement les informations sensorielles subtiles et permettent donc une meilleure compréhension de notre monde. Il faut prendre soin de cette hypersensibilité et faire parfois des pauses pour se couper des stimuli et éviter les surcharges sensorielles. Il est essentiel d’écouter ce que nos sens nous transmettent, plutôt que de voir ces informations comme dérangeantes, envahissantes, et de les repousser. Les stimuli sensoriels sont des informations utiles qui nous guident. « Sortons de notre tête un peu » et écoutons ce que notre corps nous communique !

Il est évident que la vie frénétique d’aujourd’hui nous empêche souvent de vivre ces expériences de façon agréable. L’individu HP n’est pas à l’abri du stress continuel. S’il se retrouve sans cesse occupé par des réflexions éparpillées concernant la gestion de son quotidien, il pourra régulièrement se retrouver en surcharge sensorielle et ressentir des stimuli de façon envahissante. La personne HP doit apprendre le plus tôt possible à calmer son esprit et à vivre le moment présent, par la méditation, les randonnées dans la forêt ou l’observation du ciel étoilé. Peu importe le moyen, mais la personne HP peut reprendre contact avec son corps et ses sens de façon agréable et relaxante. Cela lui permettra de bien canaliser les informations sensorielles dans le plaisir et de voir les stimuli comme des informations et non comme des agressions. La personne HP en viendra ainsi mieux gérer sa pensée, son ressenti et son vécu.

 

Extrait retravaillé du livre "Douance - La boîte à outils" de Rachel Ouellet

Votre enfant montre des signes de douance ? Alors ce livre est pour vous ! Est-ce que votre enfant s’ennuie en classe ? Son désintérêt se manifeste-t-il par un manque de participation, voire des troubles du comportement ? Autodidacte, il préfère apprendre mille et une choses par ses propres moyens ? Ou, au contraire, s’agit-il de l’élève modèle qui collectionne les trophées et les 100%, et est incapable de composer avec l’échec ? Dans ce livre, vous aurez l’occasion de voir plus loin que le cliché du petit génie à lunettes !

Publié par Rachel

Auteure et propriétaire du site le Centre Hapax, dédié aux besoins des enfants et des adolescents. Rachel a écrit des livres sur l'autisme et sur la douance dans la collection la boîte à outils des éditions de Mortagne. À travers ses livres, ses articles et son blog, elle prône la beauté de la neurodiversité humaine.
Vous devez être membre pour voir les réponses et commenter ce sujet de discussion
Inscription gratuite

8 commentaires sur L’intensité des 5 sens du HP